Imaginer notre mariage et fixer des critères pour le lieu de réception

Quand nous avons commencé à réfléchir à l’organisation concrète de notre mariage, nous avons pris comme point de départ ce qui, pour nous, était le plus important : la cérémonie.

En effet, Mon Chéri et moi étions parfaitement d’accord sur ce point : nous voulions absolument une belle cérémonie, émouvante, personnelle. C’est notre côté poney-cupcake*. Étant donné notre profil « mariés depuis quelques mois à la mairie et pas du tout religieux », la cérémonie laïque s’est imposée comme une évidence. Heureusement, d’ailleurs, que les blogs mariage existent, pour populariser ce concept et donner envie aux futurs mariés.

* poney-cupcake : expression qu’on emploie entre nous pour désigner notre attitude mièvre attendrie d’amoureux qui se disent tout le temps « je t’aime » et qui sur-kiffent tout ce qui est mignon.

Imaginer notre mariage et fixer des critères pour le lieu de réception

Crédits photo (creative commons) : Crazy Luna

Bon, OK, c’est carrément mièvre. Mais on assume.

Point de départ : la cérémonie laïque

Une cérémonie laïque nous semblait, en plus, super pratique : pas de prise de tête sur la date qui doit concorder entre l’église/la mairie/la salle et pas de déplacement entre différents lieux. On imaginait une fête à l’américaine, avec la cérémonie sous les arbres du domaine où on reçoit nos invités.

Imaginer notre mariage et fixer des critères pour le lieu de réception

Crédits photo (creative commons) : Aenon Nimus

Le domaine où on reçoit nos invités : nous voilà dans le vif du sujet ! Nous savions que, juste après la question du budget, le plus urgent dans les préparatifs du mariage, c’est de trouver le lieu de réception. C’est parti donc pour un long brainstorming afin de déterminer à quoi doit ressembler ce lieu.

Déjà, il faut qu’il offre un bel endroit en extérieur pour faire une cérémonie laïque. Rien de très difficile, a priori… mais s’il pleut ? Je refuse de stresser pour la météo ! Donc, le lieu doit nous offrir un plan B convenable en cas de pluie.

Deuxième point crucial : le confort de nos invités

J’ai lu quelque part que le secret d’un mariage réussi – je veux dire, un mariage avec une bonne ambiance, sans parler des éventuels petits couacs – c’est de mettre les invités au centre des festivités. Pour moi, concrètement, ça veut dire s’assurer que nos invités ne sont pas emm…és par trop de contraintes logistiques, mais aussi qu’ils se sentent bien le jour J, pas trop isolés, qu’ils sentent que leur présence compte pour nous.

Mon Chéri et moi nous sommes souvenus qu’il nous est arrivé de décliner des invitations à des mariages d’amis, parce que :

  • c’était trop loin, que nous n’avions pas le courage de faire 15 heures de transport dans le weekend plus toute la logistique des aller-retours entre l’hôtel, la cérémonie et la réception ;
  • ce n’était pas le bon moment pour débourser plusieurs centaines d’euros (transport + une ou deux nuits d’hôtel + tenues) ;
  • tout ça pour être noyés dans la foule, discuter avec des gens qu’on ne connaît pas et ne voir les mariés que 15 secondes quand ils viennent dire bonsoir à notre table…

Pour éviter que nos invités n’aient pas la même réaction, nous avons donc décidé des points suivants :

  • trouver un lieu relativement accessible, c’est-à-dire proche d’une autoroute et/ou d’une gare ;
  • faire tout le mariage au même endroit (cérémonie + réception) ;
  • trouver un lieu qui propose un hébergement sur place, si possible pas ruineux ;
  • restreindre très fortement notre liste d’invités et s’arranger pour que les invités se connaissent entre eux ;
  • faire un brunch le lendemain pour tout le monde.

La fête

Autre point important : la fête ! La danse, quoi ! Moi, j’aime danser. Vraiment, vraiment. Je n’ai pas de talent particulier, mais j’adore ça, je peux rester toute la soirée sur la piste si la musique est bonne. Sauf que je n’ai jamais rencontré de DJ qui ne passe que la musique que j’aime. Et si, à mon mariage, la musique n’est pas exactement celle que j’aime, ça va barder !

Conclusion : pas besoin de DJ. Ou plutôt : je refuse de laisser un DJ décider de notre playlist. Si DJ il y a, il passera notre playlist et pis c’est tout (et il n’a pas intérêt à mettre la musique trop fort comme ils font tous sinon je l’étouffe avec la pièce montée).

Conclusion de la conclusion : Il faut tout de suite se mettre au boulot pour la constitution de ladite playlist, parce que c’est bien beau de dire « je veux », mais derrière, ça suppose un max de travail.

Pro-fi-ter

En bonne adepte des blogs mariage, j’ai lu plein de conseils de jeunes mariées qui disaient « profitez de chaque instant », « ne vous prenez pas la tête avec des détails », etc.

Imaginer notre mariage et fixer des critères pour le lieu de réception

Crédits photo (creative commons) : Edward Simpson

Ça m’a très vite convaincue de déléguer la coordination du jour J à quelqu’un. Le coaching mariage de Mlle Dentelle conseille justement la même chose. Après réflexion, Mon Chéri et moi sommes tombés d’accord que ce serait bien de déléguer ça à un pro. Histoire de libérer nos proches de ce stress. Va pour le wedding-planner, donc, pour coordonner le jour J.

Dans la même veine, et nos amis étant souvent des parents de jeunes enfants, nous avons décidé d’embaucher aussi une baby-sitter.

Bilan du brainstorming

Voici donc, en résumé, les critères de choix de notre lieu de réception :

  • Avoir une capacité de 50 personnes ;
  • Être accessible à peu près facilement depuis une autoroute (et une gare si possible) ;
  • Offrir des possibilités de logement sur place, si possible pour tous les invités ;
  • Permettre d’organiser un weekend complet, c’est-à-dire être disponible au moins dès le samedi midi et jusqu’au dimanche après-midi ;
  • Et, bien sûr, disposer d’un joli lieu en extérieur ET d’un lieu de rechange pas trop moche en intérieur, pour y faire notre cérémonie.

Et voici les points particuliers d’organisation du mariage :

  • Imaginer et écrire une cérémonie laïque ;
  • Faire une playlist chiadée ;
  • Organiser un brunch ;
  • Embaucher une wedding-planner ;
  • Trouver une baby-sitter.

Pour tout le reste (traiteur, vins, photographe, fleurs, dragées) : on fera dans le classique.

Voilà, maintenant qu’on sait où on va… en route pour les préparatifs !

Et toi, quels sont les points importants de ton mariage ? As-tu fixer des critères y dépendants pour la recherche de ton lieu ? Raconte-moi !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



14 commentaires sur “Imaginer notre mariage et fixer des critères pour le lieu de réception”

  • Je me reconnais beaucoup dans les raisons qui font que des foiss tu hesites à te rendre à un mariage. Pour le moment on n’a pas eu à décliner d’invitations mais quelques fois cela a été très dur niveau organisation et financièrement. Du coup, je trouve que vous prenez grand soin de vos invités et ils seront sans doute très sensibles.

  • On a fait comme vous
    La saison était importante >>> trouver une salle permettant de tout faire dedans
    Pouvoir donner la possibilité aux invités de se loger sur place s’ils le veulent
    Pouvoir faire la cérémonie laique (en intérieur aussi)…
    Pas de DJ décidé très tot aussi, ainsi que le photographe (quand on a été de l’autre côté de l’objectif pour tous les autres mariages, ça compte…)… En fait nous avions très vite le squelette de notre mariage ^^

  • Bonjour,
    nous avons opté pour un format comparable.
    Comme nous ne pouvions pas loger toutes les personnes sur place, nous avons retenu des chambres dans une auberge de proximité ET organisé une navette taxi minibus auberge-lieu de réception- retour auberge afin que nos invités puissent boire…deux ou trois verres de vin sans arrière-pensée (et nous avoir la tranquillité d’esprit d’avoir veillé à leur sécurité ainsi que celle des autres usagers de la route).
    Nous avons accordé beaucoup d’importance au plan de table (recherche d’affinités entre les convives d’une même table – table imposée, placement libre autour de la table).
    Nous avons déterminé pour nous les mariés au préalable un canevas de déplacement entre les différentes tables pour accorder du temps à chacun : cela peut paraître un peu rigoriste mais cela nous a permis d’aborder les deux temps forts (déjeûner et soirée) très détendus.
    Bon courage pour la suite !

    • Tu as raison de parler du plan de table, en effet il faudra y veiller. Et je note l’idée de ”planifier” les visites des différentes tables. C’est le genre de détail dont on se félicite le jour J, je pense…

  • Bon ben y’a plus qu’à! Pour la cérémonie laïque, le livre en format pdf vendu sur Melle Dentelle m’a grandement aidée/rassurée/convaincue, moi qui n’était pas folle de l’idée cérémonie laïque.
    Bonne continuation!

  • Je me suis mariée cet été et comme toi le confort des invités a déterminé notre choix du lieu. Nous avons choisi un grand gîte doté d’une cinquantaine de lits, d’une magnifique salle et d’un parc superbe. Les invités pouvaient arriver dès le vendredi soir pour ceux qui venaient de loin. Hormis le passage à l’église tout s’est déroulé sur place jusqu’au brunch du dimanche. Tout le monde a adoré ce choix et j’ai pu avoir l’ambiance conviviale que je souhaitais.

  • Nous avons eu à peu de chose près les mêmes critères de choix !
    Nous avons trouvé un domaine (château, puis abbaye, puis colonie de vacances) vieilles pierres mais tout juste rénové, loué du vendredi 14h au dimanche 20h, avec 70 couchages (dortoirs, chambres et gîtes), avec un extérieur conséquent pour cérémonie d’engagement et vin d’honneur sous les arbres, mais en même temps une jolie salle à l’étage de la même taille que celle de réception au cas où la pluie se serait invitée.
    Au début je ne voulais pas de DJ : je déteste l’ambiance boîte de nuit et me trémousser au lieu de danser avec des vrais pas de danse. Du coup j’ai bossé comme une dingue sur mes playlist (cérémonie, cocktail, repas et soirée). Malheureusement, ma playlist repas ne s’est pas du tout entendue à cause du brouhaha de la salle (à tel point que le DJ l’a arrêtée mais que juste après nos discours de remerciement il y a eu un grand blanc et bien sûr… pas de musique… j’étais verte…), et ma playlist soirée n’a pas été respectée. 🙁

    Ceci dit, nous avons eu d’excellents retours sur le lieu, le fait que tout se déroule au même endroit, et la journée du dimanche, où tout le monde s’est retrouvé, a discuté et s’est baigné 🙂

    • Ah oui, et dans les coupons-réponse on avait mis une ligne pour demander à chacun de choisir une musique qu’il voulait entendre au mariage !
      Et nous avons également engagé 2 baby-sitters car 19 enfants étaient présents. Les parents n’étaient pas au courant, du coup c’était une bonne surprise pour eux !

  • Au final, nous sommes nombreuses à organiser notre mariage autour des invités. Je ne voulais pas trop m’éloigner de l’autoroute (bon, ça c’est raté pour le coup), mais ils avaient t des chambres à proximité, le plan de table a vraiment été réalisé selon les affinités, la whish list du DJ contenait des musiques incontournables des différentes soirées que nous faisons avec les amis, et chacun a pu se retrouver avec une chanson lui rappelant des moments passés avec nous.
    J’aurai aimé avoir une baby-sitter car nous avions 18 enfants invités, mais seuls 10 étaient présents, et avec les jeux et animations que je leur avais prévus ils se sont régalés.
    Mais c’est vrai que ce n’est pas évident de satisfaire tout le monde…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *