Mes essayages, entre crainte et ravissement…

Après t’avoir raconté comment je m’y suis prise pour définir ce qui me plaisait, je vais te parler des essayages. Les vrais, pas les virtuels !

Pour trouver ma boutique, j’ai suivi les conseils d’une amie qui se marie en juillet prochain. Comme moi, elle a des formes généreuses, et nous avions une appréhension commune : qu’on nous dise que rien ne nous irait, car nous étions trop grosses. C’est malheureusement ce qui lui est arrivé…

Essayages robe

Crédits photo (creative commons) : Maegan Tintari

Sur les conseils d’une autre amie future mariée, elle est allée dans une boutique proche de chez elle. Mais la vendeuse a été très désagréable. Elle a carrément refusé de lui faire essayer des robes qui étaient “trop belles pour elle”.

Tu imagines combien mon amie a pu être blessée par cette expérience, et combien elle appréhendait son autre essayage prévu dans la journée, dans ma boutique ! Mais finalement, tout s’est très bien passé. Elle a été reçue comme elle le méritait : avec respect et sympathie. J’ai donc suivi le mouvement et pris rendez-vous.

J’ai choisi d’y emmener ma témoin et ma demoiselle d’honneur. Pourquoi ? Parce que ce sont elles dont je suis le plus proche, qu’elles me soutiennent dans mes projets et dans mes préparatifs. Je voulais aussi emmener mon amie qui m’a conseillé cette boutique, mais suite à un empêchement, elle n’a malheureusement pas pu venir.

Chère lectrice, tu dois surtout garder en tête que tu peux venir avec qui tu veux.

Les essayages sont un moment très important pour une future mariée, que tu choisisses une robe sur internet ou en boutique. Il est donc capital que tu le fasses avec des personnes avec qui tu es à l’aise, pour te sentir en confiance.

Attente essayages

Crédits photo (creative commons) : Radmegan

C’est pour cela que j’ai choisi de ne pas emmener ma mère à mes essayages. Nous avons des rapports conflictuels, elle a souvent tenu des propos blessants à mon égard, notamment sur mon physique. Je ne voyais donc pas l’intérêt de lui proposer de venir avec moi, d’autant qu’elle ne s’intéresse pas plus que ça à notre mariage… Je ne voulais pas sortir de la boutique en larmes.

C’est donc avec mes amies que j’entre dans la boutique, la boule au ventre. De stress, d’excitation, de doutes. J’avais pourtant eu des échanges de mails avec la propriétaire de la boutique, pour être certaine que je trouverais des robes à ma taille et dans mon budget. Elle avait répondu avec beaucoup de gentillesse à toutes mes questions Eh bien la première impression a été la bonne !

Nous avons patienté quelques minutes, puis la vendeuse – adorable, oui oui ! – m’a proposé de choisir les robes que je voulais essayer. Il devait y avoir une centaine de robes en rayon, de tous styles, de couleurs, immaculées, courtes, longues… Bref, le paradis ! Je t’avoue que j’ai un peu craqué, puisque j’ai sélectionné pas moins d’une vingtaine de robes dans mes critères, ce qui nous a bien fait rire.

La partie physique de l’essayage a commencé. Car oui, c’est quand même bien physique de devoir enfiler et ôter toutes ces robes, qui sont assez encombrantes pour la plupart. Finalement, le choix a été rapide. Entre les robes bouffantes en tulle qui ne m’allaient pas, celles qui ne me mettaient pas en valeur et celles qui ne me plaisaient tout simplement pas , je me suis retrouvée avec 3 robes pour lesquelles je craquais littéralement !

Une première transformable, c’est à dire que la jupe longue pouvait laisser la place à une jupe plus courte. Très pratique pour la soirée ! La seconde était plus classique, une robe en satin. Et la dernière et unique… la mienne ! Je ne t’en parlerai pas plus, car M. Douceur lit toutes mes chroniques et je ne tiens pas à lui gâcher la surprise. Tu devras donc attendre le mariage pour tout découvrir. En attendant, je te montre ce que peut donner une robe de mariée modulable.

Cosmobella 7523

Crédits photo : Cosmobella

Cosmobella 7523

Crédits photo : Cosmobella

Le choix final a été difficile.

J’ai malheureusement dû renoncer à la robe modifiable, beaucoup trop chère pour moi. Le doute a subsisté pendant une dizaine de minutes entre les deux, car elles se ressemblaient. Ma robe était trop grande, c’était donc un peu plus dur de se rendre compte de ce que cela donnerait. Mais ce qui a fait la différence, c’est la traîne !

C’est totalement illogique. Pour moi, c’était impensable d’avoir une traîne tant je suis maladroite. Je suis quand même capable de m’emmêler les pieds et de trébucher sur une surface parfaitement plane, et sans talons ! Donc penser à une traîne et des talons, c’était assez comique, surtout pour M. Douceur, qui imagine ma chute depuis des mois.

Sauf que vois-tu, quelques jours avant mon essai, il m’a confié qu’il aimerait bien que j’aie une traîne. N’écoutant que mon amour et mon courage, j’ai accepté d’essayer une robe avec cette fameuse traîne… Et miracle, j’ai adoré ! Ma traîne est vraiment magnifique, j’espère qu’elle lui plaira.

Voilà, mes essayages sont déjà terminés ! Je n’ai pas fait d’autre boutique car j’ai eu un coup de cœur pour celle-ci, pour ma robe et pour l’accueil. Si je n’avais qu’un conseil à te donner, ce serait de ne pas stresser et de t’amuser. J’ai vraiment passé un excellent moment, très loin de ma première expérience. Surtout j’ai ri, avec mes amies et la vendeuse, qui ont su me donner leurs avis honnêtement et sans méchanceté… Bref, j’ai adoré !

Et toi, gardes-tu un bon souvenir de tes essayages ? As-tu été voir plusieurs boutiques avant de te décider ? Dis moi tout !

 


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



6 commentaires sur “Mes essayages, entre crainte et ravissement…”

  • Comme tu le sais, j’ai comme toi, eu quelques appréhension avant les essayages mais je pense que c’est aussi parce qu’on fantasme beaucoup sur ce moment! Et quand -enfin- tu rencontres du personnel compétent, alors c’est magique!

  • Hâte de voir ton choix ! Tu vas être superbe 🙂

    J’ai vraiment été choquée lors de la lecture du passage où ton amie s’est faite refusée l’essayage de certaines robes… Je trouve que c’est inadmissible. De la pure discrimination.
    Heureusement toutes les vendeuses de robes de mariée ne sont pas comme ça !

  • Je trouve que ce n’est absolument pas commercial de la part d’une boutique de mariage de refuser de faire essayée une robe de mariée à une potentiel cliente pour des raisons complètement débiles. Ton amie est vraiment mal tombée, car bon ce n’est pas parce qu’on ne fait pas un 36 qu’on a pas le droit d’essayée des robes de mariée. J’ai hâte de voir ton choix final

  • Mademoiselle Douceur, tu as eu bien raison de choisir soigneusement les personnes pour t’accompagner à tes essayages. Il faut s’entourer de personnes bienveillantes, et tu as été très sage de prendre cette décision qui je l’imagine n’a pas du être facile.
    Le comportement de certaines vendeuses me laisse ébahie, ni plus, ni moins… qui est-on pour décréter qu’une robe sera “trop belle” pour une personne? Ridicule!
    Je suis ravie de voir cependant que tu es tombée sur une vendeuse adorable qui a su faire de ce moment un souvenir inoubliable!

  • Trop hâte de voir ta robe! L’avant-goût de la robe transformable promet une très belle robe… avec une traîne en plus! elle est longue?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *