Un mariage de Noël à l’ancienne, chapitre II : les fiançailles avec deux bagues !

Dans ma dernière chronique, je te parlais des fiançailles, mais je ne te disais pas à quel point elles étaient importantes pour nous ! C’est au détour d’une conversation nocturne où, plongée dans un roman où il était encore question de gens merveilleux qui décident de passer leur vie ensemble, j’explique que c’était une époque formidable… Et, soudain, M Wayne s’exclame : « Ah oui, ça me plairait bien d’être fiancé ! ».

Pardon ? Quoi ? TU AS DIT QUOI ? Oui, oui, j’ai bien entendu… Être fiancé plaisait donc beaucoup à M. Wayne et tu imagines sans mal que, pour l’amoureuse du XIXe que je suis, l’idée m’enchantait davantage.

Pour le symbole, pour le temps de la réflexion avant le mariage (qui je le rappelle n’était pas dans les projets de M. Wayne), pour le fait de dire que nous sommes plus que des compagnons, mais pas encore des époux… Oui, c’est sans doute désuet mais, à nos yeux, se fiancer nous paraissait assez évident ! Nous en rediscuterons plus tard puisque M. Wayne est un homme soigné qui aime réfléchir aux choses et qui ne se précipite sur rien.

Et puis nous sommes à quelques mois de nos prochaines vacances…

Des fiançailles à durée indéterminée sous le soleil de Prague…

Des fiançailles à Prague

Crédits photo (creative commons) : Roman Boed

Tu l’auras compris, nous nous envolons pour Prague afin de savourer nos vacances ! J’espérais haut et fort secrètement que M. Wayne allait se déclarer et faire la grande demande. Nous passions un très bon séjour et le cadre est extrêmement romantique. En plus, l’idée des fiançailles avait déjà été lancée (et même repiquée à plusieurs reprises…), alors il ne manquait plus que les mots magiques. Mais non, les jours ont passé, et cette pression s’est emparée de tout mon corps impatient, à tel point que je parvenais parfois à être mélancolique.

C’est ainsi que la conversation, LA conversation est arrivée. Tu as bien lu. Pas une demande, mais une conversation. Tout ce qu’il y a de plus simple au monde, mais qui fonctionne ! Nous revoilà à parler des fiançailles, de ce que ça signifierait… L’année prochaine ? Euh… Ce n’est pas un peu tard ?

Nous étions déjà conscients que notre mariage serait petit, mais ma famille est nombreuse. D’autant que ma grand-mère, une des personnes à laquelle je tiens le plus, ne pourrait de toute façon pas assister à notre mariage, qu’il soit à Paris ou à l’autre bout de la planète ! Alors, M. Wayne m’a proposé de nous fiancer (en anglais, la demande c’est « To propose », c’est pareil ici aussi, hein !). Et pourquoi pas cet été, tant qu’on y est ?

« Ça y est c’est officiel ? Ça y est je peux vraiment le crier l’annoncer ? »

Oui, mais le mariage c’est tout de même une sacrée étape, tu ne me diras pas le contraire, et M. Wayne avait envie de profiter de cette période de « transit » que sont les fiançailles. Se marier, pour moi c’était définitivement devenir une adulte, et ça il faut l’accepter. Mais je tourbillonnais déjà en m’imaginant à la place de mes héroïnes préférées du temps de leur fiançailles où tout semblait parfait pour elle, et dans mon monde tout l’était. Oui, un état de grâce. Nous expliquerons donc à nos proches que nous n’avons pas prévu de fixer la date de notre mariage pour le moment, que nous choisissons de nous offrir le luxe du temps et qu’il ne fallait pas compter sur des noces avant au moins 3 ans… Mais tu l’auras vite compris toi aussi que nous n’attendrons pas ces trois années pour convoler…

Avec le recul, je ne pouvais pas rêver mieux que cette demande informelle car elle ressemble beaucoup à M. Wayne ! Bien plus que l’organisation, qui fait rêver je l’avoue, de tous les futurs des bride-to-be Dentelle, pour demander leur belle en épousailles !

Sans oublier la bague… Évidemment que M. Wayne avait prévu de m’offrir une bague, mais nous la choisirions ensemble. Et tant qu’à faire, pourquoi ne pourrait-il pas en porter une lui aussi ? Il n’y a pas de raison !

La préparation des fiançailles et la recherche de nos précieuses !

Demande en mariage et choix de nos bagues de fiançailles

Crédits photo : Photo personnelle

Il est grand temps d’annoncer cette merveilleuse nouvelle à nos proches qui, ne nous mentons pas, ne furent pas si surpris que ça. Ils ont été ravis. Il n’y a pas eu de déceptions, ou si certains n’ont pas partagé de joie, ils n’en ont rien montré. Même ma témoin (dont je te parlerai dans la prochaine chronique) a été si soulevée par l’annonce qu’elle a machinalement porté un toast  au milieu d’un restaurant… (Oui, oui en faisant tinter son verre…)

Dans l’esprit des fiançailles de Mme Stilletos, nous nous lançons dans l’élaboration de ce qui deviendra une soirée officielle de notre promesse l’un envers l’autre. (Attention M. Wayne, Mamie sera là, elle est témoin ! Ne reprends pas ta parole à sa petite fille !)

Si tu te souviens, je suis originaire de Charente-Maritime où mes parents et ma famille vivent toujours. Ce serait l’occasion de préparer une fête à la maison, sur la terrasse, avec tout le monde au mois d’août. Papa et Maman O’Hara ADOOOOOOOOOOOOORENT faire la fête et les organiser par-dessus le marché, mais je suis consciente que celle-ci leur a demandé beaucoup de travail, beaucoup d’investissement, d’autant qu’en tout et pour tout nous avions 1 mois et demi pour réunir toutes ces personnes chères à nos cœurs. Ah oui, et à distance aussi…

Nous ne remercierons jamais assez Papa et Maman O’Hara pour ce qu’ils ont réalisé pour nous, ce qu’ils ont accompli pour que cette belle soirée soit le début d’une magnifique aventure. Je précise ne pas leur avoir facilité la tâche, car d’un simple repas – idée d’origine qui a vite fluctué comme TOUTES mes idées, je te réserve un billet dessus – nous arrivions à une quarantaine de convives.

Nous avions donc pas mal à faire, car quitte à jouer le jeu des fiançailles à l’ancienne, il nous fallait la décoration, le traiteur, les faire-part, les tenues (une occasion de porter une belle robe ne se manque pas) et les bagues ! Un vrai petit mariage en somme avec un minuscule budget.

Ça y est, il est convenu que M. Wayne aurait sa bague de fiançailles et que nous échangerions nos précieuses à cette fameuse soirée. Je souffle quelques inspirations sur les modèles que j’aimerais, mais M. Wayne a préféré chercher seul, et j’imagine qu’il y a passé un sacré moment. Je rêvais d’une bague ancienne chinée chez un antiquaire mais, finalement, il n’était pas trop d’accord avec cette perspective. Il voulait du neuf, du moderne, casser un peu avec le côté époque et quelque chose qui rentre dans son budget évidemment. Chance pour lui, la pierre que j’aime le moins, c’est le diamant ! De tout le mariage, ce qui sera le moins rétro, sera ma précieuse !

Lady Topaze- Gemmyo

Crédits photo : Lady Topaze- Gemmyo

De mon côté, je pars en quête, avec ma témoin, d’une alliance, car je ne pense pas que M. Wayne ait envie de porter un solitaire…

Escalona - OCARAT

Crédits photo : Escalona - OCARAT

Un soir, il m’annonce qu’il a trouvé THE one… et je dois attendre TROIS longues semaines avant de pouvoir l’essayer (et la remettre dans son écrin jusqu’au mois d’août). Sans te mentir, passer ma bague de fiançailles sur notre canapé avec nos chatons démoniaques autour de nous, reste un des plus beaux souvenirs de cette aventure. C’était intime et sincère (rien que d’y penser, j’ai envie de renifler !).

Nous voilà parés pour la célébration, en route pour le sud avec Maman Wayne, et il me tarde maintenant d’exhiber cette merveille à tout va.

Une fête de fiançailles  à l’ancienne pour sceller notre promesse

Tous les étés ne se valent pas, et celui-ci avait jusqu’ici été clément. Mais les quelques jours que nous avons choisis risquent bien de nous promettre un peu de pluie et de froid… Ouf, le jour J c’était bon !

Le traiteur a été le point le plus compliqué des préparatifs. Nous sommes au mois d’août, un weekend et autant dire que tous les mariages ayant été réservés depuis au moins un an, nos chances étaient faibles. C’est Papa et Maman O’Hara qui se sont démenés pour en trouver un qui s’adaptait à notre portefeuille et qui était libre. Ils ont décidé de nous faire la surprise. Nous apprendrons le soir même que le traiteur est en fait une très bonne connaissance de la famille que je n’avais pas revue depuis des années ! Émotion !

Organisation de notre fête de fiançailles

Crédits photo : Photo personnelle

Toutes ces bonnes choses à manger, faites par le traiteur et ma super nounou !

Il est temps de mettre en place tout ce qui accueillera nos invités, certains même venus de loin, la décoration (avec ses nombreuses bougies…) et le cocktail que Papa O’Hara a pris soin de réaliser : une bonne sangria avec des fruits qui, malheureusement, ne rentrent pas du tout dans les fontaines ! (True story)

Organisation de notre fête de fiançailles

Crédits photo : Photo personnelle

Organisation de notre fête de fiançailles

Crédits photo : Photo personnelle

Organisation de notre fête de fiançailles

Crédits photo : Photo personnelle

La famille O’Hara

Et il faut se préparer aussi… J’ai l’impression d’être une princesse et de vivre un avant-goût du mariage sans le stress qui l’accompagne bien souvent. Mon témoin se charge de ma coiffure, ma témoin me maquille, j’enfile ma robe et, hop, je me retrouve au beau milieu de tous nos invités ! Et M. Wayne me semble encore plus merveilleux.

L’échange des bagues approche et là… M. Wayne met un genou à terre ! Finalement, je l’aurais eu ma demande en bonne et due forme ! Trop de joie ! Nous faisons un petit discours en remerciement à tous ces gens qui nous ont témoigné leur amour, et quelques larmes coulent en souvenir d’une amie très proche de la famille nous ayant quitté quelques semaines plus tôt…

Organisation de notre fête de fiançailles

Crédits photo : Photo personnelle

Organisation de notre fête de fiançailles

Crédits photo : Photo personnelle

Organisation de notre fête de fiançailles

Crédits photo : Photo personnelle

Mais la soirée ne fait que commencer et, sur toutes les photos, je tiens à montrer ma MAGNIFIQUE bague, histoire de bien insister sur le fait que maintenant je suis fiancée… (Je m’en suis rendue compte en visionnant les clichés, et nous avons beaucoup ri).

C’est maintenant l’heure du gâteau et du champagne ! Ils sont servis sur « Love is All » de Roger Glover, une musique choisie pour nous par M. Wayne.

Organisation de notre fête de fiançailles

Crédits photo : Photo personnelle

Organisation de notre fête de fiançailles

Crédits photo : Photo personnelle

Avec ma soeur chérie Mlle Pokeyo (Maid of Honnor)

La soirée se termine vers 2 heures du matin et Mamie se demande même pourquoi il faut rentrer si tôt… (???). Tu l’auras deviné, nos fiançailles restent un merveilleux souvenir et promettent un sacré mariage !

Organisation de notre fête de fiançailles

Crédits photo : Photo personnelle

M. Wayne m’a donné la plus belle des preuves d’amour en acceptant de se fiancer de la sorte, avec nos proches à nos côtés, et de permettre à ma grand-mère d’assister à ce moment si important à mes yeux.

 Et toi aimes-tu l’idée de te fiancer sur une longue durée ? Vas-tu faire une fête de fiançailles ? Raconte-moi !

Enregistrer


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



13 commentaires sur “Un mariage de Noël à l’ancienne, chapitre II : les fiançailles avec deux bagues !”

  • Hahaha, je ris toute seule parce qu’en lisant le titre je me suis dit : Oh la chance Melle O’Hara a reçu 2 bagues…
    Bref…
    Super chouette ce concept des fiançailles “à l’ancienne”.
    L’été dernier nous avions aussi réuni toute notre famille pour fêter nos anniversaires. Et à la fin certains m’ont dit “être déçus” car ils attendaient une annonce de notre part… Malheureusement à cette époque le Grognon cherchaient encore ma bague…

    • J’aurais bien aimé avoir les deux bagues pour moi…enfin ! 🙂 Oui en général quand on réunit ses amis et que cela fait un moment que nous sommes avec le prince charmant, ils s’attendent à LA nouvelle, certains pour être heureux, d’autres pour critiquer ahahah 😀

  • Alors là je dis oui, autant faire ça comme il se doit avec des fiançailles comme au temps jadis. Nous avons également organisé un repas de fiançailles avec nos familles car la plupart d’entre eux ne pouvait pas venir à notre mariage à cause de la distance. J’ai bien aimé le concept.

    • C’est un moment assez intime malgré le monde que l’on peut avoir…A la base nous voulions faire un mariage comme toi Mme Ambrym, dans les îles, avec une petit comité sous le soleil…. 😀

  • Très jolie bagues et très jolie robe aussi dis donc 🙂 superbe! a la base nous aussi on aurait bien eu envie d’être fiancés pendant longtemps, de profiter du bonheur de s’être engagés l’un envers l’autre (pour moi la décision de ce marier, ou le “oui” à la demande, c’est ça L’Engagement, et je ne vois le mariage personnellement que comme une concrétisation officielle et publique de cet engagement). Mais je dois dire que nos familles ne nous ont pas vraiment “laissé le choix”. Ils étaient tous hyper impatients du mariage donc ils nous ont un peu poussés à mettre directement la tete dans les préparatifs, comme ça on n’avait plus à répondre aux 100ème questions du style : “-et alors maintenant c’est bon, vous avez enfin fixé la date? c’est pas après l’été prochain quand même j’espère?” Du coup l’envie de faire une fête de fiancailles ne nous disait plus trop, on avait déjà la tete dans le mariage! ^^ Ma belle famille a quand meme tenter de ratraper le coup en nous proposant d’organiser une fête de fiancaille eux-même, avec toute leur famille présente, mais ça nous paraissait un peu faux du coup, en tout cas pas du tout en accord avec ce que nous aurions organisés nous-mêmes donc on leur a fait vite oublier cette idée!.. Bravo pour votre réussite à vous en tout cas 🙂

    • Merci Raphaëlle ! Se fiancer sur une période assez longue, quand elle peut être tenue, est formidable. Malheureusement parfois la famille est moins réceptive à cette attente car c’est souvent un joli moment qu’ils ont envie de partager avec vous 🙂 Ta belle famille m’a l’air particulièrement compréhensive et c’est très chouette de leur part même si vous n’avez pas pu en profiter ! Néanmoins, les fiançailles c’est important mais l’engagement du mariage l’est d’autant plus 🙂

  • Super! Je comprends tout à fait cette envie de fiançailles. Moi personnellement, j’ai déjà tellement du mal à l’appeler “mon fiancé”…

    • Ah ah je te comprends Mlle Croisée ! Tu vas rire mais malgré tout l’amour que je porte aux fiançailles, il n’y a que moi qui ne puisse pas dire “Mon fiancé”, en le prononçant j’ai l’impression que ça sonne assez niais ou présomptueux…

  • Très belle robe et très belle bague ! j’aime beaucoup ce bleu vif qui ressort bien sur ta main dorée. Moi aussi je veux des fiançaaaaailles ! (comment ça, c’est trop tard ?)

  • Ta bague est… sublime ! C’est très sympa cette fête de fiançailles traditionnelle, c’est une bonne occasion de lancer jouyeusement les festivités !

  • Génial cette fête ! Vous êtes superbes, et ça promet pour la suite 😉 Et bravo, ta bague est magnifique ^^ !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *