Good news everyone !

Aujourd’hui, ma Bride, je vais te parler DIY. Peut-être que tu n’es pas familière de ce langage, je t’initie donc : le DIY c’est-à-dire Do It Yourself, ou, pour les non-anglophones, Fais-Le Toi-même, correspond concrètement à ce que l’on appelait avant les « travaux manuels ». Mais en anglais, c’est plus classe.

Un mariage au budget limité rime souvent avec DIY. Pourtant, il faut se méfier de ces trois petites lettres : parfois c’est tout sauf économique ! Oui mais parfois, ça l’est vraiment, et dans notre mariage, s’il y a un poste hyper économique dont nous sommes très fiers, c’est le faire-part.

Au commencement

Je savais dès le début que nous ferions nous-mêmes nos faire-part : nous l’avions fait pour la naissance de Little Bouddha, et j’en gardais un très bon souvenir, donc ça me paraissait naturel de retenter l’expérience.

J’ai quand même pesé le pour et le contre du DIY, car il y a de magnifiques faire-part qui ne demandent qu’à être personnalisés, mais, en plus de l’envie de le faire, c’est le budget qui nous a aidés à choisir. Car ces très beaux modèles ont un coût, non négligeable, auquel il faut penser à ajouter le prix des timbres et des enveloppes (surtout si, comme moi, tu aimes les belles enveloppes – ce qui fait toujours un peu râler parce que, concrètement, elles finissent à la poubelle en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire… mais au moins, je t’en prie, laisse-moi dans l’illusion que les faire-part sont conservés ad vitam aeternam).

Revenons-en à nos moutons. Notre faire-part sera donc DIY, c’est décidé. J’ai même déjà une idée de ce que je veux, ce qui nous facilitera la tâche. Nous sommes quand même deux à nous marier, alors j’en parle à mon Barbu. Il adhère à mon idée : ce sera donc des fleurs et de belles typos ! Large comme thème, je te l’accorde, mais ça restreint quand même l’éventail des possibles.

Ni une ni deux, je me mets en recherche d’inspiration. Au fil de mes recherches, l’aquarelle me fait de l’œil, le kraft aussi. Je craque pour les deux ! Oui, sauf que kraft et aquarelle ne font pas bon ménage… Ça se corse pour nous : il va falloir choisir, et ce n’est pas ma spécialité (oui, moi je suis plutôt du genre « je veux tout » : si j’hésite entre deux couleurs, je prends les deux !).

Dans ma tête, voilà à peu près ce qu’il se passe :

  • Ok, on part sur des fleurs en aquarelle.
  • Bon. Mais quand même, le kraft, c’est chouette…
  • Oooooh, du papier noir !!
  • Non mais l’aquarelle, c’est magnifique, c’est décidé.
  • Et si on mettait des taches de peinture ?
  • Roooh mais ce kraft quand même…
  • Ad lib.

Voilà voilà, tu vois ma Bride, la vie d’indécise n’est pas si facile. Et pour être honnête, il s’est écoulé un très très long moment avant que nous ne prenions enfin notre décision finale, qui s’est finalement portée sur… roulement de tambour de suspense de fou… du kraft !

L’Idée

Je te décris ce que j’avais à l’esprit à ce moment-là de l’élaboration : du papier kraft donc, une couronne de fleurs, une typo manuscrite associée à une typo en capitales, un déroulé de la journée avec de petits pictogrammes, un faire-part simple qui ne fasse pas trop guindé pour annoncer directement que notre mariage serait plutôt décontracté. Alors bon, je n’en suis pas sortie indemne, et mon esprit malade a eu des réflexions du genre : « Non, pas cette fleur, elle fait trop chic, et pas ce papier non plus, il est trop guindé pour nous. » Ahem.

Après de nombreuses idées, réflexions, gribouilles, j’ai eu LA bonne idée ! Que mon faire-part soit fait d’un seul bloc, enveloppe incluse. Tu n’as pas compris ? Moi non plus, je développe.

L’idée, c’était de replier ma feuille pour qu’elle serve aussi d’enveloppe. Je pars donc d’une feuille A4, format paysage, je garde environ 5cm à gauche (ce sera le rabat de l’enveloppe). Il reste environ 24cm : je divise en deux au milieu et je plie ma feuille. Chaque moitié fait 12cm de large : il s’agira du faire-part en lui-même, avec le texte. Au dos, j’écrirai l’adresse du destinataire et la nôtre. Et comme une image vaut mille mots de ce charabia, vois plutôt :

Faire-part kraft simple DIY

Crédits photo : Magnifique dessin personnel

Les matériaux

Une fois l’idée – plus ou moins précise – en tête, il ne manquait que la réalisation. Et ça n’a pas été aisé non plus. Ce qui m’a beaucoup donné à réfléchir, ça a été le papier : nous étions partis sur du kraft, jusque-là tout va bien. Du moins, c’est ce que je croyais. Je me suis renseignée sur différents sites d’impression, et à chaque fois, il n’y avait pas d’impression sur papier kraft. Un site me disait qu’ils utilisaient un papier texturé avec la couleur kraft, mais ça ne me plaisait pas trop…

M’est alors venue l’idée d’imprimer mes faire-part à la maison : au moins, j’étais sûre de pouvoir faire ce qui me plaisait (sauf imprimer en blanc, mais tant pis, j’avais déjà abandonné l’idée). Mais là encore, je me suis heurtée à la difficulté de trouver le fameux papier : j’aurais pu le commander sur Internet, mais je voulais voir ce kraft avant de l’acheter car tous les krafts ne se valent pas.

J’ai écumé les magasins de loisirs créatifs et les papeteries, et un jour, par hasard, chez Sostrene Grene, je suis tombée sur le kraft parfait à 1,38€ les dix feuilles, 220g. Je suis rentrée avec mes dix paquets de dix, et un doute : 220g ? Est-ce que ça passe dans l’imprimante ? Je te casse le suspense mais non, évidemment ça ne passait pas, ça aurait été beaucoup trop facile. Je laisse de côté les détails sordides des quelques insomnies que ça m’a causé, finalement on a eu de la chance : ça passait dans l’imprimante de mes parents, alléluia !

Nous voilà donc avec du papier et des idées !

La réalisation

La première partie du faire-part n’a pas été trop compliquée à mettre en forme : j’avais une idée assez précise et je m’y suis – à peu près – tenue. Au final, il y a eu plusieurs versions, mais qui ne différaient que sur des détails. Voici cette première partie :

Faire-part simple kraft DIY

Crédits photo : Photo personnelle

Pour la seconde partie, qui serait une sorte de programme de la journée, nous avons eu une bonne douzaine de versions. Mon Barbu s’est cassé la tête pour me dessiner des pictogrammes pour chaque étape de la journée : mairie, goûter, cérémonie laïque, cocktail, repas, soirée. Mais au final, je trouvais ça trop chargé. J’avais peur que ce ne soit pas assez clair pour la lecture et que ça fasse tout simplement « trop ». D’autant que par rapport à la photo, il manquait encore à rajouter les adresses de la mairie et du lieu de cérémonie, ainsi que nos coordonnées…

  Faire-part simple kraft DIY

Crédits photo : Photo personnelle

Il n’y a aucun accent, désolée, mais c’est qu’il s’agissait d’une version provisoire.

Finalement, après des heures, des jours, des semaines, de réflexion, nous avons décidé d’alléger le tout, mais comme mon Barbu était un peu déçu d’avoir passé autant de temps sur ces satanés pictogrammes pour rien, j’ai quand même intégré deux de ses dessins dans le faire-part final.

Faire-part simple kraft DIY

Crédits photo : Photo personnelle

Pour tout le côté pratique, sache que nous avons utilisé Photofiltre, qui n’est peut-être pas le meilleur logiciel (à dire vrai, je n’en sais rien), mais que je maîtrise plutôt bien et ce depuis des années, et une tablette graphique pour les fameux pictogrammes et les courbes. Les polices d’écriture ont été trouvées sur Dafont, paradis des fanas de calligraphie comme moi : quand j’y vais, je télécharge en moyenne six cent quarante-sept polices différentes, j’adore, je ne me contrôle plus ! (« Bonjour, je m’appelle Mademoiselle Moutarde, et j’ai un problème avec Dafont. »)

L’impression a été plutôt rapide, et ma foi, le pliage aussi, après avoir pris le coup de main. Bien sûr, rien n’est identique en ce qui concerne le pliage, quelques millimètres de ci, quelques millimètres de là, mais au final, le rendu est super. Nous avons pu imprimer au dos notre adresse et celle du destinataire, j’aime beaucoup l’ensemble !

Faire-part simple kraft DIY

Crédits photo : Photo personnelle

Prêts à envoyer !

Faire-part simple kraft DIY

Crédits photo : Photo personnelle

Et navrée pour la qualité, la couleur ne ressort pas beaucoup…

And last but not least

En coût de revient, c’est là que nous avons tout gagné ! Pour 54 faire-part, nous avons payé :

  • 9,73€ de papier kraft (soit 70 feuilles, avec les tests et les ratés, on a dû en passer 65 environ)
  • 15€ de cartouches d’encre
  • 27€ de timbres : nous avons fait le choix de remettre les faire-part autant que possible en mains propres (au final 20 remis et 34 envoyés)

Soit au total : 51,73€, moins d’1€ le faire-part, affranchissement inclus !

Enfin, les retours que nous avons eus ont tous été positifs (il est évident que si quelqu’un n’a pas aimé, il se l’est bouclée, ce dont je lui sais gré) : on l’a trouvé « très joli », « original », mais surtout, on nous a dit qu’il laissait « présager un mariage plutôt simple » mais qu’on en attendait beaucoup, et qu’on avait « hâte de voir à quoi ressemblerait la déco du mariage », bref, ça nous a mis la pression !! Mais c’était un délice de voir qu’en une feuille, on avait été compris…

Et toi, ma Bride, tu t’es lancée dans l’aventure des faire-part maison ? Ou tu as joué la carte de la prudence en commandant de beaux faire-part tout prêts ? Je veux tout savoir !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



20 commentaires sur “Good news everyone !”

  • C’est vraiment original ça des faire-parts qui ton aussi enveloppes, je n’en avais jamais entendu parler. Tes invités ont du être surpris, ils sont très réussi en tout cas bravo!

    • Merci ! C’est une invention de Mademoiselle Moutarde c’est pour ca que tu connais pas ! 😉 je vais faire breveter mon idée tiens!

  • Les faire-parts enveloppes 2 en 1 c’est une idée de génie !!! J’adore !
    Dafont addict aussi… j’ai téléchargé des tonnes de polices différentes pour notre save the date et notre faire-part, même des typo qui n’allaient pas du tout. Mais tu comprends, elles étaient trop chouettes ^^

    • Merci!!! Aaah toi aussi tu fais partie de l’ADA : l’association des dafont anonymes!! 😉
      J’ai fait exactement comme toi, des polices qui n’avaient rien à voir avec le faire-part, mais juste troooop belles !

  • Chouette idée que la lettre-enveloppe (ben oui, parce que je suis déjà mariée, donc je te piquerai l’idée pour autre chose qu’un faire-part, quoi !). Bravo à Monsieur pour les pictogrammes, mais effectivement, je trouve que c’est mieux en n’en utilisant que deux. Et… on est « copines de paëlla » (si vous n’avez pas changé d’avis depuis) : c’était « paëlla géante » lors de notre mariage.

    • Merci Fanny! Pour fermer j’ai simplement utiliser un adhésif double face. J’en ai trouvé un chez sostrene greene qui faisait 5 mm de large et qui était hyper puissant!
      Mais si c’est à remettre à la main tu peux aussi fermer juste avec un petit autocollant. Pour 2 ou 3, j’ai fait comme ca, en imprimant nos initiales sur du papier autocollant que j’ai coupé au format 3 cm× 3cm. Par contre je n’aurais pas eu confiance s’ils avaient du partir par la poste car ça ne tenait pas hyper bien.

  • Tu es donc mon alter ego 🙂 meme date de mariage, meme date de reponse, mêmes timbres, même papier, et le faire part en lui même est somme toute très ressemblant !

    Bref, j’adore 😀

  • Héhé !! Bravo pour la simplicité ! On avait tout fait nous même aussi, mais on s’était un peu plus compliqué la vie que toi ! Avec du très beau papier kraft aussi. En plus d’être économique, c’est aussi de très bons souvenirs pour nous 🙂

    • Merci! C’est vrai qu’on a fait simple, ça fait partie des critères que j’ai suivis tout au long du mariage: le rapport envie/facilité de mise en oeuvre!

    • Oui c’est bien chez les soeurs greene, c’est vrai qu’il n’y a pas de suivi de collection mais ils ont toujours avoir du papier donc pourquoi pas encore du kraft!? ça vaut le coup d’y faire un tour si tu en as un près de chez toi…

  • Canon 😍😍😍
    Ici j’ai décider d’en commande mes faire part sur vista print. Un modèle tout simple auquel je vais rajouter une jolie ficelle avec une petite étiquette maison!!!
    Le but étant de dépenser le moins possible sachant que souvent les faire partent à la poubelle…..
    Donc pour l’instant j’ai payer 80 euros pour mes 100 faites part et il me manque les timbres….nous allons essayer d’en donner le plus possible en main propre !!! Le prix des timbres est ouf……et la note grimpe vite !!!!!!

    • Merci! Oui pour nous aussi le but etait de ne pas dépenser une somme folle dans les faire-part, j’avoue que je suis assez fière du peu que ca nous a coûté!
      Et tu as raison le prix des timbres est hallucinant!! 😲

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *