Mon mariage tout en douceur – la galère des photos de groupe

Après l’émotion de la cérémonie religieuse, nous devons nous atteler à la photo de groupe, avant de partir pour le vin d’honneur et les photos de couple. C’est là que les galères commencent, et pour plusieurs raisons !

Tout d’abord parce qu’à la base, nous ne devions pas faire de photos avec un photographe professionnel. Mais, quelques jours avant le mariage, la maman de Mr Douceur a tenu à nous offrir la prestation d’un photographe pro, afin d’avoir de belles photos de couple.

Or, cela ne m’enchantait guère, car cela supposait de revoir tout le planning et l’organisation de la journée, à seulement une semaine du jour J. Mais comme j’adore ma belle-mère et que nous tenions à lui faire plaisir, nous avons accepté.

Après un rapide rendez-vous entre Mr Douceur, sa maman et le photographe de notre commune, les choses sont à peu près fixées. Nous devons faire une photo de groupe avec les personnes invitées au repas, en bas de l’église, puis faire les photos de couple pendant le vin d’honneur.

Sauf que, problème : mes parents n’assistent pas au repas et à la soirée de mariage. J’aurai vraiment apprécié qu’ils fassent l’effort, mais ça n’a pas été le cas. Comme je n’avais pas envie de me quereller avec eux pour ça, j’ai décidé de ne pas les prévenir.

J’ai envoyé un message groupé à toutes les personnes présentes au repas pour les inviter à se réunir en bas de l’église, afin de faire les photos. Je n’aimais pas trop le procédé, car ça m’embêtait de devoir séparer les invités, et d’en laisser une partie de côté juste pour cette photo de groupe.

C’est ainsi qu’à la sortie de l’église, après les embrassades et les félicitations, nous suivons notre photographe pour faire la photo. C’est vraiment le pire moment de ma journée, car je me sens un peu perdue, ne sachant pas trop comment gérer tout le monde.

Finalement, c’est une amie, Mlle S. qui se charge de faire passer le message, et au bout du compte, tout le monde descend pour la photo. Elle a d’ailleurs usé de tout son charme auprès de ma mère, pour qu’elle accepte d’être sur la photo.

C’est pour ça que tout le monde nous suit : ma mère refuse de participer si ses frères et ses sœurs ne sont pas invités. Qu’à cela ne tienne, Mlle S. fait preuve de beaucoup de diplomatie, et la chose est réglée.
(Mlle S., si jamais tu passes par là : MERCI, du fond du cœur d’avoir su gérer tout ça, je ne me suis rendue compte de rien !)

Bien sûr, c’est sans compter la météo qui décide de faire des caprices, précisément au moment de descendre dans les jardins de l’église. Une pluie torrentielle s’abat sur nous.

Les invités se dispersent pour trouver un abri, ma robe est trempée et pleine de boue. Et moi, j’ai le moral qui descend en flèche, désespérée de voir ma journée entachée par cette histoire de photos. Le photographe a d’ailleurs disparu. Oui oui, tu lis bien !

De plus, alors que nous lui avions précisé que nous ne voulions pas faire les photos dans les jardins, il a insisté… Et c’est pour ça que nous nous retrouvons empêtrés dans cette situation. Attendant une accalmie, nous prenons notre mal en patience. Les blagues vont bon train, ce qui me permet de me détendre un peu.

Mr et Mme Douceur

attente sous la pluie

Finalement, notre photographe revient de je ne sais où, pour nous dire qu’on ne fera pas la photo dans les jardins.

Je le maudis intérieurement, car ça veut dire que nous nous sommes tous trempés pour rien, et qu’il faut que nous remontions vers l’église pour faire la photo à l’intérieur. Tant bien que mal, nous remontons, un ami dévoué me tenant un parapluie pour éviter que je ne sois trop trempée.

attente sous la pluie

Une fois dans l’église, tous les invités sont présents. Il règne une ambiance un peu spéciale, certainement due à l’attente et à la pluie. Au bout du compte, le photographe parvient (enfin !) à faire sa photo. A mon grand soulagement, nous partons pour le vin d’honneur !

Après coup, je me rend compte que nous aurions du amorcer la discussion plus en amont pour le photographe avec Belle Maman. Etant donné que nous n’avions pas le budget nécessaire, nous n’avions absolument pas prévu ça dans notre journée. Ça a rajouté beaucoup de stress pour rien, et une mauvaise compréhension avec le photographe, même si les choses se sont arrangées par la suite. Donc, chère future mariée, un petit conseil : ne fais pas comme moi !

 



4 commentaires sur “Mon mariage tout en douceur – la galère des photos de groupe”

  • Merci pour ton témoignage et ça me conforte dans l’idée de ne pas faire de photos de groupe (on est 170). On installe un photobooth et j’ai deux copines qui ont tout préparé. On fera juste photos frères, soeurs, parents, amis…Merci

    • Ravie de t’avoir aidée 🙂 Par contre, je tiens à préciser que dans notre cas, cela a été compliqué par manque de temps et surtout d’organisation. Cela reste tout à fait possible si tout est bien calé en amont 😉

  • Nous voulons avoir des souvenirs mais surtout pas passer notre VH à faire des photos de groupe. Nous pensons lister les photos que nous voulons absolument, y compris les photos de groupe indispensables (parents, témoins, famille proche, etc.) mais nous comptons bien éviter les deux heures de photos de groupe. Les invités se languisent des mariés et les mariés ont des crampes faciles à force de sourire donc c’est niet. C’est pour cette raison que nous avons choisi un photoreporter. Nous aurons des souvenirs, et le mieux c’est qu’ils auront été pris sur le vif.

    • C’est vrai que c’est long lorsqu’on doit faire des photos posées. Je t’avoue que les photos que je préfère sont celles prises sur le vif ^^ Une liste pourra sans aucun doute mieux guider ton photographe, pour que tu n’aies pas de regrets post-mariage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *