La robe de ma vie – Acte 1 : mes essayages chez Elsa Gary

Ça y est !!! C’est le grand jour, je vais faire mes tous premiers essayages de robes de mariée. Pour la toute première boutique, j’ai choisi la créatrice de mon coup de cœur virtuel, celle que j’ai découvert sur Pinterest : Elsa Gary. Rendez-vous est pris dans la boutique lyonnaise un samedi matin avec ma Maman, ma future témoin qui n’est pas encore au courant qu’elle l’est et ma belle-sœur.

Pauline, couturière et gérante de la boutique, nous ouvre. La boutique est privatisée pour nous. Elle me laisse regarder les robes sur les portants et me demande d’en choisir quelques-unes. Au préalable, j’avais sélectionné des modèles de robes sur le site Internet mais sur les portants c’est plus difficile à reconnaître les modèles. Elle trouve mon choix de robes cohérent. Celles que j’ai sélectionnées ont a priori été faites d’après le même patron de base.

Mes essayages de robes de mariée chez Elsa Gary à Lyon

Crédits photo : Photo personnelle

Moment d’émotion pour la première robe

J’enfile la toute première robe de mariée de ma vie. Pas de jupon, pas de cerceaux, la robe se porte au naturel. Et c’est exactement ce que je recherche. La robe s’enfile très facilement et elle est super agréable à porter, très légère, fluide, douce. Je sors de la cabine et je me poste devant mes accompagnatrices, vêtue du modèle Concorde issu de la collection 2019 « Les Parisiennes ». Grand moment pour ma maman.

Mes essayages de robes de mariée chez Elsa Gary à Lyon

Crédits photo : Photo personnelle

Non seulement je me sens bien dedans mais je la trouve également très jolie sur moi. Elle est simple dans le sens où elle n’est pas trop chargée. Les dentelles sont variées et très délicates. C’est un très joli travail. J’adore la ceinture transparente en dentelle graphique, c’est la touche de modernité dans la robe que j’adore et que je recherche. Et j’adore le tombé de la jupe en mousseline de crêpe, qui est un peu plus rigide que la mousseline de soie. Du coup ça apporte une bonne tenue et la jupe ne colle pas aux jambes.

Je pensais que je pourrais me sentir gênée, voire presque nue avec ce décolleté plongeant dans le dos. Je n’ai pas l’habitude de mettre des dos nus. Mais là aucune gêne, ça se porte bien, je me sens super bien dedans. Et il faut dire que la robe me fait une de ces chutes de reins… !!! Elle met en valeur mes formes quoi, sans être trop sexy non plus. La robe a des coques de soutien-gorge intégrées (directement cousues dans la robe). Moi qui ai un bonnet D, je trouve qu’on a un très bon maintien. Pour finir, la traîne est juste de la bonne longueur pour moi, c’est-à-dire pas extravagante.

Autres modèles Elsa Gary

Je retourne en cabine pour essayer un autre modèle, le modèle Bastille, toujours de la collection « Les Parisiennes ». Celle-ci a aussi une ceinture en dentelle transparente et en plus de la dentelle en haut du décolleté. J’aime moins et ça va moins avec ma morphologie. Je le ressens tout de suite.

Mes essayages de robes de mariée chez Elsa Gary à Lyon

Crédits photo : Elsa Gary, modèle Bastille

J’essaye le modèle Swan qui a la même coupe que la robe Concorde mais elle est ivoire et la dentelle donne un look rétro à la robe mais sans faire vieillot. J’aime beaucoup et si le thème de notre mariage avait été « Rétro chic », j’aurais carrément pu craquer pour ce modèle. Mais ce n’est pas le cas et pour la modernité, on repassera.

Mes essayages de robes de mariée chez Elsa Gary à Lyon

Crédits photo : Photo personnelle

Le modèle rétro Swan, photos prises en douce

Puis j’essaye un modèle total look dentelle, sur toute la robe. Le modèle Coquelicot. Là, je trouve que ça fait too much et un peu trop vintage à mon goût. Next.

Mes essayages de robes de mariée chez Elsa Gary à Lyon

Crédits photo : Elsa Gary, modèle Coquelicot

J’en essaye encore deux autres. Notamment le modèle Quartz de la collection « Les Intemporelles ». En mousseline de soie avec un décolleté cache-cœur. Mais le cache-cœur n’est pas ce qui me met le plus en valeur. Je trouve que ça grossit ma poitrine, que je trouve déjà suffisamment imposante.

Mes essayages de robes de mariée chez Elsa Gary à Lyon

Crédits photo : Elsa Gary, modèle Quartz

J’essaye même une robe en deux pièces qui comporte une robe toute simple à bretelles et par-dessus on ajoute un top en dentelle. C’est le modèle Esther. J’aime beaucoup la robe de base, sans le boléro. Elle est sobre et très élégante. Par contre je n’aime pas lorsque l’on ajoute le boléro, ça fait trop sage. Ça ne reflète pas forcément ma personnalité et ça fait pas assez moderne. Il existe toutefois différents modèles de boléros, de longueurs et avec des dentelles différentes. Il est possible de trouver une combinaison qui te convienne.

Mes essayages de robes de mariée chez Elsa Gary à Lyon

Crédits photo : Elsa Gary, modèle Esther

En fait à chaque nouvelle robe que j’essaye, je dis que je préfère la première robe, la Concorde. Alors Pauline monte dans la mezzanine de sa boutique pour me chercher un modèle qui n’était pas sur le portant. C’est le modèle Pyrite de la collection « Les Intemporelles ». Je ne l’avais pas sélectionnée sur le site Internet car elle a un rabat dans le dos et ça se superpose sur le dos nu. Bref, je n’aimais pas la superposition, je trouvais que ça gâchait la magnifique dentelle sur une partie. Et je n’étais pas sûre de vouloir avoir une forme de losange dans le dos.

Mes essayages de robes de mariée chez Elsa Gary à Lyon

Crédits photo : Elsa Gary, modèle Pyrite

Mais Pauline a bien compris ce que je voulais. Elle cache les rabats à l’intérieur afin d’avoir un dos nu simple. Elle m’ajoute des petites manchettes en dentelle et me voilà avec une nouvelle version de la robe Concorde. C’est exactement le même patron, mais avec des dentelles différentes.

Le temps des hésitations

Je craque complètement sur le chevron de dentelle triangle qui fait le rebord du décolleté devant et dans le dos. C’est graphique, c’est moderne, j’adore. Pauline me dit qu’on peut même mettre le chevron triangle sur le voile, pour faire raccord avec la robe. Trop génial. Mais la dentelle de la robe a moins de détails et du coup je me trouve un peu trop dénudée dans le dos et surtout sur la ceinture. Je trouve que c’est très transparent, ça me dérange un peu. Nous n’avons pas le droit de prendre de photos alors quand Pauline se retourne, ma belle-sœur prend deux photos à la volée.

Mes essayages de robes de mariée chez Elsa Gary à Lyon

Crédits photo : Photo personnelle

Au total, j’ai essayé six ou sept robes en une heure chez Elsa Gary. J’hésite énormément entre la Concorde et la Pyrite. Elles ont le même patron, la même coupe. Sur la Concorde, j’adore la ceinture en dentelle graphique et la dentelle sur les manchettes. Sur la Pyrite, c’est le chevron en dentelle triangle sur le décolleté avant et arrière et le fait de pouvoir avoir un voile assorti. Pauline me donne le prix des robes sur un petit carton et c’est le moment de quitter la boutique car la prochaine future mariée attend dans la rue.

Le bilan

Alors ces premiers essayages de robes de mariées ? J’ai adoré. Pauline à la boutique lyonnaise est très accueillante et une bonne professionnelle. Elle peut nous faire sur place des retouches et des petits montages directement sur la robe comme ajouter des manches, rabattre une dentelle qui ne nous plait pas, ajouter une dentelle supplémentaire ou encore réduire un décolleté.

Tu l’as compris, chez Elsa Gary tu as le droit d’apporter des modifications à la robe selon tes souhaits, du moment que tu ne dénatures pas complètement le style initial de la créatrice. Et ça, c’est vraiment génial. On appelle ça des robes en semi-mesure

Autre point qui est important pour moi, les robes Elsa Gary sont créées et fabriquées en France, à Agen. Les tissus sont nobles, les matières naturelles (comme la soie ou les fibres de bananier). Les robes sont cousues à la main, sur commande et aux mesures de la mariée. Bref, c’est éco-responsable et ça favorise l’emploi et le savoir-faire français. Je valide.

Ceci dit, ce n’était que mon premier essayage et ma première boutique de robes de mariées. Après avoir déjeuné à la Brasserie Georges avec mes accompagnatrices, nous avons encore deux autres boutiques de robes à faire. La suite des essayages au prochain épisode.

As-tu eu l’occasion de faire des essayages chez ta créatrice coup de cœur ? Comment se sont passés tes tous premiers essayages de robes ? Raconte !



6 commentaires sur “La robe de ma vie – Acte 1 : mes essayages chez Elsa Gary”

  • Les robes choisies sont très belles, et je trouve que tu as une parfaite vision des choses. je trouve aussi que la première te va à merveille (c’est ma préférée pour le moment!) Vivement la suite! (j’ai l’impression de dire ça à chaque commentaire que je poste 😀 )

    • En vrai toutes les robes chez Elsa Gary était super belles. Mais c’est vrai que je savais à peu près ce que je voulais et je ne déviais pas de mon objectif.

  • Je suis heureuse de voir une robe Elsa Gary sur une « vraie personne » (comprendre par là pas un top modèle qui fait du xxs) et d’avoir le feedback qui va avec.

    Je pense qu’on a relativement la même morphologie (team poitrine imposante) et savoir que c’est confortable en bonnet D ca me rassure vachement pour mes futurs essayage car j’avais peur que ça ne m’aille pas ! Après rien n’est sûr mais c’est quand même chouette.

    Je trouve que la toute première te va à ravir !

    • Merci et heureusement que tu puisses voir quelques photos sur une vraie personne. Les photos étant normalement interdites, il faut gruger un peu pour en avoir. Pour savoir il faut essayer de toute façon. Moi j’avais peur que le dos nu me mette mal à l’aise, genre l’impression d’avoir les fesses à l’air. Et finalement pas du tout. Heureusement que j’ai essayé sinon je serai vraiment passée à côté de quelque chose.

      • Et j’ai oublié de te dire, avant mon rendez-vous j’ai vu une mariée enceinte de 8 mois et demi dans une robe Elsa Gary, elle était sublime. Ca lui allait super bien.

      • Ha oui j’ai fait des premiers essais dans une petite boutique près de chez moi et j’ai déjà trouvé une très belle robe mais je dois absolument prendre rdv pour essayer chez Elsa Gary avant de me décider je sais que j’aurai des regrets sinon… Puis bon je n’aurai pas 36.000 occasions d’essayer des robes de mariée dans ma vie donc autant en profiter un peu ! 😁

Commente ici !