J’ai testé et approuvé, fabriquer ma papeterie de mariage à 4 mains : le faire-part

« J’aurais voulu être un artiiiiiste, vouloir faire mon numéroooooo » chante Starmania (ou moi dans ma douche).

Tu l’auras donc deviné, cette chronique parlera de créations artistiques. Plus précisément, aujourd’hui, nous allons parler à 2 voix et 4 mains pour te raconter comment, avec Monsieur Maupertuis, nous avons confectionné avec beaucoup d’amour toute la papeterie de notre mariage.

Réfléchir et créer quelque chose d’original (faire-part, menus de table, livrets de messe, etc.) qui nous ressemblerait à 100% a été notre leitmotiv pendant ces 13 mois de préparatifs. Très vite, nous avons su que nous ferions notre papeterie nous-mêmes.

Nos recherches

Malgré les heures passées sur Internet, nous ne trouvions rien qui nous convenait réellement. Il y a bien eu quelques idées géniales comme : un faire-part rond et qui se déplie comme un accordéon (avec une petite boite qui allait avec pour le ranger) mais l’idée de dépenser une fortune pour l’expédition par La Poste nous a vite découragés…

Ou bien un faire-part style Art Nouveau comme ici :

FP Art Nouveau Weriem Mme Cotentine

Crédits photo : Weriem

Mais finalement, ce n’était pas vraiment nous, puisqu’il aurait été savamment créé par quelqu’un d’autre. Et comme nous voulions mettre notre « patte », nous avons continué de réfléchir jusqu’en novembre 2013 pour trouver LA bonne idée… qui prenait de plus en plus la forme d’un mini-book. Autrement dit, un petit livret, avec des onglets de tailles différentes. De tous les formats, c’est celui qui semblait répondre à tous nos critères : un aspect ludique et original (il faut manipuler l’objet pour découvrir l’histoire qui se raconte au fil des pages) et  pas d’encombrement particulier (facile à expédier). Restait à finaliser le concept…

Et puis un jour, dans le cadre de mon travail, je reçois un imprimeur qui me parle de son imprimerie. Innovante et intéressante, ça me touche profondément. La structure accueille des personnes en situation de handicap en réinsertion professionnelle. L’imprimerie les forme jusqu’à ce qu’ils aient les compétences pour rejoindre le milieu ordinaire. Une belle aventure qui s’accorde parfaitement avec mon travail et mes valeurs. Nous poursuivons notre discussion et il m’apprend que l’imprimerie est dans le Cotentin à 3 km de chez mes parents. La coïncidence incroyable ! Je lui dis que son travail m’intéresse et qu’en plus je cherche un imprimeur dans le cadre de mon mariage. Inutile de dire que le courant passe entre nous. Dans la folie de nos échanges, je lui demande s’ils impriment pour les particuliers. Il me dit que non, mais parce que c’est moi et que nous travaillons déjà professionnellement ensemble, il me les offre. Très gênée, je n’ose accepter. C’était tellement énorme. Et puis, il me dit que si je n’accepte pas nous ne travaillerons plus ensemble. Un petit et agréable chantage, qui ne m’a pas fait réfléchir trop longtemps. J’ai accepté !

J’en parle à mon fiancé le soir et lui raconte toute l’histoire. Nous avions une dépense en moins qui nous a confortés sur notre choix de création maison. Il ne nous restait plus qu’à réaliser notre faire-part et à confier les instructions d’impression à mon prestataire.

C’est le moment de passer le relais à mon fiancé qui va te raconter comment nous avons confectionné notre faire-part version mini-book.

Ciel, un homme chez les Dentelles !

Alors, où en étions-nous ? Ah, oui… Aussitôt dit, aussitôt fait, je m’attèle à la tâche et réalise plusieurs maquettes. C’est qu’il faut se mettre d’accord sur plusieurs paramètres : le format, d’abord, plutôt carré (la plupart des modèles qu’on trouve sur Internet), ou plus original, format allongé ? Avec des photos, ou bien des dessins ? Ou seulement du texte ? Le seul point qui est à peu près clair, c’est de proposer un système d’onglet : chaque page dépasse de la précédente, ce qui permet de proposer dès le premier coup d’œil des « rubriques » pour notre livret.

Assez vite, on tombe d’accord sur le fait d’illustrer notre faire-part avec des photos de nous. Nous nous sommes rendus compte que, mis à part notre cercle familial proche, nous n’avions pas eu l’occasion d’aller rendre visite à nos oncles et tantes éloignés pour faire la connaissance de l’un ou de l’autre : c’était donc une façon de se présenter à tous de façon simple et conviviale.

J’ai donc balayé l’ensemble des photos que nous avions de nous, aussi bien personnelles que celles réalisées pour notre séance d’engagement. L’une d’entre elles m’a paru particulièrement adaptée pour servir de couverture à notre mini-book, et a imposé dans mon esprit un format panoramique. Avec en prime l’idée de faire courir cette photo sur les onglets des pages suivantes.

Photo panoramique FP Mme Cotentine

Crédits photo : Photo personnelle

Comme on le voit, chaque onglet est marqué d’un texte qui donne le ton général de la page correspondante :

  • « M. Maupertuis & Mlle Cotentine » – pour présenter les mariés de façon générale en racontant brièvement notre histoire
  • « se marient » – on cause mariage, avec les détails et tout et tout : lieux, étapes et horaires de la journée
  • « le 13 septembre 2014 » – pour les informations pratiques, RSVP, coordonnées et lien vers notre site internet spécialement créé pour l’occasion (sur Petit Mariage Entre Amis)

Et le tout se lit en une phrase quand on regarde le livret fermé. Astucieux, non ?

Photo FP Chevalet _Mme Cotentine

Crédits photo : Photo personnelle

Pour habiller les versos de chaque page, nous avons sélectionné de magnifiques photos de notre séance d’engagement (faite avec Élodie Dubost Photographe), recadrées pour dynamiser les pages sans alourdir l’ensemble.

montage intérieur FP Mme Cotentine

Crédits photo : Photos personnelles

Piochée dans la même série, la photo de dernière page est chargée de symboles : elle représente le début de cette belle histoire et a été prise sur la jetée de Querqueville, près de Cherbourg, ville d’origine de Mlle Cotentine. La phrase de Musset nous semblait particulièrement adaptée à l’image et à notre volonté d’être présents l’un pour l’autre.

Dernière de couv FP Mme Cotentine

Crédits photo : Photo personnelle

Nos fichiers mis en page et formatés, il ne nous restait plus qu’à les transmettre à l’imprimeur pour leur réalisation. Après quelques allers et retours pour affiner nos besoins, corriger quelques incompréhensions et valider les bons à tirer, nous avons enfin pu recevoir nos beaux faire-part.

Bon, là, il faut bien avouer que nous avons été un peu déçus par la réalisation technique de la reliure : les pages de nos mini-books avaient été reliées par une couture machine apparente, qui avait l’avantage d’assembler solidement notre faire-part, mais n’était pas forcément très esthétique… Qu’à cela ne tienne, on ne se laisse pas abattre aussi vite. Nous avons recouvert cette piqure machine par une belle bande de papier épais bleu nuit, coordonné à nos enveloppes. Et le tour était joué ! Nous avions enfin de beaux faire-part de facture sobre et élégante, dont les couleurs plutôt marines évoquaient les côtes de notre Normandie, indiquant ainsi subtilement à nos invités le thème de notre mariage.

Pour le reste, je repasse le micro à Mlle Cotentine.

Nos enveloppes et timbres normands

Ça va, tu nous suis toujours ? Bien, puisque Monsieur Maupertuis me repasse la main, j’en profite pour te confier que cette aventure bien que géniale pour la cohésion d’idées, la personnalité que nous avons finalement réussi à donner à notre création, a été un peu stressante. Il faut dire, que celui qui est aujourd’hui mon mari mais qui était encore mon fiancé à l’époque, est quelqu’un de très perfectionniste. Il ne laisse rien au hasard pour que tout soit parfait. En effet, il avait une idée très très précise du rendu final. Il fallait donc que tout concorde et s’est donc mis beaucoup de pression parce qu’il avait une conscience énorme de l’enjeu. Mais je suis très très fière de lui et du résultat dont je ne me lasse toujours pas de regarder. Mais reprenons…

Nos 90 faire-part sous le bras nous avons profité de notre excursion à L’Art du Papier où nous avons déniché le fameux papier bleu nuit pour y trouver des enveloppes assorties. Nous avons aussi trouvé un stylo fin argenté pour écrire de notre plus belle plume les adresses de nos familles et amis.

Pour les timbres, nous voulions donner un ton décalé et original à l’ensemble. Après avoir passé (encore !) des heures au travail  à passer en revue les timbres de collection sur le site de La Poste, j’ai trouvé des timbres qui étaient pile dans le cahier des charges et qui rappelleraient à nos invités, notre belle Normandie. J’ai nommé les timbres Heula.

Tu ne connais pas Heula ? Mais si, tu sais, cette marque normande (que les parisiennes peuvent trouver en kiosque à Saint-Lazare notamment) qui propose des cartes postales décalées. Eh bien, j’ai eu le plaisir d’acheter des timbres tous différents sur le site de La Poste pour égayer les enveloppes.

???????????????????????????????

Crédits photo : Photo personnelle

Enveloppes Heula Mme Cotentine

Crédits photo : Photo personnelle

Bon, je dois avouer que j’en ai encore parce que j’ai fait une erreur de calcul à ma commande, mais je trouve que ça rend plutôt bien, non ?

C’est donc fin mars 2014 que nous avons envoyé nos faire-part dont nous étions assez fiers. Arrivés en moins de 48 heures à destination, nous avons guetté comme des enfants à Noël les réactions des uns et des autres. « À votre image », « original », « pratique », « symbolique », « magnifique », voici un petit florilège d’exclamations que  nous avons eu le plaisir d’entendre.

Un pari réussi qui nous a donné envie de poursuivre nos créations artistiques. La prochaine fois, nous viendrons (oui, oui je compte bien refaire appel à mon consultant que je paye cher en bisous) pour te raconter comment nous avons créé notre menu de mariage.

Toi aussi tu as décidé de créer toute ta papeterie pour ton mariage ou, au contraire, tu préfères tout déléguer pour te sentir moins stressée ? Viens me raconter, j’ai envie de tout savoir.


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



48 commentaires sur “J’ai testé et approuvé, fabriquer ma papeterie de mariage à 4 mains : le faire-part”

  • J’adore ! C’est absolument magnifique ! Vraiment, je trouve que c’est une idée parfaite, et qui vous ressemble…je n’ose imaginer en revanche le coût de l’impression si elle ne vous avait été offerte !
    En tous cas, une superbe réalisation.
    Et en tant que normande d’adoption, j’adore Heula ! 😉

    • Merci Madame Sucrée, copine fan de la marque Heula !! En fait, si nous les avions payés, je pense qu’on en aurait eu au moins pour 300 € facile. Nous avons été très touchés de la proposition de mon contact imprimeur qui nous les a si gentiment réalisés gratuitement. Par contre, comme je le dis dans l’article c’est très gênant. Du coup, pour la suite de la papeterie on a imprimé à la maison et dans une imprimerie parisienne.

  • Superbes! Vos faire-parts sont superbes et originaux! Je n’ai jamais eu l’occasion d’en voir sous ce format, et ça me plaît beaucoup! L’idée d’avoir une page de “présentation” est sympa comme tout, puisqu’il est vrai qu’on n’a pas toujours l’occasion de rencontrer tout le monde… Et puis pour les autres c’est une jolie mise-en-bouche de l’annonce 🙂
    Nous réalisons également nos faire-parts nous-même (conception, impression, fabrication), et après avoir fait le premier “test réel”, je me demande déjà pourquoi je ne me suis pas rendue compte plus tôt du nombre d’heures qu’il allait nous falloir 😀

    • Merci Mademoiselle Peps pour tes compliments. Tu as bien résumé ce que nous voulions faire avec ce faire-part : une mise en bouche originale qu’on ne voit pas souvent. Par contre, effectivement cela demande pas mal de temps et d’investissement (merci à mon amoureux d’y avoir consacré bien des soirées) mais le jeu en vaut la chandelle !

    • Merci Madame Noût pour tes compliments 🙂 On l’aime beaucoup notre faire-part. Il trône fièrement sur notre frigo et ma mère en a fait un pêle-mêle avec des photos de notre mariage. Je dois avouer que ça rend pas mal aussi comme ça.

  • Vraiment très réussis et jolis ces faire parts. Cela a dû vous demander beaucoup de travail mais j’imagine la satisfaction et la fierté de dire que c’est vous qui les avez fait !!!

    • Merci Mademoiselle Fleur. Le fait de les faire soi-même laisse de jolis souvenirs de sa fabrication à la touche finale. Une belle aventure qui vaut la peine d’y passer de nombreuses soirées. 🙂

  • Waouh c’est superbe!
    Quel boulot mais le résultat en vaut la peine.
    (ayant vécu 10 ans en Normandie, je ne peux qu’être fan du choix des timbres!!).
    J’ai hâte d’en savoir plus sur la fabrication du reste de votre papeterie car nous sommes en plein dedans! Mais on est beaucoup, beaucoup moins doués que vous.

    • Merci 100drine ! La suite arrive bientôt. Nous sommes en train d’écrire la suite à 4 mains car nous avons continué sur notre lancée. J’espère qu’elle sera publiée dans pas trop longtemps 🙂

    • Merci Cash Cat pour ton ressenti 🙂 C’est exactement ce que nous souhaitions donner comme impression. Le contrat est donc rempli !

  • J’adore et j’adore, il est vraiment superbe votre faire-part…les photos sont très belles, l’idée des onglets est tout simplement magnifique. Un grand bravo pour vous deux.

  • Le faire-part est magnifique et très original, et pour ma part la citation m’a méue aux larmes. Merci pour cette découverte, je crois que je vais l’emprunter pour mes voeux !

    • Merci Mlle Macaron 🙂 J’aime beaucoup cette citation car elle est très symbolique pour nous. Ayant des problèmes d’équilibre liés à des problèmes d’audition, je suis souvent obligée de tenir la main de mon mari pour rentrer de nuit. Cela prend tout son sens tant pour la vie quotidienne que pour notre mariage ! 🙂

  • Vos faire part sont tout simplement magnifiques!
    Il est encore trop tot pour nous pour parler faire part (mariage dans 2 ans) mais j’espère bien convaincre Mr de les faire nous mêmes.

  • J’adore, j’adore, j’adore ! Les FP sous forme de livrets avec onglets c’est génial. La réalisation est super belle, en plus je suis fan de Musset ! Et les timbres différents ça me plait beaucoup. Félicitations à vous pour ce travail de création, ça donne envie de faire soi-même ses FP ! Vous les avez envoyé combien de temps à l’avance ? Et au niveau des réponses ça donne quoi? J’ai tendance à penser que plus on en écrit moins les gens lisent…

    • Merci Mlle Folie douce. Alors si tu lis bien mon article, on les a envoyés fin mars 2014 et on s’est mariés le 13 septembre dernier. Soit 5 mois avant le jour J. En effet, on a pas fait de STD. De plus, beaucoup de nos amis et familles venant de loin (Italie, Londres, Mulhouse, Toulouse, etc.) on voulait être certains que tout le monde viendrait. Côté réaction, j’en parle brièvement à la fin de mon article : nos invités ont adoré !! Et comme nous avons mis des photos, des dessins, pas trop de textes, cela convient parfaitement. S’ils voulaient en savoir plus, notre blog était là pour continuer la découverte. 🙂

  • Très très joli faire-part, j’aime beaucoup le rendu. Nous aussi l’avons réalisé nous même mais il est beaucoup plus sobre et classique.
    J’adore la citation de Musset, en même temps heureusement puisqu’elle était sur notre livret de cérémonie religieuse^^

    • Merci beaucoup Madame Lau. Que ce soit sur un livret de cérémonie ou sur un faire-part, cette citation parle à tous. De Musset était vraiment bien inspiré lorsqu’il l’a écrite.

  • Bravo, en effet, c’est superbe et ultra original ! Je fais chorus avec tout le monde pour mon appréciation. De notre côté, nous avons utilisé les talents d’une amie illustratrice, qui nous a “aquarellisés” en situation de rencontre sur le lieu ad hoc… et fait un triptyque en ” langues (puisque c’est un mariage trilingue…) et pliage en fonction de la langue du destinataire. Casse-tête aussi. C’est à l’imprimerie, pour le moment.

    • Merci Madame Viking’ette !
      Que ce soit en photo ou en dessins, l’essentiel est que le faire-part représente chaque couple pour annoncer ce qui sera une si belle journée. N’empêche que l’idée de triptyque plié m’intrigue beaucoup et mon mari se demande bien comment cela prendra forme. Tu lui as mis l’eau à la bouche ! Il adore créer 🙂

  • Vos faire-parts sont superbes ! J’adore l’idée, les photos , les jolis couleurs de la Normandie et les timbres ! Trop chouette, j’aurais du penser à acheter mes timbres sur internet !!
    BRAVO !

    • Merci Mademoiselle Vanille pour tes compliments ! Tu sais, pour les timbres, c’est parce que je trouvais que les timbres Marianne étaient trop classiques pour aller avec nos enveloppes. J’en suis venue à regarder sur le net par hasard et à tomber littéralement amoureuse de ces timbres rigolos. Je suis particulièrement fan d’Heula. Le timbre avec les fameux de couchers de soleil normands rendaient très bien sur nos enveloppes bleu nuit. Pour les remerciements ça marche aussi ;-)…

  • Bonjour, tes faire parts sont vraiment chouettes. Quel(s) logiciel(s) et ressources pour les images (autres que vos photos) avez vous utilisé ?

    • Merci Niniphar. Alors, mon mari et moi nous nous sommes amusés sur Gimp (logiciel gratuit qui permet de faire autant de choses ou presque que Photoshop). Enfin, il a plus bidouillé que moi mais je sais faire quelques corrections maintenant 🙂 Quant aux dessins utilisés dans le faire-part, il provienne du site FarFarhill. Tu peux télécharger de nombreux dessins, supports, fond etc, gratuitement. Il faut seulement être patient car le téléchargement peut être long si tu ne prends pas d’abonnement. Bonne chance si tu souhaites te lancer !

  • Ton FP est magnifique ! Nous l’avons aussi fait nous-mêmes, l’impression aussi. C’est simple, c’est nous, dans notre thème. Par contre, on est un peu déçu des remarques des invités. Heureusement nous en avons eues, même si elles ont mis du temps à venir (comment ça, on n’est jamais content ? :p )
    Pour les timbres, j’ai pris la collection Petits Bonheurs (vraiment très belle !) en les commandant sur le site de la poste.
    Le reste de la papeterie sera aussi fait par nos petites mains. Pas besoin de chichi, la simplicité d’une impression sur papier nous suffit 😉

    • Merci Jojo pour tes compliments ! L’essentiel est de faire avec les moyens qu’on a, du budget que l’on se fixe mais surtout qu’il ressemble à ce que vous souhaitez. Quant aux timbres, j’aimais beaucoup les Petits Bonheurs mais je les utilisais déjà dans mes correspondances classiques. J’avais donc envie de changer mais c’est un très bon choix !

  • Je plussois les autres commentaires, et j’y ajoute mon petit et modeste regard pro : c’est vraiment une belle réalisation, sobre et esthétique, le message est clair sans être mangé par les photos ni être austère… Franchement bravo à vous 2!

  • Vraiment super !
    J’ai (monsieur a fait d’autres choses, mais pas les faire-part) fait les faire-part moi-même également, mais… à l’ancienne. C’est à dire que j’ai découpé et collé (rafia, fleurs en papier, photos) plutôt que d’utiliser les divers logiciels (https://www.mademoiselle-dentelle.fr//mariage-colore-camping/). A l’intérieur, le texte était quand même tapé à l’ordinateur et… photocopié sur du papier épais ensuite découpé et collé (comme le “nous nous marions” de la 1ère page). Cela correspondait à ce que j’aime faire, et à dire vrai, il ne m’est même pas venu à l’idée que je pouvais utiliser l’ordinateur !!! Mais je trouve super ce que vous avez fait (à dire vrai, je mets ton article dans mon dossier “idées pour si une amie se marie” !!!).

  • Ahlala j’adore c’est exactement le style de faire-part que je recherche! Impossible de trouver ça dans le commerce… Je pense que je vais m’inspirer de ton travail 🙂 Bravo pour ce travail!

  • Oh non, enfin un mariage Dentelle dans cette région que j’aime et il n’y a pas de chute ! Je voulais voir le mariage moi 🙂
    Très jolis faire-parts ceci dit !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *