Il était une fois… la bague de Claddagh

Dans l’épisode précédent… Mademoiselle Claddagh avait trouvé une bouteille sur une jolie plage du Portugal… Après qu’elle avait lu une belle déclaration d’amour, Monsieur Claddagh s’était agenouillé pour la demander en mariage… et bien sûr, elle avait dit oui !

Revenons-en à nos moutons…

Si tu te souviens bien, je n’avais pas vraiment parlé de bague dans ma dernière chronique. Alors non, je n’ai pas eu de bague ce jour-là, tout simplement parce que Monsieur Claddagh la faisait faire sur mesure.

Tu apprendras au fur et à mesure que mon amoureux est légèrement perfectionniste, et n’avait donc rien trouvé qui correspondait à ce qu’il recherchait chez les bijoutiers. Et quitte à faire créer une bague sur mesure, il voulait me montrer son design avant que le bijoutier ne la crée, pour être sûr qu’elle me plairait.

Tu t’en doutes, je l’ai adorée, et je n’aurais rien modifié, ne serait-ce que parce que je ne voulais rien changer à la bague que mon amoureux avait imaginée pour moi.

Du coup, après validation, et échanges d’emails/de designs avec le bijoutier du côté de Monsieur Claddagh, j’ai eu ma bague quelques semaines plus tard, le jour de mon anniversaire. Et, en toute objectivité, bien entendu, c’est la plus belle !!!

Crédits photo : Photo personnelle

Mais d’où vient-elle ?

En Irlande, il existe donc la “bague de Claddagh” : une bague avec un cœur, entouré de deux mains, et surmonté d’une couronne. Le cœur symbolise l’amour, les mains l’amitié, et la couronne la loyauté. Point culture du jour, bonjour ! #vivelacultureGsurMademoiselleDentelle

Il existe plusieurs légendes sur la création de la bague de Claddagh, dont une qui semblerait être la plus véridique : c’est l’histoire de Richard Joyce. Celui-ci fut enlevé par des pirates alors qu’il pêchait le long des côtes de son petit village, Claddagh, la veille de son mariage (drôle d’idée que de partir à la pêche la veille de son mariage, tu en conviendras). Il fut vendu comme esclave à un orfèvre, qui lui enseigna son art. En hommage à son amour pour sa fiancée, il forgea un anneau symbolisant l’union et l’amour. Lorsque Guillaume III devint roi, il fit libérer tous les prisonniers britanniques. À son retour au pays, Richard retrouva celle qu’il devait épouser et lui offrit la bague. Il se marièrent, et eurent beaucoup d’enfants ! (Non, promis, ce n’est pas tiré d’un Disney. En tout cas, pas encore !)

Traditionnellement, depuis le dix-septième siècle, la bague de Claddagh est donc utilisée comme alliance… mais pas seulement ! Selon la façon dont tu la portes, elle a quatre significations différentes :

  • Sur ton annulaire droit, le cœur tourné vers l’extérieur, ton cœur est libre !
  • Sur ton annulaire droit, le cœur tourné vers toi, ton cœur est pris !
  • Sur ton annulaire gauche, le cœur tourné vers l’extérieur, tu es fiancée !
  • Sur ton annulaire gauche, le cœur tourné vers toi, tu es mariée !

(Tu noteras que dans la précipitation, joie et paillettes, je l’avais mise dans le mauvais sens sur la photo… mais c’est rectifié !)

Oui, oui, la bague de Claddagh, c’est tout un art ! Lors de l’un de mes premiers séjours en Irlande, je me suis acheté une jolie bague de Claddagh, que j’ai portée à la main droite, le cœur tourné vers l’extérieur (soyons honnête, le jour de mon achat, mon ami Google m’a guidée dans la bonne direction… c’est le cas de le dire !) et ce cœur n’a pas bougé d’un poil pendant bieeeen longtemps… jusqu’à ce que je la retourne, quelques semaines après avoir rencontré Monsieur Claddagh (un chouia superstitieuse, Mademoiselle Claddagh !).

Et si tu te demandes si les gens en connaissent vraiment les significations, je peux te dire que oui. Au pub (oui, je vis en Irlande, le pub est un peu the place to be), on m’a une fois demandé si j’étais bien célibataire. “Euh, oui, c’est marqué sur mon front ? – Non, c’est ta bague !” Aaaaah… observateur, ce jeune homme ! (Note pour plus tard : en cas d’approche d’un crapaud, retourne ta bague en mode “en couple”, et hop, ni vu ni connu !) True story.

Et depuis que je suis amoureuse de l’Irlande, avant même d’être amoureuse de mon Irlandais, je me suis toujours dit que j’adorerais avoir une bague de Claddagh comme bague de fiançailles, mais je n’en avais jamais parlé à Monsieur Claddagh ! C’est dire comme il est parfait, mon amoureux !!

Et ensuite ?

Tu vas me dire : “Tu es bien gentille, avec ton histoire de mains, de cœur, et de couronne, mais ta bague, elle n’a qu’un cœur, non ?” Observatrice, ma chère Watson ! Mais Monsieur Claddagh a tout prévu, et mon alliance s’emboîtera dans ma bague de fiançailles, pour y ajouter les mains. Et puis plus tard, pour une occasion toute particulière, une troisième bague viendra ajouter la couronne… 

Crédits photo : MunkiMix

Un peu comme celle-ci, en théorie !

Tu l’auras deviné, c’est donc le pourquoi du comment de mon nom de Mademoiselle… trouvé par mon amoureux lui-même, alors que j’hésitais depuis des jours et des jours sur mon nom de scène !! C’est aussi le dessin qui se trouvait sur le parchemin – la déclaration glissée dans la bouteille sur la plage – et, spoiler alert, le motif se trouvera aussi sur nos faire-part… Mais ça, c’est une autre histoire !

Et toi, est-ce que ta bague de fiançailles a aussi une histoire ? Ton fiancé l’a-t-il choisie tout seul ? Raconte !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



13 commentaires sur “Il était une fois… la bague de Claddagh”

  • Mademoiselle Claddagh ta bague est magnifique ! J’en suis soufflée !! Et merci pour l’explication c’est très intéressant. J’adore le principe de la bague évolutive. Par contre je me demande comment tu vas rajouter les éléments car ta bague est plus large et travaillée que sur la photo de modèle…

    • Pour être honnête je ne sais pas trop non plus : Monsieur Claddagh est en train de s’en occuper avec le bijoutier qui a créé la bague de fiançailles ! Suspense…

  • Wahou, quelle histoire autour de ta bague. Je suis clairement époustouflée par ta bague de fiançailles, et l’idée qu’elle “évoluera” en fonction de votre vie, je trouve ça tout juste génial !
    Bon, maintenant on a hâte de voir ton alliance 😀

  • Fan de la bague de claddagh ! J’en ai rêvé durant toute mon adolescence après l’avoir découvert dans… Buffy contre les vampires :-D.

  • C’est beauuuuuu ! et merci pour le point Culture G. Mais dis moi Monsieur est juste parfait : demande parafite, bague parfaite, et en plus il anticipe sur la suite, tu es vraiment chanceuse. En tout cas j’adore ta chronique et toute la symbolique autour de ta bague.

    • Merci Mme Gypsophile 🙂 Je suis très chanceuse oui, mais mon fiancé parfait est aussi trèèès perfectionniste, et ça, c’est pas toujours du gâteau dans les préparatifs ahah !

  • J’adore, merci pour ce tour d’horizon de la culture irlandaise ! Cette chronique est supra-intéressante. Du coup, te voilà parée pour l’avenir, pas de prise de tête sur le design de ton alliance en vue 😉

    • Oh merci Melle Fantail ! Ravie que le mode “Culture G” t’ait plu 🙂
      Pas trop de prise de tête non, il faut juste trouver comment emboiter les deux, la mienne étant plus large et détaillée que celle de l’exemple… mais on compte sur le bijoutier pour une idée miracle !

  • Super ces explications. J’avoue ne jamais m’être penchée sur la question de la signification mais j’ai bien fait d’attendre, là c’est tout bien expliqué et comme ça, on sait tout.
    Ça fera trop joli avec l’alliance en plus !

  • C’est une très jolie histoire, ton amoureux s’est donné beaucoup de mal c’est touchant comme tout <3

    Merci pour l'histoire des origines de cette bague, toujours intéressant d'apprendre davantage sur d'autres cultures 🙂

  • J’adore les Claddaghs ! J’en ai une (qui vient des goods officiels de Buffy contre les vampires soit) et je l’adore tellement qu’elle ne m’a pas quittée depuis mes 15 ans (j’en ai 30 !). La tienne est ravissante.

    • C’est drôle, vous êtes plusieurs à la connaitre grâce à Buffy ahah ! Je n’ai jamais regardé Buffy contre les vampires (je ne sais pas si c’est une bonne chose ou pas lol), donc je l’ai découverte en Irlande, mais je suis d’accord : quand on en a une, on ne veut plus s’en séparer 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *