Mon EVJF : very good trip

Aujourd’hui, je viens te raconter une journée très particulière pour les futures mariées, une journée d’entraînement à être le centre de l’attention avant le Big Day, j’ai nommé l’EVJF, ou Enterrement de Vie de Jeune Fille !

Hiiiiiiiiiiiiiiiii !!! *Cri de joie aigu*

Dans la mesure où nous avons Little Bouddha, nous étions obligés de prévoir sa garde, et donc de savoir quand aurait lieu l’EVJF : du coup, je savais que ce serait le weekend du 2 septembre. En revanche, le reste de la journée est demeuré un mystère jusqu’au bout ! Et pour une fois dans ma vie, je n’ai pas fouiné, je me suis laissée porter, j’ai fait confiance à mes deux témoins, la Brune et la Blonde.

J – 10

Dix jours avant la date fatidique, je reçois une carte « message spécial », m’expliquant que je dois me tenir prête à 9h30 le 2 septembre, avec un sac dans lequel j’aurais pris soin de mettre : une doudoune, un maillot de bain, un ouvre-boîte, un pince-nez, une tenue de rechange, un duvet, une polaire, des malabars bi-goût, un bonnet de bain, du fil dentaire, ma trousse de toilette… une liste bien hétéroclite qui leur a permis de bien se marrer en l’écrivant et de brouiller les pistes !

Je dois aussi porter un jean et elles s’occuperont du haut : je sais donc que j’aurai une tenue particulière, mais je ne suis pas trop inquiète. Elles me connaissent bien, elles savent que je ne suis pas de celles que l’on peut déguiser de manière humiliante, que je peux me renfermer comme une huître quand je ne suis pas contente, et je sais aussi qu’elles ne sont pas adeptes de ces pratiques. Ouf !

Mon EVJF à Lyon

Crédits photo : Photo personnelle

D-Day

À 9h30, je suis chez moi, avec Little Bouddha, en train d’installer ce satané siège auto dans la voiture de mes Padres, qui sont venus le chercher. Je galère, les filles arrivent et n’osent pas venir me voir, je les sens un peu gênées que tout ne se passe pas comme prévu, en mode “Toc toc ! Suuuurprise !!!!”.

Moi, je me débats avec le siège et je contiens mes larmes de laisser mon fils… ah non, en fait, je ne les contiens pas du tout, et ma Madre et mes copines A. et S. versent leur petite larmiche avec moi. Finalement, mes Padres et Little Bouddha partent, je laisse les copines faire leurs messes basses, et je rentre les attendre – et essuyer mes larmes – seule chez moi.

Quand tout à coup, on frappe à la porte : suuurpriiiiiiise ! Elles arrivent, on efface le couac de tout à l’heure, et c’est parti !

Ça démarre par ma tenue, et c’est avec joie que je te la présente aujourd’hui ! J’ai droit à un joli tee-shirt (souviens-toi de mon pseudo, et devine la couleur !) floqué « La Mariée », un tote-bag liberty (cœurs dans les yeux !) et un chapeau avec le détail du même motif liberty (re-cœurs dans les yeux !).

Mon EVJF à Lyon

Crédits photo : Photo personnelle

En ce qui concerne mon équipe de choc, elles ont toutes un tee-shirt noir floqué « Team de la Mariée ». Nous ne sommes pas très nombreuses ce matin car tout le monde n’a pas pu être disponible tout au long de la journée, et deux ont dû annuler hier pour cas de force majeur, mais ce n’est pas grave, on est là, on est bien, on prend le petit-déjeuner ensemble.

J’ouvre mon défi du jour : une liste de selfies à faire avec des personnes de tout ordre : vieux amoureux, quelqu’un de très grand, de très petit, une bonnasse, un tatoué, un barbu qui ne soit pas mon futur, quelqu’un en rouge, un cuisto, j’en passe et des meilleures ! Sur ce, il est déjà tard et on décolle pour une destination inconnue !

Cinq, quatre, trois, deux, un… décollage !

Après une demi-heure de route, nous arrivons près d’un aérodrome où est pratiqué le saut en parachute.

Les filles me bandent les yeux et me laissent penser que c’est ce qui va m’arriver. Or, c’est VRAIMENT quelque chose qui ne m’attire pas. Ceci dit, je ne suis pas si naïve, on ne me la fait pas à moi : déjà, je connais les prix (et c’est un sacré budget), et j’ai dit suffisamment de fois dans ma vie que c’était hors de question pour moi de sauter en parachute ! Je veux viiiiiivre !!

Par contre, je ne comprends pas bien pourquoi je suis là… puis j’arrive devant un coucou. Non, pas l’oiseau. Non, pas non plus l’horloge de ta grand-mère. Non, ce coucou-là :

Mon EVJF à Lyon

Crédits photo : Photo personnelle

Ahem. C’est quoi, ça, au juste ? Je vais faire mon baptême de l’air ? Moi qui, cinq jours plus tôt, disais que je préférais rester les pieds sur la terre ferme !! J’avoue, je ne suis pas rassurée, et en même temps, c’est une sacrée bonne occasion.

Je suis confuse, mais je grimpe dans l’avion, je regarde les copines se marrer comme des baleines, et je prie Dieu, Allah, Bouddha et Bob l’éponge de m’aider ! On décolle et… tiens, ce n’est pas trop mal, ça ne fait presque pas peur… Aaaaaaaaaaargh…. C’est quoi ce trou d’air ? Je vais mouriiiiiiiiir ! Ah non, en fait.

Je me délecte de la vue en ayant des moments intenses de flippe lors des trous d’air, mais heureusement, il n’y en a pas trop. La vue est superbe, je vois ma maison, le boulot (celui-là, je m’en serais passée…), les gorges de la Loire, et il est déjà temps de rentrer.

L’atterrissage n’est pas trop violent non plus et je rejoins mes cinq copines… ah non, voilà qu’elles ne sont plus que trois. Bon. Encore des cachoteries… mais je me laisse porter.

Il est midi, juste avant de partir, et comme j’ai été courageuse, j’ai droit à un petit cadeau : chacune des filles m’offrira un petit quelque chose tout au long de la journée, ça fait plaisir ! On repart donc, certainement pour aller manger un morceau…

Garden party

« Même joueur joue encore » : je descends de voiture, on me bande les yeux, je triche pour voir où je mets les pieds et j’attends qu’on m’autorise à découvrir la suite.

Waouh !! Un magnifique buffet a été installé, je dévore tout des yeux, je m’attarde sur les moindres détails, je suis une enfant de 5 ans à qui on offre son poids en bonbons !

Mon EVJF à Lyon

Crédits photo : Photo personnelle

Tout est splendide, pensé et réfléchi, il y a du liberty partout, des présentoirs sur pied, des bonbonnières, c’est tout ce que j’aime. C’est parfait.

Mon EVJF à Lyon

Crédits photo : Photo personnelle

La Blonde et la Brune se sont décarcassées pour me faire un pique-nique de luxe, elles savent bien que je suis sensible à la décoration et elles se sont parfaitement appliquées.

Et où sommes-nous, me demanderas-tu ? Chez les parents de la Blonde, te répondrai-je. Le repas aurait dû être un vrai pique-nique, avec des couvertures et tutti quanti, mais la pluie s’est invitée, alors depuis quelques jours, elles avaient prévu le coup et le plan B est devenu le plan A.

Ceci dit, c’est très bien, car le cadre est très joli, et en plus, on est à l’abri ! Et j’en profite pour réaliser mon premier selfie-défi, ou « delfie » : avec un animal, le chat du foyer fera bien l’affaire, et en plus, il ne pourra pas refuser !

Mon EVJF à Lyon

Crédits photo : Photo personnelle

Avec mes deux témoins, à toi de deviner qui est la Blonde et qui est la Brune !

Mon EVJF à Lyon

Crédits photo : Photo personnelle

Avec mes copines de boulot

Moment détente

Après un bon repas et encore des cadeaux, S. nous abandonne et moi, je remonte en voiture avec mes deux témoins. Nous filons sur Lyon pour une activité inconnue mais fortement soupçonnée (l’indice a été : “Pense à ton maillot de bain !”).

Et effectivement, nous arrivons dans un SPA, où pendant une heure et demi, nous pourrons profiter du hammam, du gommage, du coin repos (avec une coupe de champagne s’il-te-plaît !) et du lit hydro-massant. Quant à moi, j’ai une demi-heure de massage de prévue.

Quel bonheur ! Nous profitons toutes les cinq et on rigole bien, il faut l’avouer. Je ressors de là, détendue… H.S., même.

Mais c’est à ce moment précis que mes gentilles copines me rappellent qu’il faut que je fasse mon « delfie ». J’aborde un ou deux passants, qui acceptent de prendre une photo avec moi, jusqu’au monsieur très grand, qui refuse. J’insiste gentiment quand sa très petite femme me menace du regard en me disant : « C’est NON, et c’est MON mari ! » Whaaaaat ? Je ne sais pas ce que cette dame a entendu quand j’ai dit “photo” !?! Agacées par la mini mégère, nous laissons tomber les delfies pour le moment, on verra plus tard.

En plus, l’heure tourne, mes deux copines P. et A. doivent partir, c’est donc en trio que nous restons, et reprenons la voiture pour aller jusqu’au Airbnb qui nous accueillera pour la nuit.

Après quelques tours et détours dans le quartier de la Croix-Rousse, nous nous garons, pile-poil devant la porte, et nous découvrons l’appartement, dans un ancien atelier de canuts, avec donc d’immenses baies vitrées et une gigantesque hauteur sous plafond. C’est magnifique, et nous prenons un temps pour nous poser toutes les trois, bavarder, grignoter, boire un coup, et enfin nous préparer pour la soirée.

Tonight gonna be a good night

Nous repartons en métro, et arrivées au bon arrêt, un peu pressées car ma cousine nous attend déjà, nous partons dans la mauvaise direction, malgré le GPS. Mode boulet ON.

Finalement, après cinq minutes de marche en sens inverse, on fait demi-tour, et c’est avec un petit quart d’heure de retard que nous arrivons devant le bar à tapas choisi. Elles me connaissent bien et savent que les tapas, c’est mon truc, certainement en souvenir de mon année Erasmus en Andalousie !

Ma cousine J. est frigorifiée là. Nous rentrons au chaud et entamons notre soirée avant qu’arrivent mes deux belles-sœurs C. et C. Les trois qui ne sont là que le soir sont celles qui travaillaient la journée, en fait. D’où les allers et venues de ma team.

La soirée est super, on rigole bien, le seau de mojito et les pichets de sangria sont bons, les tapas aussi. Tout cela aidant, j’arrive à faire presque tous mes “delfies”, et même deux qui n’étaient pas sur la liste : des vendeurs de roses !

Mon EVJF à Lyon

Crédits photo : Photo personnelle

Et ma tête de lapin ébloui par les phares d’une voiture, c’est cadeau !

La soirée s’achève avec la fermeture du bar. Ma team partie, c’est à nouveau avec mes deux témoins que je me retrouve pour rentrer à l’appartement.

Le trajet en taxi a été une énorme dose de fou rire : par un concours de circonstances, je me suis retrouvée devant, sur un siège droit comme un I avancé au plus près du pare-brise et impossible à régler, et c’est dans cette très inconfortable position que j’ai fait la route, manquant à chaque arrêt de me payer le pare-brise, les deux zouaves derrière se marrant comme des baleines et m’avouant finalement que dans cette pose, je ressemblais fortement à François Cluzet dans Intouchables !! Quel moment, quelle soirée !

Le lendemain se fait tranquillement, avec un peu de mal aux cheveux pour la Blonde et la Brune. Nous faisons un tour au marché de la Croix-Rousse avant de rentrer. Je leur offre un resto, on finit par un thé à la maison avec la Blonde. La Brune, elle, rentre retrouver ses enfants.

Je me retrouve seule un moment, avant que mes Padres ne me ramènent Little Bouddha et que mon Barbu ne rentre de son EVG. Et voilà, l’EVJF est passé, déjà terminé, je profite de ce temps au calme pour refaire la journée d’hier dans ma tête, et je me dis que dans quinze petits jours, quinze tout petits jours, je serai mariée… *Soupir d’envie*

Et toi, comment s’est passé ton EVJF ? Tes témoins ont assuré ? Tu as eu droit à des déguisements, ou c’est resté soft ? Je veux tout savoir !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



8 commentaires sur “Mon EVJF : very good trip”

  • Elles ont assuré tes témoins ! Le buffet est carrément canon dis donc 🙂
    Je plussoie le SPA, mes amies m’avaient préparé exactement le même programme, et j’en suis ressortie tellement zen ! Génial 🙂

    Hâte de lire la suite gniiiii !

  • Ca avait l’air vraiment chouette cette EVJF !! Elles sont assuré sur toutes la lignes tes témoins, on sent qu’elles se sont décarcassées ! Et pour le grand monsieur… les gens sont vraiment étranges !!

  • Trop sympa !!! en te relisant j’ai ressenti toutes les émotions de mon EVJF !!! que c’est bon quand même de passer du temps rien qu’avec ses copines !!!! elles ont assuré en tout cas, bravo à toutes

    • Merci pour elles! L’EVJF c’était pas le truc qui m’emballait le plus au tout départ mais en fait c’était une très belle journée et j’en garde un super souvenir ! Comme toi on dirait bien!! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *