Fiançailles : temps de grâce ou de disgrâce ?

Je me suis toujours dit que mes fiançailles seraient top moumoutte !

La perfection, en quelque sorte, de notre amour avec Superman, car non contrarié par les désagréments du quotidien, les enfants à éduquer, le loyer et les factures à payer, la vie à deux à gérer. Bref, le parfait monde des Bisounours, avec moult câlins, déclarations d’amour et cœurs dégoulinants de guimauve.

Marshmallow hearts

Crédits photo (creative commons) : Certified Su

Et puis non.

Au début

Quand Superman me demande enfin en mariage (4 ans que j’attends…) je suis tellement surexcitée que je me mets directement en mode « préparation du mariage ». Mon cher et tendre, lui, veut retarder le plus possible ces préparatifs car il pense – à juste titre – que les fiançailles sont bien plus qu’un temps d’organisation matériel. Elles sont là pour nous permettre de nous connaître à 100%, de poser les bases de notre futur couple.

Ces deux façons de faire amènent forcement des frictions, et ce ne sont pas les nombreuses questions de nos proches (où, quand, qui, comment…) qui désamorcent ça. Superman comprend bien que nous devons régler rapidement les gros points du mariage (lieu, date, traiteur, prêtre, église) et qu’ensuite nous pourrons prendre du temps pour l’essentiel : nous construire ensemble.

Mais devoir, pour la première fois de notre vie, organiser un événement aussi important, et prendre en commun des décisions un peu plus fondamentales que « pizza 4 fromages ou royale » nous pousse dans des prises de tête à répétition : le moindre détail est débattu.

Nous nous retrouvons dans une confrontation à peu près permanente. Je suis alors dans un tel état émotionnel, qu’au moindre mot de Superman je prends la mouche et je pars très vite dans les aigus !

Tu comprends que nous vivons très très mal ce temps de fiançailles. Surtout que nous nous attendions au coeur dégoulinant de guimauve et aux papillons dans le ventre… Grosse déception et douche froide sont au rendez vous.

Mais ce qui a transformé ce temps de disgrâce en temps de grâce est en fait la grande confiance que nous nous faisons l’un à l’autre. Jamais la question de ne plus se marier n’est apparue par exemple, jamais l’un de nous n’a voulu baisser les bras et tout abandonner (même quand une assiette a malencontreusement rencontré le mur de la cuisine). Nous nous sommes simplement dit qu’il fallait trouver de l’aide pour mieux gérer nos conflits et nos couacs de communication.

Maintenant

Cela fait donc 4 mois que nous sommes fiancés. Et je suis ravie de t’apprendre que depuis 3 semaines nous sommes des vrais Bisounours avec Superman. Ça y est, on a toute la panoplie des vrais lovers in love et qu’est ce que ça fait du bien !!

Comment sommes nous passés de la semi guerre de tranchées à ce remake de hippie post soixante huitard (la drogue en moins) ? En discutant beaucoup, en commençant une préparation au mariage, en se mettant en « pause d’organisation mariage » et surtout, en faisant une retraite de 2 jours.

Nous avons intégré un groupe Cana Duo pour notre préparation au mariage.

Cette formation s’adresse à tout le monde, croyant ou non croyant, fiancés ou dans l’idée, mais avec une vrai orientation catho. Chaque session (une par mois, 7 au total, plus un week end à la fin) est axée autour d’un thème, nous avons déjà abordé la communication et l’engagement.

Après le témoignage d’un couple accompagnateur, nous avons des exercices à faire ensemble afin de mieux comprendre comment l’autre aborde tel ou tel sujet. Et ce qui est vraiment super cool, ce sont les gâteaux servis pendant les exercices, miam miam !

Mais ce qui nous a vraiment rendu tout chamallow, c’est la retraite.

Nous l’avons faite au foyer de Charité de Châteauneuf de Galaure. Et malgré des enseignements un peu trop angéliques (pas de remontrances, mais un regard plein de charité si Monsieur ne referme pas le tube de dentifrice, par exemple) nous avons pu prendre le temps de discuter de tout et de rien, de notre couple, de nos futurs enfants.

Ce qui nous a fait le plus grand bien, c’est d’être obligés de discuter car pas de téléphone, pas de TV, pas d’horaires à respecter ou de repas à préparer, rien d’autre à faire que de se laisser porter et de voir à nouveau l’autre avec un regard plein de charité (spéciale dédicace au prêtre ).

Et puis la petite adoration du Saint Sacrement nous a aussi fait beaucoup de bien, en priant l’un à côté de l’autre et l’un pour l’autre. En fait, nous avons seulement remis Dieu au centre de notre couple, et pour des cathos comme nous, ça a été salvateur !

Depuis notre retour à la vie réelle (oui, une retraite s’est presque irréel, tellement on a l’impression d’être ailleurs) nous avons quand même réussi à nous remettre tranquillement dans l’organisation pure et dure du mariage. Et, énorme exploit, le photographe a été trouvé sans aucune prise de tête, et on en est super fan tous les deux.

Et toi ? Comment vis-tu ton temps de fiançailles ? Bisounours ou chaotique ? Tu as réussi à apaiser les tensions avec ton cher et tendre ou vous vous êtes fait aider ? Est ce que cela a remis en cause le mariage ou renforcé votre amour ? Raconte !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



21 commentaires sur “Fiançailles : temps de grâce ou de disgrâce ?”

  • Merci pour ce bel article Mlle Irbis !
    Je suis assez d’accord ; les fiançailles ne sont pas forcément aussi paisibles qu’on le souhaite. On s’empêtre bien vite dans les préparatifs matériels qui donnent lieu à quelques tensions selon les sujets (encore plus lorsque les parents sont aussi parties prenantes !!) et la préparation spirituelle est vraiment une bulle d’oxygène dans ce cas la ! Ça fait aussi un peu relativiser l’importance de certains détails d’organisation (même si, entre nous, la couleur du texte des faire part reste une question cruciale 😉 )
    Il y a des retraites proposées par le Foyer de charitė qui sont spécialement conçues pour les fiancés / futurs mariės ? Le programme n’est pas très clair la-dessus….

    • En fait non, pas de retraite spécifique pour les fiancés. On s’est tapé l’incruste dans une retraite de couple (enfin on était 4 couples fiancés pur 6 couples mariés). A Chateauneuf de Galaure, c’est la première qu’ils faisaient depuis 5 ou 6 ans.

  • Je suis contente pour vous mlle Irbis que vous ayez trouvé et pris les moyens de continuer votre cheminement vers le mariage plus amoureusement grâce à cette retraite!

  • Ralala, c’est sur que c’est pas tout les jours les bisounours ; mais quand on place vraiment le Seigneur au coeur de notre couple et qu’on souhaite avoir l’immense grâce d’être saints ensemble, je ne connais rien de plus top moumoute !
    J’adore Châteauneuf, c’est un peu spécial mais qu’est ce que c’est ressourcant. Qui était le prêtre qui prechait votre retraite ?
    Très contente que tout aille mieux en tout cas !

    • Je crois qu’on est 100% sur la même longueur d’onde ^^
      Sinon, c’est le père Lapeyre qui a prêché notre mini retraite. C’est la première fois que j’allais dans un foyer de charité, et ils sont un peu trop dans le culte de Marie pour moi l’ancienne protestante ^^ Mais en dehors des enseignements c’est vraiment très reposant et ressourçant en effet !

  • Très beau moyen de retrouver la sérennité dans les préparatifs du mariage ! Ca permet de relativiser et de revenir aux fondamentaux !
    Pour nous aussi les débuts n’ont pas été évidents… Mais je pense qu’à moins d’avoir exactement les mêmes goûts et envies, ou qu’un seul prépare pleinement le mariage, c’est un peu une phase obligatoire… Le temps de prendre la température et les plus grosses décisions. Maintenant les préparatifs c’est que du bonheur !!

  • Bonjour Mlle Irbis, ce témoignage me fait un peu peur pour vous ; il est normal je pense de ne pas être d’accord sur certains points, et tenir à son idée et la défendre aussi, mais êtes vous vraiment en sécurité l’un avec l’autre si vous vous lancez de la vaisselle « à la figure » ?
    Je ne suis pas là pour vous juger mais je me demande pourquoi vous n’avez pas eu le temps de discuter de l’avenir de votre couple en étant ensemble depuis 4 ans (vous avez dit vivre une relation chaotique) – est ce que parce que vous aviez du mal à vous projeter ensemble ? par peur de l’engagement ?
    Je suis contente que vous soyez aujourd’hui dans une phase plus sereine pour ces préparatifs… Prenez soin de vous.
    Amicalement
    Magali

    • Magali, je ne voudrais pas parler à la place de Melle Irbis, mais je pense que, comme pour nous, les tentions sont apparues non pas sur le couple ou la vision des choses sur le long-terme du couple mais sur des détails pratico-techniques de l’organisation du mariage. Je ne pense pas que cela remette en cause quoique ce soit (d’ailleurs Melle Irbis dit bien que son couple n’a jamais été remis en cause). Et ne pas être d’accord sur le plat principal de son mariage ou la couleur des fleurs ne me semble pas préoccupant pour l’avenir d’un coup … c’est tellement peu de choses au final 🙂

      • Oui bien sûr, je suis totalement d’accord avec vous !! J’espère bien que la couleur des fleurs ne remet pas en cause la préparation d’un mariage ou le couple en lui-même !! Mais Mlle Irbis précise dans son article que le temps des fiançailles doit permettre de préparer les bases de son futur couple et c’est cela qui me questionne… (mais bon c’est une question fort personnelle et intime, j’avoue).
        Je m’inquiète pour elle car s’il est normal je trouve pour un couple de traverser des moments de doute et d’incompréhension, je n’aimerais pas que mon homme me lance des ustensiles à la figure… lol

        • Totalement d’accord avec Mademoiselle Tradi, ce ne sont pas des confrontations sur le fond (leur couple et le mariage) mais sur la forme (l’organisation du mariage techniquement parlant). Je peux le dire on a aussi eu de grosses engueulades, mais comme Mademoiselle Irbis ça n’a jamais remis en question notre couple et notre volonté de nous marier. Et maintenant on en rigole de s’être autant pris la tête ! Et puis si ça se trouve c’est dans sa main à elle que se trouvait l’assiette 😉

    • C’est très gentil à toi de t’inquiéter pour nous.
      Comme l’ont bien dit Mlle Tradi et Marion H, nos prises de têtes étaient vraiment basées sur des détails pratiques (comment habiller les enfants d’honneur, à partir de quel âge les enfants peuvent manger sans baby sitter ni parents, messe à 14h ou à 16h…) Rien de vraiment important et c’est cela qui énerve encore plus !
      On a eu 4 ans pour nous mettre au point sur la vision de notre futur couple, foyer, vie. Là on fait les derniers ajustements avant de se lancer dans le grand bain !

      Et non, ce n’est pas moi qui tenait l’assiette ^^ Mais jamais Superman n’oserait me lancer quelque chose dessus. Je crois que ce soir là je l’ai poussé à bout après une dure semaine de travail, il avait besoin de faire ressortir ses sentiments, dommage pour l’assiette qu’il était en train de laver !

      • Oki, c’est vrai que la préparation d’un mariage entraine beaucoup de stress, source de conflits… Il faut essayer de pas se perdre là dedans et une retraite permet une bulle pour se retrouver et se souvenir de pourquoi on se marie… Je te souhaite encore bcp de sérénité pour la fin de tes préparatifs, et surtout beaucoup de bonheur, ce qui est le principal !!
        Amicalement
        Magali

  • Bonjour
    J’aimerai pouvoir faire, comme Melle Irbis, des séances de préparation au mariage car je pense qu’il est important de prendre du temps pour effectivement se préparer à cet engagement.
    Sauf que je suis athée donc je ne peux pas aller dans un centre à tendance religieuse (même pas ceux qui sont très ouverts et acceptent tout le monde même les non croyants).
    Quelqu’un connaîtrait-il un centre ou un conseiller permettant de réfléchir sur son couple sans faire référence à une quelconque divinité ?
    Merci bien 😉

    • Coucou Lucile,
      Je crois savoir qu’il y a des associations qui proposent ce genre de services.
      Sinon tu peux toujours te renseigner auprès des Wedding Planner.
      Moi, je propose toujours à mes futurs mariés qui optent pour une cérémonie laïque ou uniquement la cérémonie civile des rendez-vous de préparation de mariage » (hors rendez-vous organisation, planning et logistique).

    • Tu sais Lucile, certains centres de préparations au mariage catholique sont assez ouverts ! Celui où je vais avec le Chemin neuf est en fait partit. Bon c’est sur tu aura toujours une prière à la fin et de temps en temps un rappel de ce que pense l’Eglise Catholique, mais si cela ne te dérange pas, ça peut le faire.
      Si vraiment tu es hermétique à tout cela, il existe une association (Cap mariage) dont une chroniqueuse m’a parlé : là c’est du 100% non religieux !
      Il existe apparemment un livret de préparation au mariage civil, le site du ministère de la santé en parle rapidement.
      J’espère que tu trouvera ton bonheur !!

      • Non vraiment je suis hermétique !
        J’ai regardé Cap mariage mais je ne suis pas sûre que ça suffise…
        Pour le livret du mariage civil, il n’a pas été mis à jour suite aux modifications récentes du code civil et ça m’agace un peu, il n’est d’ailleurs pas d’une grande aide, à part te permettre de lire en avance les articles du code civil et une mini explication de ce qu’ils veulent dire.
        Je cherchais un accompagnement plus poussé, on m’a conseillé l’organisme PRH (http://www.prh-france.fr/) qui fait des stages sur la communication dans le couple, l’éducation des enfants, etc… C’est un organisme reconnu qui fait des formations dans de grandes entreprises comme EDF, la SNCF… Malheureusement les dates de stage ne nous conviennent pas.
        J’ai bien trouvé quelques personnes sur internet qui disent pouvoir proposer ce genre de services mais j’ai toujours peur de tomber sur des charlatans ou des gourous ! ^^

        • Je pense qu’avant de se faire un avis (sur cap mariage ou les personnes trouvées sur internet) il faut tenter une fois ou deux et voire si cela vous convient. On peut souvent avoir de bonnes surprises !
          Bon courage en tout cas dans ta recherche ! Et si jamais tu trouve la perle rare, viens nous en parler, je pense que pleins d’autres futures mariées sont dans ton cas.

  • Je ne sais pas si mon commentaire sera encore lu mais pour nous aussi, le début des préparatifs a été sujet à des tensions, alors que nous essayons de faire le plus simple possible. Ca va beaucoup mieux maintenant (que j’ai organisé les choses les plus importantes…) et les moments que je préfèrent sont les discussiosna avec le prêtre, pendant lesquels le couple est vraiment le centre du mariage, et pas le traiteur ou le DJ.

  • Bonsoir Melle Irbis,
    Merci pour tes chouettes articles !
    Pourrais-tu me donner les coordonnées de la personne à contacter pour participer à la préparation au mariage H4 Fiancés sur Lyon à la rentrée de septembre ? J’ai envoyé un mail à Monsieur LANGE (contact sur le site) et je n’ai jamais eu de réponse.
    Merci d’avance et vivement le récit de vos noces !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *