Finalement, on va y mettre quoi dans ce mariage ?

Nous ! (Hum, voilà qui t’avance…)

Je t’avais laissée sur le fait qu’il nous fallait ensemble, avec Monsieur Plumechon, définir nos envies et nos priorités. Etape ô combien importante si tu ne veux pas partir dans tous les sens et si tu veux commencer la recherche de tes prestataires de manière efficace (je suis persuadée que tu vois de quoi je parle… toi dont le cerveau semble ne plus vouloir se brancher sur autre chose que mariage-mille-idées-plus-fabuleuses-les-unes-que-les-autres-à-la-minute-et-au-moins-autant-de-coups-de-cœur, même en dormant !).

Les évidences…

Sans concertation, certaines choses se sont imposées naturellement.

  • Une cérémonie catholique, avec eucharistie.

Nous sommes tous les deux catholiques. Pas spécialement pratiquants. Mais les valeurs du mariage catholique nous parlent. Et plus globalement, les valeurs de l’Église catholique nous parlent. C’est donc avec une envie de participer activement à sa conception que nous nous sommes dirigé vers une cérémonie à l’église.

  • À manger, à boire, de bons produits, en quantité suffisante… et dans une ambiance conviviale !

Parce que la bouffe c’est la vie ! (Je t’avais prévenue, j’adooooooooore manger ! Et encore plus en bonne compagnie.) Monsieur Plumechon et moi apprécions les repas où l’on mange et boit bien, en amoureux ou entre amis. On reçoit, on est reçu et on s’octroie plus ou moins régulièrement une sortie au restaurant. Mais, par-dessus tout, on aime quand la convivialité, la générosité et les échanges s’invitent à table. Il était donc impensable que cet ensemble ne se retrouve pas dans notre mariage.

Panneau de mariage

Crédits photo (creative commons) : StockSnap

Rien à ajouter !

  • Un lieu avec du caractère.

Nous ne savions pas encore dans quel style, mais nous voulions qu’il en ait. Pour le plaisir des yeux… ceux de nos invités, mais les nôtres surtout. Entre nous, je suis persuadée qu’une jolie salle se suffit à elle-même, sans devoir en faire des tonnes sur la décoration. (Je t’ai déjà parlé de ma tendance à la procrastination ? À ton avis, elle influence mon point de vue…) Et puis, Monsieur Plumechon apprécie particulièrement les bâtiments avec du cachet, et si possible une histoire. Alors pourquoi s’en priver si l’occasion se présente ?

  • De jolies tenues.

Dans la vie quotidienne, nous sommes loin d’être des férus de mode. Pour les occasions, on aime faire attention à ce qu’on porte. Quand on est invité à un mariage, on s’amuse beaucoup à se coordonner au mieux. Pour cette journée, notre journée (gniiiiiiiiiiiii), nous voulions nous sentir bien et nous trouver beaux dans nos vêtements. Moi plus particulièrement, j’avais envie de trouver une robe qui me ressemblerait et dans laquelle je serais à l’aise.

  • Tout financer nous-mêmes.

Nous sommes indépendants financièrement et gagnons correctement notre vie. Nous avons acheté notre maison et avons pu nous y installer directement. Nous faisons des travaux, pour lesquels nous avions déjà le budget, et en projetons d’autres, mais qui viendront au fur et à mesure de nos besoins (et de nos économies…). Il nous semblait donc logique de ne pas demander d’aide à nos parents. Quitte à décider d’emprunter un peu si le budget le nécessitait.

(Sache que je ne veux pas entrer dans le débat en te révélant cette information. Chacun a ses raisons toutes personnelles d’être d’accord ou non avec ce choix. Elles ne sont ni plus, ni moins bonnes que d’autres. Mais c’est bien un choix que nous avions posé, en fonction de notre situation. J’espère pouvoir aborder sereinement la question de notre budget et notre financement dans une chronique future. En attendant, je clôture ici cet aparté bien plus sérieux que d’accoutumée.)

… et ce à quoi nous n’avions jamais pensé !

Pas que ce ne soit pas important… Simplement parce que nous ne nous étions jamais plongé dans l’organisation concrète d’un mariage !

  • Un photographe pour les immortaliser tous !

Nous, eux, les moments clés, les émotions… J’adore les jolies images ! Je me souviens, lorsque j’étais enfant, que ma maman prenait des photos à chaque moment clé de nos vies : vacances, anniversaires, communions, baptêmes, fêtes de famille… J’aime pouvoir les regarder à nouveau, les redécouvrir, les partager (avec Monsieur Plumechon par exemple). Je m’attriste toujours de ne pas y penser plus souvent à mon tour. Du coup, il m’a semblé important de recourir à un photographe qui immortaliserait l’ensemble de notre journée. Et Monsieur Plumechon s’est rallié à mon point de vue.

Couple amoureux

Crédits photo (creative commons) : artisticsfilms

 Un photographe qui sache capter ce genre de moment.

  • Intégrer nos valeurs à nos choix.

Parce qu’un mariage à notre image, c’est à la fois visible et invisible ! Visible dans le sens où nos invités le remarqueront (en tout cas on l’espère…) via nos tenues, notre décoration, notre cérémonie, l’ambiance de notre journée… Invisible dans le sens où nous seuls saurons certaines choses. Je m’explique : dans notre vie de tous les jours, nous essayons de consommer de saison. Pourquoi changer le jour de notre mariage ? Nous tentons aussi de penser local, de faire attention à notre impact sur l’environnement, de nous tourner plus souvent vers des produits éthiques et équitables… (Tu sais, toi et moi, on est pareille, j’en suis convaincue : on essaye de faire au mieux en fonction de nos possibilités, de nos moyens et de l’information dont on dispose, tout simplement !) À nouveau, pourquoi laisser ça de côté le jour de notre mariage ? Non, il nous a semblé indispensable de rester nous-mêmes dans ce qui ne se verrait pas spécialement.

Tu connais maintenant nos envies pour le grand jour. Elles correspondent également à nos priorités. Mais nous avons aussi déterminé que le plus important à nos yeux est que nos invités passent un bon moment, convivial et chaleureux : qu’ils se sentent bien et qu’ils mangent et boivent bien ! (Tu vois, on y revient… la bouffe c’est la vie, je te le dis !)

Et toi ? Quelles sont tes envies pour votre mariage ? Sont-elles partagées par ton futur mari ? Comment les as-tu priorisées ? As-tu aussi des valeurs « invisibles » qu’il te tient à cœur d’intégrer à votre joli jour ?


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



5 commentaires sur “Finalement, on va y mettre quoi dans ce mariage ?”

  • Extra! Ca promet un très beau mariage! C’est marrant je me retrouve dans tous tes critères!!! On a exactement les mêmes priorités 🙂

  • La convivialité ! on se retrouve là car c’est aussi un critère très important pour nous. Je pense qu’à partir du moment où tu proposes de bonnes choses à manger et à boire, le reste vient tout seule, car un invité au ventre plein est un invité heureux !
    Maintenant que tu nous as parlé de vos plans j’ai hâte que tu viennes nous raconter la suite 🙂

  • Déterminer de la manière dont on va organiser son mariage est en effet un exercice pas si facile. Je me suis également posée la question des valeurs car ce sont elles qui guident nos choix. Et je me suis aussi souvent demandée pourquoi je faisais tel ou tel choix. C’est important d’y penser afin d’avoir au final un mariage qui nous ressemble et pas un copier-coller de pseudo-tendances. Et ton mariage vous a ressemblé, donc tout est parfait.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *