Mon EVJF d’hiver, entre surprises et rebondissements – Partie 2

Dans ma précédente chronique, je te racontais comment mes demoiselles d’honneur avait amené la surprise de mon EVJF. Il est temps maintenant de te raconter comment ce weekend s’est déroulé. Yeaaaaaaaaaa !

Samedi 25 janvier, 7 heures : Nemours

Go ! Après une nuit écourtée chez Galou, nous prenons la route dans la voiture de Chéri d’Amour vers une destination inconnue. Enfin elle était censée l’être mais Galou n’arrivant pas à faire fonctionner le GPS j’ai voulu l’aider et j’ai vu la destination qui avait été saisie. Direction Chamonix ! Noooooon je ne m’en doutais pas du tout ! Hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii !

Mon EVJF à Chamonix

Crédits photo : Photo personnelle

Samedi 25 janvier, 12 heures : Chamonix

Nous voilà enfin arrivées après 5 heures de route, de rire, de joie, de karaoké sur un fond années 90 dans la voiture. Je retrouve Sara et Toutoune arrivées quelques minutes auparavant qui nous accueillent dans le chalet appartenant à la famille de Sara. Je ne saurais dire la joie que j’ai de me retrouver avec elles 5. Je suis cependant déçue qu’Elo ma sixième demoiselle d’honneur n’ai pas pu venir mais elle m’avait prévenue quelques semaines avant.

Nous passons à table, dans la joie et dans la bonne humeur. J’ai du mal a réaliser qu’elles sont là et qu’elles ont fait tout ça pour moi. L’angoisse de la veille a disparu et je savoure ces instants.

Mon EVJF à Chamonix

Crédits photo : Photo personnelle

Samedi 25 janvier, 14 heures : une sortie en raquette

Il est temps de se mettre en route pour notre première activité de la journée. Les filles me passent un pantalon de ski, un sous pull et une veste thermique. Je mets mes fameuses grosses chaussettes et en route !

Nous nous arrêtons en ville chez un loueur de matériel qui nous équipe de chaussures et de raquettes ! Trop contente, j’adore ça et c’est exactement ce que j’espérais faire. Je me garde bien de leur dire mais, au fond de moi, je suis heureuse de voir à quel point elle me connaissent ! Sara prend toutes les informations pour notre balade et on reprend la voiture pour se rendre au point de départ.

Mon EVJF à Chamonix : sortie en raquettes

Crédits photo : Photo personnelle

Cette sortie a été MÉ-MO-RA-BLE !

Nous nous sommes perdues et n’avons pas du tout suivis les indications qui avaient été données à Sara. Entre chutes, fous rire, photos et bataille dans la neige nous avons passé un excellent moment !

Il a cependant fallu faire vite car la nuit tombant tôt, nous nous étions un peu trop attardées. Au final, c’est dans un café autour d’un chocolat chaud ou d’un vin chaud pour certaines, que nous nous sommes posées et réchauffées.

Mon EVJF à Chamonix

Crédits photo : Photo personnelle

Samedi 25 janvier, 18 heures : une chasse au trésor

De retour au chalet, une petite chasse au trésor m’attend.

Me voilà partie de nuit dans la neige à chercher des objets correspondant à une définition que Toutoune me donne.

Heureusement, je suis bien aidée et, une fois les 5 objets trouvés correspondant aux 5 péchés capitaux, nous entrons dans la maison.

Les filles me demandent de me mettre dans la chambre d’enlever mes affaires et de préparer une tenue basique. Je me doute que l’on va sûrement sortir, faire un restaurant ou une soirée après mais, cette fois-ci, je suis alors loin de me douter de ce qui m’attend.

Une fois prête, elles me bandent les yeux, posent quelque chose sur ma tête et me fond sortir de la maison. J’entends Titine s’exclamer qu’il y a tout le monde et que c’est sympa. Je monte en voiture le sourire aux lèvres.

Mon EVJF à Chamonix

Crédits photo : Photo personnelle

Dans ma tête à cet instant, j’imagine que les copines que j’avais mentionnées sur ma liste viennent de nous rejoindre et que nous allons passer le reste du weekend avec elles !

Samedi 25 janvier, 19 h 45 : destination secrète

Nous arrivons au point de stationnement. J’ai toujours les yeux bandés et nous attendons maintenant dehors, sur le parking. Ne voyant rien, je m’agrippe à Toutoune. J’entends des voix autour de moi, des rires, des « bonjour » auxquels je réponds poliment. Puis nous nous mettons en marche.

Mon EVJF à Chamonix

Crédits photo : Photo personnelle

Une fille vient me parler, me disant « Coucou comment vas-tu ? Je suis trop contente de te voir ça fait longtemps ! ».

Là je suis prise de doute, je ne reconnais pas la voix, je cherche mentalement dans la liste des participantes que j’ai envoyée aux filles qui ça pourrait être mais je ne vois pas. Puis la fille en question conclut en me disant « Allez je file, à tout à l’heure ». Je suis dans le flou, je pose des questions à mes demoiselles d’honneur mais aucune ne dit rien.

Nous arrivons quelque part, elles me font monter une marche, m’asseoir et me demandent d’attendre. J’entend du bruit, je sens un courant d’air, je suis crispée car je ne sais pas où je suis et je m’imagine dans la cabine d’une grande roue ! Oui oui à Chamonix !

Elles me font enlever mon bandeau que j’ai sur les yeux et je suis en fait dans le vestibule d’un restaurant. Les odeurs me chatouillent les narines et la faim se fait sentir. J’entends Sara dire qu’une table est réservée et je comprends pour dix personnes.

Mon EVJF à Chamonix : restaurant

Crédits photo : Photo personnelle

Restaurant La Calèche

Dans ma tête à cet instant, j’imagine 4 de mes copines (Andréa, Steph, Jess et Ju) nous attendant déjà à la table et je suis impatiente de les voir.

Samedi 25 janvier, 20 heures : dîner au restaurant

Je me dirige avec les filles, en suivant le serveur. Je baisse la tête et évite de regarder autour de moi les gens qu’il y a et ce qu’il se passent. Je me garde la surprise jusqu’au bout. Nous montons un escalier et le serveur nous montre notre table.

J’ai un moment de confusion et d’hésitation, je regarde autour de moi, au loin, derrière et je demande aux filles si c’est bien là qu’on s’installe. Il n’y a que 6 places à la table et non pas 10 comme j’avais cru le comprendre.

Je suis surprise et essaie de ne pas le montrer. Aucune envie d’aborder le sujet maintenant. Le repas se passe et, entre raclette et fondue, nous nous régalons et nous partageons un bon moment toutes ensembles.

Mon EVJF à Chamonix : restaurant

Crédits photo : Photo personnelle

Samedi 25 janvier : après le restaurant

Je l’admets, j’ai perdu la notion du temps. Nous reprenons la voiture à l’issue du restaurant et retournons au chalet. Je suis pleine d’interrogation. Pourquoi on ne sort pas ? Si ça se trouve on va chercher mes copines quelque part ? À moins que l’on ai besoin de se changer pour faire quelque chose ?

À mon habitude, je garde mes interrogations pour moi et essaie de lâcher prise et me laisser porter par le moment.

Finalement, c’est une soirée pyjama qui nous attend et j’en suis ravie ! Je reçois en cadeau un peignoir avec inscrit BRIDE et mes copines ont toutes le leur avec Bridesmaid. J’adore !

Séances photo, jeu de société, grignotage de bonbons et petit quiz sur Chéri d’Amour. Nous passons une excellente soirée et décidons de nous coucher pas trop tard afin d’être en forme pour la dernière activité du lendemain.

Mon EVJF à Chamonix : soirée pyjama

Crédits photo : Photo personnelle

Mon EVJF à Chamonix : soirée pyjama

Crédits photo : Photo personnelle

Dimanche 26 janvier, matin : un spa !

Réveil, douche et petit-déjeuner au programme de cette matinée avant de partir pour la prochaine activité.

Les filles préfèrent me prévenir que nous quitterons Chamonix au plus tard vers 15 heures. Il faut donc prévoir de revenir pas trop tard afin d’avoir le temps de ranger et remettre en état le chalet.

Nous arrivons vers 10 heures aux portes de cette dernière activité. Un spa. Je suis alors loin de me douter de ce qui nous attend. Je n’avais jamais encore eu l’occasion de faire un spa comme celui-ci.

Il s’agit du QC TERMES. C’est un espace immense divisé en plusieurs corners de soins. Des hammams, des saunas, des douches massantes ou relaxantes, des bains en extérieur ou en intérieur, des expériences sensorielles, aqualudiques, de luminothérapie et avec en prime la vue sur le Mont Blanc !

Nous y avons passé 2 heures jusqu’au déjeuner que nous avons pris sur place, dans le restaurant dédié à cet effet.

Je ne peux que te recommander d’y prévoir une demi-journée si tu en a l’occasion. Cet endroit est juste exceptionnel.

Mon EVJF à Chamonix : spa

Crédits photo : Photo personnelle

Dimanche 26 janvier, 15 heures

C’est l’heure du départ, 5 heures de route nous attendent pour arriver jusqu’à chez Galou, et il faut compter encore plus jusqu’à chez moi.

J’embrasse mes copines que je remercie fort de ce qu’elles ont fait pour moi. C’est une expérience unique et je suis tellement heureuse d’avoir pu partager ça avec elles. Hâte de les revoir d’ici 1 mois au mariage car elles me manquent déjà.

Dimanche 26 janvier, trajet du retour

Nous sommes toutes sur notre petit nuage après cette sortie au spa qui nous a rendu HS. Nous faisons cependant bonne route et déposons Galou vers 20 heures chez elle.

Sur la route menant à chez moi, je décide de crever l’abcès avec Titine et Sœurette concernant mes copines absentes (je pense surtout à Andréa, Steph, Jess et Ju).

Maladroitement, elles me racontent l’histoire et m’avouent qu’elles ont depuis le début pensé à une journée entre demoiselles d’honneur. Les filles ont donc été informées tardivement de l’EVJF quand on leur a demandé de faire une vidéo. Elles n’ont pas compris pourquoi elles n’étaient pas conviées et, malgré les efforts de Toutoune et Sara, n’ont pu s’organiser à temps pour être disponibles.

L’angoisse

De retour à la maison, je raconte mon weekend à Chéri d’Amour et aborde le sujet des absentes. Je suis prise d’une angoisse, j’ai peur qu’elles m’en veuillent, que ça mette une mauvaise ambiance au mariage.

Le lendemain, je prends mon téléphone pour échanger avec elles. Elles sont déçues de n’avoir pu venir, mais ne m’en veulent pas du tout. D’ailleurs, elles ont déjà prévu une autre soirée rien qu’entre nous pour fêter ça quelques semaines plus tard !

Mon EVJF à Chamonix : escape-game

Crédits photo : Photo personnelle

Conclusion

Je n’en fait pas beaucoup mais il me semblait important d’en apporter une sur le sujet. Je suis ravie de mon weekend à Chamonix. Mes copines ont été au top et je trouve ça dingue qu’elles aient fait tout ça pour moi. Je ne leur en veut pas du tout d’avoir gardé cette journée entre demoiselles d’honneur.

Je suis très exigeante dans l’organisation et je sais à quel point il est difficile de contenter tout le monde et la future mariée dans un enterrement de vie de jeune fille.

Si jamais le tien n’est pas exactement comme tu l’espérais, souviens-toi du mien et rappelle-toi surtout que tes amies font de leur mieux pour toi, te faire plaisir et te rendre heureuse !

Je les aime très fort, ce sont mes copines d’amour, mes piliers et encore aujourd’hui, 2 mois après l’EVJF, je ne réalise toujours pas qu’elles ont fait tout cela rien que pour moi !

À ton tour, tu me racontes ton EVJF ? As-tu eu des bonnes surprises ? Des déceptions ?


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Coup de cœur de Mademoiselle Dentelle : les « Petits Tattoos » de Petit Mariage entre Amis ! Une chouette idée à retenir pour ton EVJF (commande-les en amont et tu pourras faire la surprise à tes copines en leur offrant ces tatouages éphémères le jour de ton EVJF 😉 )  ! Regarde vite par ici !



2 commentaires sur “Mon EVJF d’hiver, entre surprises et rebondissements – Partie 2”

  • Un joli petit week-end ! Trop bien le Spa, ça me donne trop envie!! Et je te comprends sur l’exigence et parfois la déception. Moi aussi j’en ai eu quelques unes lors de mon EVJF. je te raconterai ça vite dans une chronique 😉

Commente ici !