Mon EVJF franco-irlandais

Aujourd’hui, je fais fi de l’ordre chronologique de mes chroniques, et je t’embarque avec moi pour mon enterrement de vie de jeune fille ! Fais ta valise (pour une nuit, m’a-t-on dit) et enfile des chaussures confortables : on y va !

Étant donné que je vis au pays des leprechauns, que ma sœur témoin est au pays des Ch’tis, et que mon autre témoin est du côté de la Rochelle, sans parler de mes amies aux quatre coins de l’Europe, il était indispensable de me donner la date de mon EVJF. C’est donc courant janvier que mes témoins m’ont annoncé que ce serait le weekend du 12 mai, sur Paris.

J’ai donc réservé mes vols pour le weekend, sans poser de questions (je ne suis pas trop embêtante comme future mariée : j’adore les surprises, donc je ne pose jamais de questions ! Oui oui, j’ai une confiance absolue en mes témoins, ha ha !).

La semaine précédente, histoire que je puisse faire ma valise correctement, ma sœur m’a indiqué : chaussures confortables pour la journée, tenue pour sortir le soir, sac pour mes affaires de toilette, tenue du lendemain. J’en conclus donc que nous passerons la nuit sur Paris. Élémentaire, mon cher Watson.

Samedi matin, c’est donc fraîche et pimpante légèrement fatiguée (si tu me connais un tant soit peu, tu sais que 9h n’est pas une heure raisonnable de réveil le weekend) que je pars en direction du RER, avec mes deux sœurs et la copine de mon frère.

Tu es donc assise entre mes sœurs et moi, et nous descendons toutes à Châtelet, pour prendre deux métros, marcher quelques mètres, et sonner à la porte d’un magnifique Airbnb. L’hôte nous fait la visite, et je compte… huit lits. Eh oui, je ne sais toujours pas qui sera là, ni quand nous les retrouverons !

Les invitées de mon EVJF

Enfin si, je sais que mes deux futures belles-soeurs seront là. Eh oui ! En Irlande, il est de coutume d’inviter tes futures belles-sœurs à ton EVJF, alors que les futurs mariés invitent leurs futurs beaux-frères (donc Monsieur Claddagh a invité mon frère, si tu me suis).

Je sais qu’il y avait eu plusieurs échanges de mails entre mes témoins et elles, et qu’elles avaient réservé leurs vols au mois de janvier, presque encore plus enthousiastes que moi !! Ben oui, tu comprends, un weekend entre filles à Paris, c’est A-MA-ZING !! J’avais trouvé ça un peu étonnant sur le coup, parce que je ne suis pas très proches de mes belles-sœurs : non pas que je ne les apprécie pas, mais nous avons plus de dix ans d’écart, et je ne les vois qu’aux fêtes de famille. Mais après tout, pourquoi pas !

Pour le reste, j’avais seulement envoyé une liste de toutes mes amies invitées au mariage à mes témoins, et elles se sont (très bien) débrouillées à partir de là !

C’est quoi le programme ?

Je n’avais pas vraiment d’idées sur ce que j’aurais voulu faire pendant mon EVJF (et on ne m’a rien demandé, tu t’en doutes !). J’aurais beaucoup aimé un weekend à l’étranger dans un beau Airbnb (non non, je ne fais pas de pub, je suis juste fan !), mais je me doutais bien que ce serait compliqué pour l’organisation, le budget, etc. Paris était le plus simple, pour que tout le monde puisse se retrouver (et moi aussi, tant qu’à faire !).

En Irlande, les EVJF, que l’on appelle “hen party”, sont complètement déjantés, et incluent bien souvent une limousine, beaucoup beaucoup (beaucoup) d’alcool, un strip teaser… J’avais donc pris soin d’expliquer à mes belles-sœurs que ce serait sûrement un (tout petit) peu différent, histoire qu’elles ne s’attendent pas à une “hen”.

La seule condition que j’avais donnée à mes témoins, c’était que je ne voulais pas de strip teaser. Je me serais sentie vraiment mal à l’aise, et ça ne m’aurait pas du tout plu ! Elles s’en doutaient de toute façon, et mis à part ça, elles avaient carte libre.

Mais alors, qu’est-ce qu’on a fait ?

Ça y est, tu as posé ton sac ? Super, on part pour une petite balade dans le quartier de mon ancienne fac *mode pélerinage ON*, et on arrive devant un petit resto italien. C’est là que ma témoin Plume doit nous rejoindre pour déjeuner. Le resto est délicieux, la serveuse italienne adorable : la journée commence bien !

On retrouve ensuite le reste de la “Team Bride” devant Notre-Dame : entre moi qui ne sais pas qui nous retrouvons, et mes accompagnatrices qui ne savent pas à quoi elles ressemblent, me voilà à monter sur un muret pour essayer d’apercevoir des visages connus… En voilà un, deux, trois, quatre… Et nous voilà maintenant onze !

En route pour l’appart, pour que tout le monde laisse ses affaires, et pour… mon petit costume de la journée bien sûr ! J’enfile un tutu vert, je mets un serre-tête chapeau/oreilles de leprechaun, et une écharpe “Bride to me”, tandis que ma “Team Bride” porte une couronne ben… “Team Bride”, hein.

Je suis plutôt contente de ma tenue : je n’ai pas l’air trop ridicule, tout en ne passant pas inaperçue ! Nous avons d’ailleurs croisé pas mal de gens pensant que c’était un EVJF irlandais, ha ha ! Eh non, mais presque !

Mon EVJF sur le thème de l'Irlande

Crédits photo : Photo personnelle

Ça y est, tu as mis ta petite couronne ? Suis le guide, nous partons retrouver… ben je ne sais pas qui. Je sais juste que nous devons y être à 15h30, que je reçois par texto la liste de mes gages à réaliser pendant la journée, et que je me dis qu’on aurait peut-être dû boire un petit verre à l’appart pour que j’ose me lancer !

Mais pas le temps de tergiverser. Un type me tape sur l’épaule : “Hey Miss Claddagh, tu te rappelles de moi ?? – Eeeeuh… – Non ? Du lycée J. A. ? Oh, ça fait un bail ! Non, tu te rappelles ???” Le brave garçon a l’air fortement déçu, et moi, je me torture les méninges.

Sache que j’ai une très très mauvaise mémoire, et physionomiste, et pour les prénoms ! Alors quelqu’un de mon lycée, il y a plus de dix ans, autant te dire que ce n’est pas de la tarte. Il insiste, et moi je commence à me sentir vraiment mal de ne pas me souvenir de lui… Je pense aux élèves, aux surveillants, aux profs d’histoire… Rien de rien qui me revient.

Alors il continue, en me disant qu’il a un peu suivi ce que j’étais devenue, mon déménagement en Irlande, mon école… Et qu’il a toujours eu un petit crush sur moi, mais que je ne l’ai jamais remarqué… Qu’il m’a même suivie en Irlande (“Mais c’est quoi ce psychopathe ??”), et que quand je suis sortie avec James, il a eu vraiment peur… parce qu’il n’était pas assez bien pour moi ! Mais que Monsieur Claddagh, lui, il valait le coup, et que même s’il était triste de me voir me marier, il allait devoir accepter… mais pas avant que je ne trouve sa bague d’inspiration. Oui, parce que je suis sa muse, et que depuis qu’il sait que je vais me marier, il a perdu toute inspiration.

Je ne sais pas toi, mais moi, je suis tombée en plein dans le panneau !! Jusqu’à la fin du speech où ça me semblait vraiment un peu gros, je pensais vraiment avoir à faire à un ex-camarade de lycée éperdu. Il connaissait tellement de détails sur ma vie (que je ne mettrai pas ici, mais la ville où je vis, etc. etc.) que ça en était vraiment déconcertant.

Puis il a commencé à nous raconter une légende sur le roi Henri VIII, qui aurait perdu une bague, la fameuse bague d’inspiration, que nous devions donc retrouver, sans quoi mon mariage devrait être annulé (“Mais bien sûr,” se dit Mademoiselle Claddagh). Me voilà donc armée d’une boussole et d’une grande feuille d’indices, pour une chasse au trésor dans Paris !!

Mon EVJF sur le thème de l'Irlande

Crédits photo : Photo personnelle

Eh bien si tu veux tout savoir, ce ne fut pas de la tarte, et pourtant, il me semble que nous étions une fine équipe ! Les indices n’étaient vraiment pas simples, mais c’était vraiment amusant, mis à part le fait que nous avons été sous la pluie une grande partie du temps…

Nous avons fini par retrouver la fameuse bague (et mon amoureux éperdu) au bout de deux heures et demi de recherche (il paraît que les équipes mettent généralement deux heures en moyenne… Mouais. Bon. On s’est arrêtées pour une glace en chemin, hein !). J’ai donc gagné le droit de me marier (avec tous ces préparatifs déjà faits, ça m’aurait bien embêtée de devoir annuler quand même…), et de poursuivre mon EVJF pour la soirée !

>Mon EVJF sur le thème de l'Irlande

Crédits photo : Photo personnelle

Crédits photo : Photo personnelle

“Tonight is gonna be a good night”

À la base, mes super témoins avaient prévu un apéro sur les quais, ma grande passion quand je suis à Paris l’été, sauf que la météo irlandaise étant avec nous, nous nous sommes repliées à l’appart. Oui oui, toi aussi.

Nous avons trinqué, et fait un petit jeu, parce que mine de rien, mes amies (et sœurs, et belles-sœurs) ne se connaissaient pas vraiment entre elles. Chacune devait écrire un mot ou quelques mots censés m’évoquer un souvenir, puis je devais deviner qui avait écrit quoi, et raconter la petite histoire liée ou comment je connaissais cette amie. C’était vraiment sympa, et ça a permis à tout le monde de savoir un peu mieux qui était qui.

Elles en ont aussi profité pour remplir des petites fiches “Advice for the bride to be” : pour une fois, je n’avais rien à faire, à part les regarder se creuser les méninges pour répondre aux différentes questions ! Mes témoins m’ont donné ces cartes plus tard dans la soirée, et j’ai trouvé ça super chouette, je ne manquerai pas de les relire !

Mon EVJF sur le thème de l'Irlande

Crédits photo : Photo personnelle

Je ne sais pas toi, mais j’ai un petit creux ! Alors en route pour le restaurant qui n’est autre… qu’une crêperie bien sûr ! (Oui, j’ai une passion pour les crêpes, d’autant plus qu’il n’y a pas de crêperie dans mon pays d’adoption.)

Et quand on me connaît bien, on sait qu’une soirée ne peut se finir que d’une seule manière : au pub ! Ben oui, je n’habite pas en Irlande pour rien ! Mes super témoins avaient prévu que nous allions dans le pub irlandais dans lequel j’ai passé de nombreuses soirées avant de m’expatrier, alors un Uber, et en route !

À peine arrivées, nous remarquons deux excellents musiciens : on se croirait presque en Irlande !

Et mes gages, dans tout ça ?

Si tu te souviens bien, j’avais reçu la liste de mes gages avant la chasse au trésor, mais prise par le jeu, et avec la pluie, j’avais préféré ne pas trop m’arrêter pour les réaliser.

Sauf la liste de photos : une photo avec un homme à chapeau, un représentant de l’ordre, un homme avec une cravate, etc. etc. L’homme au chapeau, c’était facile : alors que nous attendions le comédien lançant la chasse au trésor, une adorable dame était venue me demander en anglais si mon costume était synonyme d’alliance franco-irlandaise ! Eh oui ! Elle était elle-même écossaise, mariée à un Français, Français qui portait un chapeau ! Et hop, la première photo était dans la poche. On a ensuite croisé la police sur le chemin de l’appart, et j’ai profité de la pause cigarette d’un policier pour lui demander une petite photo…

Je devais également trouver des touristes et leur dire qu’ils se trompaient, et que c’était l’Irlande qu’ils devraient visiter. Je suis allée voir deux Asiatiques pendant la chasse au trésor pour leur expliquer tout ça. Elles m’ont regardée comme si j’étais complètement folle (mon tutu et mes oreilles de leprechaun n’aidant probablement pas), mais le défi était relevé !

J’avais aussi “chanter et danser quand il le faudra” : tout au long de la journée, mes témoins passaient soudainement des chansons (plus ou moins avouables) sur leur portable, que je devais chanter, et éventuellement danser au milieu de la rue. On en a fait quelques unes avant que la pluie ne nous décourage.

Les autres gages, je les ai faits, en partie, au pub ! À commencer par me faire offrir un verre (par le serveur, puis par un autre, et par le musicien, et… oui bon en fait, je n’ai payé aucun de mes verres ce soir-là ! Je devrais peut-être porter une écharpe “Bride to be” plus souvent !). Chanter “Hakuna Matata” avec cinq chamallows dans la bouche. Je te mets au défi de le faire, ce n’est pas simple ! Commander un verre sans parler.

Il y en a quelques uns que je n’ai pas faits, tout simplement parce que, prise par la soirée, j’ai oublié, et qu’on ne me les a pas rappelés, ha ha ! Eh oui, même toi, tu as oublié de m’y faire penser, trop occupée à danser sur Beyoncé !

La soirée au pub s’est terminée à 5h du matin, et nous nous sommes vraiment bien amusées ! J’ai peut-être même trouvé le musicien pour notre vin d’honneur ! Retour à l’appart, pour une courte nuit avant l’heure du check out, puis retour chez mes parents.

Ce que j’en ai pensé

Je n’avais pas voulu vraiment imaginer ce que je voudrais pour mon EVJF, comme ça, pas de déception ! Et je dois dire que mes témoins ont été parfaites !

La chasse au trésor était une super activité, sachant que j’adore me balader dans les petites rues de Paris. Elles se doutaient aussi que je ne voudrais pas être “au centre de l’attention” (enfin, pas plus que nécessaire), et c’était du coup une super idée pour que nous soyons toutes ensemble, à la recherche de la bague perdue !

Les gages étaient aussi rigolos, pas trop embarrassants, et c’est bien dommage que le mauvais temps m’ait un peu coupée dans mon élan.

Elles ont aussi assuré sur les invitations : il y avait des amies auxquelles je ne m’attendais pas du tout (parce qu’elles habitent loin, etc.), et je sais qu’elles se sont donné un mal fou à contacter tout le monde, relancer tout le monde, et tout organiser, en deux langues en plus !

Bref, un super enterrement de vie de jeune fille : je n’aurais sûrement pas imaginé mieux !

Et toi, qui a organisé ton EVJF ? Surprise, ou pas complètement ? Tu as aimé les activités organisées pour toi ? Raconte !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



8 commentaires sur “Mon EVJF franco-irlandais”

  • Quel super EVJF ! J’adore ton “costume”, car il est drôle mais pas génant 😉
    En tous cas j’ai bien rit avec l’histoire de l’ancien élève du lycée !! Tu as vraiment dû avoir peur au début… ^^
    Merci de nous avoir embarqué avec toi !!!

    • Ohlala la panique totale (et ça se voit sur certaines des photos !), il a du bien rire !!
      Et oui j’ai trouvé mon “costume” top ! Dommage que j’ai perdu mes oreilles de leprechaun dans la soirée 🙁

  • Super enterrement de vie de jeune fille ! Ta tenue est bien choisie, je la trouve même mignonne !

    Je ne suis pas irlandaise mais nos témoins ont tenu à inviter les beaux-frères et belles-sœurs. Au final j’ai trouvé ça génial car après tout ça devient la même famille ! Il y a même beau-papa qui s’est incrusté au dernier moment pour le plus grand plaisir de tout le monde. Et ça c’est pas courant !

    • Oui c’est vrai que du coup ca nous a rapprochées ! Après il y avait la barrière de la langue (forcément je n’allais pas parler anglais avec mes amies de toujours, ca aurait été étrange lol), mais je pense qu’elles se sont bien amusées (et ont adoré passer un weekend à Paris sans enfants ahah!) Beau papa en effet, c’est pas courant !!

  • J’adore l’idée de la chasse au trésor ! Et le comédien était vraiment très bon pour que tu tombes complètement dans le panneau, haha 🙂
    La coutume d’inviter les futurs beaux-frères / futures belles-soeurs est très intéressante. Est-ce que Mr Claddagh t’a expliqué d’où elle venait? Selon l’ambiance de l’EVJF, je serais très gênée de devoir faire des gages humiliants ou répondre à des questions indiscrètes devant des personnes que je ne connais pas très bien, et que je vais revoir à Noël et autres occasions familiales… Heureusement donc que tu as eu droit à un week-end sympathique à la française plutôt qu’une hen en bonne et dûe forme. 😉
    J’ai l’impression que la NZ de ce point de vue se situe entre l’Irlande et la France. On appelle l’EVJF une “bachelorette party” (même si le terme de “hen’s do” est aussi parfois employé) et l’accent est mis plutôt sur la fête et (ne nous mentons pas) l’alcool… La limousine et le stripper en revanche sont optionnels. 😀

    • Je ne sais pas trop d’où vient la coutume, si ce n’est que “ça se fait comme ça” ! Avant même que mon EVJF commence à s’organiser, mes belles-soeurs me disaient déjà quand elles me voyaient : “We’re so looking forward to your hen, will it be in Paris ??”, donc je me voyais mal ne pas les inviter ahah. Comme toi, j’avais peur de ne pas me sentir très à l’aise (et en plus de passer la journée à être embêtée pour elles et à m’assurer qu’elles ne se sentent pas “exclues”) mais finalement tout s’est très bien passé : déjà je n’ai pas eu de gages “humiliants”, et pour les plus corsés, je les ai faits au pub, et tout le monde le sait, l’alcool ca crée des liens ahah ! Depuis on est devenues plus proches, et elles m’ont dit qu’elles avaient aimé me découvrir “chez moi” 🙂
      Ton EVJF était / sera où pour toi du coup ?

      • C’est vraiment super d’avoir eu cette occasion de briser la glace et te rapprocher de tes belles-soeurs ! Vive le pub 😛
        Mon EVJF se déroulera en France mais je n’en sais pas davantage… j’ai très hâte !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *