Zen, soyons zen. Ou comment gérer ses enfants lors de son mariage ?

Alors aujourd’hui, je viens de parler de comment j’ai essayé de gérer mes préparatifs et ma journée de mariage en gérant mes deux enfants. Cet article, s’adresse particulièrement à toi, oui, à toi qui derrière ton écran te demande déjà comment toi, maman de … (mets le chiffre qui convient) tu vas préparer ton mariage et surtout gérer tes enfants le jour J.

En effet, si pendant la durée des préparatifs j’ai su gérer mes deux monstres adorables enfants, leur gestion lors de la journée de mariage me stressait beaucoup plus. Un petit rappel le jour de notre mariage, ma chérinounette adorée aura 7 ans et demi et mon Doudou 3 ans et 2 mois. Les âges vont conditionner un peu l’attitude et la gestion de nos deux bambins.

comment gérer ses enfants lors de son mariage ?

Crédits photo (creative commons) : Sweet Ice Cream Photography

Les préparatifs

Tout d’abord, et rapidement, quelle a été la réaction de nos enfants à l’annonce de notre mariage ?

Pour ma fille 6 ans et demi lors de l’annonce, ça a donné à peu près ça :

via GIPHY

… suivi de la question suivante : « Dis maman, je pourrais t’aider ? Allez dis oui maman, j’ai déjà pleins d’idées. On pourrait mettre des paillettes, des licornes roses et bleues, des ballons partout. Et aussi, tu pourrais avoir une belle robe de princesse et tu pourrais avoir des fleurs dans les cheveux. Et puis, … ».

Ma réponse a donné à peu près ça : « oui, oui ma chérie, on verra, hein… ».

Ce à quoi ma fille a entendu « oui , bien sûr ».

Comme quoi, on entend que ce qu’on veut bien entendre !

Pour mon fils (2 ans et demi à l’annonce), il y a un eu un cri de joie (il reproduisait celui de sa sœur ) et puis ensuite il est retourné jouer avec sa voiture télécommandé. Ah les enfants peuvent être si indifférents à ton bonheur ! Dur pour lui de comprendre que son papa et sa maman allaient (enfin) se marier.

Avec un enfant de 2 ans et demi, il ne faut pas espérer pouvoir être productive la journée lorsqu’il est présent avec toi. Tu peux oublier ça tout de suite à moins d’avoir un enfant super autonome qui sait jouer tout seul (ou avec sa grande sœur) et qui te laisse relativement tranquille lorsque tu décides d’entrer en phase créative. Le mien n’était pas comme ça. Mais alors pas du tout. Il ne supportait pas que je puisse faire quelque chose d’autre que de m’occuper de lui et il fallait donc que je me consacre à lui et son bien-être durant la journée, les weekends. Dès que j’avais le malheur la volonté d’avancer dans mes DIY, ça se transformait plus en « non, doudou ne touche pas à ça. Non, ne met pas le pistolet à colle dans la bouche ! Non, ne déchire pas le faire-part. Non, le ruban de dentelle n’est pas fait pour faire une laisse au chat… ».

via GIPHY

Bref, que du bonheur !

Adieu, donc phases créatives à n’importe quel moment de la journée… Heureusement, il avait bien besoin de siestes réparatrices l’après-midi pour recharger ses batteries et être en pleine forme ensuite. J’ai donc pu profiter de ses siestes, parfois assez longues (jusqu’à 3 heures) pour essayer d’avancer dans mes DIY. Mais ces laps de temps ne suffisaient pas à réaliser l’ensemble de nos créations et évidemment il a fallu utiliser mes soirées après le coucher des enfants pour continuer.

Ma grande a voulu nous aider dans les différents DIY. À environ 7 ans, elle était largement capable de couper des morceaux de ruban, de laine, de coller ou de plier certains éléments de déco. Elle était assez demandeuse et elle a été contente de pouvoir contribuer à la réalisation des différents éléments. Si elle avait de nombreuses idées sur tout (et n’importe quoi) pour la décoration de la salle, je l’ai un peu bridée et lui ai demander surtout de réaliser la déco des tables des enfants. C’est elle qui a choisi les différents éléments et qui a eu l’idée des petits jeux et coloriages placés sur ces tables. Et elle était très fière d’elle du coup ! Merci, ma chérie !

Qui gère les enfants la veille et le jour J ?

Comme beaucoup de parents qui se marient, c’est l’une des grandes questions stressantes du jour J. En tout cas, ça a été la mienne pendant un bon moment. Et nous ne nous sommes décidés que très tardivement, donc cela m’a énormément stressée.

Pour les préparatifs de la salle, la veille du mariage, nous avions décidé de garder notre grande avec nous. Nous l’avons récupérée à l’école à 16h30 et elle est donc venue avec nous préparer la salle. Elle était contente d’avoir de petites tâches à effectuer (rouler les serviettes pour les mettre dans les marque-places, placer des chaises, etc.).

Par contre, pour le petit il était hors de question de l’avoir dans nos jambes (et dans nos bras) pour notre santé mentale et le bon déroulement de l’installation (imagine un petit de 3 ans mettre les pieds dans les câbles de l’installation du DJ…). C’est là que nous avons fait appel à super-mamy pour lui demander de nous garder Doudou. M. Grincheux est donc allé déposer Doudou chez Mme ma Belle-Mère en début d’après-midi le vendredi. Cerise sur le gâteau : il a passé la nuit chez super-mamy et elle l’a préparé pour le mariage. Nous ne l’avons revu que lorsqu’elle nous l’a amené à la maison avant le départ à la mairie.

Pour le jour J, nous avons considéré que notre fille était assez grande pour ne pas avoir besoin de surveillance constante à chaque minute. Nous l’avons laissé jouer avec ses copines et cousins-cousines et elle a passé pas mal de temps sur la piste de danse à se déhancher pendant la soirée.

Par contre, pour notre petit nous avons tardé à prendre une décision. J’avoue que plus le mariage approchait, plus la situation me semblait compliquée à gérer. Je dois préciser que notre fils a une nette tendance à être un peu (beaucoup) « pot-de-colle » (extra-forte la colle) avec nous, et plus particulièrement avec moi, lorsque nous sommes en société. Il n’aime pas trop le monde et a tendance à vouloir se réfugier dans nos bras protecteurs lorsqu’il se sent trop « menacé ».

comment gérer ses enfants lors de son mariage ?

Crédits photo (creative commons) : Mabel Amber

Tu vois collant comme ça !

Personnellement, je ne me voyais pas déambuler durant tout le vin d’honneur ou la soirée avec lui dans les bras. Égoïstement, je voulais profiter à fond de cette journée avec mon futur mari et j’avais donc très peur d’être trop accaparée par notre fils. J’ai donc évoqué avec M. la possibilité d’engager une baby-sitter pour s’occuper de notre fils. Mais il a refusé en évoquant notre budget qui n’était pas illimité et qu’on pourrait s’en passer. C’est fin avril, après une conversation avec ma sœur Madame Wendy, où j’exprimais ma forte angoisse de devoir gérer notre fils le jour du mariage, que M. Grincheux a réalisé que c’était un sujet qui me préoccupait beaucoup. Il a donc révisé sa position et accepté que l’on fasse appel à une baby-sitter. Alléluia !!!!

Trouver la perle rare qui saura s’occuper de mon bébé…

Et c’est même mon amoureux qui a trouvé la baby-sitter !

En effet, une des filles de nos voisins s’était proposé pour faire du baby-sitting à l’occasion dans le quartier. C’est une jeune fille (elle a 19 ans) très gentille, très douce, très patiente avec qui nous avons déjà eu l’occasion de discuter lors de soirées entre voisins (vive la fête des voisins !).

Après vérification, elle était bien disponible le jour du mariage. Nous lui avons demandé de venir faire une soirée d’essai (qui nous a permis de nous offrir une soirée en amoureux) et comme tout s’est parfaitement bien passé, nous l’avons donc engagée pour la journée du mariage. En convenant de sa présence dès la mairie puis nous avons décidé qu’elle repartirait de la salle dès que notre fils serait fatigué et qu’elle le coucherait chez nous (la salle n’étant qu’à 5 minutes en voiture de notre maison) pour une somme que nous avions convenue à l’avance.

J’avoue que cette décision m’a grandement soulagée et que j’ai pu abordée de manière plus sereine les derniers préparatifs. Je ne peux donc que te conseiller de prendre une baby-sitter ou de déléguer la gestion de tes enfants à un proche pour te soulager et te permettre de profiter de cette formidable journée.

Et toi, as tu dû gérer tes enfants pendant les préparatifs ? As-tu décidé d’engager une baby-sitter pour s’occuper d’eux le jour du mariage ?



19 commentaires sur “Zen, soyons zen. Ou comment gérer ses enfants lors de son mariage ?”

  • Bonjour,

    Je me suis peu inquiété de ma fille qui avait 4 ans et deux jours le jour du mariage.
    Pour les préparatifs je les faisais pendant qu’elle était à l’école et pour l’installation de la salle nous avons eu les clés de bonne heure (14 heures 30 le jeudi) donc nous avons commencé l’installation quand ma fille était à l’école et ma belle soeur est venue nous aidé.
    Puis ma mère et ma soeur sont arrivés dans l’après midi et du coup elles se sont occupées de récupérer ma fille et l’ont gardées. Et pour le jour de mariage j’avais tout préparé pour l’habiller et ma mère et ma soeur s’en sont occupées. Et pendant le mariage ma fille s’est amusé avec ses cousins et cousines puis tout le monde (surtout les femmes) surveille les enfants…donc pas de souci 🙂

  • Ah comme je te comprends pour cette angoisse…
    Ici, pas d’enfants à nous, mais nous avions 11 enfants entre 1 an et 12 ans ! Du coup, nous avons embauché 2 babysitters, et les enfants comme les parents étaient ultra ravis !

    • Tu parles 2 baby-sitters pour 11 enfants, vous aviez prévu laaaarge ! C’est vrai que dans ces cas-là les parents sont contents de pouvoir un peu se délasser….

      • Je me suis basée sur les règles en structures pour enfant : 1 pour 6 environ, ça me semblait dur de confier tous ces enfants à une seule personne ^^
        Je crois que c’est l’une des meilleures dépenses de notre mariage 😉

  • Je te comprends totalement… C’est ma plus grosse angoisse depuis la demande en mariage…
    M. Barberouge a un fils de 7 ans que j’adore mais qui est un véritable pot de colle avec son père (et avec moi aussi ces derniers temps) On a récemment assisté à deux communions avec lui et les deux fois on a du le sortir de l’église avant la fin parce qu’il devenait trop turbulent, donc j’ai très peur pour notre cérémonie.,.
    Pour le reste de la journée, avec une dizaine d’enfants prévus, on a pris deux animateurs du vin d’honneur jusqu’à la fin du repas pour ne pas qu’il soit non stop collé à nous.
    Par contre pour la veille et la nuit du mariage je ne sais pas du tout comment on va faire

    • Ah vive les pots de colle 😆
      Pour la veille et la nuit tu n’as pas qqn de votre famille chez qui il va régulièrement à qui tu pourrais le confier???

      • Malheureusement non. Du côté de chéri, il n’a que sa mère et elle ne veut pas garder P’tit Loup… Il y aurait bien son parrain, mais il aura déjà ses deux enfants à gérer donc ça risque d’être compliqué… Je suis certaine qu’on trouvera une solution mais connaissant le chéri ça sera à la dernière minute ^^

  • Bonjour!
    Lors de notre mariage, nous avions embauché 2 baby sitter pour gérer la dizaine d’enfant présent (de 1 an à 12 ans). En effet notre grande peur était qu’un enfant se perde : quelques années auparavant nous avions passé 1h à chercher des enfants qui jouaient à cache cache pendant la soirée de mariage d’amis proches. Ça a été une telle angoisse qu’on a pas hésité une seconde à prendre des baby sitter! On a absolument pas regretté, tous les monde (mariés et parents) avait l’esprit libre!

    • Oh mon dieu, l’angoisse absolue… et malheureusement parfis on craint le pire (qui rarement mais trop souvent arrive)…
      C’est vrai qu’avoir des baby-sitters ça permet d’ avoir l’esprit libre.

  • Merci pour ton article qui me déculpabilise ! Pour ma part ma Choupette passera la journée avec une babysitter. C’est ce qu’il y a de mieux pour elle comme pour nous.

    • Merci mademoiselle Lilloise.
      C’est vrai que beaucoup d’entre nous culpabilisent. Enfin surtout les femmes j’ai l’impression 😀.
      Je voulais absolument être tranquille le jour du mariage dans ma tête ça devait être notre journée et même si je voulais avoir mes enfants à mes côtés le plus possible je ne voulais pas être préoccupée par leur gestion … Surtout pour mon garçon de 3 ans finalement une baby sitter a été la solution parfaite et un super investissement…

  • Hello ! Pour ma part pas d’enfants à nous, mais il y aura entre 2 et 5 petites filles et ma mère a complétement paniqué au vues de certaines actualités l’année dernière elle a donc complétement poussé dans le sens d’une baby sitter. Du coup on a proposé à une amie de mon frère qui s’en occupera seulement à l’heure du coucher. On verra bien si c’était une bonne idée, mais à priori comme les 3 plus grandes on entre 11 et 8 ans ca devrait pas être trop problématique, c’est pas comme si elles avaient 2/3 ans ( enfin j’espère).

  • Aaaah la la, les enfants…
    Nous en avons 3, et nous en attendons, en tout, une petite trentaine (glops) dont certains vrrrraiment terribles (double glops). Il y a un lac au fond du jardin (triple glops) je compte donc là dessus pour dissuader certains parents de venir avec leurs enfants. Nous embaucherons également des baby sitters, mais clairement, on ne pourra pas en embaucher 5, donc je pense le signaler également aux parents. Bref… J’AI PEUR!!!!!!!!

    • Triple gloups en effet…. L’accès au lac est il sécurisé ? Tu as déjà prevenu les parents car je pense que certains vont peut être hésiter à les prendre….
      Tu te maries quand? Tu sauras quand le nombre d’enfants qui viendront? Tu pourras voir en conséquence le nombre de baby sitter dont tu as besoin….

  • Article très intéressant, merci d’avoir abordé ce sujet Mme Chat Potté 🙂
    Ici mes filles sont déjà “grandes”, enfin disons suffisamment autonomes pour se gérer seules le jour de la réception (aujourd’hui elles ont 8 et 6 ans et demi). Puis elles seront occupées avec les enfants de nos amis…
    En revanche, actuellement enceinte avec un accouchement prévu fin janvier la question s’est vite posée pour notre bébé à venir. Il aura 4 mois le jour de notre mariage civil et 16 mois pour la grande fête ^^
    Notre budget est limité également, je pense donc que nous le confierons à la garde de mes beaux-parents (ils ne dansent pas de toute façon et seront ravis, belle-maman surtout, de se consacrer pleinement à leur petit fils/petite fille). Concernant la cérémonie à la Mairie, je croise les doigts pour que nous nous disions OUI avec l’Amoureux avant ou après l’heure de la tétée !!! :p

    • Merci Nala… Contente de te relire parmi nous… Tes gentils commentaires nous avaient bien manqués…
      Félicitations pour cette formidable nouvelle…
      C’est vrai que si tu dois donner la tétée pendant la cérémonie civile cela risque d’être un peu embarrassant mais cela peut donner de magnifiques photos également. C’est vrai que les grands-parents sont toujours heureux de pouvoir s’occuper de leurs petits-enfants. Moi-même j’ai pu compter sur ma belle-mère la veille et une partie de la journée du mariage mais ensuite nous avons fait le choix de la baby-sitter pour qu’elle puisse aussi profiter : après tout c’est la 1ere fois qu’elle mariait un de ses enfants… Tes grandes ont à peu près l’âge de ma fille qui s’est très bien gérée toute seule avec ses copains et copines ce jour-là…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *