Pourquoi nous avons mis un point d’honneur à financer entièrement notre mariage

Je suis la benjamine d’une fratrie de 4 enfants et j’ai 11 ans de différence avec l’aîné de la famille. Du coup, plus jeune, je voulais tout le temps qu’on me considère “comme une grande” et j’étais prête à tout pour être prise au sérieux.

J’avais comme modèle ma sœur âgée de juste 3 ans de plus que moi et je souhaitais à tout prix être comme elle.

Cette volonté de faire comme elle s’est tout de suite reflétée à l’école. J’ai eu très jeune, et pendant longtemps, de l’avance par rapport à ce qui est demandé dans le système scolaire français, ce qui m’a valu de sauter deux classes. Après avoir sauté ma deuxième classe, je me suis retrouvée au même niveau que ma sœur, qui elle, avait redoublé une classe. Cette proximité, que je cherchais tant, enfin arrivé, m’a très vite dépassée.

Ironie du sort tu me diras. Non seulement, ma sœur perdait de plus en plus confiance en elle mais, en plus, de mon côté j’avais l’impression d’avoir perdu mon identité. L’une comme l’autre nous avions besoin d’espace.

Pourquoi nous avons mis un point d'honneur à financer entièrement notre mariage

Crédits photo (creative commons) : StockSnap

L’envie d’indépendance

Mon espace, je l’ai cherché à travers mon indépendance. Et, dès l’âge de 16 ans, j’ai commencé à travailler en parallèle de mes études ce qui, mine de rien, m’a donné une indépendance financière très tôt.

Cette indépendance financière m’a permise très tôt de faire des choix, en mon âme et conscience et surtout en n’ayant pas forcément l’aval de papa-maman. Globalement, j’ai toujours été très responsable. De fait, mes excès ne nous ont valu principalement que des crises mineures, notamment par rapport à mes voyages car, dès 18 ans, je suis devenue une experte des road trip en sac à dos.

Au-delà de tout ça, j’ai été tôt indépendante. Quitter le nid et s’assumer fait partie de mon quotidien depuis un certain temps maintenant.

Dès qu’Amour m’a demandé en mariage, j’ai très vite réalisé de l’importance du budget qu’incombait le mariage. Notre mariage étant prévu, un an et demi après la demande, j’ai tout de suite commencé à mettre de côté pour le grand jour.

L’envie d’avoir un mariage qui me ressemble

Comme tu l’as compris si tu suis mes chroniques, mes proches et moi-même n’avons pas forcément la même vision du mariage. L’argent étant le nerf de la guerre, j’ai tout de suite déclaré que nous serions les principaux et seuls financeurs de notre mariage et donc que nous aurions les derniers mots sur tout. Nous consulterons bien sûr les avis de tous, pour ne pas trop choquer, décevoir et déranger. Mais ce sera nos choix, notre argent, notre mariage.

De cette façon, nous avons pu choisir cette petite salle que mon père trouvait trop petite mais, parce que nous la finançons, elle reste notre choix final. De la même façon, nous avons pu mettre un budget plus conséquent dans les choses “qui restent” et dans lesquelles nous souhaitions investir à savoir le photographe et les alliances. Plein de petites choses qui, au final, ont l’air de rien mais qui sont des choix, nos choix, et qui nous permettent d’avancer sereinement dans nos préparatifs.

Forcément, tu te doutes bien que nous nous sommes heurtés à quelques couacs. Ceux-là, en revanche, nous ne les finançons pas. Par exemple, le restaurant d’honneur presque imposé par mon père nous ne le finançons presque pas (nous finançons quand même les cadeaux d’invités et le champagne, question de principes).

Au-delà de ça, financer notre mariage, dans lequel nous investissons un budget conséquent, nous demande aussi de faire des choix, ce qui nous pousse à être plus raisonnable. C’est choix sont, la plupart du temps, de recourir à des DIY. Et, mine de rien, qu’est-ce que c’est jouïssif de se dire j’ai fait telle ou telle chose pour mon mariage ! On se sent pleinement investi et on se crée tout plein d’anecdotes autour de l’organisation de cet événement.

Et pourtant, au tout début, Amour me disait “On ne va jamais s’en sortir !” mais, très vite, nous nous sommes retrouvés à avoir toute une main d’œuvre. Venant de nos familles et de nos amis les plus proches rien d’étonnant, mais, pour certaines personnes, ça a été une vraie surprise de voir à quel point elles étaient prêtes (et ont du coup mis la main à la patte) afin de nous aider.

Au-delà de la main mise sur l’organisation que notre mariage nous aura permis d’avoir, je pense que ça nous permet de le vivre encore plus intensément avec ses rires, ses angoisses, ses galères, ses prises de tête mais aussi la fierté de se dire, c’est nous ! Ça c’est nous ! C’est nous dans les formes, c’est nous dans le fond, c’est nous à la conception, c’est nous partout !

Et toi, quels choix as-tu fait pour financer ton mariage ? Le financerez-vous tous les deux ou aurez-vous de l’aide de vos familles ? Dis-moi tout !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



13 commentaires sur “Pourquoi nous avons mis un point d’honneur à financer entièrement notre mariage”

  • Pas facile d’être la plus jeune.. J’aime beaucoup ton article et je pense que si j’avais les moyens j’aurais fait pareil. Assumer toute la pression de la famille surtout quand elle finance une partie de ton mariage c’est pas simple tous les jours, ca peut meme etre très frustant mais on n’a pas toujours le choix.. Au dela de ca trouve que tu t’en sors plutot pas mal, si le restaurant c’est la seule chose que tes parents ont réussis à timposer chapeau, je suis bien placée pour dire que normalement ca ne se passe pas du tout comme ca chez les africains haha!
    Et du coup, quel sera votre budget pour le jour J ? si ce n’est pas indiscret ?

    • Haha, oui je gère comme je peux, j’espère que le résultat sera à la hauteur de mes espérances.
      Pas indiscret, je pense à faire une chronique dessus.. On part sur un budget de 10000 euros.

  • Nous finançons entièrement le mariage (pour 30 personnes c’est plus simple) parce qu’aussi je suis très très indépendante et que je me suis organisée comme si j’étais seule pour ne pas avoir de surprises ! Mais nos proches ont tenu à participer sans pression et sans nous imposer quoique soit et souvent sans nous le dire ( en refusant nos remboursements ou en payant avant nous) … En sachant que nous avons fait au plus simple, pas de craquage extraordinaire et tous les postes essentiels sont réservés.

    Je salue comme toujours ta diplomatie face à tes proches dont la vision du mariage est différente : ce n’est pas ma qualité première …. Un grand bravo donc pour ta prise de position financière !!!

    • Et je comprends totalement ta position!
      C’est vrai que moi j’aime bien que les choses soient claires.. Du coup, j’ai préféré faire de cette manière pour n’avoir aucune mauvaise surprise. Espérons que cela fonctionne 🙂

      Merci 🙂 même si en vrai j’ai pas le choix, elle a beau être chiante mais je l’aime ma petite famille ^^

  • Pour nous c’est (presque) pareil que Melle Afro, nous savons que nos parents vont nous aider à financer notre mariage, mais nous faisons comme si nous avions à le payer par nous même pour ne pas nous enterrer dans trop d’excès. Et puis nous avons lachance d’avoir deux familles fantastiques qui ne nous laissent gérer nos préparatifs comme nous le sentons.

    • Le rêve.
      Vous avez bien de la chance les filles. Je me serai bien passé de toutes cette pression “bon enfant” comme aime l’appeler mon père durant mes préparatifs.

  • Mlle Pineapple, je te comprends à 100% !
    Pour nous aussi, hors de question de demander de l’aide financière à nos proches. D’une parce que c’est important pour nous d’être indépendants, et aussi pour devoir éviter d’avoir des choix imposés.
    Bon ça c’est pour le côté théorique, parce que mariage rime aussi avec compromis 😉 mais ça c’est une autre histoire.

  • Tout pareil que toi : j’ai acquis très rapidement une certaine indépendance, suis partie faire mes études à l’autre bout de la France à 19ans, et j’ai commencé très tôt à bosser les étés. Mon chéri a fait le même parcours et nous avons tout de suite décidé de mettre de côté pour financer notre mariage. Certes nos parents ont participé à nos tenues pour le plaisir, mais nous y arrivons très bien sinon ^^

  • Je te comprends tout à fait ! Ça reste votre mariage et c’est super d’avoir cette indépendance ! De notre côté, n’ayant pas commencé notre vie professionnelle depuis très longtemps, nos parents nous aident x4 (étant tous séparés^^), mais ce qui s’est fait très naturellement, c’est qu’ils nous ont tous laissés totalement libres dans nos choix c’est réellement très agréable (je te rassure ils ne sont pas parfaits et ont d’autres défauts haha mais c’est une autre histoire), je leur en suis très reconnaissante.

    • Et je pense que tu peux 🙂
      Mine de rien, grâce à eux, tu peux avancer dans tes préparatifs avec une “pression” en moins.

  • Je comprends que dans ta situation c’est important de financer et surtout de pouvoir organiser selon tes idées. Pour mon premier mariage j’avais également tenu à tout financer et tout décider, c’était important pour moi. Et pour le second ce sera encore plus le cas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *