La robe idéale, ou comment essayer 27 modèles en six semaines – Partie 2

Me voilà donc partie dans les essayages !

Fin octobre 2013, j’ai une semaine de congés. Je vais essayer la robe « Vénus » repérée sur le Salon du mariage, et ma témoin (que j’appellerai Miss Chocolat !) arrive à se libérer pour m’accompagner dans ce premier essayage. Je sais pourtant que la robe en question coûte un petit peu plus cher que ce que je souhaite dépenser, mais je ne veux pas avoir de remords : c’est mon tout premier coup de cœur, et je veux voir ce que ce genre de modèle rend sur moi.

Bilan : j’adore.

Un deuxième rendez-vous, avec un coup de cœur confirmé

Ce côté « déesse grecque » me plait beaucoup, la robe est belle sans être tape à l’œil, elle a de jolies petites fleurs en nacre sous la poitrine, et, mousseline de soie oblige, elle est toute légère. Je me vois déjà dans une robe telle que celle-là pour notre mariage à la plage !

Voilà une petite photo prise par Miss Chocolat lors de l’essayage, même si je flotte dedans (il me manquait une poitrine généreuse pour le coup !) :

Robe Venus chez Aphrodite & co

Crédits photo : Photo personnelle

J’en essaye aussi une autre conseillée par la créatrice, mais je la trouve moins bien, trop orientale à mon goût. Elle m’annonce que sa promotion sur le modèle Vénus durera jusqu’à la mi-novembre. Je me verrai bien craquer… Mais ce serait idiot : c’est la seule robe que j’ai essayée jusqu’à présent !

Troisième rendez-vous

Le lendemain soir, je file dans une autre boutique parisienne qui reçoit sans rendez-vous : Couture Nuptiale. Miss Chocolat n’est pas libre, mais une autre copine récemment mariée (la fameuse A. qui avait aidé mon homme à faire sa demande) et qui, du coup, connaît le magasin, m’accompagne.

J’ai en tête des modèles précis à essayer, repérés sur leur site, et la vendeuse me fait également d’autres recommandations. Au final, j’en passe 4 : deux de chez Demetrios, une de chez Luna Novias (éliminée, car elle ne me correspondait pas), et une dont je ne me rappelle pas du tout !

Voici les photos des trois premiers modèles (mais pas sur moi car, là, nous n’avions pas le droit de prendre des photos !) :

Premiers essayages de robes - Mme Sunshine

Crédits photo : De gauche à droite : Elite chez Luna Novias ; 181 chez Demetrios ; 178 chez Demetrios. Collections 2014

Les deux de chez Demetrios retiennent mon attention et celle de mon amie A. qui trouve qu’elles me mettent en valeur de manière sexy, tout en étant dans le style gréco-romain que j’aime bien. Le modèle « 181 » me fait une cambrure de rêve avec un effet « actrice hollywoodienne », et a un joli décolleté cœur. Mais j’aurai préféré éviter le bustier… Le modèle « 178 » est très joli devant, fluide, et, effet d’optique salutaire (!), il me grandit. Mais je trouve le laçage à l’arrière un peu trop long, et comme elle est moins près du corps que l’autre, elle me met moins en valeur.

Après ces essayages, nous allons boire un verre, A. et moi, pour débriefer : je suis un peu perdue, ces robes sont très belles mais… je n’ai pas non plus eu LE coup de cœur. Je pense qu’il faut que je continue mes essayages.

Quatrième rendez-vous… avec 6 robes essayées

Début novembre, je me rends dans une boutique O’Scarlett, avec ma témoin Miss Chocolat, où j’essaye 6 robes… Mais, là encore, je n’ai pas le droit de me prendre en photo avec (grrrr, que c’est énervant de ne pas avoir de souvenirs tangibles de ces moments-là !).

Ici se trouvent plusieurs robes de chez Rembo Styling, une marque découverte sur Internet et que j’aime vraiment beaucoup : dans sa collection “Les flous chics”, elle propose des modèles élégants et bohèmes, que je trouve frais, légers, paraissant parfois tout simples mais en réalité très travaillés. Ces robes fluides me séduisent pas mal, sans doute parce qu’inconsciemment, elles sont moins « impressionnantes » à porter que des robes de princesses. Je me dis (à tort ou à raison ?) que ça doit être plus confortable, moins lourd, plus facile à mettre… Et surtout, qu’une robe fluide, c’est carrément canon pour une cérémonie laïque en extérieur !

À noter que, dans le même style, la créatrice Marie Laporte fait aussi de très jolies choses, mais c’est un tout autre budget (plus ou moins 3 000 € la robe, selon mes souvenirs…).

J’essaye donc deux modèles très élégants de chez Rembo Styling : Aneth et Coralie, qui sont dans mon budget.

Modèles de Rembo Styling

Crédits photo : De gauche à droite : Aneth et Coralie, chez Rembo Styling. Collections 2013 (Aneth) et 2014 (Coralie)

Parmi elles, la Coralie a ma préférence : elle a de la dentelle de Chantilly sur le haut assez discrète (mais après, c’est un bustier alors que j’aurai préféré avoir des bretelles) avec une délicate petite fleur en mousseline ; des petits boutons dans le dos ; et la première couche de la robe s’ouvre à l’avant en deux voiles qui me séduisent énormément, car je m’imagine déjà à la plage avec un petit vent donnant un air aérien… Je souris bêtement lorsque je suis dedans, et je ne me lasse pas de me regarder avec !!!

La vendeuse me sort de ma rêverie en m’indiquant que ces modèles ont beaucoup de succès en ce moment, que la mode des robes « princesses » (dites aussi « meringues » : choisis le terme qui te parle le plus !!!) est un peu passée et que beaucoup de bobos plébiscitent ce genre de robe maintenant (no comment !).

Après, je passe une robe de Línea Raffaelli, qui rend vraiment très bien sur moi et qui est moins chère que les Rembo Styling, mais je la trouve plus lourde et rigide (elle est toute en taffetas). Pour finir, j’essaye trois autres robes : 2 dont je ne me souviens pas, apportées par la vendeuse, mais l’une ne me correspondait du tout et l’autre était trop chère ; et 1 de chez Marylise. Pour cette dernière, je l’essaye vraiment « pour le fun », parce qu’elle est clairement hors budget et qu’avec sa coupe courte, je ne sais pas si elle serait pour moi. Mais sur le papier et sur le cintre je la trouve très jolie (très travaillée, avec beaucoup de dentelles) et je veux donc la voir en vrai :

modeles-raffaelli_marylise

Crédits photo : De gauche à droite : B14 - Set 91 chez Linea Raffaelli ; Armida chez Marylise. Collections 2014

Avant de partir, je repasse ma préférée de cette sélection, la Coralie de chez Rembo Styling, et nous discutons avec la vendeuse : elle a des idées très arrêtées sur la façon de porter ce type de robe et ce à quoi on doit ressembler !!!

Morceaux choisis :

  • Même si c’est une robe fluide, il vous faut un jupon voyons, vous ne pourrez rien faire sinon : vous aurez chaud, sur les photos ce sera moche parce que la robe passera entre vos jambes et vous aurez un mal fou à danser… Tenez, celui-ci serait parfait ! (une technique de vente ?).
  • Vous voulez vous marier pieds nus ? Mais même si c’est sur la plage, c’est mieux de porter des talons : vous êtes petite, donc ça va vous faire paraitre plus grande ! Regardez, j’ai là de très jolies chaussures… (je ne me sens pas naine non plus avec 1m62 ?).
  • Si vous prenez celle-ci, il faudra absolument rajouter des coques ou porter un soutien-gorge rembourré. Ah ben oui : si on ne peut pas tricher le jour de son mariage, ça sert à quoi… ! (ma phrase préférée !!! Ma petite poitrine et moi avons été très vexées !!!).

Bref !!! Quel poilade – même si j’ai ri jaune sur le coup, on s’est franchement marrées une fois sorties, Miss Chocolat et moi ! Ce qui est sûr, c’est qu’après ces essayages, j’ai un doute terrible : la robe Vénus serait-elle en train de se faire détrôner par une autre ?

La semaine suivante est consacrée aux robes « de seconde main », plus par curiosité que par réelle envie d’économiser quelques euros.

Cinquième rendez-vous

D’abord, je me rends dans le dépôt-vente Fortunée avec une autre amie. La boutique est très cosy et agréable, on y trouve quelques robes d’occasion, mais aussi des prototypes ou des modèles de défilés.

Je passe 2 robes, mais je n’ai pas de coup de cœur. Impossible de me rappeler les marques ou les modèles, mais voici deux photos (tu excuseras ma tête de panda) : la première était superbe, mais tellement sexy que je n’aurai pas pu l’assumer. La deuxième, avec sa forme boule en bas et en soie de couleur rose poudrée, était jolie mais sans doute trop originale et ne me mettait pas assez en valeur selon moi. La propriétaire de la boutique était si adorable que je regrette presque de ne pas y avoir trouvé mon bonheur !

Essayages Fortunée

Crédits photo : Photos personnelles

Sixième rendez-vous

Et le lendemain, je me rends (seule cette fois) à un autre dépôt-vente de Paris : Blanc Mariée. La boutique est toute petite, et je ne dégote pas grand-chose : j’essaie par acquis de conscience 2 robes conseillées par la vendeuse, mais elles ne me plaisent pas vraiment.

À ce stade, deux robes trottent dans ma tête, Vénus et Coralie… Mais ma quête n’est pas finie !

Et toi, comment se sont passés tes essayages ? T’ont-ils permis de mieux définir ce que tu voulais ? Raconte !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



23 commentaires sur “La robe idéale, ou comment essayer 27 modèles en six semaines – Partie 2”

  • Toutes les robes que tu as essayées sont superbes, je suis aussi partie avec les critères “pas de bustier”, et “pas de robe de princesse” … mais même si comme disait une des vendeuses rencontrée, c’est la “mode” du bohème … force est de constater que si on ne veut pas mettre 2000 euros dans une robe, les boutiques proposent surtout du “princesse / bustier”.
    J’ai complètement craqué sur les modèles marie laporte, mais totalement hors budget, j’ai fini par dessiner ma robe et la faire faire par une couturière.
    J’espère ne pas le regretter … essayage dans 3 semaines 🙂
    J’ai hâte de voir sur quelle robe tu as jeté ton dévolu 🙂

    • Ouahou génial, j’espère que la robe de la couturière sera à la hauteur de tes attentes 🙂 si j’avais eu un peu plus d’imagination, c’est une option que j’aurai pu choisir !

  • Le choix de ma robe a été vite fait…ou pas !
    – une visite “par curiosité” dans une boutique et une petite discussion avec la vendeuse : elle me montre une robe et il est évident qu’elle a cerné mes goûts…je l’adore ! J’emmène le catalogue et tombe folle amoureuse de toute la collection du créateur. Mais (parce qu’il fallait un “mais”…) ces robes dépassent largement le budget que je m’étais fixé. Tant pis.
    – je revois cette robe merveilleuse, portée par une jolie jeune femme, au salon du mariage. Coup de coeur confirmé. Coup au coeur aussi…cette histoire de budget me chiffonne vraiment.
    – des semaines de recherches sur le net pour essayer de trouver une robe qui me plaise autant et qui soit plus raisonnable. Ça me semble être mission impossible alors je me prends à rêver des soldes…et à croiser les doigts bien fort pour trouver une robe de ce créateur assez soldée pour que je puisse me l’offrir sans exploser mon budget (et mes principes plutôt…je me voyais mal mettre une petite fortune dans une robe d’une journée).
    – les soldes étant là, je retourne à la boutique et on me dit que les modèles d’exposition sont soldés (petite réduction mais c’est déjà ça) mais qu’il n’y a plus qu’un seul modèle…c’est le mien !!! J’ai essayé, coup de coeur reconfirmé. Elle est faite pour moi…

    – je l’ai achetée et ai doublé mon budget prévisionnel…une seule journée, certes. Mais quelle journée !!! Si je ne me fais pas ce plaisir pour mon mariage, je ne le ferai jamais ! 🙂

    • Que de péripéties ! Tu as eu de la chance de l’avoir (et soldé en plus) !!! Et comme tu dis, le jour de notre mariage, il faut se faire plaisir 😉 ça passe déjà assez vite comme ça !

  • J’aime beaucoup le style que tu as choisi mais je préfère vraiment le modèle Coralie ! Beaucoup plus fin et délicat que Vénus, qui fait justement “trop” déesse grecque (genre on l’a piqué aux caryatides quoi).

  • Très jolie sélection ça me rappelle ce que j avais pu sélectionner comme robes fluides …
    Ne pas hésiter à faire rajouter tour de cou ou bretelles … c est souvent possible et du coup ça offre plus de possibilités c est ce j ai fait pour la mienne et je ne le regrette pas . Personne ne s’est douté que le tour de cou n’était pas d’origine !
    Et les remarques de la vendeuse alors là chapeau !
    Pas besoin de jupon ! En revanche il faut bien faire attention à la longueur de la robe. Je regrette vraiment de ne pas avoir insisté pour que la vendeuse refasse faire l’ourlet. Pour elle il était parfait. Oui parfait quand on se tient toute droite et qu’on marche sur le sol parfaitement droit du magasin … sauf qu’en pleine campagne et dans l herbe
    … et on ne se tient pas parfaitement droite ….
    Par contre même fluide (bon j’avais une partie bustier) cela peut être assez lourd au niveau de la partie jupe car pour donner une belle ampleur il faut beaucoup de tissu et comme ces robes se portent sans jupon il faut plusieurs couches de doublure : au total j en avais 4, 2 de mousseline et 2 de doublure et une sacrée ampleur de tissu pour justement donner ce drapé déesse grecque.
    J espère que tu as trouvé/trouvera ton bonheur !

    • Oui c’est vrai que c’est souvent possible de faire des modifications (et heureusement !) ; en plus ça donne un petit côté “unique” à la robe du coup.
      Dans quelques jours tu verras la suite de l’histoire 😉 car oui, j’ai trouvé mon bonheur !!!

  • oh j’adore ce genre de robe! malheureusement ce style ne me vas absolument pas! je suis donc partie sur du tres classique ( robe de princesse ^^ ) et j’ai trouvé mon bonheur au 3e essayage en 30 min ! ^^ j’avais meme pas fini de l’enfiler que je savais deja que c’etais la bonne…
    j’espere que tu as trouvé ton bonheur 🙂

    • Trop de chance !!! J’aurai aimé trouver “THE” robe aussi vite que toi, ça m’aurait évité de courir dans tous les sens pour des essayages 😀

  • Ce style de robe très fluide te va super bien . J’ai aussi une préférence pour la Coralie plus délicate je trouve.
    Hâte de lire la suite !

  • Ahlala, je me revois dans une robe Rembo dans ce même magasin avec la vendeuse qui m’assure que je me dois de porter des chaussures d’au moins 8 cm – alors même qu’il semble évident que je n’arrive pas à aligner deux pas avec les chaussures prêtées par la boutique qui font un “petit 8cm” – et un jupon cerceau.

    Au final et après discussion avec une amie costumière, j’ai opté pour un jupon en tulle sans cerceau, de petites compensées et une autre boutique.
    Parce qu’au final c’est pas la vendeuse qui portera ma robe ….
    ps : la Coralie est magnifique !

    • Bien dit !!!! Et je ne sais pas si des fois, les vendeuses se rendent compte qu’elles perdent des clientes bêtement avec certains propos insistants ou peu diplomatiques…?! 😉

  • J’adore les robes rembo styling !!!
    Tu as essayé vraiment beaucoup de robes !!! Je ne sais pas comment tu as fait pour t’y retrouver ! J’ai hâte de savoir laquelle tu as choisi finalement ! Je suis sûre qu’elle sera parfaite pour toi !!!
    Pour les réflexions des vendeuses pour vendre des accessoires je pense que quelque soit ta morphologie tu y as droit !

    • Pas évident de s’y retrouver en effet mais le coeur trie pour toi en fait 😉 Après, je me suis rendue compte qu’il y avait des personnes qui en essayaient aussi beaucoup plus que ça, donc je me sens moins seule !!

      • Je confirme que tu n’es pas la seule à avoir essayé beaucoup de robes : j’en ai essayé 4 avec mon chéri pour voir ce qui lui plaisait, puis j’en ai essayer une grosse vingtaine sur une seule journée (dans 5 boutiques différentes), et au final, même si en rentrant de cette journée il en restait 4 en compétition, j’ai choisie celle pour laquelle j’avais eu un coup de cœur sur le catalogue de la toute première boutique (mais que je n’avais pas essayée ce jour là car ils ne l’avaient pas… donc mon mari ne l’avait vu que sur catalogue !)

  • Les vendeuses… C’est dingue ! Les gens ne se rendent parfois pas compte… Moi j’ai eu droit à “non mais je fais remonter le bustier plus haut que prévu car il faut cacher les petits bourrelets sous les bras !” Euh….ben…. ******* ( précisons que je fais du 36 au haut hein…) Et que je suis pourtant passée par une créatrice donc on pense éviter les réflexions de ce genre !
    Quoi qu’il en soit j’ai hâte de voir ta robe 😀

    • Sympa !!!! 😀 ça fait toujours plaisir ce genre de petites remarques… Je ne sais pas si elles se rendent compte des fois, comme tu le dis !
      Bientôt la fin du suspense pour la robe… 😉

  • Je n’ai pas fait le compte des robes que j’ai essayées, et je ne me souviens que de la moitié, à peine, alors je suis admirative devant ton article !
    J’ai hâte de voir la suite de tes essayages, mais j’ai une belle préférence pour la Coralie !
    Et vive les vendeuses, avec leurs réflexions magnifiques !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *