Faire-part, trucs et astuces

Comme tu as vu, mon faire-part était un moitié-moitié : moitié fait de façon pro, moitié DIY. Et donc je reviens vers toi pour des conseils et quelques DIY !

Une couleur qui dépote à moindre frais

Sache qu’en imprimerie, tout est possible. Si tu as décidé que la couleur de ton mariage c’était le orange fluo ou le doré, tu peux tout à fait passer par un graphiste et un imprimeur pro et avoir THE couleur improbable que tu aimes d’amour sur tes faire-part.

Mais, par contre, ce sera probablement très cher : en imprimerie, on travaille avec la base des 4 couleurs, cyan magenta, jaune et noir (CMJN). L’imprimeur passe une fois pour chaque couleur et donc, si tu en veux une supplémentaire, non seulement il doit acheter l’encre qu’il n’a peut-être pas en stock mais surtout il doit la mettre en place.

La solution consiste à choisir au moment de la création de tes faire-part un élément graphique (le texte ça risque d’être trop compliqué) fort (ou discret) à rajouter à tes faire-part… Et à acheter une bombe de peinture. Tu peux tout trouver en bombe de peinture.

Un pochoir, un coup de masking-tape (le gros pour les travaux pas cher, pas le joli à motif qui coûte une fortune !) et, hop, à toi le cœur orange fluo sur ton faire-part, ou le gros aplat doré comme sur le mien !

Une autre solution consiste à acheter des tampons, et à trouver l’encre qui te plaît. N’hésite pas à envisager ça dès la création, et donc à laisser l’espace pour mettre ton pochoir ou ton coup de tampon.

Attention ! Surtout avec la bombe, tu risques d’avoir des ratés. N’hésite pas à prévoir une bonne quantité de faire-part en rab !

Des versos différents

Si tu le fais maison, ma foi, tu peux facilement faire des versos customisés, il suffit juste d’avoir la patience de lancer toutes les impressions différentes. Mais si tu veux gagner du temps et/ou passer par un pro, je te conseille moo.com

C’est une imprimerie en ligne qui a une bonne réputation, une chouette qualité de papier et surtout une spécialisation dans la personnalisation !

Les formats sont limités, mais ils ont la carte postale. Parfait pour varier les petits mots dans l’urne, ou comme nous pour les RSVP (note : j’ai eu l’impression offerte par un imprimeur avec qui je travaille régulièrement, je n’ai donc pas utilisé Moo pour mes faire-part. Mais je les ai déjà utilisés, et c’est une très bonne alternative !).

Tu mets un recto, et après, hop, tout plein de versos différents pour un prix raisonnable.

À toi les cartes postales personnalisées !

The DIY : les enveloppes origami

Ces enveloppes, c’était mon fantasme, j’avais vraiment très envie de les faire. Mon seul regret c’est que je n’avais plus de feuilles A3 en kraft, et que je l’ai fait avec des feuilles blanches. Mais ça vaut toutes les heures de pliages de Monsieur héhéhé (même si je ne suis pas certaine qu’il soit d’accord). Donc l’idée, c’est de pouvoir imprimer ce que tu veux à l’intérieur de l’enveloppe, et d’avoir un extérieur normal.

Attention : mon DIY est pour un faire-part format A5 (148x210mm), et j’indique tout en mm !

Il te faut :

  • Des feuilles format A3
  • Une grande règle
  • Un plioir (pour écraser les plis. Un bic sans encre ou un criterium vide ça marche aussi.)
  • Du masking-tape (le joli qui coûte cher cette fois !)

Choisis une feuille que tu sacrifieras : elle sera ton guide pour toute les autres enveloppes ! Idem pour un faire-part. C’est toujours mieux de le laisser au milieu quand tu plies pour vérifier que tu n’as pas trop décalé et que ça rentre bien. 🙂

Étape 1 : Centrer le faire-part

Tu n’as pas besoin de le faire au quart de poil de millimètre, ne t’inquiète pas.

Étape 2 : Marquer les premiers plis

Tu plies juste 1 à 1 les quatre côtés en les remettant à plat à chaque fois. Si tu as un plioir ou assimilé, tu peux le pré-faire en traçant avec ta règle et en appuyant bien sur le papier. Sinon tu plies tout simplement en t’aidant de ta règle !

Faire-part : mes trucs et astuces pour le réaliser - DIYenveloppe

Donc pour l’étape 1, le faire part est au milieu. Pour l’étape 2, tu ne t’occupes que des traits bleu foncés. Les bleus clairs sont juste là pour te montrer tout les plis qu’il y aura au final !

Étape 3 : Marquer les angles

C’est la phase la plus compliquée (donc en fait tu vois, ça va).

Il faut replier les côtés gauches et droits de ta feuille autour de ton faire-part (avec ta feuille horizontale). Et ensuite replier ce petit angle rose sur l’image sur le bord opposé… Avec une photo c’est plus clair !

Tu fais ça pour les 4 côtés, et voilà !

Faire-part : mes trucs et astuces pour le réaliser - DIYenveloppe

Étape 4 : le pliage

On re-dépli tout, maintenant il faut mettre tout ça dans le bon sens !

Il faut d’abord mettre les côtés les plus étroits (la longueur donc), en enfonçant les plis de biais qu’on vient de faire (ce qui va redresser les largeurs).

Faire-part : mes trucs et astuces pour le réaliser - DIYenveloppe

Crédits photo : Photo personnelle

Ensuite on rabat les largeurs, et tadaaaaa : c’est fermé !

Il te restera sûrement un petit jour (dû à l’épaisseur du papier et du faire-part), mais pas de souci : un coup de masking-tape et on n’y voit que du feu.

Et toi, tu as prévu du DIY pour tes faire-part ? Tu es plutôt technique mixte, comme moi, ou bien tu as tout fait maison ? Raconte !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



9 commentaires sur “Faire-part, trucs et astuces”

  • Chez nous, tout maison…on a fini hier et on est soulagés car je commençais à désespérer de les terminer un jour (et je ne peux plus les voir en peinture ! 😀 ).

  • Merci Mademoiselle Pattern pour ce super DIY. C’est vrai que c’est sympa l’enveloppe avec des infos à l’intérieur.En plus ca évite une feuille de papier supplémentaire! Du coup c’est écologique et économique!
    Je prépare mes arguments pour les heures de pliage à venir ^^

    Pour l’instant nous avons fait nos Save the date maison sous forme de cartes « magic the gathering ». Envoyée par mail à certains et imprimée et offerte aux plus proches. On a même fait des cartes spéciales pour nos témoins, ils étaient tout content ^^.
    Je te dirai d’ici qq mois si nous avons fait uniquement du DIY ou si nous avons mixé comme vous ;).

    • Han, Magic the Gathering, j’adore ! Toute mon adolescence 🙂 J’ai encore tout plein de cartes dans une caisse, je ne peux pas m’en séparer même si je n’y joue plus…
      Si jamais tu décides de faire l’enveloppe, pense à ne pas y mettre d’infos trop essentielles, ou au moins à les répéter plusieurs fois : on avait mis les coordonnées sur les quatre côtés, parce que certains ne pensent pas à ouvrir l’enveloppe délicatement mais déchirent tout comme des petits sagouins 😉

  • 100% DIY, chantier entamé en décembre dernier et achevé hier. Je ne peux plus les voir en peinture !!! 😀
    Pourtant, c’est un modèle plutôt simple et je n’ai pas poussé le vice jusqu’à faire les enveloppes…mais entre le texte, les essais et ajustements pour aboutir à THE prototype, le choix du papier, le calcul des quantités, la recherche du matériel, les impressions, découpages, assemblages, collages, mise sous plis…un vrai travail de titan !!!
    Je vais souffler demain, quand tout sera affranchi et posté.
    Quoique…c’est un peu le début des choses sérieuses, l’envoi du faire-part, non ? 😀

    • Prends-toi le temps de souffler, de toute façon tu trépigneras trop d’impatience des premiers retours des gens pour faire autre chose 😉
      Mais tu as raison, les enveloppe, c’était clairement du vice, mon mari confirme 😀

  • Han mais voilà quelque chose que j’aurais dû lire avant de me lancer dans mes faire-parts! Bon, je n’aurais jamais pu faire 200 enveloppes pliées mais l’idée est extra! J’ai tenté d’appréhender moo.com (en pensant aux remerciements) mais je n’ai pas trop compris comment faire « ton truc à toi toute seule ». Bref, je pense qu’il faut que je digère encore cette histoire de faire-part avant de me relancer dans la papeterie! 😀

    • J’avoue, les pliages rigolo ça marche surtout pour les petits mariage, ou si tu as beaucoup d’esclaves dociles (on me dit dans l’oreillette que ça s’appelle des amis ou des témoins).
      Mais si tu as besoin d’un coup de main pour moo plus tard, n’hésite pas à demander 😉

  • C’est super ! Je retiens tous tes conseils et bonnes idées pour un futur faire part de naissance (pas encore prévu, mais c’est bien d’avoir des idées).

    • Je trouve qu’après un mariage on prend vite goût à la papeterie élaborée… Ça marche aussi pour les gros anniversaires ou les cartes de voeux :p

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *