Être les stars d’un jour : guide de survie à l’usage des fiancés timides

Aujourd’hui, une première mondiale : le premier article à quatre mains de Mademoiselle Dentelle, qui vous est présenté en exclusivité par Mlle Pikachu et Mme Nya !

Il est 4 heures du matin. Tu viens de te réveiller en sursaut.

La cause : un affreux, un terrible cauchemar. Un seul souvenir persiste : toi dans ta belle robe, muette comme une carpe – habillée de soie la carpe tout de même donc. Oui bon, et 200 000 yeux (ouah ! 100 000 personnes, c’est un gros mariage !) braqués sur toi, observant tous tes faits et gestes.

Pas de panique. Respire à fond, tout va bien !

Si dans la vie, certains sont à l’aise en public comme une rock star sur la scène du Stade de France, d’autres se trancheraient un bras plutôt que de faire une présentation powerpoint devant leur Big Boss et ses associés du diable.

Alors, rien qu’à s’imaginer au centre de toutes les attentions le jour le plus émouvant de leur vie, voilà l’angoisse qui monte, qui monte !

Heureusement, des solutions existent !

À tous les timides, les pudiques, les angoissés de la vie, Mlle Pikachu et Mme Nya vous présentent, à travers quelques cas d’école, leur Guide de survie à l’usage des fiancées timides.

Timidité

Crédits photo : Alessia Izzo

Je suis timide (et je dois parler en public)

Si tu as prévu une cérémonie spirituelle, tu devrais normalement parler. Tu as peut-être aussi prévu un discours pour remercier tes proches. Et tout cela t’empêche de dormir.

  • D’après notre étude auprès d’un panel d’anciennes futures mariées chroniqueuses, passées de l’autre côté de la Force, se marier génère un effet secondaire agréable : celui de se sentir transcendés et seuls au monde pendant la cérémonie. Plus d’invités dans ton champ de vision ? Plus de problème !
  • Si tu as prévu un discours mais que plus ça va, plus cette idée te donne envie de fuir à deux à Las Vegas, transmets ton texte à une personne de confiance : à ton mari s’il est à l’aise en public, voire à un témoin qui parlera en votre nom si vous êtes tétanisés tous les deux.
  • Après tout, qui a dit que les remerciements passaient forcément par un discours ? Tu peux aussi préparer un diaporama ou une jolie chanson qui dit à tes invités que tu les aimes (mais quel que soit le moyen choisi, dis-leur que tu les aimes !).
échange de voeux

Crédits photo : Sarah Whitmeyer Photography

Je ne suis pas spontanée (et je redoute ma réaction à certaines situations)

Tu as une répartie d’enfer… généralement après les faits, après avoir ressassé deux à trois heures les discussions où tu aurais dû être éloquente. Toute situation demandant de la spontanéité et de la répartie te laisse comme un lapin dans les phares d’une voiture. Nya t’accepte volontiers dans son club !

  • Explique la situation aux VII (Very Important Invités) en leur disant que pour leurs interventions, tu préfères éviter les surprises potentiellement embarrassantes (et définis « embarrassantes » avec précision).
Discours drôle

Crédits photo : Austin Imagery Photography

Je suis pudique (et j’ai peur d’exprimer mes sentiments)

Tu aimes ton fiancé, la question ne se pose pas. En revanche, afficher ton amour publiquement, vraiment, tu ne le sens pas.

  • Si l’épreuve des vœux en public te terrifie parce que ce moment te semble trop personnel, tu peux simplement les lire à ton époux en privé, plus tard.
  • Le bisou, rendu célèbre dans les films par la phrase proverbiale « Vous pouvez embrasser la mariée », n’est pas obligatoire. Tu peux demander à l’élu ou l’officiant de ne pas prononcer cette phrase. Si tu n’as pas l’habitude de faire étalage de bisous en public, tu peux opter pour un bisou décalé, sur le front ou la main.
  • La première danse fait partie des moments forts en émotions et où tous les regards sont braqués sur vous. Une solution « Spéciale timides » parmi d’autres : inviter d’autres couples à danser avec vous. Ce moment restera chargé d’émotions pour vous, mais sans trop vous exposer. Sinon, vous pouvez faire baisser la charge émotionnelle en montant une choré avec vos amis ou tout simplement, en zappant ce moment si l’angoisse est trop forte.

Je ne suis pas un animal social (et j’ai peur d’étouffer)

Tu es vaguement ochlophobe et tous ces gens réunis, ça te donne le vertige. Tu es heureuse de les voir mais trop, c’est trop.

  • Pour affronter la foule, reste groupir avec ton mari. À deux, on est plus forts, surtout le jour où on s’unit ! On te rassure tout de suite : tu commenceras autant de conversations que d’invités et n’en finira aucune. Si tu redoutes les conversations avec les invités de convenance, elles seront sûrement inexistantes ou d’une banalité rare.
  • Tu peux donner à des invités de confiance des petites cartes sur lesquelles tu auras marqué « Stop ! Respire ». Tes amis te les rendront au fil de la journée pour que tu fasses une petite pause et respires un grand coup (en plus, c’est un bon moyen pour saisir l’instant).
  • Prévois des temps morts pour souffler : tu peux garder un moment avant la cérémonie avec ton fiancé. Ou aller faire des photos pendant le vin d’honneur. Ou pendant le trajet entre les différents lieux. Ou dîner en tête-à-tête avec ton mari. Ce n’est pas grave si tu ne passes pas absolument chaque seconde avec tes invités.

J’ai le trac (pour tout et rien en particulier)

Tu redoutes l’entrée en fanfare lors de la cérémonie. Tes invités vont forcément trouver ta déco hideuse. Tu peux prévoir la couleur de tes serviettes mais pas les réactions de tes proches.

  • Sauf si ton mariage peut être classé « interdit aux moins de 18 ans » par le CSA, tes invités devraient s’amuser. Ils riront, mangeront, boiront, danseront… Ils ne comprendront pas forcément tes références à un petit plombier moustachu ni pourquoi tu as cousu 300 mètres de fanions, mais ils se réjouiront de ton bonheur !
  • Si tu doutes de ton mariage non conventionnel, garde à l’esprit que tes invités te connaissent (en principe) et s’attendent sûrement à des détails qui décoiffent. Entraîne-les dans un tourbillon de bonheur en leur montrant que toi, tu aimes ta journée, et tout ira bien !

Répète après nous : oooOOOOOOOOMMmmm… Pas besoin que tout soit parfait. Tu as beau ressentir le même trac qu’avant l’oral d’anglais au bac… Ce n’est pas l’oral d’anglais au bac. C’est ton mariage. Personne ne va te recaler parce que tu viens de perdre ta voix au milieu de tes vœux. Au contraire, les signes extérieurs d’émotion sincère sont fortement encouragés.

Et n’oublie pas : quelles que soient les attentes de tes proches, si tu ne sens pas une tradition, rien ne t’oblige à t’y plier !

Et toi, tu es timide ? Tu as des attaques de panique à la pensée du jour J ? Tu as des trucs pour canaliser ta timidité ? Raconte-nous !



27 commentaires sur “Être les stars d’un jour : guide de survie à l’usage des fiancés timides”

  • Concernant la timidité, j’ai lu ici sur un autre article un commentaire d’une personne qui disait qu’à l’un des mariages où elle était allé, les mariées s’était murmuré leur voeux à l’oreille pendant qu’une msuqiue symbolisant leur couple était diffusée. Ça n’enlevait rien à l’émotion pour l’audience car ils pouvaient voir les réactions des mariés sur leur visage.
    Je trouve l’idée splendide, quelque part les voeux et les sentiments que l’on éprouve l’un pour l’autre sont intimes, même le jour du mariage devoir clamer ça devant une centaine de personne c’est un peu trop gros. Et puis avec les paroles de la chanson dans le livret de cérémonie, les gens sauront aussi ce que les mariés représentent l’un pour l’autre.

    • Ce qui nous a retenu de faire une cérémonie laïque était en partie la partie voeux, celle où on affiche publiquement ses sentiments. Cela correspond sûrement à beaucoup de mariés qui ont envie d’énoncer leur devant leur proches, mais pas à nous. L’idée que tu cites est très jolie 🙂

  • Moi, je me souviens aussi d’une très jolie danse en ombre chinoise derrière un paravent en tissu, pour une ouverture de bal intime et originale ! 😉

  • méga timide!
    J’aime pas non plus quand y a trop de monde autour de moi, arf!! LOL

    le principal stress c’est ma voix qui se bloque quand je parle devant du monde…et le fait que je pleure, je pleure, je pleure! Mais on a envie de partager nos voeux devant tout le monde, ca ne nous gêne pas, mais j’ai peur, personnellement, de pas y arriver physiquement (entre la voix qui se bloque et les larmes + les reniflements…olala!!)

    • Si tu prends ton temps pour bien respirer pendant tes voeux, tu devrais arriver jusqu’au bout… même avec quelques pauses dues à l’émotion 😉

  • Et des idées pour l’entrée des mariés dans la salle ?
    C’est ça qui me stresse le + moi !
    Tout le monde qui nous regarde et on est sensé faire quoi ?
    Je m’imagine déjà très à l’aise…

    • L’entrée des mariés « spectacle » n’est pas obligatoire, vous pouvez tout à fait entrer en même temps que tout le monde. 😉 A vrai dire, c’était comme ça dans 5 mariages sur 6 auxquels j’ai assisté ! (+ le mien) Et personne ne s’attendait à voir une entrée particulière…

      • C’est ce que nous allons faire, entrer en même temps que tout le monde.
        On en aura assez fait dans la journée, le soir c’est relax, mis à part l’ouverture du bal avec nos parents 😉
        là oui un peu de stress car je ne sais pas danser mais l’important sera ailleurs : danser avec mon père !!

      • En fait on ira faire nos photos entre le VH et le repas donc quand on arrivera les invités seront déjà dans la salle…
        Donc le DJ va mettre une musique et faire lever tout le monde.
        Ce que je me demande c’est ce qu’on doit faire… Danser ? Ou alors les gens prennent 2 ou 3 photos et après on va tous danser ensemble (on danse 20 min avant l’entrée…)…
        Dur dur !

        • Même si vous entrez les derniers, vous n’êtes pas obligé de faire une entrée fracassante. Nous, nous avons volontairement poussé les derniers invités qui trainaient à rentrer devant nous pour avoir deux minutes juste pour nous. Nous sommes donc rentré les derniers. Dans la salle, il y avait la petite musique d’ambiance qui est restée pendant tout le repas. Nous avons aidé ceux qui cherchaient encore leur place à trouver leur nom sur le plan de table, puis nous sommes allés nous asseoir, et la sœur de mon mari et mon père ont enchainé sur les discours qu’ils nous avaient préparé. Et personne n’a paru surpris qu’on ne rentre pas en dansant !
          Si vous n’avez pas envie de faire une entrée remarquée, ne vous laissez pas influencer par les idées de votre DJ.

    • Moi j’avais fait un photobooth en exterieur, devant la salle, du coup les gens se sont déguisés et on fait les fous le temps que tout le monde arrive, et ensuite on est entrés au fil de l’eau. Pas d’netrée triomphante, et c’était très bien! (suis pas timide, mais je ne comprend pas trop le sens de tout ça…)

    • Voir la conclusion : si tu ne le sens pas, ne le fais pas ! Personne ne t’en voudra 🙂 IronMan et moi avons choisi l’entrée spectacle pour la mairie pour marquer le coup et pour pouvoir passer notre chanson fétiche. Mais après ça, nous nous sommes comportés le plus normalement possible, sans entrées spectacle à répétition, sans premier danse, sans découpe de gâteau… parce qu’on ne le sentait pas.

  • Merci pour cet article les filles !!!
    On est en pleine répétition du mot d’accueil à lire lors de la bénédiction et on arrive même pas à finir la première phrase, seuls dans notre salon : trop d’émotions à imaginer la scène avec tous nos proches en face de nous… alors je vous dis pas le jour J !!
    Chéri m’a soufflé « pense à ton patron ! » : là c’est sur je n’aurai plus la voix coupée par l’émotion, mais je risque d’avoir un ton agressif qui ne sera pas de convenance… 🙂
    On va suivre certains de vos conseils, surtout celui de prendre le temps de se retrouver à deux, et de se tenir la main dans les moments de fortes émotions !!

    • Hihi je ne suis pas sûre que penser à ton patron le jour de ton mariage soit la meilleure solution 😉 J’espère que vous serez dans votre bulle lors de votre mot d’accueil et que l’émotion ne vous empêchera plus de parler. Et prendre quelques minutes à deux, ça redonne plein d’énergie pour apprécier la journée et la foule 🙂

  • ah moi qui n’avait pas la trouille maintenant je l’ai.. je n’ai jamais passer d’oraux à l’école, ni d’entretien pour le boulo. je n’ai pas la fibre communication du tout
    alors je sens que je vais me taire, ne rien dire dans le micro (surtout pas ça)
    j’entends beaucoup parler des voeux sur le net.. je ne savais pas se que c’était car je connais personne qu’il l’a fait pour son mariage.. alors si je devait en faire sa sera sur un papier, je n’arriverais même pas a les lires. pour la danse nous commençons a 2 pour finir a 10. j’ai peur du photographe surtout et de la mairie

    • Ah non, le but ce n’était pas de t’effrayer, au contraire ! Les voeux ne sont pas un passage obligé, surtout si tu fais uniquement une cérémonie républicaine. Moi non plus je n’ai assisté à aucun mariage qui comportait des voeux, que ce soit à la mairie ou à l’église (je n’ai pas encore eu la chance d’assister à une cérémonie laïque). Quant au photographe, de mon expérience, il sait se faire oublier, on n’a pas la sensation d’avoir un appareil photo braqué sur nous en permanence 🙂

  • Et bien moi je ne suis pas du tout timide, mon fiancé lui est plus réservé. Mais par contre l’émotion m’étreignait tellement que j’ai eu du mal à exprimer durant la cérémonie religieuse.
    Quand ce fut mon tour pour les voeux j’ai eu beaucoup de mal mais pour moi c’était primordial. Je pense que mon mariage n’aurait pas été aussi beau sans nos voeux car pour nous c’était l’essence même de notre mariage: se dire pourquoi on s’était choisis et pourquoi on s’unissait. Ce fut le plus beau moment de toute ma vie et je ne regrette pas que nous l’ayons fait 🙂
    par contre je comprends ceux qui ne veulent pas le faire en public. Je trouverais juste dommage de ne pas le faire du tout: dire à son fiancé pourquoi on l’épouse est à mon sens important.

    Une amie à moi avait écrit une lettre à son mari qu’il a lue lors de ses préparatifs, et elle a lu celle de son fiancé chez le coiffeur, seuls eux ont su ce qu’il y avait dedans.
    Je trouve que c’était une très bonne idée et cela leur correspondait.

    • C’est super d’avoir ressenti autant d’émotions à la lecture de vos voeux, j’espère que tu les partageras avec nous 🙂
      Nous n’avons pas partagé de voeux, publics ou privés. Même si ce jour était spécial, nous n’en avons pas ressenti le besoin.

  • Vraiment bien ce guide de survie, je vais le faire lire à mon amoureux.
    Il va se reconnaitre dans tout les cas et j’espère que cela l’aidera à relativiser.

  • Ahhh merci a vous ,on dirait que vous avez su lire ds mes cauchemards!!lol (et ceux de monsieurBourbon également!!) Comme on est en général trés discret et plutot timide ,on appréhende beaucoup toutes ces « mises en avant » du jour J et ce guide va étre notre receuil de « bon truc pour passer outre »! Eh oui certe mes invités je les aime et seront en majorité notre famille proche(j’entends par la « qui ont l’habitude de nous fréquenter!!) et nos amis alors je pense que çi ce grand jour on changeait carrément nos habitudes et se mettaient en scéne pour des voeux a haute voix ou une entrée fracassante cela perdrait en spontanéité et ne refléterait pas du tout ce qu’on est dans la vie ,il n’y aurait plus d’émotion et cela ressenblerait plutot a une scéne surjoué car tellement stresser cela va surement ce voir!!!
    Alors je crois que l’on va opter pour le naturel et resté les timides que nous sommes en espérant que les « officiants »(mairie et église pr nous!) voudront bien faire l’impasse des voeux a haute voix et qu’a la place du « vous pouvez embrasser la mariée » on dise plutot « vous pouvez sourire a la mariée »ou « prendre la mariée dans les bras » ou encore  » vous pouvez envoyer un bisou a la mariée »(vous savez les bisous qu’on fait dans la main et sur lequel on souffle pr l’envoyer a l’autre!!!??) et la mariée le collera « (oui je suis trés fleur bleue!!) ou elle le désirera ,la joue , le front ,la bouche ou ..le coeur ??? Ce serait moins intime je trouve que le bisous sur la bouche devant tout le monde (chose qu’on n’a jamais faite en plus et cela fait 17 ans qu’on est ensemble!!mdr) Alors merci pour cette article ,il m’a déja fait du bien sur le fait que 1- je ne suis pas la seule a m’en faire et de 2- « non cela n’est pas grave si tu ne fait pas comme tout le monde et que tes invités t’aime comme tu es sinon il ne serait pas venus …enfin j’espére ,mais c’est un autre débat!!!mdr

  • Il est GENIAL ce guide! J’en aurais tellement eu besoin!!!!
    Au final, il est vrai que tout se passe tellement vite qu’on a plus le temps d’être timide. Et puis les gens sont bienveillants envers une mariée, donc ça aide à surmonter sa timidité! 🙂

  • j’ai horreur que ts le monde me regarde , que tu a des centaine d’appareil photos braquer sur toi (je ne suis pas du tous photogénique ) j’ai mm demander a mon photographe de jouer au paparazzi le jour j que je ne sache pas quand il nous prend en photos c mieux 😉 mais le pire de ts j’ai peur d’entendre de la critique qui risque fortement de m’enerver lol

  • Super artcile 🙂 Perso mon truc : me répéter, et répéter à chéri, que ce n’est PAS GRAVE si on bafouille, hésite, tremblote etc etc pendant la cérémonie ! C’est normal d’être ému et tout le monde trouvera ça normal 🙂 Au contraire, une diction parfaite ce serait suspect 😀 Notre prêtre nous a dit que si on avait un blanc il nous aidera, et de plus on avait écrit TOUS les textes dans le livret, les invités pouvaient suivre … et ça nous faisait une antisèche 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *