Être future mariée et future témoin en même temps : comment conjuguer les deux ?

Avant de rencontrer Monsieur Barbu, j’ai vécu une longue et belle histoire d’amour. Qui dure toujours, d’ailleurs, et qui je l’espère, durera encore longtemps. C’est l’histoire de ma rencontre avec L., ma meilleure amie.

Dans le flou de mes souvenirs, c’était un jour de rentrée scolaire, en maternelle. Moi, toute rouge et luisante de larmes, la morve au nez, braillant en m’agrippant à la veste de ma mère. Elle, toute rose et pimpante, jolie comme un bonbon, jouant tranquillement assise à son pupitre. Elle m’a souri. Depuis ce jour, L. et moi, on ne s’est plus jamais quittées.

On a tout fait ensemble : construire des cabanes avec des vieux matelas dans le jardin de ma grand-mère, fabriquer des faux magazines people avec nous en couverture, écrire des demandes en mariage à choix multiples à nos amoureux qu’on a jamais envoyées. On a partagé nos histoires de cœur, des réussites aux gros râteaux. On s’est promis que quand l’une se marierait, l’autre serait son témoin.

photomaton entre copines

Vingt-cinq ans après ce jour de rentrée des classes, quand L. m’a un jour montré sa main ornée d’un solitaire et m’a demandé : “Tu veux bien être mon témoin?”, tu te doutes bien que j’ai explosé de joie !

Partager avec ma meilleure amie le bonheur de sa demande m’avait (presque) fait oublier que je trépignais d’impatience depuis des mois que Monsieur Barbu me fasse la sienne. A ce moment là, ce n’était plus très important. J’allais être Témoin… trop classe !

Et puis un jour d’avril, Monsieur Barbu a enfin fait sa demande. J’ai répondu “Oui” (enfin, techniquement, je n’ai pas vraiment dit oui… Mais ça, je te le raconterai plus tard !). J’allais être une Bride… trop classe !

Il m’a fallu un petit temps de connexion neuronale pour me rendre compte que j’allais être Mariée ET Témoin en même temps. Et que si ça fait deux fois plus de bonheur, ça fait aussi deux fois plus de boulot et de galères potentielles…

Mais au fait, être témoin, ça consiste en quoi ?

D’un point de vue strictement légal, le rôle des témoins de mariage n’a rien de folichon. Selon l’article 37 du Code Civil, ils doivent être âgés de 18 ans, sont choisis par les futurs époux, et ont pour mission de signer de registre d’état civil. En théorie, leur seul boulot est de témoigner à la face du monde que ton chéri et toi êtes bien mariés ! N’importe quel quidam majeur peut donc s’acquitter de cette tâche.

Toi qui n’arrives pas à te décider entre Julie, ta sœur bien-aimée, Héloïse, ta pote d’enfance et Monique, ta collègue préférée, plus de souci ! Tu peux tout à fait choisir Robert, le type bizarre du RER qui mate les gens de côté avec un œil dilaté. Et comme ça, pas de jalouses ! Elle est pas belle la vie ?

En pratique, le choix des témoins par les mariés revêt souvent un caractère symbolique. On ne choisit pas son témoin comme on choisit un melon chez Leclerc, et son rôle se cantonne rarement à une fonction purement administrative. Un bon témoin, il doit :

  • T’aider dans l’organisation du mariage

Tu n’as pas d’idées pour les animations du mariage ? Tu n’as pas assez de mains pour relier tous tes livrets de cérémonie ? Ton témoin est là pour voler à ton secours… même si parfois, il s’en passerait bien. Parce que reconnais-le, plier 250 origami pour ton propre mariage, c’est déjà très long (origami pouvant être remplacé par fleurs en filtre à café/bougeoir en dentelle/pompons en papier crépon, ou tout autre truc hyper relou à fabriquer et qu’on est les seules à remarquer). Le faire pour le mariage d’une autre, ça peut vite devenir saoulant fatiguant… mais c’est la croix d’un bon témoin, et il accepte de la porter avec dignité.

En tant que Mariée et Témoin : l’équation est simple, même si on est nulle en maths. On double le quota d’origami à plier. Et quand on a encore des milliers de trucs à faire pour son propre mariage, la bouffée délirante aiguë n’est peut-être pas très loin.

  • T’organiser un EVJF de folie

Organiser un EVJF, ça prend du temps. Il faut se renseigner sur ce que la future mariée ne veut surtout pas (sinon, tu prends le risque que ton idée de la déguiser en préservatif géant pour l’envoyer vendre du papier toilette à la sortie des écoles ne la branche que moyennement).

Puis, il faut récupérer la liste des participantes, contacter chaque fille, les relancer… Ensuite, il faut trouver des idées sympas qui collent aux attentes de la future mariée et au budget de toutes. Enfin, il faut préparer le jour J, trouver le restaurant, réserver les activités… Mais tout ce temps, on le donne de bon cœur, parce que voir les yeux de la future mariée pétiller en découvrant la fête, ça n’a pas de prix.

En tant que Mariée et Témoin : préparer un EVJF est chronophage, et quand on prépare déjà un mariage, on n’a jamais trop de temps. Quant au jour même de l’EVJF, il mobilise parfois un week-end complet, soit 48h où on aurait pu avancer sur autre chose (comme plier 250 origami, par exemple).

  • Gérer les problèmes le jour J

Le rôle du témoin le jour du mariage est aussi de régler les petits soucis du jour J pour faire croire à la future mariée que TOUT est absolument parfait. Les chauffe-plats se sont consumés avant l’arrivée des invités ? L’oncle relou à moitié bourré s’est mis en tête de récupérer la jarretière avec les dents ? Y’a pas de problème. Peu importe qu’il lui faille rallumer 42 bougies avec seulement deux allumettes ou s’improviser ceinture noire de Ju-Jitsu, le bon témoin gère.

En tant que Mariée et Témoin : on est parfois tellement préoccupée par nos propres problèmes d’organisation qu’on risque de ne pas être très aware pour gérer ceux de la copine. Replier des serviettes ? Ok, je te fais ça… Bon sang, ça me rappelle que je n’ai fait que deux origami sur 250 pour la déco de table !…. RhhaaaaaAAAAHHHH JE HAIS LES ORIGAMI !!!

  • Te soutenir moralement quand tu doutes

Un bon témoin, c’est avant tout un ami sur qui on peut compter. Je ne t’apprends rien : sur le plan émotionnel, préparer son mariage, c’est un peu comme les montagnes russes. Quand tu en as en ras-le-bol et que tu as a envie de tout plaquer, ton témoin doit être là pour te soutenir et t’aider à passer le cap.

Mais attention, le deuxième effet Kiss-Cool de la future mariée n’est pas plus facile à supporter : à parler tout le temps de ton mariage dans une bouffée d’euphorie, tu risques de saouler fatiguer tout le monde, témoin y compris… Heureusement, on fera preuve de compréhension et de patience (et on attendra au moins quinze jours avant de clôturer notre ligne téléphonique).

En tant que Mariée et Témoin : l’avantage du double statut, c’est qu’on comprend parfaitement les joies et les déceptions de l’autre, même si elle paraissent futiles au commun des mortels. Qui d’autre qu’une future-bride-témoin peut comprendre que tu fasses la gueule depuis trois jours parce que ton chéri refuse de mettre une cravate rose assortie à tes chaussures pour le mariage ?

Bridezilla

Crédits photo : Chez Barbu

En pratique, comment on gère les deux statuts ?

  • En un mot : DÉ-LÉ-GUER

Ca fonctionne autant pour ton propre mariage que pour celui où tu seras témoin. La future mariée a un autre témoin ou des demoiselles d’honneur ? Propose-leur de participer à l’organisation de l’EVJF : à tous les coups, ça leur fera super plaisir et ça te libérera un peu de temps pour t’occuper de la préparation de ton propre mariage.

  • Aussi, relativiser

Je ne serai pas super disponible pour aider L. dans ses préparatifs, elle non plus ne sera pas tellement disponible pour moi. Et alors ? Ce n’est pas si grave. Ce qui compte, c’est qu’elle sache que si elle a un coup de mou, elle peut m’appeler pour que je la rebooste. Je décrocherai toujours. Et je sais qu’elle aussi, elle sera toujours disponible pour moi !

  • Surtout, profiter

J’ai la chance de préparer deux mariages à la fois : c’est doublement du bonheur ! Alors certes, ils ne correspondront peut-être pas aux critères de classitude de la blogosphère mariage, mais on s’en fiche, non ? Ils le seront à nos yeux, parce que L. et moi, on vivra l’aventure ensemble… comme on l’a toujours fait !

meilleures copines en maternelle

Pour le plaisir, spéciale dédicace à L. : Queen – You’re my best friend

Et toi ? Tu as une super copine depuis la maternelle qui seras ta témoin ? Qu’est-ce que tu ferais si tu étais future mariée et future témoin en même temps ? Tu délèguerais ou tu mènerais tout de front ? Raconte !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



12 commentaires sur “Être future mariée et future témoin en même temps : comment conjuguer les deux ?”

  • Je suis très très très touchée par ton article.
    Je trouve ça très mignon et surtout on voit plein d’amour et paillettes.
    Merci 🙂

  • C’est très beau. Une amitié qui dure depuis des années, c’est rare de nos jours. Chez nous le choix des témoins a été assez pragmatique, nos frères et soeurs et leur seul rôle: signer 🙂

  • C’est super touchant,comme histoire.
    Mais c’est clair que ça fait du boulot en plus,mais le gros point positif,c’est que vous pouvez vous « saouler »mutuellement pendant les préparatifs,et que ça ne prendra pas la tête ni a l’une ni à l’autre!
    Moi une de mes témoin porte peu d’intéret aux préparation c’est pas évident à gérer,bon le bricolage,l’organisation d’une grande fête c’est pas son truc de tout,et elle c’est que pour moi c’est tous le contraire,alors à chaque fois que je lui demande un truc ba je sais que ça sera parfait tu as l ‘habitude,des super idées….mais c’est vrai que j’aimerai qu’elle montre plus d’intéret,comme quand je lui demande tu ma bien gardais des boîtes de concerves?je peu passé les chercher!et que la réponse est:ah!désoler j’ai zappé!(Grrrrr)ça met les nerfs!

  • C’est super touchant,comme histoire.
    Mais c’est clair que ça fait du boulot en plus,mais le gros point positif,c’est que vous pouvez vous « saouler »mutuellement pendant les préparatifs,et que ça ne prendra pas la tête ni a l’une ni à l’autre!
    Moi une de mes témoin porte peu d’intéret aux préparation c’est pas évident à gérer,bon le bricolage,l’organisation d’une grande fête c’est pas son truc de tout,et elle c’est que pour moi c’est tous le contraire,alors à chaque fois que je lui demande un truc ba je sais que ça sera parfait tu as l ‘habitude,des super idées….mais c’est vrai que j’aimerai qu’elle montre plus d’intéret,comme quand je lui demande tu ma bien gardais des boîtes de concerves?je peu passé les chercher!et que la réponse est:ah!désoler j’ai zappé!(Grrrrr)ça met les nerfs!
    Moi aussi je porterai des chaussures fushia!:)

  • Trop chouette ! et puis ça peut aussi faire effet de diviser les tâches plutôt que des les doubler non ? Genre si ton amie aimerait aussi mettre des éléments steampunk ou art nouveau ben vous les faites à deux et 1 déco sert pour les 2 mariages ! (enfin juste qqs bricoles sinon ça va trop se voir et faire bizarre peut-être !) Juste pour dire que ça peut avoir des avantages gain de temps plutôt que l’inverse aussi.
    Et j’ai trop ri quand tu dis « on ne choisit pas son témoin comme des melons à Leclerc » ! Encore heureux, je me verrais mal tâter le c*** de mes témoins pour voir s’il est mou à point… ni le sentir d’ailleurs ! lol Adios Robert !

    • C’est vrai que ça peut être un gain de temps sur certains aspects ! Par exemple quand l’une de nous trouve un bon plan mariage, elle en fait profiter l’autre ! Quant à partager la déco, dans notre cas ça ne marchera pas parce que nos thèmes sont différents, mais c’est une idée aussi !

  • Pour moi un témoin il ne DOIS rien
    ou le choisis car il représente quelque chose, mais son seul devoir et de signer le reste c’est du bonus en fonction du caractère
    je savais que mon cousin( qui est mon témoin) ne m’aiderai en rien mais c’est mon meilleur ami je ne pouvais pas prendre quelqu’un d’autre.
    et ce n’est pas parce qu’il ne m’aide pas que ce n’est pas un bon témoin. nous sommes proches, il me connais comme personne et il a été mon confident lors de ma rencontre avec mon chéri . il est le témoin privilégié de l’amour que je porte a mon futur.

    Désolé mais voir un témoin comme une personne corvéable a souhait n’est pas dans ma vision des choses . bien entendu je prend tout les bonnes volonté et je suis la première a proposer mon aide, témoin ou pas mais je ne voudrai pas que l’on me choisisse comme témoin pour faire la femme de chambre, l’organisatrice dEDJF et petite main mais plutôt car on estime que je suis digne de témoigner devant les autre de la réalité d’un amour entre deux personne qui se concrétise
    mais virer ma meilleur amie car elle ne prend jamais des nouvelles du mariage ou ne sais pas organiser une soirée d’enfer pour la mariée ( avouons le on est pas toutes des organisatrice d’évènements il y a des suiveuse de mouvements, tout le monde n’est pas fan de faire du DIY et enfin pour certaines fille un mariage n’est pas un évènement significatif d’autant plus quand ce n’est pas le sien) ( et ca je l’ai lu dans des blogs) et bah moi je trouve ça nulle
    de plus il y a aussi des gens qui sont content d’être choisis comme témoin mais qui on trop peur de faire des choses qui pourrais déplaire et qui ne préfère ne rien faire plutôt que de tomber a coté et des gens comme ça j’en connais ou des gens trop timide pour apprécier de se mettre en avant pour organiser des choses et cela n’entache pas l’amour que peut porter une personne a une future mariée et pour cela elle mériterai moins qu’une autre d’être témoin?
    bref desolé mais c’est mon sentiment

    • Je comprends tout à fait ton point de vue que beaucoup de mariées doivent certainement partager. On choisit rarement un témoin pour avoir deux mains en plus pour plier des faire-part ou parce qu’on sait qu’il est doué dans l’organisation d’EVJF, mais plutôt parce que la relation qu’on entretient avec lui a un sens pour nous. C’est d’ailleurs pour cela que j’ai choisi mon amie d’enfance et qu’elle m’a choisie en retour. Toutefois, je pense que je serais un peu déçue si elle ne s’intéressait pas un minimum à l’organisation de mon mariage, tout comme je ne me verrais pas me contenter de signer le registre à la mairie au sien ! Mais c’est peut-être le fait du double statut future mariée et témoin.

  • C’est émouvant ! Moi aussi j’aurais le droit d’avoir mon amie d’enfance à mes côtés et j’en suis ravie ! Je crois que ça me rendrait complètement folle de faire les deux en même temps car je ne supporte pas que les choses ne soient pas faites à mon idée (quoi, moi, dictatoriale ?!).

  • Je suis dans le même cas !! et c’est plutôt sympa !!! on s’est beaucoup aidé pour la déco mutuellement, pour tous les préparatifs, une grande compréhension dans les doutes et les joies. De superbes moments partagés avec mon amie d’enfance (maternelle aussi !) et qui nous a même encore plus rapprochées car loin (distance) l’une de l’autre depuis des années.
    Mais effectivement organiser un EVJF 3 semaines après mon D-DAY pas simple de penser à tout et du stress… mais je lui dois bien ça !!

  • MERCI mademoiselle choubi pour ce petit moment de rétrospective et surtout exprimer ce que tu ressens; c’est également tout ce que je ressens en tant que Ta super témoin. Moi aussi j’ai attendu ce moment avec impatience et joie et je suis comblée d’être aux 1eres loges de ton amour…on aurait voulu le faire exprès nous n’aurions pas réussi…mais finalement c’est un beau cadeau d’amitié on partage en même temps un moment très important de notre vie!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *