Pour nous, se marier à la mairie, c’est très important !

Bon, allez, on ne va pas se mentir.

Combien de fois tu as râlé en pensant à cette cérémonie à la mairie, qui allait durer dix minutes à tout casser, avec lecture de textes de loi tout aussi soporifiques les uns que les autres.. ? Alors, combien ? Souvent, la mairie n’est qu’une formalité pour les futurs mariés.

Salle des mariages Ben & Aurore Photos

Crédits photo : Ben & Aurore Photos

Ce n’est absolument pas notre cas. Sortons un peu les violons et les trompettes, et viens donc par ici que je te raconte pourquoi pour nous, se marier à la mairie, c’est très important.

La non-place de la religion

Mettons les pieds dans le plat.

Nous sommes à 100 % athées, dans notre couple. Je ne dirais même plus : à 200 % ! Si je suis passée par le catéchisme à un moment de mon enfance, je crois que c’était parce que je riais bien avec mes camarades. Et surtout, que j’étais très curieuse de l’Histoire…

Prenons maintenant Grumpf. Il n’a reçu aucune éducation religieuse. Mais quand je dis aucune, c’est vraiment AUCUNE. Il est allé deux fois à la messe : une fois parce que son métier le lui demandait (oui, il a un drôle de métier…). Et une autre fois pour l’enterrement d’un proche. Et comme il est ultra-rationnel, il n’a rien compris et surtout, il a trouvé ça très sombre. Il faut dire aussi qu’il y est allé en plein hiver à chaque fois, ce qui n’aide pas à sentir “la chaleur” religieuse…

Quand on a annoncé notre mariage, il était évident que nous n’irions pas à l’église.

Cela a soulagé mon père et contrarié ma mère, qui est pourtant très en colère après Dieu depuis quelques années. Parce que, dans ma famille maternelle, “ça fait mariage” d’aller à l’église. Même si on ne croit pas. Même si on ne va plus à la messe depuis belle lurette.

Nous avons trop de respect pour l’Autre en général, et pour les croyants en particulier : nous ne voulions pas faire perdre son temps à une paroisse. Quand on n’est pas intéressé, on fait vraiment n’importe quoi et on est des élèves insupportables. Alors faire plaisir à ma mère sur ce point, c’était impensable !

En revanche, ce qui nous semblait très important, c’était la mairie.

On voulait se marier dans une belle mairie, une mairie du 19ème siècle, avec un bel escalier et une belle salle des mariages. Si on était restés à Toulouse, on aurait pu le faire dans la belle salle du Capitole. Mais nous sommes à Paris. Notre mairie d’arrondissement est absolument géniale. Cependant, nous ne voulions pas faire deux journées pour notre mariage, car Grumpf avait une revendication : faire en sorte que ses parents soient là à la mairie, et qu’ils ne fassent pas le chemin juste pour cela.

Alors on s’est tournés vers la Haute-Marne, pour faire une seule et unique journée. Et notre mairie est du 19ème siècle, avec une salle très correcte !

Des valeurs et un contrat républicain

Pour nous, le passage à la mairie est absolument capital.

Nous marier sous le sceau de la République est un vrai geste pour nous, qui ne croyons en aucun Dieu ni en aucun rituel. La représentation de la République, des théories qu’il y a derrière, nous parle vraiment et nous permet de nous réjouir de ce passage. “Liberté, Egalité, Fraternité” est la devise qui pourrait résumer nos valeurs les plus fortes. Nous avons été très émus, aux deux mariages où nous sommes allés, d’entendre les textes de lois : nous avons tous les deux essuyé une larme, et je sais que je vais pleurer le jour J sur cette lecture. Le texte sur la famille et sur les obligations qu’elle comporte est toujours un grand moment pour moi.

Pour nous, la mairie est capitale, car, si jamais nous nous séparons, ce sont ces fameuses dix minutes qui vont nous protéger, qui auront établi des règles, dès le début. Car, en France, en cas de divorce ou de décès, c’est la loi qui régule.

Alors c’est sûr, on peut reprocher à la mairie de ne pas être assez personnelle. On peut vivre la cérémonie civile comme un moment annexe de son mariage. Mais pour nous, ce ne sera pas le cas.

On veut être traités comme tout citoyen français. On ne demande pas une cérémonie à rallonge, ni un discours personnalisé. On veut simplement que l’officier d’état civil fasse son travail, et s’engager réellement l’un envers l’autre, selon les lois de la République.

On a sûrement un avis très tranché sur cette histoire. Ce sont sûrement notre histoire familiale et notre construction personnelle, qui nous ont conduits à penser cela. Mais j’ai tellement l’impression, en ce moment, de voir plein de mariages à l’église et d’entendre ce même discours sur la cérémonie civile que je m’interroge réellement sur la signification de ce passage…

Je comprends parfaitement que les rituels religieux conduisent à passer à l’église, au temple, à la synagogue ou à la mosquée. Mais je ne comprends pas cette désaffection profonde pour le mariage républicain !

Parce qu’un mariage, qu’on pense que ce soit de l’amour, plus que de l’amour, des pompons, des valeurs partagées ou un avenir commun, ça reste avant tout un contrat passé entre deux individus. C’est d’ailleurs pour cela qu’on signe à la mairie, qu’on publie des bans quelques semaines à l’avance et qu’il faut des témoins : pour dire que les mariés sont consentants, et qu’ils savent qu’ils signent un contrat l’un envers l’autre.

Ce n’est pas très glamour, et l’amour est loin dans tout cela. Mais c’est quand même la réalité : un mariage, c’est un contrat entre deux individus !

Après, tu peux manger de la choucroute, faire une raclette, louer un château, partir à l’autre bout du monde, mettre une robe à pois… Cela ne changera rien à la valeur de ce contrat. Mais promis, je t’expliquerai rapidement notre cérémonie d’engagement, qui vient justement compléter ce passage à la mairie et qui évitera un PowerPoint pourri à nos témoins qui va être aussi un grand moment de joie pour nous !

Et toi, tu vois aussi la cérémonie civile comme une corvée, ou bien tu en comprends le sens et les enjeux ? Tu revendiques la valeur républicaine de ton mariage ? Dis-moi ce que tu en penses…

A propos de Ben & Aurore Photographie

Ben & Aurore sont un couple de photographes professionnels, spécialisés dans les reportages de mariage. De votre première rencontre avec eux jusqu’au au jour J, ils vous proposent un accompagnement et un suivi personnalisé. Ils se déplacent dans toute la France et ont même développé une formule qui vous fait voyager.

Pour en savoir plus : www.benaurorephotos.fr ou 06.23.60.24.83.


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



59 commentaires sur “Pour nous, se marier à la mairie, c’est très important !”

  • J’aime ton article !
    D’abord, parce que vous n’avez aucun lien avec la religion, donc vous refusez d’y aller parce que ça fait mariage. J’aime les couples qui agissent comme ça !
    Je suis d’accord avec toi que le passage à la mairie est importante. Sans ça, on ne sera jamais marié en France !
    Moi qui suis pratiquante religieusement, je ne me vois pas ne faire que la mairie, mais ce n’est pas pour ça que je trouve qu’à la mairie ce n’est qu’une histoire de papier. En effet, ce sera moins préparé qu’à l’église, pas x rencontres de préparation, choix de chants, textes… (ça m’arrange aussi, parce qu’organiser deux cérémonies comme à l’église, je ne crois pas que j’en aurai le temps !) Mais essentiel pour bâtir notre future famille.
    Merci pour ton article !

    • Je suis contente que mon article ne froisse pas les gens croyant. J’ai tellement de respect pour ceux-ci que notre point de vue peut faire un peu “anti-religion”. Mais ce n’est pas le cas.
      Merci en tout cas de ton éclairage ! Et des compliments !
      A très vite

  • Merci merci d’avoir écrit ce post, je suis tellement d’accord avec toi, surtout dans ces temps troublés, et aussi comme toi je pense que aller à l’église quand on est pas croyant c’est vraiment un énorme manque de respect, à croire que le mariage c’est uniquement un décor des traditions et non un engagement

    • Je ne pense pas que c’est un manque de respect et cela peut se comprendre dans certaines familles. Mais on pense que nos familles sont prêtes à casser ce cercle et peuvent accepter notre choix.
      Parfois, on n’a pas trop le choix.
      Merci en tout cas de ton commentaire et de ton avis !
      A très vite !

  • J’adore ! Pour nous pareil, la mairie c’est ça qui compte ! Pas de cérémonie religieuse bien que nos mamans la réclament. Et exactement comme toi, j’ai la larme à l’œil à chaque fois que j’entends les textes de loi.
    Je suis déjà avec attention toutes t’es chroniques, mais là, mademoiselle sourire tu m’achèves.
    Sinon rien à voir mais monsieur grumpf ne serait pas anthropologue par hasard ?

    • Ahahaha : Je t’achève carrément ! 🙂
      Merci en tout cas de me suivre comme cela et je suis contente si tu trouves des ressemblances dans mon récit avec vos préparatifs.
      Grumpf n’est pas anthropologue mais n’est pas loin de ce métier… hihihihihi
      Merci pour ton commentaire à et très vite !

  • Nous n’avons été qu’à la Mairie, donc je ne peux que valider ton article ! Bon ok, nous c’était Mairie à rallonge, mais pour moi ce passage devant Monsieur le Maire était important !

    • Mais la mairie à rallonge c’est bien aussi ! Juste on ne se voit pas le faire… On aime trop notre cérémonie dans un pré.
      En tout cas merci pour ton commentaire ! Et à très vite !

  • Très bon article!
    Et bien que nous fassions une cérémonie religieuse, je suis très triste que le mariage civil ne se fasse pas le même jour que le religieux. Je pense comme toi que le civil est celui qui nous lie légalement, un véritable contrat d’engagement. Et donc presque plus important pour moi que le religieux (mais je ne sous-estime pas ce dernier).

    • Merci pour le compliment !
      Oui c’est vrai qu’il est dommage qu’on sépare les deux. Mais c’est surtout qu’il faut bien faire la part des choses entre Eglise et Etat. Enfin c’est surtout nous… On fait bien la part des choses et je comprends aussi que cela soit très important pour de nombreux couples.
      A bientôt !

      • J’aurais bien voulu faire les deux le même jour mais on ne peu pas se marier le samedi là où nous faisons le religieux, sauf le 1er samedi du mois. Et le gite n’était pas libre ce jour là…

  • Je me marie à l’église, on a séparé le mariage religieux et le mariage civil, on se marie donc civilement à 9h30 le lundi matin MAIS c’est important pour nous et je te rejoins donc.
    Et ce n’est pas parce qu’on fait un truc informel au mariage civil que ça veut dire qu’on s’en fiche. En fait, je trouve que ça recentre sur l’important de cet étape…
    Donc quand on me demande quand je me marie, je dis toujours les deux dates, non mais… (J’ai donc décidé que nous fêterons nos anniversaires de mariage pendant 3 semaines…)
    Bon, je sais, je me répète, j’ai déjà dit tout ça dans mon article sur les valeurs et le mariage en deux temps… Bref, merci encore pour cet article mlle sourire 🙂

    • Oh mais je ne vise personne hein ! J’explique juste ma vision 🙂
      Et je sais que pour toi c’est important !
      Merci en tout cas pour ton commentaire et j’attends ton article sur la préparation de votre mariage à l’église !

  • comme d’habitude super article.Nous aussi ça sera mairie,et pour les mêmes raison que toi pas église,d’ailleurs nos 4 filles sont baptisées républicain,car pour nous il était important qu’elles aillent des parrains,marraines,et la aussi je trouve que les textes de loi énoncés prennent tous leurs sens.Et moi aussi j’ai toujours ma larme pendant la cérémonie à la mairie.

  • Super article comme toujours. La mairie c’est non seulement indispensable mais surtout c’est important de s’unir devant la loi car c’est elle qui prime en cas de pépins.
    Je te rejoins totalement sur le fait que le mariage soit un contrat entre deux individus. Chez moi c’est même plus. C’est un contrat entre deux familles. Par contre la cérémonie qui revêt le plus d’importance à mes yeux c’est le mariage traditionnel pour les différents rituels qui te font passer dans le cercle des initiées. Et je n’abuse qu’un peu en parlant de cercle des initiées !

    • J’ai plus de difficultés avec le contrat entre deux familles, parce que je vois toujours le côté “la femme donnait à une autre famille”. Mais c’est un peu exagéré !!!! 😉
      Merci pour ton commentaire et à très vite !

  • Je te rejoins entièrement sur ton premier point. Pas la peine de faire de mariage religieux si aucun des 2 n’est croyant. C’est juste être respectueux des croyances de chacun !
    Par contre, le mariage civil pour moi n’apporte pas grand chose car comme tu le dis c’est un contrat ! Et qui dit contrat, dit possibilité de rupture. Et ce n’est pas comme cela que j’envisage le mariage, ce n’est pas un truc que l’on peut rompre (de plus en plus facilement…)
    J’ai tout à fait conscience que cette vision est carrément “formatée” par ma foi catholique ^^

    • Je ne pense pas que tu es une vision “formatée”, loin de là. Je comprends parfaitement les fondements de ta foi et que le mariage soit un sacrement.
      Je vois aussi le mariage comme un engagement qui va durer, et nous connaissant, on fera toujours en sorte que cela dure, mais sous les lois de la République.
      Je te remercie très fort de ton commentaire <3

  • Merci beaucoup pour cet article… En effet, faut il rappeler sur ce blog qu’en France, le seul mariage qui compte officiellement, c’est le mariage à la mairie ?
    Le mariage religieux, c’est une question de croyance, (chacun est libre d’avoir la sienne et de faire ce qu’il veut…) mais quand on sort de l’église, on n’est pas “mariés” aux yeux de la loi !!!
    Et le mariage religieux catholique représente moins de 30% des mariages en France en 2014, ce qui est loin d’être le cas sur ce blog où il largement sur-représenté !!!…
    Merci donc de remettre les choses à leur place et de d’honorer les valeurs de notre République!!!

    • Beaucoup de chroniqueuses se sont mariées seulement à la mairie et avec une cérémonie d’engagement : Mme Winkle, Madame Tout-Court, Madame Creamy, Madame PIvoine et Madame Dentelle, entre toutes les autres. Sur Mademoiselle Dentelle, on essaye d’avoir tous les points de vue et il était donc aussi normal que je donne le mien.
      J’ai expliqué mon point de vue aussi parce que dans ma famille, on est assez choqué que je ne me marie pas à l’église. Et je pense que les lectrices peuvent aussi avoir besoin d’argument ou de se défouler !
      Merci en tout cas pour ton commentaire et à très vite pour de nouvelles aventures ! 🙂

  • Merci pour cet article! Nous avons globalement les memes visions que vous, pas d’église mais une ceremonie laique à la place. La mairie est importante pour moi puisque ce sera le “début” du mariage (hors préparatifs et mise en lumière évidemment), le début de notre vie de famille légalement reconnue, le début de ce contrat entre nous… Bref un peu le socle. Et je suis contente, notre mairie est très jolie, toute en pierres 🙂
    Voila
    A+
    Kari e

  • Pour moi, le mariage civil c’est le seul qui compte. Je comprends très bien que ce soit différent pour les personnes qui ont la foi, mais quand je vais à un mariage à l’église, ça représente pour moi une corvée que je me coltine pour faire plaisir aux mariés (ça c’est important, mais je ne ressent aucune émotion associée). et je sais que c’est important pour beaucoup, mais une cérémonie d’engagement civil ce serait pareil, je le ressens comme une copie au rabais de la cérémonie religieuse quand celle-ci n’a pas de sens pour les mariés.
    Dans ma vision, le mariage c’est tout faire pour protéger au mieux l’être aimé en cas d’accident de la vie. la solidité de l’union, c’est dans la vie commune qu’elle se construit, pas parce que une institution dit que c’est indissoluble (des divorcés mariés à l’église, on en connaît tous) ou parce qu’on mis des falbalas dans une cérémonie. Après c’est aussi l’occasion de faire la fête en rassemblant les 2 familles qui ont parfois peu de chances de se revoir un jour, avec les amis. C’est poser les fondations légales d’une construction personnelle. Après, ma vue est très liée à mon histoire familiale (depuis mes arrière-grands parents). De la même façon, pour ma génération, le chois de ne pas se marier ce n’est pas le refus de s’engager, c’est se dire que rien n’est acquis et qu’il faut refonder le lien tous les jours.
    Je vais fêter cette année mon 30ème anniversaire de mariage.

    • Oh Claudia ! 30 ans de mariage ! C’est super !
      C’est aussi super de se dire qu’on a des lectrices qui sont déjà mariées et qui viennent nous suivre !
      J’ai un peu de mal avec la copie au rabais que tu penses voir dans la cérémonie d’engagement. La spiritualité ne se voit pas seulement dans une église et on peut croire très fort en son couple et à son avenir. Nous on fait une cérémonie laïque, car on veut aussi se dire des mots doux 🙂
      Après sur ta vision de l’Amour, je suis d’accord !
      Merci en tout cas pour ton commentaire et à bientôt !

      • En fait, j’ai fait la connaissance du blog de Mlle dentelle parce que ma fille se marie cet été.

        Quand je disais copie au rabais, c’est pour moi (et c’est sans doute un truc e génération), je ne veux pas dire que je le considère ainsi pour celles qui souhaitent passer par là. C’était juste parce que pour moi, le mariage à l’église se suffit à lui-même. Mais je n’ai pas non plus eu un mariage en série dans une grande ville, je pense que ça change pas mal le point de vue.

  • N’ayant comme vous deux ni l’un, ni l’autre de croyance religieuse, on trouvait cela hypocrite de faire quand même un mariage à l’église, juste parce que le décorum nous plaisait 😉
    Le mariage est avant tout une union administrative (deux athées au 21e siècle, je ne vois pas ce qui pourrait nous intéresser d’autre d’ailleurs !). Le passage par la mairie avait donc toute son importance pour mon futur mari qui voit ça comme la reconnaissance officielle aux yeux de tous de notre mariage. J’ai insisté pour ma part sur une cérémonie d’échange des alliances le jour même, organisée sur notre lieu de réception, parce que ce sera le seul symbole de notre union, la trace de notre mariage qu’on gardera à notre main toute notre vie donc je trouvais ça important.

    Par contre, les valeurs habituellement “vendues” de laïcité/liberté/non-religion quand on ne fait pas de mariage religieux me dérangent… Dans mon entourage et dans les centres d’action laïque, les gens laïques le sont parce qu’ils “détestent” les religions et se servent de ce genre d’événements pour montrer leurs “croyances”. Je ne fais pas une cérémonie non-religieuse en plus de la civile parce qu’on veut montrer que nous sommes non-croyants et que nous croyons en la liberté de chacun et pas en un dieu et blablabla … Nous, on le fait parce qu’on voulait quelque chose de plus intime, sans avoir la connotation “c’est devant Dieu”.
    Je trouve que cette différence entre “cérémonie laïque” et “cérémonie intimiste” est fondamentale !

    Je trouve que votre façon d’être en phase avec le mariage civil, républicain, est très belle et très pragmatique à la fois, ce qui n’est pas facile à concilier, il faut avouer ! 😉

    • Merci pour ton long commentaire !
      Je suis d’accord avec toi sur les valeurs qui peuvent apparaître dans certaines cérémonies d’engagement. Nous on aime beaucoup le mot laïque mais c’est notre construction personnelle et cela n’a rien à voir avec un sentiment “anti-religieux” mais parce qu’on se reconnait dans ce terme. Ensuite, nous allons faire une cérémonie aussi de promesses, parce qu’on est des gros romantiques et qu’on aime bien se dire qu’on s’aime. Fort.
      Merci en tout cas pour ton point de vue ! J’aime bien avoir le point de vue des lectrices sur leurs valeurs. Ca nous enrichie !
      A très vite 🙂

  • Encore un très bel article Mademoiselle Sourire !
    Comme je comprends et partage ton avis sur la question … figure toi que Lamoureux voulait aller à l’église parce que ça fait mariage …. mais pour ma part, cet unique argument est irrecevable …. il aurait été pratiquant j’aurai accepté, respecté … là non ! Mais être athée ne veut pas dire ne pas avoir de valeur …. j’ai donc sorti les arguments mairie personnalisée ou mairie + cérémonie laïque où l’on partagerait les valeurs importantes à notre couple …a priori on avance sur ce point là !
    Enfin à priori …. parce que Lamoureux est d’origine Italienne, ses cousins ont une chapelle d’alpage, dans un décor à couper le souffle … et m’ont présenté le prêtre du village ….. débat relancé …. m’enfin j’attend la demande officielle …. j’ai le temps de préparer un “dossier mariage” le plus convaincant possible !

    • Ah oui la chapelle dans les alpages c’est plus que sympa ! Et si vous l’utilisiez sans faire de cérémonie religieuse ? C’est peut-être possible aussi…
      En tout cas réfléchissez bien et n’ayez aucun regret !
      Merci pour ton commentaire et à très vite !

      • Tu as vu juste …. c’est envisagé comme décor …. et puis rien n’empêche de lire un texte religieux non plus …. bon le hic quand même c’est de faire monter les mamies à 2700 m d’altitude … le papy lui serait plus que ravi !!!!!

  • pour moi aussi la mairie est le passage important

    nous sommes divorcés tous les deux mais comme nous n’étions pas passé à l’église pour nos premiers mariages nous aurions pu cette fois nous marier à l’église mais ça n’a pas été notre choix.
    D’une nous ne croyons en aucun dieu et de deux le mariage à l’église parce que ça fait mariage perso je peux pas
    belle maman est déçue, tant pis, ça ne sera pas sa seule déception (j’attends toujours que mon chéri lui annonce qu’il ne portera pas de costume complet pour le mariage et qu’on a dit aux invités de venir comme ils voulaient y compris en jean si c’étaient ce qu’ils voulaient)

    bref pour nous la mairie est l’étape importante de notre mariage la seule qui compte vraiment

  • Ton article déchaîne les passions !!
    Je fais souvent bondir les gens quand je dis que je ne me marie pas par amour… Mais pour que la société nous reconnaisse comme les piliers d’une nouvelle famille.
    Et puis aussi, parce que je râle sévère (bon, en fait je pique une colère) quand des gens vont à l’église pour se marier alors que le reste du temps ils n’en ont rien à faire (voire crachent sur cette institution et ce qu’elle représente), juste parce que “ça fait mariage”, et que “tu comprends, la mairie est trop petite, et l’église est tellement jolie”.
    Nous nous sommes mariés à la mairie fin 2012, et cette année nous enchaînons nos 2 mariages religieux, car nous sommes chacun croyants et pratiquants, et assez impliqués dans nos communautés. Ce sont là 3 actes fondateurs de notre nouveau statut de ‘famille’, essentiels pour bâtir notre avenir commun.
    Encore des articles comme ça stp !! 😉

    • J’aime beaucoup créer du débat. Déformation professionnelle je crois…
      Merci en tout cas pour ton long commentaire ! C’est très appréciable d’avoir tous ces points de vue 🙂

    • C’est vrai que le mariage civil en soi n’est pas un acte d’amour: le mot amour n’apparaît à aucun endroit dans le code civil! Le sens social du mariage civil est essentiel pour moi et j’adhère complètement à ce que tu dis. Le mariage civil vise à avoir une existante officielle en tant que couple, à assumer des devoirs et bénéficier de droits… Si c’était un acte d’amour, cela voudrait dire que les couples qui optent pour le pacs ou l’union libre ne s’aiment pas vraiment! L’amour réside dans la volonté de vivre ensemble

  • Je suis croyante. Mariée récemment.
    Et pourtant, le passage à la Mairie a été très important pour moi!
    C’est la reconnaissance du couple face à la République, à la société. Très solennel même si c’est court. La lecture des actes, la remise du livret de famille qui nous suit toute notre vie et où chaque enfant né de l’union sera inscrit dans la filiation! Ouah, c’est loin d’être anodin!

    • Merci pour ton commentaire ! Je suis contente aussi que les gens “croyant” me donnent leurs points de vue 🙂
      A très vite !

  • Je suis d’accord avec toi sur le fait que la cérémonie civile a son importance et que le fait de s’engager devant la loi est un engagement à part entière qui est en soit très émouvant. Maintenant je vais laisser parler mon cœur et ma foi et pour notre part ce qui fait que notre passage à la mairie n’a pas de signification c’est qu’il manque “l’indissolubilité” comme si justement le mariage n’était qu’un contrat que teeellement de personnes ont déjà rompu. Notre religion et donc notre passage à l’église apporte l’indissolubilité et notre engagement devant Dieu et tous ceux qui nous aiment prend vraiment sens.
    Mais ce n’est que notre sentiment.

    • Je me permets de répondre car le caractère indissoluble du mariage à l’église me gêne. Il y a aussi de trèèèès nombreuses personnes qui certes n’ont pas rompu leur mariage religieux (impossible) mais ne vivent plus ensemble et se sont même remariées à la mairie. Croire qu’il est important de se marier devant Dieu oui mais pour le caractère indissoluble je n’adhère pas vraiment. Ces gens qui après se séparent doivent plutôt ressentir cette union comme une épine au pied après non ?

      • Oui ce caractère indissoluble est comme une épine au pied des couples divorcés… Mais mon fiancé et moi-même avons été éduqués dans des familles où le divorce n’est pas envisageable. Donc nous croyons vraiment au caractère indissoluble de notre union devant Dieu.

      • Vous mettez en avant des arguments très intéressants. Je crois qu’il faut bien séparer les croyances et les institutions. Il est en effet dommage que certaines personnes qui se remarient ne puissent pas le faire en montrant leur foi. Mais si l’institution a mis en place tout cela, c’est aussi parce qu’elle est garante de croyances collectives. Et le divorce, si on reprend tout l’historique, n’est véritablement possible que depuis les années 60 (je parle là du divorce, pas le fait de répudier son épouse… )Le mariage a été voulu pour stabiliser la société. C’est aussi pour cela qu’il n’est pas possible de se remarier à l’église, car un re-mariage n’est pas synonyme de stabilité de la cellule familiale. (pour l’institution religieuse… Pas pour moi… Je suis le fruit d’un re-mariage hein :p )

  • Il y a déjà beaucoup de commentaires, mais je viens quand même rajouter mon grain de sel.
    Je me suis mariée à l’église car Dieu est important dans ma vie. Mais je ne considérais pas pour autant le mariage civil “juste comme de la paperasse”. Je l’ai même écrit dans ma lettre d’intention pour le mariage religieux, et le prêtre qui nous a marié m’a dit que c’était la première fois qu’il voyait ça mais que ça ne l’étonnait pas de ma part. Lors du mariage civil, on s’engage devant la loi et devant la société. La famille est la plus petite cellule sociale, et quelque part, elle est aussi garante des valeurs de notre pays par l’éducation que les parents s’engagent à donner à leurs enfants. Car au moment du mariage civil, on s’engage l’un envers l’autre, mais on s’engage aussi vis à vis de la République !

    • Merci de ton commentaire et de ton expérience ! Cela me réjouit beaucoup de voir de nombreux croyants mettre en avant leur “foi” en la République !
      A très vite 🙂

  • Melle Sourire, je m’ajoute à la liste des heureuses chroniqueuses qui ne se sont mariées qu’à la mairie 🙂 D’ailleurs je n’aime pas trop ce “QUE” parce pour moi c’est le mariage civil qui est important, c’est celui-ci qui nous unit aux yeux de la loi ! Non croyants nous-mêmes, il nous était également impossible de faire un mariage à l’église pour le “folklore”, cela aurait vraiment été un manque de respect envers l’église et les croyants. Ton article résume parfaitement l’état d’esprit qui était le nôtre, à l’époque (oui c’était il y a 2 ans) j’étais un peu lassée de lire ou entendre que la mairie ça ne faisait pas mariage. Cela dit nous avons pu personnaliser la cérémonie : un très bon ami de ma famille et conseiller municipal nous a mariés, nos témoins ont pu lire des textes, nous avons échangé nos voeux et c’est mon parrain qui a lu l’acte de mariage – autant de symboles chers à nos yeux, et nous avons adoré notre cérémonie. D’ailleurs à revoir les photos plus tard de l’assistance, j’ai vu plusieurs de nos invitées la larme à l’oeil et je n’oublierai pas les petits mots de nos invités qui ont été touchés par ce moment ! merci encore pour cet article !

    • Hihihi Madame Charlie !!!! Je me souviens bien de ton mariage !
      Je suis contente de voir ton commentaire et que tu apportes ta pierre à l’édifice !
      Je suis d’accord avec toi sur le “que la mairie”… C’est un peu énervant !
      A bientôt 🙂

  • Totalement d’accord avec tes valeurs! Il était aussi impensable pour moi d’aller à l’église, car cela ne me correspond pas.
    Depuis petite j’ai toujours adoré la partie à la mairie du mariage (et je n’arrivais pas à écouter ce qui se disait à l’église, vraiment pas pour moi), le seul hic c’est que je ne pourrai pas le faire en France car nous faisons le civil dans ma patrie d’adoption, et pour le coup ça sera encore plus expédié qu’en France en plus du fait que les gens ici n’y donne aucune valeur symbolique.
    On se rattrapera en France avec notre cérémonie laïque….

  • Merci pour ton article ! Je vois que je ne suis pas la seule à être émue par les textes de lois 😉 ! Je suis catholique, croyante, je vais à la messe tous les dimanches, et il était évident pour moi de me marier à l’église… mais il était tout aussi évident que c’était le mariage civil qui aurait le plus de poids à mes yeux, parce que c’est celui qui inscrit officiellement notre union dans la société de notre pays. J’ai été très touchée par ce que nous ont dit le maire et le prêtre lors de notre mariage, parce que leurs paroles avaient de l’importance pour moi. Pour avoir assisté à un certain nombre de mariages civils, même dans des grandes villes où les cérémonies s’enchaînent toutes les 15mn le samedi, j’ai toujours constaté que le maire ou l’adjoint fait son travail avec attention aux futurs mariés qu’il accueille, avec conscience dans le fait que ce qui se vit là est un moment très important de leur vie. J’avoue : j’ai pleuré à la mairie et pas à l’église… Peut-être aussi parce qu’on ne va pas très souvent à la mairie pour célébrer quelque chose, alors qu’à l’église nous y allons toutes les semaines… Bonne suite de préparatifs !

    • Merci beaucoup pour ton commentaire ! Comme je le dis plus haut, je suis très très contente des retours que j’ai sur cet article de la part des “croyants” et “pratiquants”, Vraiment merci !
      Je te souhaite le meilleur et à très vite pour de nouvelles aventures !

  • Finalement athée ou croyant, je crois que le dénominateur commun n’est pas tant le respect de l’Autre (il y en a bien sûr, mais je ne suis pas sûre que la question soit là ), mais peut-être davantage l’acte d’engagement envers son amour de manière la plus “véritable et sincère”, prendre engagement sans mentir, sans se mentir ou se voiler la face, accepter de s’aimer pleinement, avec tous les défauts et qualité de l’autre, et les contraintes éventuelles qui peuvent émerger à un moment ou un autre, et s’engager à faire tout pour que ça dure et que ça reste dans le bonheur évidemment. Et du coup, qu’on soit athée ou croyant on agit avec ses codes et son éthique. Et perso, l’émotion me submerge aux mariages à la mairie comme ceux à l’église, l’émotion se dégage autant du couple qui se marie que des textes lus. Hum, ce n’est que mon avis quoi ! Merci Mademoiselle Sourire en tout cas pour ce bel article ! Et bonne suite pour tout !

    • Bon commençons par le début : j’adore ton pseudo.
      Ensuite, je suis d’accord avec toi. Mais en philosophie, l’Autre est toujours celui qui n’est pas soi. On ne peut pas dire que le respect de l’Autre, c’est aussi celui de sa moitié, et la façon dont on a envie de construire son engagement ? Tout une question, je suis d’accord. Allez vous avez quatre heures pour rendre une copie 😉
      Merci pour ton commentaire et tes réflexions !

      • oui tout à fait ! d’autant plus si on considère que l’Autre c’est le Même… Mais en vrai je pensais à la religion et à ses adeptes et non à ma moitié quand je parlais de l’Autre dans le 1er post. L’avantage avec l’homme de sa vie c’est que c’est facile de se respecter car on se sent + Même que Autre (tu vois ce que je veux dire ?!) et que perso on envisage notre engagement de la même manière, c’est cool ! Merci à toi, il me tarde de suivre la suite de vos prépas !

  • Super article, je suis en grande partie d’accord avec ce que tu dis! En tant que croyante et pratiquante, pour moi le mariage civil a une importance fondamentale! Se marier devant la loi et devant les hommes, devenir officiellement un couple et s’engager concrètement, ça a du sens! Si jamais on se marie à l’église avec chéri, ce sera uniquement s’il le souhaite, et dans le but de vivre le sens profond du sacrement. Et pourquoi pas en toute intimité (apparemment peu de gens pensent comme moi!) Ca m’a fait tellement de peine, à l’occasion de notre mariage civil, d’entendre dire “et le vrai mariage, c’est pour quand…?” “ah mais vous c’était juste pour les papiers, puisque c’était seulement à la mairie”

  • J’ajoute que se marier à l’église juste parce que c’est plus joli est tellement hypocrite à mon sens. Vous avez eu 100% raison de faire le mariage qui correspond à vos convictions!

  • Je suis complètement d’accord avec toi. Nous partageons tout à fait cela.
    Pour nous le mariage civil est LA priorité, nous nous marions pour commencer à fonder notre famille, pour protéger nos futurs enfants (et pour faire une grosse fête et étaler nos sentiments aussi)…
    Mais même si ce moment est primordial pour nous, il reste nécessaire mais pas suffisant, c’est pourquoi nous nous orientons aussi vers une cérémonie d’engagement (pas d’église pour nous deux, nous ne croyons pas et ne voulons pas manquer de respect aux croyants). Nous ferons donc en plus de notre mariage civil une cérémonie laïque, qui nous ressemblera et nous permettra de nous engager devant nos proches en plus de nous engager devant la loi… reste à savoir quelle forme elle aura…

  • Merci, mille fois mercis pour cet article. Je suis comme toi, je trouve le mariage civil très très important et je n’arrive pas à faire comprendre ça à ma famille et ma belle famille qui ne jurent que par la religion (ma belle soeur s’est mariée en jean à la mairie tellement elle s’en fichait et ça n’a choqué que moi)

    je travaille dans le domaine juridique alors Mee…..c’est important et puis c’est tout !!!!!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *