L’épopée de nos faire-parts faits à la main – Partie 1

Attention, cet article peut t’être très utile. Je vais te montrer tout ce qu’il ne faut pas faire si tu ne veux pas te prendre la tête avec les préparatifs du mariage !

L’idée d’un faire-part fait maison

Tu le sais, on aime l’idée de faire les choses par nous-même pour notre mariage, c’est une façon de de se préparer à la joie, de passer du temps ensemble, de se créer des souvenirs, etc.

On avait bien fait un save-the-date en stop-motion mais, pas un seul instant, on a pensé à faire faire nos faire-parts. On n’a pas pensé non plus un seul instant à quel point ça pouvait être le plan galère… Pourtant ce n’est pas faute d’avoir été prévenue (oui, je connais les archives de Mademoiselle Dentelle…).

Donc, on s’est lancé la fleur au fusil dans la création de nos faire-parts. On s’y est même pris en avance… Et heureusement !

On n’est pas trop créatifs sur écran chez les Gezillig. Et puis, ça ne correspond pas trop à l’ambiance « fait à la main » de notre mariage… On est donc parti sur des bricolages plutôt à la main… Et même sur l’idée un peu folle que ce soit écrit à la main…

On s’était donné par ailleurs quelques autre impératifs :

  • quelque chose de pas trop sophistiqué mais joyeux
  • un certain nombre d’informations à écrire, mariage participatif oblige
  • tous les faire-parts devront être totalement bilingue (français / néerlandais). J’y tenais beaucoup, parce que c’était important pour moi que tous les invités aient bien conscience qu’ils vont à un mariage interculturel, interlingue (oui, je dis pas multi, je dis inter, pour montrer le lien qui est plus important que la différence pour nous)
  • des phrases bien tournées, pas trop traditionnelles, pas trop compliquées mais jolies à lire. Je suis une professeur de français, je suis chiante comme ça !

Ça ne nous paraissait pas si compliqué, naïf que nous étions.

De la réalisation de nos faire-parts…

Le premier impératif était donc de trouver comment avoir de la place pour tout ce que nous avions à écrire…

Grâce à Mademoiselle Mistinguette, j’ai eu l’idée des pochettes. C’était parfait, ça faisait du recto-verso pour les deux langues et on pouvait multiplier les papiers pour les informations.

On a eu l’idée de faire une ouverture dans la verticale avec différentes pochettes sur une même face et une partie en haut collée mais écrit dans un sens dans une langue dans l’autre dans l’autre langue. J’étais trop fière de l’idée. Même si on m’a fait remarquer que ça rendait les choses difficiles à lire et qu’on aurait très bien pu mettre un paragraphe dans chaque langue dans le même sens…

Après plusieurs essais, réflexion sur la couleur du papier, on avait donc une idée du prototype.

Nos faire-parts réalisés à la main

Excuse-moi, je ne sais pas découper droit, mais c’est un prototype présent sur cette photo. Pour les autres, c’est l’amoureux qui a fait des coupes très très rectilignes, ne t’inquiète pas !

Avec Jip et Janneke, les fameux personnages créés par Annie M.G. Schmidt, que tous les petits néerlandais ont lu (l’équivalent de Martine) et que tu connais peut-être grâce à Hema (promis, je ne touche toujours rien pour leur faire de la pub mais ce magasin est juste ma caverne d’Ali Baba !). On était trop fiers de nous et on trouvait ça trop mignon !

… jusqu’à nos enveloppes faites à la main

On a remis la production en série des faire-parts à plus tard… Et je me suis dit que j’allais occuper mes weekends en faisant des enveloppes.

Oui, j’ai trouvé ça trop cool d’ajouter au boulot des faire-parts celui des enveloppes… Je n’y voyais que des avantages : économiques, écologiques, personnalisés… Et il me restait plein de cartes, c’était juste parfait et tellement nous !

Super motivée, me voilà à faire 5 ou 6 prototypes pour avoir des enveloppes de la taille de nos faire-parts. Non carrés, non standards (tant pis pour les modèles sur le net !). Bref, j’ai mon prototype, je crée un patron en carton et c’est parti !

C’était long et un peu laborieux mais une fois qu’on a pris le coup de main, on s’en sort… J’ai donc fait 80 enveloppes toutes différentes !

Nos enveloppes faites à la main

Nos enveloppes faites à la main

Ne pas remettre au lendemain ce qu’on peut faire le jour même !

Et puis, on a laissé l’atelier faire-parts pour quelques semaines ; après tout, on était en avance… (oui, on était vraiment naïf…).

En février, on décide donc de s’y remettre.

Avant de lancer la production en série, il fallait être sûr des textes. Les choses ont déjà commencé à se corser : on avait beaucoup à dire et pas tant de place que ça.

Et il y a aussi une histoire de nombre de versions :

  • pour les invités au mariage civil
  • pour les invités au mariage religieux (cérémonie + goûter)
  • pour les invités au mariage religieux et qui sont invités pour tout : les préparatifs, la cérémonie, le goûter et le repas du lendemain.
    Pour cette version, nous avons dû, en fait, faire deux versions différentes : une version avec « tu » et une avec « vous » parce que le « vous » pluriel en néerlandais est différent du « vous » de politesse ; sachant que c’est un sujet sensible car on a décidé d’inviter certains amis de l’amoureux sans leur partenaire…

Bon, on s’est creusé les méninges… Monsieur Gezellig s’est arraché les cheveux à essayer de traduire « Permettez-nous d’anticiper le plaisir de vous voir en confirmant votre présence ! » (phrase que j’ai empruntée à Envie de mai parce que je la trouve tellement juste !).

D’un autre côté, moi, je me suis retrouvée à écrire « venez célébrer avec nous au bord du lac ! » parce qu’en traduisant, j’ai oublié qu’en français célébrer à forcément un COD (oui, tu dois forcément dire ce que tu célèbres en grammaire française !). J’ai résolu le problème en utilisant le joli mot désuet « festoyer ».

Après, Monsieur Gezellig a pris sa plus belle écriture pour dessiner les plans et écrire les petites cartes.

Nos faire-parts réalisés à la main

Et comme il est un peu perfectionniste, il a recommencé plusieurs fois pour que tout soit bien centré, que ça rentre bien, etc.

Et puis, on s’est dit : y a plus qu’à photocopier, découper, assembler. Facile !

J’étais pleine d’optimisme et j’ai dit à l’Amoureux « Allez, on finit pour mars, je pourrais poster les invitations françaises lors de mon weekend en France pour le mariage de Mademoiselle Creamy » (ouais, je sais, j’ai eu trop de la chance, je suis allée au mariage de Mlle Creamy !).

Nous avions donc prévu de passer toutes nos soirées dessus…

A-t-on réussi à boucler à temps ? A-t-on regretté d’avoir eu ces idées farfelues ? La suite au prochain épisode (oui, je sais, faire du teasing sur les faire-parts c’est tomber bien bas mais ce fut long pour nous, alors je le fais long pour toi aussi !) !

Et toi, as-tu eu des idées un peu folles pour tes faire-parts ? Les as-tu faits à la main ? Les as-tu terminé dans les temps ? Raconte-moi !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



14 commentaires sur “L’épopée de nos faire-parts faits à la main – Partie 1”

  • Coucou Mademoiselle Gezillig ! Ton billet illustre très bien la joie et l’excitation, la frénésie des bonnes idées, tout en laissant bien deviner le gros stress à venir… la preuve, à la lecture de la chronique j’ai à la fois un grand sourire et la tête qui tourne! 🙂

  • RESPECT ! C’est mignon, bilingue, très personnalisé et fait-maison. Franchement j’adore les travaux manuels mais pas en série, enfin pas sur la quantité qui est la nôtre; 200. Vous allez faire de même pour les remerciements ?

    • euh, va falloir qu’on trouve autre chose pour les remerciements parce que sinon, je crois que Monsieur Gezellig divorce !

  • Tu sais à quoi ressemblaient nos faire-part, tu te doutes qu’on y a aussi passé un temps infini ! Heureusement, on s’est limité aux invités repas… pour les invités vin d’honneur, on a plutôt fait marcher l’imprimante ! J’ai hâte de voir le résultat… moi je parie que vous êtes allés au bout !

  • Nous aussi nous allons nous lancer dans le faire-part fait maison, il y en aura une cinquantaine à faire, et ils seront pour les invités aux cérémonies et VH et diner. Nous allons créer des “mini-livres” reliés par nos petites mains.
    Nous nous y mettrons le plus tôt possible.

  • vivement la suite, je suis curieuse de savoir si vous êtes parvenu à finir à temps 😀
    Si c’est le cas, chapeau bas !
    Surtout avec l’écriture manuscrite, quel challenge (ou quelle folie c’est selon ^^)

    Ici aussi on a choisit de les faire nous même : on a fait des pochettes aussi, 4 encarts à l’intérieur, un ruban+étiquette, l’enveloppe et des étiquettes pour l’adresse. Et ça a été un boulot très très chronophage, on a d’ailleurs eu 2 semaines de retard sur ce que j’avais espéré.

    Mais je ne regrette pas, on est fier de dire qu’on a tout fait nous même au final:)

  • Ah la folie des travaux manuels… 🙂
    Moi ça retombe depuis que j’ai bien vu que je les ferai toute seule, et du coup pour les faire-parts j’ai abandonné l’idée de l’écriture à la main!
    En tout cas j’adore votre faire-parts et ses enveloppes (moins ses confettis :p), je comprends mieux d’où vient la jolie image. Ah, et nous on a trouvé ça super le coup de retourner les cartes pour avoir la version néerlandaise! Et chapeau à monsieur pour les cartes, je n’avais pas réalisée qu’elles étaient faites une à une O_O.

    • tout le monde nous maudit pour les conffetis 😉
      Et sinon, non, les cartes n’ont pas toutes étaient faites à la main, c’est une photocopie mais il a bien recommencé 10 fois pour avoir la carte parfaite à photocopier !

  • Bonsoir, tout d’abord bravo pour les faireparts! Ils sont super mais ce que je trouve le plus beau c’est l’amour dans votre couple qu’on ressent énormément dans l’article. Nous aussi ce sera fairepart bilingue mais pas pour tout de suite… Ça donne des idées, une langue sur chaque face.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *