Mlle Suzette vs. les fleuristes têtes-à-claques : round 2… et victoire !

Avant de continuer avec cette chronique et afin de ne pas créer de polémique inutile, ni vexer l’intégralité de la très estimable profession de fleuriste, je précise à nouveau que ce que je vais raconter ne concerne que mon humble expérience personnelle avec les quelques fleuristes qui ont croisé ma route. Bref.

Il s’agissait maintenant de commander les fleurs pour la fête de septembre. Je voulais, outre mon bouquet et la boutonnière du marié, plein de fleurs en vrac pour mettre dans des petits pots (oui, des pots de yaourt La Laitière, tu as deviné !) et aussi une ou deux compositions florales pour notre cérémonie. Les couleurs : blanc, un peu de bleu (pas de violet) et du naturel (vert, raphia, bois, etc.).

Mes inspirations

Trouver des fleurs bleues pour le mariage

Crédits photo (creative commons) : Flickr

Trouver des fleurs bleues pour le mariage

Crédits photo (creative commons) : Flickr

Comme tu vois, je n’ai pas de souhait trop précis… du moment que j’ai des fleurs bleues, quoi…

Honnêtement, j’ai repoussé, repoussé et repoussé le moment de commander. Je ne savais pas trop quel délai prévoir pour une « grosse » commande de fleurs (je ne le sais toujours pas, d’ailleurs… j’ai fait ça au pif). En mai (quatre mois en avance, donc), je commence à contacter les fleuristes de la petite ville près de notre lieu de fête. Ça ne donne rien. Il faut qu’on passe les voir, ils ne m’écoutent pas au téléphone, ils restent évasifs. OK. Dès que possible, nous allons donc voir un de ces fameux fleuristes.

Mlle Suzette vs. celui qui voulait « partir sur un laiton bleu »

On est samedi matin, la boutique est déserte. On demande poliment au Monsieur si on peut commander des fleurs pour un mariage.

« Ha, pour un mariage ? Mais vous n’avez pas pris rendez-vous ? » WTF ??? Depuis quand il faut prendre rendez-vous chez le fleuriste ? Hé, ta boutique est vide, mec, alors arrête de te la péter et prends ma commande !
« Vous comprenez, c’est mon épouse qui prend les commandes pour les mariages, et elle n’est pas là aujourd’hui. Personne (PER-SONNE) d’autre ne peut faire ça, vous comprenez » (Non, je ne comprends pas).
« Et puis, il faut qu’elle vous montre son book. » (quoi, encore cette histoire de book ? Non mais arrêtez les mecs, je suis venue avec des photos de ce que je voulais, ça va bien être suffisant non ?).
« Ha, et puis vous voulez des fleurs bleues ? En septembre ? Ha non, il n’y a pas de fleurs bleues en septembre, non non, ce n’est pas possible » (QUOI ? COMMENT ÇA, NON ?).

** Petit aparté : c’est une déformation professionnelle, je n’ai pas du tout l’habitude qu’on me dise « non ». Ou du moins, pas sans un paquet d’arguments bétons. Sinon, ça me met en rage. Et là, donc, ça m’a mise en rage. **

Le fleuriste m’explique donc que, pour mettre du bleu dans mon bouquet, il nous propose de « partir sur un laiton bleu ». Aaaaaargh. En gros, au lieu d’avoir des fleurs bleues, j’aurai un gros fil de fer bleu électrique qui va se tortiller au milieu du bouquet. Honnêtement (et pardon d’avance à celles qui aiment ça), je trouve ça très moche. NO WAY.

Et en plus (attention, c’est mon côté prof qui ressort), « partir sur un laiton bleu », désolée, mais ce n’est pas français. On ne « part pas sur un laiton bleu », on « utilise du laiton bleu ». Pitié pour la langue française.

Trouver des fleurs bleues pour le mariage

Crédits photo (creative commons) : Flickr

Apparemment, ce qu’il pouvait me proposer de mieux, c’était quelque chose comme ça… Mouais…

Bref, nous laissons là le fleuriste, son magasin vide, son laiton bleu et ses fautes de français.

Mlle Suzette vs. les fleuristes stars qui coûtent plus cher que le traiteur

Du coup, je change mon fusil d’épaule, appâtée par les superbes photos des superbes décors fleuris des superbes reportages des blogs mariage. Je me mets à rêver de très belles choses. Et si on craquait pour un fleuriste renommé qui fait des vrais trucs superbes ? Je me renseigne : ces fleuristes-là sont aimables, oui, mais loin (je dois aller chercher mes fleurs à 150 km du lieu de réception)… et chers. Très trèèèès chers. Certains ne prennent pas de commande à moins de 2800€ (oui, tu as bien lu… plus cher que le traiteur pour 50 personnes). Ça me déprime. Tant pis. Je n’aurai pas mes splendides compositions déversant des cascades de fleurs aux subtiles couleurs.

De moins en moins motivée, je tente un contact avec un dernier fleuriste proche du lieu de réception : le fleuriste du Super U.

Mlle Suzette trouve son bonheur : la fleuriste du Super U

Ben oui, désolée, ce n’est pas glamour, n’empêche que c’est dans la galerie marchande du Super U de Baume-les-Dames que j’ai (enfin) trouvé ce qu’il me fallait.

Déjà, au téléphone, la dame m’explique qu’elle va essayer d’avoir des fleurs bleues. Qu’elle ne peut pas me le garantir, vu que l’été est sec et chaud et que les fleurs ne sont pas aussi abondantes et variées que d’habitude, mais qu’elle fera tout pour. Ça me fait plaisir : au moins, elle ne me dit pas « Non » brutalement. Et ça, ça me plaît.

Ensuite, échanges par téléphone, quelques mails, devis envoyé vite fait bien fait : eux ne se prennent pas la tête. Et ça, ça me plaît encore plus.

Certes, je n’ai pas toujours eu autant de nouvelles de leur part que je l’aurais souhaité… et, jusqu’aux derniers jours, je ne savais pas exactement ce que j’aurais – mais je crois que c’est normal avec les fleurs : ça dépend des arrivages, comme au bistrot qui fait les menus du marché. Cela dit, tant que j’avais mon bouquet / la boutonnière de mon Chéri / deux compositions pour décorer la cérémonie / suffisamment de fleurs en vrac, ça me convenait.

Au final, nous avons été très contents car, pour la modique somme de 384,50 € (précis, hein), nous avons eu :

  • plein de gypsophile, des geminis, du lysianthus et quelques roses blanches en vrac pour mettre dans nos petits pots La Laitière ;
  • mon bouquet (avec des fleurs bleues hihihiiiii ! YES, je les ai eues mes fleurs bleues ! J’ai bien fait de m’obstiner ! Quand même, ça a plus de gueule que de « partir sur un laiton bleu », non ?) ;
  • trois boutonnières assorties (pourquoi trois, on n’a jamais su, j’en avais demandé une seule, mais ce n’est pas grave) ;
  • deux grosses compositions pour la cérémonie, à accrocher verticalement, qui ont bien tenu ;
  • plein de fleurs bleues en vrac dans un sac, qu’on n’avait pas demandé et dont on n’a pas trop su quoi faire à part mes sœurs qui en ont glissé dans leur coiffure ;
  • plein de pétales de roses rouges, qu’on n’avait pas demandé non plus et que mes copines ont utilisé à mon insu (je te laisse deviner !) ;
  • deux pots de lierre pour la déco, dont on n’a pas trop su quoi faire non plus, on les a donc juste posés derrière nous pendant la cérémonie (puis je les ai légués à ma Maman) ;
  • du fil de fer pour accrocher / mettre en forme / tortiller / etc.

Mini-spoiling : voici un aperçu de mon bouquet et de nos compositions florales !

Le bouquet de mon mariage et nos alliances // Photo : Sonia Blanc

Crédits photo : Sonia Blanc

Compositions florales en bleu et blanc // Photo : Sonia Blanc

Crédits photo : Sonia Blanc

J’ai donc bien eu des fleurs bleues ! Hourra !

Bilan : victoire de Mlle Suzette et de ses envies de simplicité. Certes, nos fleurs ne sont aussi pas aussi magnifaïques que ce qu’on voit dans les sublimes photos des sublimes mariages des sublimes blogs de mariage, MAIS :

  1. c’est bien joli quand même, en tout cas nous nous étions ravis,
  2. j’ai eu ce que je voulais à un prix très correct… What else ?

Et toi, galères-tu pour trouver tes fleurs ? As-tu une idée très précise de ce que tu veux ? Raconte !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



10 commentaires sur “Mlle Suzette vs. les fleuristes têtes-à-claques : round 2… et victoire !”

  • Moi je trouve que la composition verticale est digne des superbes mariages que l’on voit sur les superbes blogs (mais de toutes façons on est d’accord, tu chroniques bien ton superbe mariage sur un superbe blog donc tout va bien!).

    Tu as bien fait de t’adresser là ! Pour le premier mariage, on n’a pas pris de fleurs (bouquet en roses de papier) mais pour le second si (à l’étranger où les fleurs sont moins chères) !

    • Merci 🙂 ce que je voulais dire, c’est que mon mariage était beaucoup plus “normal” que ceux qu’on voit sur Style Me Pretty par exemple … et ça tombe bien, ici on est sur un blog de mariages “normaux” 🙂

  • Vos fleurs étaient magnifiques !
    Je me retrouve très bien dans ton article, d’ailleurs nous, nous avons commandé nos fleurs chez Leclerc 🙂

  • Comme Madame Vanille, les fleurs en vrac ont été commandé chez Leclerc.
    Pour le reste ma fleuriste était très compétente.
    Et vu les photos je trouve que tu as fait le bon choix. Tes compositions et ton bouquet sont magnifiques.

  • Ton histoire finit bien alors je peux te le dire ; j’ai ri, mais j’ai ri ! Cette chronique est à mourir de rire (ou de honte pour le fleuriste en laiton !). 😀
    Tu as eu raison de persister, les fleurs étaient superbes !

  • D’abord, moi aussi j’ai bien ri en te lisant : merci !
    Au Super U à côté de chez moi, il y a une chouette fleuriste : le cadre n’est effectivement pas très glamour, mais elle fait de très belles choses pour des prix raisonnables. Ce qui compte ce sont les compétences de la personne et son écoute, tant pis pour le cadre !

  • J’adore cet article et ta compo était superbe !! Ca me fait rire car hier j’ai été (plus par hasard qu’autre chose) voir le fleuriste du. SUPER U près de chez moi et je l’ai trouvé génial :à l’écoute, des tarifs qui ne m’ont pas fait fuir et ENFIN un qui me dit oui pour mes pivoines en septembre !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *