De l’art d’être bien entourés pour son mariage – Partie 2

Parfois, tu choisis des personnes pour t’accompagner et puis tu finis par le regretter. J’ai malheureusement vécu cette douloureuse expérience avec Mlle Russia. Lorsque j’avais annoncé à M. Patate à Raclette que je lui demanderais d’être ma témoin, j’aurais dû tenir compte de sa désapprobation, et encore plus de celle de Mme India qui n’a pas du tout compris mon choix.

Mais moi, je savais (ou du moins pensais) que Mlle Russia serait contente, et ce que je voulais c’était qu’elle soit contente, avant même de penser à moi. Grave erreur de ma part.

Choisir ses témoins et ses invités

Crédits photo (creative commons) : Unsplash

Dans la wedding team, je demande… les changements

Dès le moment où je lui ai demandé d’être ma témoin, Mlle Russia a commencé à vouloir m’imposer des choses, notamment au niveau de mon EVJF, parce que « c’est la tradition ». En l’espace de 4 mois, nous nous sommes pris la tête au moins 4 fois parce qu’elle souhaitait faire comme elle elle le voulait, que ce soit par rapport à sa tenue pour le jour J que nous avons tous désapprouvé, ou à la présence de l’homme qui l’accompagnerait potentiellement le jour du mariage. Elle avait peur qu’avec toutes les tâches que je lui attribuais le jour J, il s’ennuie en ne connaissant personne, ce que en soit je peux comprendre, mais qui, je pense, vient très secondairement par rapport à ce que moi je souhaite pour mon grand jour.

Avec le temps, j’ai commencé à regretter de plus en plus mon choix, et je sentais très clairement que le courant ne passait plus entre nous.

Par exemple, elle n’a pas réfléchi non plus une seconde avant de dire tout haut le nom du modèle de ma précieuse alors que M. Patate à Raclette était dans la pièce et qu’il voulait à tout prix rester dans le mystère. Elle faisait tellement de gaffes, que j’en étais même arrivée à avoir peur et donc je lui ai « ordonné » d’attendre que Mme India soit mariée et disponible avant de faire quoique ce soit. Mais, à aucun moment, je n’ai haussé le ton, à aucun moment je n’ai viré bridezilla. J’ai tout pris sur moi, avec le soutien moral infaillible de Mlle Paillette.

Mais ce qui devait arriver arriva. Suite à l’attentat de Nice, sa ville natale, nous avons été en désaccord. Moi j’ai voulu être positive en me disant heureuse d’être en vie, elle, elle m’a reproché de ne pas pleurer et de ne pas être personnellement venue lui demander comment elle et sa famille allait alors qu’elle avait confirmé publiquement sur Facebook qu’ils étaient tous sains et saufs. Je n’ai pas vraiment apprécié cette réflexion puisque je lui avais quand même envoyé un message justement suite à son statut lui disant que j’étais soulagée de savoir qu’ils allaient tous bien, et que je la trouvais un peu gonflée de me faire ce reproche alors qu’au moment de l’attentat au Burkina, à aucun moment elle s’est inquiétée pour les miens.

Elle s’est vexée lorsque je lui ai fait la remarque et dit ce que j’en pensais, et elle m’a envoyé un cinglant « oublie-moi » qui a enterré nos 7 ans d’amitié.

Choisir ses témoins et ses invités

Crédits photo (creative commons) : amix_6

J’ai été inconsolable un bon moment, en cherchant où j’avais fait une erreur, et me sentant extrêmement coupable.

Mlle Pailette, Mme India, M. Patate à Raclette et Mlle Japan (la compagne de M. Japan un des garçons d’honneur) m’ont vite fait comprendre que ce n’était pas ma faute et que je ne devais rien regretter. J’ai ensuite appris que, dans le groupe des témoins, elle voulait surtout faire les choses à sa façon et qu’ils étaient presque soulagés qu’elle ne soit plus là, et ce d’autant plus qu’elle a quitté leur groupe sans un mot, et qu’ils auraient jamais compris pourquoi si je ne leur avais pas expliqué.

C’est à ce moment là que je me suis rendue compte qu’en fait, ma 2e témoin, j’étais partie la chercher loin alors qu’elle avait toujours été en face de moi, à me donner des conseils, à s’impliquer dans les préparatifs avec joie dynamisme et sourire, alors que je ne lui avait rien demandé. Cette personne, c’était Mlle Japan. On se connait certes depuis moins longtemps (5 ans), et pourtant je suis beaucoup plus proche d’elle que de Mlle Russia. Nous partageons les même passions, et on peut se faire des soirées jusqu’à 5 heures du matin rien qu’à discuter sans que ça nous pose problème. Dans les grands moments de doute, elle a toujours été présente pour m’écouter, m’encourager et me donner des conseils. En plus, elle est sur Lyon ce qui est la cerise sur le gâteau puisqu’elle rassemble tous mes critères pour être une bonne témoin.

Je n’ai pas douté une seconde et je lui ai demandé de remplir la place vacante. Et tout le monde a approuvé mon choix cette fois-ci. M. Patate à Raclette m’a d’ailleurs dit qu’il s’était demandé pourquoi je ne lui avais pas demandé à l’origine. Je regrette de pas l’avoir fait dès le départ. Ça m’aurait éviter des cheveux blancs, et peut-être même de perdre une amie au passage. Mais, depuis ce changement de témoin, je suis plus sereine et en confiance. Je n’ai pas une once d’angoisse parce que je sais que le duo Mme India-Mlle Japan va assurer avant pendant et même après le mariage.

Si j’ai un conseil à te donner, c’est de ne jamais oublier que c’est ton mariage, tes choix et que, oui, pour une fois dans ta vie, tu as le droit d’être égoïste. Je pense que si j’avais pris plus le temps de chercher dans mes amies proches celle qui correspondait le plus à ma vision du rôle de témoin et non celle à qui cela ferait plaisir (tu la vois la nuance ?), je me serai épargnée toute cette souffrance et nous ne nous serions pas brouillée. N’hésite pas également à exprimer directement quand quelque chose ne te convient pas. Ne fais surtout pas comme moi en disant oui à tout pour éviter le conflit car il finira de toute façon par arriver. Aujourd’hui, Mlle Russia me manque en tant qu’amie, parfois j’ai envie de lui envoyer un sms pour une bêtise, mais le fait est qu’une page s’est tournée, que quand je repense à ses mots, mon petit cœur pleure encore, et qu’elle ne sera même pas invitée à notre mariage finalement.

Et le 2e témoin de M. Patate à Raclette dans tout ça ? Et bien, figure-toi qu’il m’a piqué une de mes demoiselles d’honneur. En effet, Mlle Paillette a été promue témoin de Monsieur car, finalement, qui de mieux pour remplir cette tâche qu’elle qui est proche de nous deux ? Elle était déjà impliquée dans pratiquement toutes les tâches, et remplissait par défaut le rôle de témoin, donc c’est naturellement que M. Patate à Raclette lui a proposé de prendre la dernière place.

Avec tous ces changements, je me retrouvais avec une demoiselle d’honneur en moins, et comme j’avais quand même envie qu’elle participe à ce mariage, je ai recontacté Mlle Poney et je lui ai demandé si elle voulait bien tenir ce rôle. Ça faisait près d’un an que nous ne nous étions pas parlée mais, après l’hésitation, sa joie m’a fait chaud au cœur et je suis très contente de l’avoir choisie.

Qui inviter ?

Choisir ses témoins et ses invités

Crédits photo (creative commons) : Films42

Tu l’auras compris, M. Patate à Raclette et moi sommes introvertis. Nous ne sortons pas beaucoup en groupe, encore moins en boîte de nuit. Rien ne nous plait plus qu’une soirée au calme chez nous, à discuter en picorant. Et forcément (c’est un gros défaut), nous sommes un peu du genre à ne pas donner des nouvelles, donc les gens arrêtent de nous inviter à un moment, mais ça ne veut pas pour autant dire qu’on veut couper les ponts et qu’on ne s’intéresse pas aux autres.

Finalement, sur cette liste d’invités, nous nous sommes retrouvés à mettre des gens que nous n’avons pas vu depuis 1 an, 2 ans, parfois même 5 ans et que, pourtant, nous voulons à nos côtés. Enfin… Surtout moi, parce qu’au final M. Patate à Raclette avait vite fini sa liste. Pour certains de ses amis (que je n’apprécie que moyennement), j’ai même dû faire un peu de forcing pour qu’ils soient invités.

Car vois-tu, si je suis une fille qui pardonne quand même assez souvent, mon homme est tout l’opposé. Il a énormément de mal à tourner la page, et quand il s’est senti trahi, il ne revient pas. Et ce d’autant plus si la personne s’est mal comportée d’une façon ou d’une autre avec moi.

C’est ce qu’il s’est passé pour ce groupe d’ami en question. Suite à une grosse dispute où je me suis retrouvée au milieu et dont je te passerais les détails, M. Patate à Raclette les a mis de côté, malgré toute mon insistance pour qu’ils se rabibochent.

Mais j’ai insisté pour qu’il les invite quand même, parce qu’on a tous droit à une nouvelle chance, parce que ça leur ferait plaisir je pense, et quand les gens sont contents, je le suis aussi. À l’envoi des save-the-date, certains m’ont prouvé que j’ai eu raison d’insister (et donc ils pourront rester toute la journée et la soirée) et d’autres m’ont prouvé que c’était peine perdue (et donc bye bye après le cocktail).

Par contre, côté famille, nous n’avons pas inclus beaucoup de monde. La famille de M. Patate à Raclette se limite au coté maternel, et Maman Patate à Raclette n’a jamais même émis l’idée d’inviter des gens que nous ne connaissons pas (j’aime ma belle-mère, elle est merveilleuse). Papa Patate à Raclette est aux abonnés absents depuis plus de 10 ans, donc tout ce côté-là de la famille a sauté.

Côté Caramel Beurre Salé, aucune idée de qui sera là ou pas, mais ça ne devrait pas dépasser 6 personnes maximum s’ils font le déplacement.

Quid des collègues ? Ayant travaillé dans la même entreprise pendant cette année de préparatifs, c’était un peu particulier. Nous ne travaillions pas dans le même service et nous n’avions pas les mêmes affinités. Avec moins d’ancienneté, je ne me sentais pas assez proche de mes collègues pour les inviter à la totalité du mariage, au contraire de M. Patate à Raclette. Nous avons donc été logiques : les membres de son service (que j’adore) ont été invités à la totalité de la fête, et ceux de mon service ont été invités au cocktail uniquement.

Entre notre wedding team et nos invités, nous devrions être plutôt bien entourés pour notre grand jour. Il ne reste plus qu’à tout bien mettre en œuvre pour bien les recevoir.

Et toi, as-tu changé de témoin en route ? As-tu fais le choix d’écarter une partie de ta famille ? Raconte !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



2 commentaires sur “De l’art d’être bien entourés pour son mariage – Partie 2”

  • Bonjour Mme Caramel au beurre salé! Merci beaucoup pour cet article, tu as totalement raison quant à ton choix de tes témoins. Quand tu dis “ne jamais oublier qu’il s’agit de ton mariage, de tes choix, et que oui, pour une fois dans ta vie, tu as le droit d’être égoïste”, tu mets le doigt sur l’essentiel. J’ai moi-même changé de témoin 6 mois avant mon mariage, tant je me rendais compte que nous étions en décalage, qu’elle se contrefoutait de ce que je souhaitais et me dictait ma conduite “un messe de mariage? Quelle horreur! Fait plutôt une célébration, qu’on soit débarrassée!” (par exemple…). Résultat, comme toi, mon mari avait de gros doute sur elle au départ, comme toi, j’en ai changé, pour une autre formidable, et comme toi j’ai perdu cette ancienne amie, qui n’a même pas été invitée à mon mariage non plus! Mais tu sais quoi? Je n’ai aucun regret, bien au contraire, car j’ai eu un mariage conforme à MES attentes, qui a fait MON bonheur!
    J’espère sincèrement que toutes les futures brides qui te lisent écouteront bien ton conseil pour qu’elles puissent elles aussi avoir la meilleure team à leurs côtés ce jour-là!
    Bises

    • Merci pour ce gentil commentaire. Je suis contente que vous ayiez eu le mariage qui vous correspondait en tout cas, et j’espère qu’il en sera de même pour le nôtre :).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *