Ça change quoi d’être une future mariée guinéenne ?

Tu le sais, je suis guinéenne. J’ai donc pensé que ça pourrait t’intéresser un petit topo sur ce que ça change d’être une fiancée guinéenne.

Ça change quoi d'être une future mariée guinéenne ?

Crédits photo (creative commons) : Rory MacLeod

Une étape obligatoire

Déjà, le mariage est une étape obligée ! Pas de manière péjorative ou quoi. C’est juste que, pour être considéré comme un couple à part entière, avoir le droit de fonder une famille ensemble, toussa toussa, la case mariage est obligatoire.

La question de l’intérêt de se marier après 10 ans passé ensemble ne se pose pas. C’est comme ça ! Et ce quelle que soit la durée de ta relation d’ailleurs. Tant qu’il n’y a pas eu de mariage, ça reste, je cite ma Mamoune, « une amourette d’enfant ». Ce n’est pas tous les jours évident de voir sa magnifique histoire d’amour rabaissée ou sa relation qui reste toujours un peu clandestine. Mais c’est comme ça !

Des invités imposés

Ensuite, la liste d’invités ou la possibilité d’inviter, ou même de désinviter, telle ou telle personne : on oublie !

Le mariage, c’est deux familles qui s’unissent. Et par famille on est loin de Papa, Maman et les enfants. Par exemple, les cousines de mon grand-père, ce sont aussi mes mamies !

Deux familles se marient. Ce sont donc elles qui invitent. Qui vient ou pas, ce ne sont pas nos affaires. Et j’abuse à peine. Je sais qu’il y aura des personnes que je n’apprécie que moyennement voire que je n’aime pas du tout mais si elles doivent être là, parce que c’est la « famille », elles seront là.

Ni nous, ni même nos parents ne peuvent y faire grand chose. C’est comme ça !

Une date incertaine

La notion de date fixée longtemps à l’avance, c’est une utopie ici !

La date au jour près, les parents n’en ont que faire. On a dit fin décembre mais ça peut être le 25, le 30 ou même début janvier. Les « sages » vérifient que cette date est propice par je ne sais quelle méthode.

Et, bien sûr, ce n’est pas une science exacte. Une amie a ainsi vu son mariage avancé de trois semaines à deux mois du jour J ! Je pense avoir pris mes précautions pour ne pas me retrouver dans une telle situation mais nous ne sommes pas à l’abri d’un changement de date inopiné.

Nos save-the-date seront plutôt comme ceux de Mlle FaitLaGueule. Du style, n’ayez rien de prévu fin décembre. Ou encore, venez passer les congés de Noël à Conakry, il y aura très probablement notre mariage.

Ce n’est pas une liste exhaustive, loin de là, mais ça te permettra de mieux cerner mon monde.

Une autre chronique sur les traditions qui entourent mon mariage suivra…

Et toi, as-tu des traditions à respecter aussi autour de ton mariage ? Y a t-il également certains aspects de ton mariage que tu ne peux pas décider du tout ? Dis-moi tout !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



8 commentaires sur “Ça change quoi d’être une future mariée guinéenne ?”

  • Merci pour cet article qui nous éclaire sur les traditions pratiquées dans ton pays d’origine.
    Nous avons tendance à l’oublier, mais il y a seulement quelques décennies, la question des invités ne se posaient pas non plus en France ! Parfois même on invitait des garçons du village, qui n’avait rien à voir avec la famille ou les amis, juste parce qu’il manquait le compte de garçons. C’est d’ailleurs comme ça que ce sont rencontrés les grands parents paternels de mon n’amoureux… 😉
    En revanche, comme Mlle Sakura, j’espère pour toi qu’il n’y aura pas un changement de date trop brutal !!!!

  • J’imagine déjà la gueule de mon traiteur ou de la salle si je lui dit « oui le mariage ce sera entre le 1er et le 30 décembre, c’est ok pour vous? » 😀 Wow le stress!
    Merci pour cet entrevu des traditions guinéenne!
    C’est vrai que je suis bien contente de ne plus avoir une imposition de la liste totale des invités, déjà ça me gave quand on essaye de m’en imposer 4 ou 5…
    J’ai hâte de lire la suite!
    A+
    Karine

  • Oh ben dis donc je rejoint Mlle Sakura que tu n’es pas un changement trop brutal.
    Ca ne doit pas être évident non plus pour l’organisation déjà de le faire à distance, et d’avoir qu’une vague idée du nombre d’invité, si la famille est nombreuse ^^
    En tout cas çà doit être chouette pour l’ambiance et de voir tout se monde la pour nous voir s’unir 🙂
    De mon côté, j’ai ma maman qui voulait invité idem toute la famille mais toute comme on pu faire tous mes cousins. Mais on a décidé que comme on avait pas de traditions propre et un petit budget au final on le fait à notre facon. Et ca va ca ne pose pas trop de souci ( avoir par la suite ^^)

  • On va croiser les doigts très fort mais à priori il n’y aura pas de problème de date.
    La seule chose que je peux me permettre c’est de ne pas donner de faire-part aux gens que je n’aime pas.

  • Je suis bien contente de voir que j ne suis pas la seule à subir plus ou moins ça! Non que ce soit de l’égoïsme mais comme toute bonne Française, je ne m’attendais pas à inviter des personnes que mon fiancé (congolais) vient de connaître parce que c’est sa « cousine », oncle ou « tante » (càd cousine/tante très très très éloignées).

    Et moi qui essaye d’expliquer les larmes aux yeux que je préfère inviter des amis que l’on connait plutôt que des gens qui apparaissent de je-ne-sais-où… Heureusement, on fait un mariage petit budget et on a trouvé un terrain d’entente.

    Par contre, je te souhaite bien du courage avec la date, Mademoiselle Mo! Et j’espère de tout coeur que tu auras principalement des gens que tu aimes à ta table! 😉

    • Bienvenue en Afrique Katia ! Après les invités imposés pour moi c’est principalement tout ce qui est cérémonies religieuse et traditionnelles au domicile familial. Tout ce qui est cocktail je n’ai pas trop d’appréhension.

  • Aïe! c’est du lourd! Je suis originaire d’Afrique aussi et je devais avoir quelques contraintes (pas autant que toi heureusement) mais même ça j’ai dit non! Il fallait voir la tête de ma famille quand j’ai annoncé que je n’invitais que la famille proche et pas d’enfants!!! Mais bon j’avoue que mon secret est que mes parents ne sont plus là et que le reste je m’en fous de ce qu’ils peuvent bien dire ou penser…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *