Les galères de dernière minute

Et voilà mon dernier article avant d’entamer le récit de ma journée de mariage.

Je ne peux plus fermer ma robe !

J’ai récupéré ma précieuse fin octobre. Sauf que j’ai découvert le 1er décembre que j’attendais notre premier enfant. Quelques jours plus tard, ma témouine me dit en rigolant de réessayer ma robe pour être sûre qu’elle me va toujours. Sauf que j’ai pris de la poitrine, et peut-être un peu de poids… c’est plutôt une bonne idée. Sauf qu’enfiler une robe de mariée seule, c’est difficile ; me voilà donc complètement paniquée, car je ne parviens pas à fermer la glissière jusqu’en haut, ça bloque au niveau de la poitrine. 

J’appelle en urgence la boutique, qui entend ma détresse, et me donne un rendez-vous le lendemain pour voir si des retouches sont à faire. On dit merci à la morphologie des robes espagnole (robes plantureuses au niveau de la poitrine et des hanches) ; j’avais dû faire reprendre la longueur de la jupe et la poitrine pour la réduire un peu, la vendeuse se contente de remettre la robe dans son état initial au niveau de la poitrine. Elle était bien faite pour moi, finalement !! Tout est bien qui finit bien, j’ai une robe parfaitement à ma taille, et qui ferme.

Crédit photo (creative commons) : Mel Elias

Quand on doit changer le menu de mariage au dernier moment 

Comme tu l’as lu juste au-dessus, à ce stade des préparatifs, je suis enceinte. Quand nous avons fait le repas test ce n’était pas encore le cas, nous avions donc validé le menu et les boissons.

C’est au moment du paiement que je pose quelques questions sur le fromage, et où notre traiteur comprend rapidement. Il nous propose gentiment de faire très attention à ce qu’il y a dans mon assiette, sans supplément. Un trou lorrain sans alcool, uniquement des fromages pasteurisés ou à pâtes cuites, etc. Pour le reste, c’est mon cher M. Rhaegar qui se sacrifiera. Ouf ! 

Quand la prestation n’est pas celle annoncée

Le château où nous nous marions nous a proposé un « coaching décoration », géré par la majordome. Elle s’était présentée comme une « sorte de » wedding-planner, disant qu’elle avait l’habitude de le faire, et gérait le stock de décoration du château, où se trouvait le showroom de leur fournisseur de meubles et linge de table. Elle nous avait également présenté un book de compositions florales qu’elle avait réalisées, et se fournissait directement chez le grossiste, ce qui réduisait énormément les coûts. Nous avions donc décidé de passer par le château et de finalement prendre des fleurs, car ça permettait que tout rentre dans le budget, alors que notre fleuriste était très compétent, mais dépassait notre budget.

En réalité, les compositions florales présentées dans le book comme des réalisations du château ne l’étaient pas du tout. J’ai dû insister pour que la majordome/coach déco/wedding planner nous fasse au moins des modèles de composition ; si j’avais besoin de quelqu’un pour le faire, ce n’était pas pour rien. L’assemblage des bouquets, évidemment qu’elle n’allait pas le faire seule, mais je n’avais pas pensé que nous n’aurions même pas une guidance. 

Je te conseille donc de bien demander le détail de chaque prestation pour ne pas avoir ce genre de « surprises ».

Crédit photo (creative commons) : chuttersnap

Quand le prestataire a un comportement déplacé

Le château nous proposait d’installer toute la décoration, les tables, etc. la veille du mariage, en nous autorisant l’accès la journée entière. Nous avions donc demandé à nos témoins de se rendre disponibles s’ils le pouvaient ; ma mère et ma grand-mère s’étaient également jointe à nous.

La gestionnaire/majordome/coach était encore plus stressée que nous, et nous a houspillés toute la journée. « Ça ne va pas assez vite », « Je pensais que vous étiez mieux organisée », « D’habitude ça se passe plutôt comme-ci, comme ça », … tout en nous laissant gérer tout seuls la majeure partie du temps. Malheureusement pour nous, cette personne a continué à critiquer le lendemain également. Et le pire, c’est qu’elle ne s’est pas adressée à moi, mais à mes proches. Mon père par exemple. Ça ne se fait pas, et encore moins quand on est un professionnel du mariage. 

Heureusement pour nous, nos témoins et proches ont su remettre cette personne à sa place, et ça n’a pas entaché leur joie de vivre cette journée.

Bonjour, c'est Mlle Lyanna, 24 ans ! Je me marie en Décembre 2015 avec M. Rhaegar - 25 ans, dans notre région natale, la Lorraine, après un peu plus de 3 ans et demi de relation. Nous organisons un mariage hivernal chic, chaleureux et lumineux, qui réunira environ 180 personnes au vin d'honneur et 100 personnes (avec environ 20 enfants et ados) au repas. Nous nous marions à la mairie, et nous organisons en plus une cérémonie d'engagement où seuls nos proches seront invités, et nous aurons la chance de profiter de merveilles architecturales comme décor pour tout ça ! L'essentiel étant que nos invités aient autant de plaisir que nous à vivre cette journée. Je suis là pour te raconter comment nous espérons arriver à ce résultat, mais aussi toutes les embûches qui ont parsemé notre chemin jusque là, et comment nous avons réussi à les surmonter pour tout de même arriver à notre jour rêvé !

Commentaires

  • Avatar
    Madame Parenthèses
    Répondre
    13 mai 2020

    Ouf pour ta robe !! C’est chouette que tu aies pu la porter 🙂

    Le comportement de cette personne est incroyable ! On ne prétend pas fournir un service quant on n’est pas en mesure de le faire. Et critiquer des personnes qui n’ont a priori aucune expérience sur un sujet qu’elle est censée elle maîtriser est complètement déplacé. Tes proches ont eu raison de la moucher !

  • Avatar
    Madame Chaton
    Répondre
    13 mai 2020

    Lamentable le comportement de la soit disant coach majordome et le contrat pour les fleurs… :/ j’espère que c’est les seuls déconvenues que vous avez eu avec le domaine. J’avoue que ça m’aurait bien refroidie. Ouf pour ta robe !! C’est vrai qu’il faut penser à tout niveau nourriture et alcool si tu ne veux pas te faire griller 😅vous avez l’air d’avoir géré

  • Avatar
    Madame Crapate
    Répondre
    15 mai 2020

    Tes galères en lien avec le bébé étaient peut-être stressantes mais ont connu une heureuse résolution et puis la cause de la galère est quand même un événement heureux. Par contre la « weeding planneuse » ! Mais wtf ?! Qui se permet d’houspiller des gens comme ça ?! J’espère que vous avez pu signaler ce comportement abherrant par la suite !

Poster une réponse