Se marier en plein hiver : une évidence !

Fiancés en mars 2013, nous nous sommes lancés dans des préparatifs sur dix-huit mois, fixant notre mariage en décembre 2014.

Pourquoi attendre si longtemps ?

Dans l’avion qui nous ramenait du Canada, nous avons commencé à parler de ce que nous souhaitions pour ce mariage, que nous voulions à notre image. Le choix de la période de l’année en faisait partie.

Nous avions d’ores et déjà décidé de nous marier l’année suivante car nous avons, tous deux, un peu paniqué à l’idée d’organiser les choses en moins d’un an, même si nous étions pressés d’être mari et femme ! Nous avions vu des amis tout préparer en six mois, et leur mariage était génial, mais les mariés étaient épuisés… Et puis, à l’époque, ma vie professionnelle était un peu difficile, j’étais très stressée, je craignais donc que ça ne rejaillisse sur la préparation du mariage.

Face à ces considérations, nous avons validé la date pour 2014 !!!

Le lieu s’est aussi imposé de lui-même : nous habitons en Normandie mais ce n’est pas « chez nous ». Nous peinons un peu à nous sentir bien dans cette région, où nous n’avons pour le moment aucun ami, et il nous semblait difficile de faire venir tous nos proches, dont une grande partie vit dans l’Est de la France, alors que nous faisons partie des « expatriés ». Nous savions donc tout de suite que nous organiserions les festivités dans notre département d’origine.

Crédits photo (creative commons) : Viktor Hugo Gv

En ce qui concerne le choix de la date, trois critères essentiels nous sont apparus.

Les impératifs familiaux

Comme je te l’ai dit, M. Salé et moi venons de grandes familles dispersées sur toute la France, voire même à l’étranger. Si, de mon côté, les relations familiales sont parfois très tendues et que les affinités sont plutôt limitées, M. Salé, lui, est très proche de presque tous ses cousins et cousines et il était impensable pour nous de nous marier en petit comité, sans cette grande famille à nos côtés.

Il nous fallait donc trouver une date qui permette à un maximum de personnes d’être présentes en Haute-Marne en même temps !

Ajoutons à ça que j’ai trois belles-sœurs et deux beaux-frères profs, des neveux et nièces scolarisés – et que louper l’école pour le mariage de Tonton et Tata n’est pas une excuse valable – et vous obtenez la solution miracle : il nous faut des vacances scolaires communes aux trois zones !!!

Bon, déjà, ça nous laisse seulement trois possibilités : les vacances de la Toussaint, les vacances de Noël et les vacances d’été.

Il faut savoir que M. Salé et moi, tous deux originaires de l’Est de la France, ne sommes absolument pas convaincus par la chaleur. Dès qu’il fait chaud, nous ressemblons à deux glaces Miko – une marque haut-marnaise ! – en plein soleil : nous fondons, dégoulinons et devenons poisseux. L’été, c’est non !

Une date pour le fun !

M. Salé et moi avons, à un moment donné, oublié de grandir ! On est resté coincé quelque part entre l’adolescence et l’âge adulte et nous avons quelques poussées de fièvre enfantine ! Par exemple :

  • Je collectionne et regarde très régulièrement les films et dessins animés de Walt Disney.
  • M. Salé et moi ne nous disputons que très rarement : quand nous ne sommes pas d’accord, nous réglons nos différends avec des paris !

Lui : «  Je te dis que la salle du vin d’honneur a un plafond métallique ! »
Moi : « Mais non, ce sont des plaques acoustiques blanches ! »
Lui : « On parie ? »
Moi : « OK ! Celui qui perd fait la litière du chat pendant une semaine supplémentaire ! » (d’habitude, c’est chacun son tour. Et, cette fois, j’ai gagné.).

  • Nous adorons faire des châteaux de sable sur la plage, des batailles de chatouilles…
  • Entre autres délires !

Du coup, tous les deux, nous partageons une saison favorite : l’hiver !

Flickr - rkramer62

Crédits photo (creative commons) : Rachel Kramer

Les fêtes de Noël et l’excitation des cadeaux, les grands jeux en famille, l’enfance retrouvée, c’est tellement génial ! Et puis mon petit plaisir, ma grande joie de l’hiver c’est la neige ! Celle qui tombe en tourbillonnant, qui fait un petit matelas blanc et immaculé qu’on découvre en ouvrant ses volets, celle qui nous donne des grands moments de rire par les batailles de boules de neige et les bonshommes de neige, celle qui nimbe toute chose d’élégance et de raffinement.

M. Salé me suit, sur ce coup là, ce sera donc en hiver : ne nous reste que les vacances de la Toussaint et celle de Noël !

Et là, très franchement, le choix s’est fait tout seul : pas très envie de se marier durant la « Fête des Morts », ni de risquer les pluies torrentielles qui s’abattent sur la Champagne-Ardennes pendant le mois de novembre. Ce sera donc pendant les vacances de Noël !

D’ailleurs, un troisième critère est entré en ligne de compte…

Une date symbolique pour notre anniversaire

M. Salé et moi fêterons nos huit ans d’amour le 1er janvier 2015. La date n’est pas exactement la bonne mais voilà, c’est celle qui s’en approche le plus et nous sommes ravis de les faire presque coïncider, car nous y trouvons un beau symbole. Ce n’est qu’une lubie de plus, sûrement, mais ça nous plaît bien, à tous les deux !

La Sucrée Salé family

Alors, c’est sûr, nous ne sommes pas à l’abri d’une pluie bien grise, bien froide et bien longue. Nous ne sommes pas non plus à l’abri des dizaines de centimètres de neige qui peuvent bloquer les routes et empêcher les invités de venir (l’un de mes cauchemars !). Nous risquons aussi de ne pas avoir de neige DU TOUT mais qu’importe : cette date et cette saison nous ressemble et nous rassemble, c’est l’essentiel !

Et toi, comment as-tu fixé la date de ton mariage ? Est-ce aussi une date symbolique pour votre histoire, une saison que vous aimez particulièrement ou as-tu laissé quelques coïncidences décider ? Dis-moi tout ! 


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



7 commentaires sur “Se marier en plein hiver : une évidence !”

  • héhé, chez moi se marier en été ne signifie pas chaleur et beau temps non! en hiver pas de surprise il ne fera pas 40°!
    un jour alors que monsieur et moi n’etions pas encore fiancé on nous a demander  » alors et vous c’est pour quand?  » et mon futur a répondu le 13 décembre pour plaisanter, mais ce n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd ^^ 2 ans apres il a fait sa demande et c’est la date que nous avons ( j’ai ) choisis ! mais c’est pas forcement plus facile de se marier a cette epoque!

  • Mes parents se sont mariés le 31 décembre 1955. Je trouve çà génial. C’est vrai ça change, en plus avec énormément de neige. Je pense que cela devait être un beau mariage. En tout cas ils sont toujours mariés alors le froid sa préserve !

    • Mes beaux-parents se sont mariés le 5 décembre 1975, et un oncle et une tante de M. Salé se sont mariés le 27 décembre 1980 ! Eux aussi sont toujours mariés…donc tu dois avoir raison, le froid conserve ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *