EVJF – Partie 2 : Un bon équipage pour un weekend réussi

Quand je t’ai laissée la dernière fois, nous étions, mes copines et moi, en train de trinquer à la belle journée qui nous attendait.

À Nancy, chaque mois d’avril, la fête foraine s’installe. Les filles en ont fait l’endroit idéal de mon EVJF.

Pour l’anecdote, l’année précédente, en me promenant sur cette même fête foraine avec mon triton préféré, nous avons vu plusieurs EVJF. J’avais dû dire, en plaisantant, un truc du genre « l’an prochain, ça devrait tomber à cette période pour moi aussi… je serai surement la prochaine à déambuler déguisée ici ». Je ne croyais pas si bien dire.

Mon EVJF à Nancy, thème marin !

Crédits photo : Photo personnelle

Et voilà les copines… sauf Mme Scrap (qui prend la photo), et Mlle Lindy que j’ai fait disparaître par magie grâce aux outils de retouche photo

L’après-midi a été rythmé par des défis que je devais piocher dans un petit coffre. Certains papiers, entourés de ruban bleu, étaient prévus pour l’après-midi, les ruban marrons pour le soir, et les rubans dorés étaient des « gages » au cas où je refuse de faire un défi. Mais nous n’avons pas eu à utiliser les rubans dorés (heureusement….Je ne les ai pas lus, mais il parait que c’était pire que tout). Et puis, les défis étaient assez gentils dans l’ensemble.

En vrac et pour ce dont je me souviens :

  • jouer à la marelle avec mes copines
  • écrire tous les noms de mes ex sur un carton, et le piétiner en criant au milieu de la foire
  • écrire un poème à Monsieur Triton avec les mots : Amour, Banane, Strasbourg, Urinoir (et un ou deux autres mots que j’ai oubliés malheureusement), et lui déclamer au téléphone
  • aller vers des passants, et chanter « like a virgin » tout en dansant
  • choisir une personne de mon équipage pour faire un manège à sensation. J’ai choisi Mlle Lindy. Et Mlle Palmée nous a suivies. J’ai trouvé ça top de le faire avec mes deux demoiselles d’honneur
  • écrire « Monsieur Triton je t’aime » à la craie, au sol, avec un grand cœur autour
  • trouver un photomaton et faire entrer un maximum de mes copines dedans pour les photos. Nous avons pris deux photos… Et j’adore le résultat. On découvre un bout de menton de l’une, le front de l’autre, l’œil de la troisième. Un super souvenir.

Et puis en dehors de ces défis, il y a eu des moments très spontanés, comme la photo avec le pirate d’une attraction, manger des bonbons qui font la bouche bleue, faire une attraction type palais du rire (mais sur le thème pirate) toutes ensembles, acheter un requin et un dauphin gonflés à l’hélium qui m’ont suivis toute la journée (et qui sont restés dans le salon pendant plusieurs semaines)…

Toutes mes copines ne se connaissant pas avant ce jour (une copine de la fac, 3 de la danse, une de l’école d’orthophonie, une du collège… bref, tous mes petits groupes se retrouvaient mélangés pour la première fois), elles en ont profité pour faire un peu connaissance avant le mariage. C’était parfait !

Mais le froid commençait à nous glacer les os (et au passage mon eczéma sur le visage me brûlait, je reviendrais sur cette histoire plus tard). Je remercie mes copines d’avoir prévu un moment pour qu’on puisse rentrer à la maison prendre une douche chaude et nous changer avant la soirée (et mettre de la crème sur mes plaques à vif).

Le capitaine va enfin pouvoir mettre une jupe et des talons (ouf !).

Une soirée pleine de surprises

Sur la route du restaurant, j’ai très vite compris où on allait. « Les 7 bourriches », un restaurant dans une rue piétonne, avec des huîtres de régions différentes (mais aussi des plats sans fruits de mer pour ceux qui n’aiment pas), une ambiance détendue, et des gérants sympa (tellement sympa qu’ils nous ont prêté des éléments de décoration pour le mariage).

Et ce soir-là, il y avait un concert. De quoi nous donner envie de danser, chanter, et faire la fête.

À peine installée à ma place, Mlle Lindy vient me chuchoter à l’oreille : il va falloir que tu ailles enlever tes collants.

via GIPHY

Le temps de m’exécuter, et de revenir à table, je me retrouve les yeux bandés, et les chaussures enlevées. Heureusement que j’ai une grande confiance en mes copines.

Elle me mettent les pieds dans un seau de… poisson pour un fish pédicure ??

Allez, je te rassure, ce n’était que du sable. Elles voulaient que je mange des huîtres les pieds dans le sable, comme en bord de mer. Il ne m’en faut pas plus pour être comme en vacances. L’espace d’un instant, j’oublie que dehors il fait froid, que nous sommes à Nancy. Dans ma tête, je suis à plusieurs kilomètres d’ici.

Et me voici en plus gâtée. Je ne m’attendais vraiment pas à avoir un cadeau pour mon EVJF. J’étais à la fois surprise et émue.

Mon EVJF à Nancy, thème marin !

Crédits photo : Photo personnelle

Il y a quelques années, j’avais imaginé un tatouage avec deux chaussons de danse qui s’entremêlent (un chausson de jazz, et une pointe de danse classique). Mme Scrap, qui n’avait pas dessiné depuis longtemps, a ressorti les crayons. Si un jour je veux franchir le pas de faire ce tatouage, j’aurais au moins un modèle à montrer au tatoueur.

Et afin d’ancrer cette soirée un peu plus longtemps, mes copines mon offert un kit de tatouage INKA avec deux pochoirs en forme d’ancre : un pour Monsieur Triton, un pour moi. Finalement, nous avons fait les tatouages éphémères deux jours avant le mariage (on avait bien évidemment faits un test allergique bien avant afin de limiter les dégâts).

Mon EVJF à Nancy, thème marin !

Crédits photo : Jean-Marc Dugès

À la fin du repas, le temps de nettoyer mes pieds pleins de sable et de remettre mes collants, je remarque que mes demoiselles d’honneur se sont éclipsées. Elles sont parties en éclaireurs au lieu suivant… Mais qu’est-ce que mes copines me réservent encore ?  

Que la fête commence continue

Sur la route, après le restaurant, j’ai vite compris où nous allions. « La Quincaillerie », un bar-rhumerie de Nancy.

Et je savais que ce soir-là il y avait une soirée avec un DJ. Mais pas n’importe lequel. Je ne t’ai pas encore parlé de mes prestataires, mais je vais devoir te présenter en avance notre DJ : Nabil. Nous avons eu son contact grâce à la personne qui nous a fait visiter le château de Boucq et nous n’avons pas regretté. Il mix souvent dans deux bars de la ville. Et voilà, ce soir-là, il était là. Et franchement, il a mis le feu pour mon EVJF.

Mon EVJF à Nancy, thème marin !

Crédits photo : Photo personnelle

Parmi les invités de mon EVJF, danseuses et non danseuses ont investi la piste de danse. Tout le monde s’amuse. Et vient le moment où la musique s’arrête, Mlle Lindy me bande les yeux (encore !).

On m’explique le jeu : mes copines ont choisi 5 hommes dans le bar, je dois choisir mon cavalier pour la prochaine danse à l’aveugle. Je n’ai le droit qu’à une chose pour le choisir : le toucher. Je ne peux pas leur parler.

Je ne me rappelle pas de tout ceux que j’ai « touché » (oui, dis comme ça c’est étrange), mais je me souviens qu’il y avait un homme très grand – tellement grand qu’une de mes copines a guidé mes mains à hauteur de ses épaules pour éviter qu’elles n’atterrissent à un endroit gênant (de plus en plus bizarre je sais). Quant à celui avec qui j’ai choisi de danser, je me souviens qu’il portait une veste entrouverte sur un torse nu. Dans ma tête je me suis dit « c’est le strip-teaser de mon EVJF ».

La musique commence (comment ça Nabil était dans le coup ?). Je suis d’abord un peu tendue, car j’ai toujours les yeux bandés et je ne sais pas avec qui je danse. Petit à petit, je me détends car mon cavalier est bon danseur. Très bon danseur même.

Une fois détendue, je peux enfin remarquer des détails : le tissu de la veste a changé, voire ce n’est pas une veste mais un tee-shirt. Et puis le danseur me semble très familier dans sa façon de danser… je commence à réaliser que je danse avec mon triton préféré. Ce qui a été révélé à la fin de la danse lorsqu’elles m’ont enlevé le bandeau des yeux.

En réalité, Monsieur Triton et moi-même espérions avoir nos EVG/EVJF le même jour, et finir la soirée tous ensemble. Il faut dire que nous sommes fusionnels, que nous avons les mêmes groupes d’amis, et il est très rare que nous fassions des soirées séparées.
Ma témoin était au courant de ce souhait, et elle a essayé. Mais nos teams n’ont pas pu synchroniser leurs agendas suffisamment tôt. Alors pour faire intervenir mon futur mari dans la soirée, elles ont trouvé cette idée. Une très bonne surprise.

Mon futur mari est resté avec nous le temps de boire un verre, de faire quelques danses, et nous a laissé entre filles. Nous sommes restées à faire la fête jusque tard dans la nuit.

Mon EVJF à Nancy, thème marin !

Crédits photo : Photo personnelle

Un dimanche détente

Après une courte nuit, environs 5 heures de sommeil (pour une marmotte comme moi, c’est insuffisant), nous nous retrouvons toutes pour un brunch entre copine dans une brasserie nancéenne mythique.

Mon EVJF à Nancy, thème marin !

Crédits photo : Photo personnelle

Les copines (avec l’aide du futur mari) avaient prévu un questionnaire afin de savoir si je connais vraiment bien Monsieur Triton avant de l’épouser. Les questions étaient parfois très difficiles, mais j’ai eu (presque) tout juste. C’est bon, j’ai le droit de me marier !!!

Et puis, est venue l’heure de me séparer de mes petits moussaillons.

Je me retrouve alors avec ma wedding-team. Mlle Lindy me bande les yeux (ça devient une manie chez elle). Me voilà à l’arrière de sa voiture, les yeux bandés, sans savoir où mes copines m’emmènent.

Après 40 minutes de route, nous voici finalement dans un lieu que j’affectionne particulièrement : la station thermale pour aller nous détendre, juste toutes les quatre. Au programme : sauna, hammam, bain bouillonnant… (malheureusement, je n’ai pas de photo de ce lieu à te montrer).

Monsieur Triton avait pris soin de préparer mon sac et l’avait confié secrètement à mes copines. Et je peux vous dire que mon mari est parfait : il avait pensé au démaquillant, au maquillage pour l’après, mit deux maillots de bain pour que je puisse choisir, tout y était !

Nous avons bien profité de notre dimanche, et je ne pouvais imaginer mieux pour finir le weekend.

Nous étions très fatiguées après ce bon weekend, et chacune a regagné ses pénates, sauf Mme Scrap, (qui avait 7 heures de route pour rentrer en Normandie) et qui a passé une dernière soirée avec Monsieur Triton et moi.

Ce weekend était parfait. Et comme je m’en doutais, elles sont complémentaires. Ça promet encore de bon moments, et une bonne ambiance pour le mariage qui approche à grand pas.

Et toi, comment était ton EVJF ? Aurais-tu aimé voir ton futur mari pendant la soirée ?

Question subsidiaire : as-tu trouvé d’où vient le symbole étrange que j’ai mis dans la première partie ?


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Coup de cœur de Mademoiselle Dentelle : les « Petits Tattoos » de Petit Mariage entre Amis ! Une chouette idée à retenir pour ton EVJF (commande-les en amont et tu pourras faire la surprise à tes copines en leur offrant ces tatouages éphémères le jour de ton EVJF 😉 )  ! Regarde vite par ici !



6 commentaires sur “EVJF – Partie 2 : Un bon équipage pour un weekend réussi”

  • Ah mais il est trop chouette cet enterrement de vie de jeune fille!! J’adore l’idée de danser avec ton chéri! Hâte de lire la suite 😘

    • Oh mais moi aussi j’ai adoré !!! C’était une super idée de leur part.
      Je me mets à la rédaction de la suite de mes aventure mariagesques rapidement 😉

  • Alors moi perso j’aurais été gênée a plusieurs moments de ton EVJF, c’est mon côté ultra introvertie et la peur du jugement des autres. Mais c’est trop bien si ça te correspondait. Comme tu dis, il faut avoir une grande confiance en sa témoin. La mienne a été géniale et a parfaitement su cibler nos personnalités pour ça. Et on fait partie de ceux qui ont fait leur EVC ensemble avec tous nos potes, filles et garçons ensemble.
    C’est trop cool t’avoir pu danser avec ton triton. Mais dis moi, qui étaient les 4 autres gars et que ce serait-il passé si tu avais choisi un autre danseur? La surprise serait tombée à l’eau.

    • J’ai l’avantage de vivre dans une ville où, entre les soirées étudiantes et les EVJF/EVG, les passants ne font plus trop attention à ce qui sort de l’ordinaire 😅. Je pense que si j’avais vécu dans une plus petite ville, je n’aurais pas autant osé.
      Mais les copines me connaissent bien…

      Ca devait être top l’EVC en commun. Les hommes étaient tellement peu organisés pour la date, que les filles ont abandonné cette idée :/ Tu nous raconteras ton EVC ? (à moins qu’il soit déjà publié…je suis en retard dans mes lectures).

      Pour la danse, tous les hommes que j’ai « tâté » étaient des inconnus, les 5. Donc j’ai choisi un parfait inconnu. Mais, comme j’avais les yeux bandés, mes copines ont interverti le gars choisi avec Monsieur Triton.

  • Franchement, chapeau à tes copines, on sent qu’avec tous les détails que tu nous donne, elles ont bien du se casser la tête! J’adore particulièrement ta fin de soirée, les pieds dans le sable (même si je déteeeeste les pieds dans le sable xD), encore une fois les petites attentions, et le jeu avec le danseur, vraiment, ces filles là, tu peux les garder!! 😀

    • Si elles lisent les commentaires, elles seront ravies de voir que leurs efforts et attentions ont été remarquées 😉
      Je ne compte pas me débarrasser d’elles comme ça. Malheureusement pour elles 🤣🤣🤣

Commente ici !