Une petite fête familiale pour célébrer le mariage : le jour J

Enfin, voici le jour de la fête, qui a été très stressant mais très amusant – et avec le soleil au rendez-vous !

Ça a été une journée marathon : les invités étaient attendus à 18h30 donc, dès le matin, nous nous sommes tous activés.

Ultimes préparatifs pendant la journée

J’ai préparé 2 cakes aux olives (enfin, j’étais sans cesse interrompue par mes proches qui me posaient quinze milliards de questions, donc j’ai dû mettre une heure à mélanger tous les ingrédients, sans exagérer !) ; mes tantes ont continué leur taboulé, et on a fait des brochettes melon/jambon avec une petite feuille de menthe (d’ailleurs c’est drôle mais on se pose en général des questions cruciales dans ces moments-là : « de quelle taille je découpe les cubes de melon ? », « le jambon, j’en mets combien ? »). On a préparé les roulés de saumon fumé, en mélangeant du fromage frais, de la crème fraiche, de la ciboulette et du citron avant de mettre cette préparation dans des tranches de saumon fumé et de les rouler (il a fallu par contre congeler 15 minutes ces rouleaux pour qu’ils soient saisis un petit peu et qu’on puisse couper facilement des petits morceaux sans que la crème ne coule partout). Il restait de la crème à la fin et ma cousine a improvisé en en mettant dans du pain pita.

Miss Chocolat était sur tous les fronts, ma belle-mère découpait des tomates et du saucisson, deux amies faisaient de la vaisselle et du rangement au fur et à mesure… Heureusement qu’on était une dizaine de mains !

Une fête familiale pour célébrer le mariage avec ceux qui ne pourront pas être là le jour J !

Crédits photo : Photo personnelle

Miss Chocolat prépare les fraises !

De la famille a commencé à arriver vers midi (ils venaient de loin), on a grignoté ensemble des pizzas sur le pouce, c’était parfait. Mais plus l’heure tournait, plus mon père stressait – alors qu’il est d’habitude d’un calme olympien !

Comme un voisin nous avait prêté son énorme congélateur (vide) spécialement pour la soirée, nous l’avons mis en marche et mis des bouteilles dedans – mais en le gardant entrouvert grâce à une cale : parfait pour avoir des bouteilles fraiches, mais pas congelées ! Et pour le Vouvray, une astuce « spéciale Papa » à retenir pour plusieurs jours de frais garantis : pendant toute la semaine précédente, il avait congelé des bouteilles remplies d’eau du robinet – qui devenaient ainsi de gros « pains de glace » – qui se sont ensuite retrouvées dans une vieille cantine avec le Vouvray !

En début d’après-midi, plusieurs personnes ont mis en place les tables, les chaises et l’espace buffet, et des cousins se sont occupés de la déco (feuilles de vignes sur les tables et le bar, photophores, etc.).

Le bar fait avec des tonneaux de vin !

Crédits photo : Photo personnelle

Le bar fait avec des tonneaux de vin !

Le coin du bar fait avec des tréteaux et une grosse planche en bois

Crédits photo : Photo personnelle

Le coin du bar fait avec des tréteaux et une grosse planche en bois

Monsieur Omdemavie est parti finir la signalisation (panneau, ruban de travaux pour délimiter des passages pour le parking dans le champ à l’arrière… même si, malheureusement pour lui, seulement ¼ des invités ont compris le système de parking !), il a aussi installé les flambeaux, monté des tentes dans un coin du jardin pour les petits cousins qui voulaient dormir dehors cette nuit-là puis il a installé l’espace DJ.

Pour ma part, j’ai re-nettoyé une dernière fois la salle de bain, qui risquait d’être pas mal utilisée (en préparant une indication pour les WC), mis en place un portant dans l’entrée pour faire un coin vestiaire, ainsi que le coin « urne » + petits cadeaux d’invités – les fameux biscuits personnalisés de Michel et Augustin !

Le coin urne et cadeaux d'invités !

Crédits photo : Photo personnelle

Le coin urne et cadeaux d’invités !

J’ai sorti les pains surprises du congélateur, mais j’ai raté mon coup (j’aurais dû relire ce qui était écrit sur la boite) : j’aurais dû les mettre au frigo la veille pour qu’ils décongèlent directement ! Les heures passaient, mais les pains surprises restaient durs du coup. Qu’à cela ne tienne, une de mes amies a agi : « Aux grands maux les grands remèdes : je les mets au four ! ». Efficace !

Vers 15 heures, mon père est parti avec mon oncle et mon frère chercher la viande chez le boucher du village, ainsi que des couverts (le boucher lui avait proposé de lui prêter une centaine d’assiettes, de fourchettes, couteaux et cuillères !), ainsi que le pain et les 2 pièces montées – pour l’anecdote, il a acheté 30 baguettes mais évidemment il nous en est resté 20 sur les bras !

À 17h50, à la bourre, je file m’habiller : j’avais acheté durant les soldes d’été une jolie robe en soie Esprit de couleur crème. J’étais à peine prête que les premiers invités ont commencé à arriver – beaucoup sont arrivés à l’heure, soit 18h30 !

Arrivée des invités et début des festivités

On était un peu à la masse pour l’organisation du bar : mon père comptait sur la bonne volonté de quelques amis pour se relayer et le tenir, mais peu de gens ont en fait eu envie de se dévouer pendant quelques minutes ! Mais ça a été tout de même. Par contre, comme les gens étaient à l’heure, c’était un peu la panique car le buffet n’avait pas encore été rempli : j’étais tiraillée entre mes obligations de saluer tout le monde et l’envie d’aider ! Heureusement, des amies au top ont fait les mises en place et ont aidé au service.

Une fête familiale pour célébrer le mariage avec ceux qui ne pourront pas être là le jour J !

Crédits photo : Photo personnelle

Il commence à y avoir un peu de monde…

J’étais un peu gênée, car il y avait énormément de monde et, finalement, il y avait plus de la moitié des invités que je ne connaissais pas, ou alors que de vue ! Mais c’était une bonne occasion de rencontrer de la famille éloignée. Je ne prenais pas beaucoup le temps de manger, mais mes copines pensaient à moi et venaient régulièrement m’apporter des petites choses ! D’ailleurs, pas mal d’amies ou de cousines ont aidé à faire un peu de vaisselle au fur et à mesure, je ne m’en suis rendue compte qu’après !

Une fête familiale pour célébrer le mariage avec ceux qui ne pourront pas être là le jour J !

Crédits photo : Photo personnelle

Avec de la famille apportant le fameux taboulé

Déroulée de la soirée : arrivée du gâteau, feu de joie et piste de danse !

Côté timing, ça a plutôt été au feeling : 18h30-21h l’apéro, 21h-22h15 les plats froids, puis 22h15-23h les fromages, avant d’enchainer avec le sucré et la pièce montée à 23 heures (Monsieur Omdemavie et moi l’avons apportée sur « Celebration » de Kool and the Gang), avec la musique dans la foulée jusqu’à 2 heures du matin.

Arrivée de la pièce montée

Crédits photo : Photo personnelle

L’arrivée de la pièce montée

Découpage de la pièce montée !

Crédits photo : Photo personnelle

Un découpage ardu !

Mais avec le temps bizarre de ce mois d’août, il a fait très frais dès que la nuit est tombée. Mon père avait prévu un grand tas de bois mort pour allumer un grand feu à ce moment-là, ce qui nous a réchauffé, puis les garçons ont rapatrié des tables sous la tente pour ne pas trop se refroidir.

Une fête familiale pour célébrer le mariage avec ceux qui ne pourront pas être là le jour J !

Crédits photo : Photo personnelle

Le grand feu dans le pré devant la maison

Après le toast de la pièce montée et son découpage ardu, nous avons lancé la musique, mais le son n’était pas super car il devait être monté plus fort que prévu. Et gros problème : au début, les gens n’étaient pas forcément motivés pour danser ! On a tenté, avec ma belle-sœur, ma belle-mère et une amie de lancer la soirée dansante pendant que Monsieur Omdemavie mettait de la musique plutôt funk – mais sans grand succès. Il a fallu qu’il mette du Cloclo et qu’une cousine décide d’aller réveiller une partie des gens assis en les entraînant dans le jardin pour que la soirée dansante démarre enfin !

Une fête familiale pour célébrer le mariage avec ceux qui ne pourront pas être là le jour J !

Crédits photo : Photo personnelle

À l’extérieur, ça danse

Puis, moins d’une heure après, il y a eu un effet « kawa » : mon père a servi du café à quelques personnes qui lui en ont demandé et, par effet boule de neige, plein de gens en voulaient et ont quitté la piste (il s’est trouvé bien embêter à en faire beaucoup : il n’avait pas prévu un tel succès !). Je me suis rendue compte à peu près à ce moment-là que certaines personnes étaient parties sans même nous dire au revoir, à Monsieur Omdemavie et moi ! Même si mon homme n’en a pas fait grand cas, j’ai trouvé ça un peu vexant.

Une fête familiale pour célébrer le mariage avec ceux qui ne pourront pas être là le jour J !

Crédits photo : Photo personnelle

Le bar de nuit !

On a eu une petit coupure de musique à un moment (problème de playlist mais vite résolu) puis tranquillement, la soirée a continué jusqu’à 3 heures du matin. Une bonne surprise : il ne restait aucune vaisselle, des amies avaient lavé tout ça en continu ! Nous avons rangé le plus gros et Monsieur Omdemavie et moi nous sommes couchés les derniers à 4h30, après une autre belle surprise : l’ouverture de l’urne, remplie de mots touchants et de cadeaux généreux (environ 2000€ récoltés au total !). Nous étions fatigués, mais heureux !

En résumé : une fête simple, certes riche en stress et en petits bugs à droite à gauche, mais qui a permis de resserrer des liens amicaux et familiaux. Ça reste un très bon souvenir et, pour ne rien gâter, ça nous a permis de mieux connaître certaines personnes que nous ne croisions que très rarement. Si c’était à refaire, j’aurais sans doute pris les services d’un ou deux serveurs pour tenir le bar et s’occuper du buffet (ça nous aurait évité du stress), mais sinon tout était très sympa ainsi, malgré le fait d’avoir décidé de pas mal de choses “au feeling” pendant la soirée.

Et toi, as-tu décidé de faire une telle fête également avec certains invités qui ne pourront pas être là le jour J ? Raconte-moi !


Tu es sur Instagram ? Ouiiii, nous aussi ! Rejoins-nous !

Abonne-toi au compte Instagram de Mademoiselle Dentelle



6 commentaires sur “Une petite fête familiale pour célébrer le mariage : le jour J”

  • Coucou! Quel courage d’avoir fait tout ça vous même ! Tout avait l’air frais et délicieux ! J’aime beaucoup, beaucoup, beaucouuuup le coin bar réalisé avec des tonneaux de vin.
    Pour les invités partis sans vous avoir salué, cela nous est arrivé aussi et comme toi j’ai été vexée. Mais maintenant avec le recul je n’y pense plus et comme toi je me concentre sur les petites attentions de nos amis. C’est adorable d’avoir fait la vaisselle! Tu étais ravissante dans ta petite robe, ça a vraiment l’air d’avoir été une belle soirée 🙂

  • whow c’est génial ! ça me rappelle point pour moi notre fête de PACS mais que nous avons fait sur une journée… Une grosse galère niveau organisation (du coup pour le mariage traiteur bonjouuuuur) mais de supers souvenirs 🙂

  • Pour notre mariage aussi il y a quelques invités qui sont partis sans dire au revoir. La palme à celui qui part après l’entrée !
    En tous les cas cette “petite” fête avait l’air super et conviviale !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *