Mon guide de survie au milieu de la weddingsphère

Ça y est, nous sommes fiancés !

Après avoir réalisé ce qui m’arrivait, je suis maintenant au summum de l’excitation, je dégaine l’annulaire gauche à qui veut bien le voir et j’ai envie de crier mon bonheur à la terre entière. Problème : le dernier mariage auquel j’ai assisté est celui de cousine Véro dans son énorme robe à arceaux et sa déco un brin kitschounette qui me faisait cligner des yeux, il y a presque 10 ans.

Hum.

Autant te dire que je n’ai pas à l’esprit une vision très actuelle du mariage.

L’autre hic, c’est que j’endosse le rôle de « l’éclaireuse » : de toute ma bande de copines, je suis la première à me marier. Donc, hormis le grand B.a.-ba, j’ai tout à apprendre.

Mais ça, c’était avant que je ne tape pour la première fois dans mon moteur de recherche les mots magiques : « blog mariage ». L’équivalent du « sésame, ouvre-toi » de la caverne d’Ali Baba.

Quand j’ai découvert Pinterest

Pinterest, j’en ai vaguement entendu parler, mais je n’en vois pas (encore) l’utilité. Un truc où on épingle virtuellement des photos ? Bof. J’aime l’odeur du papier, les beaux stylos, écrire. Je suis trop matérialiste pour cette nouveauté.

Mais entrer dans la peau d’une future mariée te donne une âme d’aventurière (celles qui l’ont vécu peuvent témoigner : la bride-to-be se met à tester des choses qu’elle n’aurait jamais faites dans la vie courante…). Alors je me lance, je crée mon premier tableau et je commence mes premières recherches.

Et, faible que je suis, je deviens accro. J’épingle au petit déj’, à la pause de midi depuis l’ordi du bureau, sur mes WC, devant la télé. J’installe l’appli dédiée sur mon smartphone, puis sur ma tablette. Et je succombe aux mails (ces petits vicieux) qui me font des propositions d’épingles selon mes goûts, je clique dessus. Je me transforme en serial épingleuse, j’épingle même parfois plusieurs fois les mêmes photos sans m’en rendre compte.

Mon guide de survie au milieu de la weddingsphère

Crédits photo (creative commons) : FirmBee

Quand j’ai plongé dans la blogosphère

Les images de Pinterest ne suffisant pas à combler mon ignorance sur le monde du mariage, je me mets en quête de blogs sur le sujet. J’ai ainsi découvert qu’il existait des tendances mariage (je te l’ai dit, je pars de très loin en matière de mariage, cf la vision de cousine Véro), qu’on n’était même pas obligés d’offrir les sacro-saintes dragées à nos invités, qu’il existait des cérémonies laïques, qu’on pouvait se marier en juin à la mairie et en septembre à l’église si ça nous chantait et que c’était super in de garder ses boîtes de conserve pour en faire des centres de table.

Un vent libérateur m’a alors parcouru : tout devenait possible ! Se marier à la plage ? À l’étranger sinon, c’est original ! Ou dans une longère, faut qu’on déniche une longère, avec ses vieilles pierres, ce sera beauuuu. Et on fera un mariage sur trois ou quatre jours, pour en profiter un max. Et puis j’aurai des chaussures flashy, on louera une cabine photos ou un polaroid et on fera venir un groupe de jazz pour le cocktail, et on…

Bon, le constat, c’est que je me suis carrément emballée.

Mon guide de survie au milieu de la weddingsphère

Crédits photo (creative commons) : Lenadolch

Quand mon cerveau a dit stop

Abreuvé de toutes ces belles inspirations, mon cerveau turbine à plein régime. Des idées, j’en ai à la pelle. Dans ma tête se bousculent tous les détails que j’ai envie d’ajouter à notre mariage. Je m’éparpille dans tous les sens.

La raison tente de me rappeler à l’ordre : « nous n’avons pas vraiment un budget illimité… ».

Et puis c’est bien beau tout ça mais, au lieu de cogiter, il faudrait passer à l’action ! Là, ça se complique pour moi. Car oui, il faut que je t’avoue un truc. Je suis une fille réfléchie. Très, très, très réfléchie. Ça veut dire que pour me décider sur le moindre détail et pour faire des choix, j’y passe des plombes. Il faut que je compare, il faut que je sois sûre. L’approximation n’a pas ou peu sa place chez moi. Alors, je stresse. Je stresse parce que je n’arrive à choisir et à concrétiser mes idées. Tout ça parce que j’hésite entre deux bouts de tissus pour les liens des livrets de messe…

À ce moment-là, mon cerveau me dit stop : « nous n’avions pas parlé d’un mariage zéro prise de tête ?! »

Je prends alors conscience de plusieurs choses :

  • Tous ces trucs fun qu’on trouve sur la toile, c’est bien, mais si ça n’a aucun sens pour nous alors j’abandonne.
  • Quand je parle de trucs qui s’éloignent trop des traditions, je me rends compte que ça surprend, que ça désempare parfois, et même les plus jeunes. À force de vouloir être dans le vent, je m’éloigne de mes convictions. Mon but, ce n’est pas d’organiser l’anniversaire géant le plus fun de la terre, mais bien de me marier !
  • Alors oui, nous tenons à une cérémonie religieuse plutôt que laïque. Oui, mon futur mari veut me découvrir au bout de l’allée de l’église, de façon hyper traditionnelle. Non, je n’ai pas envie de dépoussiérer la première danse car mon Papa a à cœur de la partager avec moi (et même qu’on arrivera à faire un truc fun quand même !). Oui, on préfère un repas avec un traiteur pour s’enlever le stress de la préparation d’un buffet 4 jours avant.

Cette prise de conscience a été une vraie étape dans les préparatifs du mariage. Ça m’a permis de cibler mes vraies attentes, de les confronter avec mon Amoureux et de m’apercevoir qu’il avait envie de conserver des choses plus traditionnelles tout en étant le premier partant pour d’autres choses moins conventionnelles. En bref, on a appris à préparer un mariage à notre image, NOTRE mariage.

Mon guide de survie au milieu de la weddingsphère

Crédits photo (creative commons) : Unsplash

Quand j’ai décidé de m’organiser

Se rendre compte des choses ne résolvant pas tout d’un coup, il a fallu trouver une arme contre le stress des préparatifs que j’étais en train de m’infliger.

Alors, j’ai commencé par délaisser mon ordinateur et à laisser tranquillement mûrir les idées. Et c’est mon organisation légendaire qui m’a sauvé la mise. Moi, la compulsive de la to do list, du tableau Excel, du bloc-notes et du rétroplanning maison. Mettre à l’écrit m’a permis d’y voir plus clair, de faire le tri entre ce qui était « indispensable », « fun, mais à réfléchir », ou tout simplement « superflu ». Et tout est devenu plus évident. Simple finalement, hein ?

Du coup, si ça te dit, je te propose de partager dans un prochain article des petites techniques d’organisation concrètes, testées et approuvées ! Pour des préparatifs zeeeen…

Et toi ? T’es-tu beaucoup inspirée sur les blogs de mariage ? As-tu finalement laissé tomber plein d’idées de départ ? Qu’as-tu fait pour que ton mariage vous ressemble vraiment ? Raconte-moi !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



26 commentaires sur “Mon guide de survie au milieu de la weddingsphère”

    • Hihi, je crois qu’on a toutes plus ou moins un peu traversé cette période, qu’elle ait été très brève ou un peu plus longue ^^

  • C’est vrai qu’à trop suivre la weddosphère on s’y noit. Au cours de nos préparatifs je me suis rendu compte que de nombreuses choses que je trouves super trop originales peuvent ne pas être comprises par des gens qui ne passent pas 4h/jour sur les blogs et pinterest. Exemple : j’aime énormément les mariées qui ont une veste ou un gilet de couleur assorti aux chaussures. Le tout est de choisir la bonne couleur pour aller avec monsieur. Je demande donc l’avis à ma maman (plutôt jaune ? rouge ? bleu ?), appuyée de jolies photos de pinterest bien sur, et là elle me répond : mais pourquoi tu voudrais mettre une veste de couleur, ça donne l’impression que tu as oublié d’en acheter une et que t’as pris le 1er truc qui te tombe sous la main…. Même réaction de mon chéri…. Bon d’accord… je n’avais pas vu les choses sous cet angle là mais soit …
    Tout ça pour dire qu’une touche d’originalité sera surement très bien perçue, mais trop d’originalité déstabilisera surment tes invités dont le dernier mariage aura aussi surement été celui de ta cousine il y a 10 ans…
    J’espère que ton prochain article viendra vite !

    • Oui, et puis au-delà de ce que peuvent penser les invités, l’important, c’est aussi de se reconnaitre là dedans… pour moi, un mariage à notre image, c’est finalement un mix entre nos idées originales, et les traditions qui nous tiennent à coeur 🙂 mais il n’empêche qu’internet regorge de top idées, même si le plus dur, c’est de faire le tri !

      Hum, de mémoire mon prochain article est planifié pour dans 15 jours 😉

  • Ton témoignage est intéressant car j’ai fait un cheminement un peu différent. Je pensais savoir parfaitement ce que je souhaitais, tout était calé et j’ai tout envoyé promener à moins de 4 mois du jour J pour changer pas mal de choses chronique sur le sujet très bientôt). Et puis j’ai aussi laissé tomber Pinterest et les blogs (sauf Melle Dentelle of course) et me voilà redevenue très zen. On peut vite se laisser prendre dans une course sans fin avec les infinies possibilités du Net.

    • J’ai hâte de lire ta chronique sur le sujet alors ! Et pour moi aussi, au final, trop d’idées et de Pinterest pouvait être une source de stress, ça va bien mieux en prenant du recul là dessus, tu as raison !

  • Ah, moi aussi je me suis retrouvée à épingler plusieurs fois la même photo sur Pinterest !

    Pour arrêter de me noyer dans les idées, j’ai utilisé la technique du « mind mapping » : sur un papier, on écrit le nom d’une idée, et on écrit à proximité le nom des idées qui y sont liées. A l’inverse, les idées qui ne sont pas liées seront écrites plus loin. On peut tracer des traits entre les idées pour voir lesquelles sont liées entre elles. Ca m’a permis d’abandonner les idées qui n’apportaient pas grand chose, ou de creuser les idées les plus cohérentes.

    J’ai hâte de connaître tes techniques d’organisation !

    • Ah elle est top ta technique, c’est vrai que ça peut aider à faire le tri ! Ce qui m’a aidée, de mon côté, ca a été de laisser tomber dans un premier temps mon ordinateur, car je me suis vite rendue compte que certaines idées restaient dans un coin de ma tête alors que d’autres s’étaient très vite évaporées, et ensuite, d’écrire ! Prendre du recul sur les tendances, je crois que c’est la clé d’un mariage à notre image 🙂

  • Haha cet article me fait plaisir mademoiselle Peach, comme beaucoup j’ai succombé à la weddingsphere ! En effet ce genre de pratique peut vite faire monter le budget ^^ pour ma part je trouve que j’ai trop longtemps cherché à vouloir suivre la tendance aussi, entrer dans le moule et « faire ce qui est in », j’essaye de m’en détourner car je trouve que finalement on retrouve souvent les mêmes choses, les mêmes ambiances (heureusement qu’il y a mademoiselle dentelle où j’apprécie réellement d’avoir des témoignages de mariages très différents les uns des autres… c’est ça la vraie vie 😀 ) et on ne s’y retrouve pas trop au final. Je trouve que tu as bien fait de te recentrer sur les choses qui sont essentielles pour toi, je suis sûre que ça rendra cette journée encore plus spéciale à vos yeux !

    • Ahah, je vois qu’on a toutes été un peu faibles, mqis qu’on a su se resaisir 😉

      Et oui, ce que tu dis, c’est vraiment ça : à force de vouloir être dans le vent, on fait toutes les mêmes choses, et.. où est l’originalité finalement ? Et tu as raison, on peut vite se retrouver à exploser le budget, pour des détails souvent négligeables en plus… vive Mlle Dentelle et ses mariages divers et variés ! 😀

  • Oh Mademoiselle Peach comme je comprends ! Nous imaginons qu’en état « novice » de la weddingsphere, nous n’aurions pas tous les petits tracas sur les détails, les mises en forme, la cérémonie…du mariage. J’aurais tendance à dire que c’est faux et que justement, c’est bien pire ! Nous ne sommes pas préparés, nous n’avons que peu d’expériences -parfois particulières sur les mariages des proches- et pour le nôtre, même si nous voulons quelque chose de merveilleux, nous sommes perdus…Pinterest-ennemie numéro 1-, blogs, et sites en tous genres nous embrument l’esprit et nous avons l’impression que ce n’est que bonheur et licornes. Pourtant au moment où les décisions s’imposent, pour cause de budget ou tout simplement de raison, la future mariée est INCAPABLE de choisir et chaque chose à laquelle elle renonce, et ce même si elle ne la connaissait pas la semaine passée, est un sacrifice énorme, à la limite de « mon mariage sera raté si nous ne faisons pas une cérémonie au claire de lune avec une chorale de grenouilles et un orchestre d’oiseaux moqueurs. C’est là que le fiancé formidable peut intervenir et remettre les idées claires. Ou bien la future mariée, après quelques larmes et quelques angoisses supplémentaires (comme si elle en avait besoin, hein !) peut se concentrer sur les envies de son couple et créer un mariage qui lui ressemble. La plupart du tout, cela arrive au tout début de la mise en route et il est presque impératif de faire une petite pause « mariage », histoire de repartir sur de bonnes bases. Courage Mademoiselle Peach peu importe le mariage que tu choisiras, il sera parfait car ce sera le tien ^^

    • Mlle Snowhite, je n’aurais pas dit mieux ! Heureusement que nos amoureux savent aussi nous faire rédescendre sur terre… 😉

      Tu es mignonne en tout cas ♡on espère que ce sera une belle journée, parfaite ou pas, mais c’estvsûr ce sera bien la nôtre !

  • C’est rigolo j’ai l’impression d’avoir écrit cet article tellement il se rapproche de mon expérience 😉
    Premiers du groupe à se marier. Point de comparaison : mariage il y a 10 ans alors oui tous ces sites, blogs ont été une réelle source d’inspiration mais on s’y perd aussi vite qu’on y est rentré 🙂 A toujours vouloir la chose la plus tendance la plus fun etc. Heureusement que Mlle Dentelle est la pour nous faire redescendre sur terre ^^
    Hâte de lire la suite des préparatifs !!!

  • Salut Mlle Peach !
    Contente de lire une de tes chroniques, justement je me demandais quand serait publiée la prochaine 🙂

    Alala oui Pinterest c’est à la fois magique et un enfer ! Je connaissais depuis un petit moment et quand mon chéri m’a fait sa demande je me suis complétement lâchée, comme toi, je pintais des choses plusieurs fois … (au moins ça veut dire qu’on est cohérentes).

    Mais je suis assez fière, j’ai réussi à me calmer assez vite une fois que j’avais trouvé à peu près tous les éléments de déco dont j’avais besoin. Et j’ai fait un test de ma table il n’y a pas longtemps et je suis vraiment très contente parce que ce que j’ai fait ressemble vraiment bien à ce que j’ai aimé sur Pinterest et les autres blogs de mariage.
    Il faut un juste milieu et savoir se raisonné à un moment donné, je suis comme toi, je suis plutôt papier, stylos, listes bien propres faites à la main, du coup j’ai couplé mon tableau pinterest à un petit calepin Moleskin qui me suit partout et peut accueillir toutes mes réflexions et mes idées à n’importe quel moment (car ça carbure aussi dans ma petite tête à n’importe quel moment de la journée).

    Bref, soyons nous-mêmes le jour de notre mariage, c’est aussi ce que nos invités attendent de nous.

    • Hé c’est marrant, moi aussi j’ai un petit carnet qui me suit partout pour satisfaire mon imagination un peu envahissante ! 😉

      Je suis contente que tu aies trouvé la déco parfaite pour tes centres de table, ça ressemblera à quoi alors ?

  • Ouéééé la tribue des « premiers à se marier et qui découvrent la weddingspère » !!!! On est nombreux dans le même cas 😀
    Tu te doute de ce que je vais de dire : « aaaha je me reconnais trop dans ce que tu écris » et en plus tu l’écris super bien au massage (la caverne d’ali baba…. j’aurai pas trouvé mieux bravo!!)
    De mon côté, les derniers mariages en date de nos deux familles réunies datent des oncles et tantes, soit, des années 90. Misèèère ! Du coup nos préparatifs désemparent certaines personnes : « ha ? un traiteur ? mais on a toujours tout fait dans la famille (*version buffet pas très très classe*), c’est un truc de riche non ? », ou encore « Un DJ ? quoi ? mais, heeeu il est invité ? ah il anime ??? mais il va parler tout le temps ? au micro en plus ??? c’est bizarre comme idée! »…. mdr ! oui c’est vrai que certaines personnes vont être un peu déstabilisées pendant notre jour J. Mais qu’est ce que c’est bon d’avoir tous ces outils à portée de main, de préparer à fond son mariage, de se l’approprier, de le personnaliser …. !!!! Je ne m’en lasse pas !

  • Ah!!! Moi aussi, je me reconnais dans ton témoignage!!
    Il y a tellement de choses sur la toile!!
    En plus m’y prenant plus d’un an à l’avance, je pense que j’ai pas fini!!
    Moi, mon dernier exemple de mariage, c’était le mien il y a plus de 10 ans… Et tout ce que je veux c’est ne pas refaire le même!!

    Bon courage à toi!

    • Ah oui, je comprends que tu aies envie de faire un mariage complètement différent du 1er 😉 et c’est sûr que quand on s’y prend à l’avance, on a encore plus de chances de s’y perdre, moi la 1ère, avec mes 2 ans en avance hihi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *