Nos faire-part en deux temps, trois mouvements… ou pas !

Aaaah les faire-part… Si tu débutes les préparatifs de ton mariage, tu as probablement entendu parler des f*cking faire-part, ou tout autre charmant adjectif visant à exprimer un certain agacement à leur égard.

Et si tu es comme moi, tu te dis : « Roooh, les gens exagèrent, ce n’est pas si compliqué. Puis de toute façon les gens les mettent à la poubelle, donc moi, je ferai ça vite fait bien fait, et ça ira bien ». Tu te reconnais ? Alors continue ta lecture…

Les faire-part : Acte I – Tout est sous contrôle

Tout comme pour nos save-the-date, Mr Claddagh et moi ne souhaitions pas nous prendre la tête sur nos faire-part. Et puisque nous avions créé nos save-the-date en un après-midi, après tout, pourquoi les faire-part prendraient-ils plus de temps ?

J’avais donc commencé à chercher quelques modèles sur les sites de faire-part français, et anglais, pour en proposer plusieurs à Mr Claddagh. Il n’y aurait alors plus qu’à faire son choix.

Nos envies pour notre faire-part de mariage

Crédits photo : Mon Faire-Part

Crédits photo : monfairepart

Mon côté prof probablement aimait beaucoup les faire-parts « ardoise »

Nos envies pour notre faire-part de mariage

Crédits photo : Tadaaz

Les couronnes de fleurs ET l’ardoise, mais c’est presque parfait !

Pour le texte, je souhaitais quelque chose de très court, pour ne pas avoir à traduire deux textes entiers en deux langues : donc plutôt quelque chose d’universel, avec des infographies pour expliquer le déroulement de la journée, et puis voilà.

Nos envies pour notre faire-part de mariage

Crédits photo : Mon Faire-Part

Je trouvais ce type d’infographies par-fait !

Nous ne souhaitions rien de trop formel (les faire-part irlandais sont très formels, avec les parents qui invitent au mariage de leurs enfants bien aimés…), mais Mr Claddagh n’aimait pas trop le moderne non plus, donc un entre-deux.

Nos envies pour notre faire-part de mariage

Crédits photo : Tadaaz

Celui-ci devait être l’un des plus « classiques » de ma sélection

Rien de bien sorcier, n’est-ce pas ?

Les faire-parta : Acte II – Jusqu’au moment où…

Une fois plusieurs modèles sélectionnés, et plusieurs tentatives de personnalisation, je montrai le tout à Mr Claddagh. Et là, c’est le drame ! (J’exagère à peine). Nous essayons de personnaliser les modèles, mais rien à faire, il y a toujours un détail que l’on ne peut pas changer, la couleur que l’on souhaite qui n’existe pas, et puis en y réfléchissant bien, ce serait bien que le symbole de Claddagh soit présent, puisque c’est le symbole de ma bague de fiançailles, de notre mariage, et que nous l’avons mis sur nos save-the-date !

Qu’à cela ne tienne, nous reprenons nos recherches : il doit bien exister un faire-part avec la bague de Claddagh dessus… Réponse, si tu te le demandes aussi : oui, mais ils sont très (très) moches.

C’est alors que nous tombons sur le site Three Little Words, qui crée de la papeterie, et qui a créé pour un couple un faire-part sur le thème Claddagh ! C’est presque ce que nous souhaitons, mis à part les couleurs qui ne sont pas du tout celles de notre mariage. Hop hop hop, je dégaine mon clavier, et j’envoie un petit email pour avoir une idée du tarif.

Les faire-part : Acte III – Tout bascule !

Alors que nous étions loin de souhaiter faire faire nos faire-part par un professionnel, voilà que nous contactons donc cette créatrice américaine. Elle me répond très rapidement avec plusieurs questions, et le feeling passe vraiment bien ! Elle semble très bien comprendre ce que nous souhaitons, et elle me raconte que ses ancêtres paternels sont français, alors que le côté de sa mère est irlandais : « I have a really good vibe with this! »

Bon, je te le dis sans faire durer le suspense plus longtemps, la « really good vibe » est vite retombée quand nous avons reçu le devis pour 100 faire-part : 1040$. Voilà voilà. (Je ne doute pas de la qualité de la prestation, ni du fait que ce tarif était justifié, simplement, ça n’entrait pas du tout dans notre budget). Nous avons donc abandonné ce design à regret… mais nous avons gardé l’idée de faire faire nos faire-part, si nous trouvions une solution abordable.

C’est grâce au calendrier de l’Avent de Mademoiselle Dentelle que je me suis souvenue qu’il y avait une offre pour les services de « Dessine-moi une étoile« . Alexandra propose de créer des faire-part (ou même toute la papeterie de ton mariage) sur-mesure, et nous bénéficiions d’une remise de 20% ! Nous avons donc contacté Alexandra, en lui expliquant ce que nous souhaitions, avec une photo du faire-part de Three Little Words pour lui donner une idée. Son devis était nettement plus abordable, et rentrait (presque) dans notre budget : 360€ pour 100 faire-part ! Ouf !

[Note pour la bride-to-be que tu es : lorsque tu comptes le nombre de faire-part qu’il te faut, pense aux invités en couple ou en famille ! Et oui, si tu as 170 invités sur ta liste, il ne te faut probablement pas 170 faire-part ! C’est peut-être idiot, mais sur le coup, nous n’y avions pas pensé !]

Les faire-part : Acte IV – Le final

Nous avons échangé sur ce que nous souhaitions, puis nous avons reçu une première maquette. Nous avons demandé plusieurs modifications, jusqu’à recevoir la maquette finale ! Nous sommes restés très simples pour la phrase d’introduction :

« Caroline & Ciarán are getting married and would like to invite you to share in their happiness on this special day » et « Caroline & Ciarán se marient et vous invitent à venir partager leur bonheur ».

Le déroulement de la journée était ensuite expliqué avec des pictogrammes.

Au final, entre notre premier email, et l’expédition des faire-part, il s’est passé… 2 mois et demi. Et pour être honnête avec toi, je n’avais pas vraiment prévu ce délai… Alors si toi aussi, tu décides de faire faire tes faire-part sur mesure, prévois de la marge ! Entre le temps de faire les modifications pour arriver à ce que tu souhaites, les éventuels congés du graphiste, l’impression et l’expédition, ça peut être un peu long !

Nous avons donc reçu nos faire-part fin avril, pour notre mariage du 11 août : en Irlande, aucun problème, les faire-part sont envoyés 2 à 3 mois avant le mariage, par contre, le côté français commençaient clairement à s’impatienter et à me poser des questions (alors qu’ils avaient reçu notre save-the-date un an à l’avance !).

Notre faire-part avec le symbole claddagh par "Dessine-moi une Etoile"

Crédits photo : Photo personnelle

Notre faire-part avec le symbole claddagh par "Dessine-moi une Etoile"

Crédits photo : Photo personnelle

Notre faire-part avec le symbole claddagh par "Dessine-moi une Etoile"

Crédits photo : Photo personnelle

Tu te demandes peut-être pourquoi je ne m’extasie pas sur nos magnifiques faire-part, après toute cette attente. Et bien parce que, pour être tout à fait honnête avec toi, ils ne nous ont pas plu à 100%. Ils sont beaux, Alexandra s’est donné beaucoup de mal pour faire quelque chose qui, je pense, était un peu différent de son style, et elle a su répondre à nos (nombreuses) exigences.

Malheureusement, les faire-part imprimés sont apparus beaucoup plus foncés que ce que nous souhaitions (du genre… plutôt marron que bordeaux. Qui voudrait un faire-part de mariage marron, franchement ??). Ils nous avaient parus foncés sur le PDF, mais c’est forcément très difficile de se rendre compte du rendu final sur un écran, et Alexandra nous avait rassurés : ils étaient bien bordeaux. Si c’était à refaire, je demanderais de recevoir un exemplaire unique, avant de lancer l’impression des 99 autres. Mais ce n’est pas tous les jours que l’on fait faire des faire-part sur mesure, et je n’en avais aucune idée !

Avant de les envoyer, puisque nous avions beaucoup aimé l’idée des faire-part « empreintes de doigts », nous avons souhaité reproduire ces petits cœurs en empreintes sur le dos de l’enveloppe. Nous avons donc acheté de l’encre (bordeaux, cette fois), et nous nous sommes bien amusés à apposer nos empreintes sur les 100 enveloppes (Mr Claddagh utilisant son petit doigt pour qu’il fasse la même taille que mon index ahah !).

Notre faire-part avec le symbole claddagh par "Dessine-moi une Etoile"

Crédits photo : Photo personnelle

Nous n’avons pas eu beaucoup de retours de la part de nos invités (sauf quelques proches qui se sont étonnés du choix des couleurs… Ben oui, ce n’était pas vraiiiiment notre choix), mais si j’en crois les cadeaux de mariage que nous avons reçu du côté irlandais (des personnes ne pouvant pas se déplacer en France), le symbole de Claddagh a bien été enregistré ahah !

À l’heure où je t’écris, nous n’avons toujours pas envoyé les remerciements… un an après notre mariage ! Bon, pour notre défense, ça n’existe pas vraiment en Irlande, donc Mr Claddagh n’est absolument pas motivé, et nous avons souhaité attendre notre voyage de noces pour mettre des photos de celui-ci sur nos remerciements, et puis… l’achat d’une maison étant passé par là, nous nous sommes dits : autant attendre l’emménagement, et en profiter pour donner notre nouvelle adresse à tout le monde ! À ce rythme-là, ils seront envoyés pour nos 2 ans de mariage, mais qu’importe !

Et toi ? As-tu choisi un modèle de faire-part « tout fait »? Les as-tu fait dessiner par un graphiste ? As-tu été satisfaite du résultat ? Raconte !



15 commentaires sur “Nos faire-part en deux temps, trois mouvements… ou pas !”

  • Ha ha ha c’est toujours un véritable délice pour moi de lire les (més)aventures faire-partesques, oui je suis vilaine, mais que ça fait du bien de voir qu’on galère quasi toutes 😀 😀 😀
    Pour notre faire part, j’avais reçu une impression à valider avant de toutes les lancer. Heureusement parce que si j’avais été déçue comme toi, je crois que j’en aurais été malade!

    • Ahah effectivement je pense que les FFP ont bien mérité leur petit nom, et qu’une grande majorité de futurs mariés galèrent comme il se doit !!

  • Ohhhhhh mais j’adooooooooooooore
    Ils sont beaux!!!! Ici cherichéri est parti vivre un an en Irlande peu apres notre rencontre donc on aadore l’irlande, on y retourne regulièrement, j’ai d’ailleurs une bague Claddagh moi aussi 🙂
    En tout cas je les trouve magniqfiques tes faire-parts. et je dois t’avouer que la couleur ne m’a pas choquée jusqu’à ce que tu le dise 😉

    • Ooh et bien tant mieux si la couleur ne t’a pas choquée alors 🙂 Avec un peu de chance ca a été le cas aussi pour nos invités ! Dans quel coin d’Irlande est-ce que vous êtes allés / retournés ?

  • C’est marrant j’ai exactement la même expérience avec les deux premiers actes de ta chronique: « et ce truc on peut pas le déplacer? Quoi, on peut pas changer la couleur? », aberrant cette histoire. En plus tu avais la problématique des deux langues.
    Je suis désolée de ta mésaventure avec les couleurs. Mon expérience de graphiste aurait demandé le code couleur pantone exact pour le vérifier sur un vrai nuancier papier et une épreuve BAT n’aurait pas été de trop. en effet les couleurs peuvent sérieusement varier d’un écran à un papier imprimé. Mais tu es toute excusée, tout le monde ne peut pas savoir, chacun son métier et cette mésaventure doit arriver à d’autres brides.
    Vous n’avez pas eu le coup de coeur pour vos faire-part? A vous de vous rattraper en mettant le paquet sur les remerciements. Allez zou au boulot.

    • Tu as tout à fait raison, et si c’était à refaire, je le saurais 🙂 Pour les remerciements, ca va maintenant attendre d’avoir le WIFI dans notre nouvelle maison, mais promis, je m’y mets (que Mr Claddagh soit partant ou pas) et je partage notre nouvelle adresse au passage 🙂

  • Tu viens clairement d’exprimer la raison du pourquoi je ne voulais pas commander de papeterie par internet : la peur de la déception.
    Bon, ils ne sont pas catastrophiques tes faire-part. La couleurs n’est peut-être pas celle que tu aurais choisie, mais le symbole est là, le texte est là… et je ne sais pas si tes invités ont « tiqué » sur la nuance de marron/bordeaux. C’est désolant à dire, mais ils ne font pas attention à autant de choses que nous :/

    Par contre, il serait temps de penser aux remerciements 😉
    A peine le mariage passé que nos mamans respectives nous demandaient si on y avait pensé…. Chez nous, il est presque inimaginables que ceux-ci soient envoyés plus de 2 mois après le mariage.

    • Ah oui ? Personne ne nous en a parlé de notre côté (et j’avoue qu’en tant qu’invitée, je n’y pense absolument pas non plus !). Comme je disais, cela ne se fait pas en Irlande, donc je pense que je vais m’y attaquer sans attendre le feu vert de Mr Claddagh, sinon on y est encore pour notre renouvellement de voeux dans 10 ans ahahah! Et j’en profiterai pour partager notre nouvelle adresse 😀

      • Honnêtement, j’aurais préféré que personne ne m’en parle, ça m’aurais mis moins de pression.
        A côté de ça, en parlant de ces fichus remerciement à un ami, il m’a dit : « non mais vu le mariage que vous avez fait, c’est au invités de vous remercier, pas à vous de le faire » 😀 je crois que c’est le plus beau compliment que j’ai eu depuis que je suis redescendue de mon nuage.

        Mais oui, les remerciements c’est aussi le bon moment pour envoyer les nouvelles adresses quand il y a des déménagement, officialiser dans l’adresse le « monsieur et madame … » (ça m’a fait bizarre de recevoir mes nouvelles étiquettes s’adresse avec mon nom d’épouse). Et tout le monde est ravi de revivre le mariage à travers 1 ou 2 photos 😉

  • Tes faire-parts sont très jolis, et pour le coup totalement dans l’esprit de votre mariage 😉 Le marron-bordeaux ne me choque pas non plus, comme quoi la différence entre un visuel derrière un écran et en vrai peut être énorme ! Tu as bien raison de conseiller la vigilance et veiller à toujours demander un échantillon avant impression définitive.

    Allez les amoureux ! À présent on passe aux remerciements… il est plus que temps 😆

  • J’adoooooooooore !!! Quel talent votre créatrice !! Elle a vraiment bien su réutiliser le symbole Claddagh je trouve, le rendu est harmonieux et élégant, vraiment je suis fan 🙂

    Je ne peux qu’approuver le fait de ne pas réaliser ses faire-part soi-même, surtout quand on en a un peu plus de 90 à faire 😉 #jenefaispasgrandchosedemesdixdoigtsmaisçavabienmerci

    • Oh merci beaucoup Melle Lemon !! 🙂 Ca me fait super plaisir ! Nous les aimons aussi beaucoup, le souci de la couleur mis à part ! Ahah nous sommes dans la même team #jenefaispasgrandchosedemesdixdoigtsmaisçavabienmerci ! Vous avez trouvé les vôtres sur internet, ou les avez fait faire par un graphiste ?

      • Honnêtement, la couleur ne me choque pas mais je comprends très bien que toi tu ne vois que ça !

        On a trouvé les nôtres sur Internet, et on les a d’ailleurs reçu aujourd’hui, bonheur ultime 😀

Commente ici !