De l’importance de la pause mariage

Aujourd’hui, je m’adresse à toi, qui vit dans un monde de paillettes, de DIY et de bouquets de fleurs en permanence. À toi qui cherches le bon photographe, le bon lieu de réception, la bonne tenue, les alliances parfaites, les tenues des enfants d’honneur et le meilleur traiteur, depuis des mois et des mois. À toi qui, depuis le fabuleux jour où tu as été demandée en mariage (ou tu as toi-même demandé en mariage), n’attends plus qu’avec impatience le jour J et qui a tendance à laisser tout le reste de côté (payer les impôts / nourrir le chat / travailler / etc.).

Tu es à fond, tu es passionnée et tu as envie que tout marche comme prévu. C’est un jour tellement rêvé pour toi !

Sauf que… sauf que la vie ne s’arrête pas quand on va se marier. Sauf que le mariage, même si ça prend beaucoup de notre temps et de nos pensées, ça ne fait pas tout.

C’est une petite remarque de mon Amoureux qui a mis le feu aux poudres chez moi, et qui finalement m’a poussé à me dire : “Et si je prenais une pause mariage ?”.

La phrase qui tue

“Encore le mariage ? C’est bon, là, on peut arrêter d’en parler un peu ?”

Quoi ??? QUOI ? Il ose me demander d’arrêter d’en parler ? Alors qu’il remet tout au lendemain, alors que le mariage est dans six mois ? Alors qu’on a un milliard de choses à faire et que j’ai l’impression qu’il s’en fout comme de l’an 40 ?

J’étais furax. J’étais hors de moi. J’avais envie de lui crier toute ma haine au visage. Et puis je me suis posée, j’ai regardé autour de moi et j’ai été stupéfaite de ce que j’ai vu.

Sur mon bureau de boulot, un rétroplanning. Des rendez-vous persos mariage dans mon agenda de boulot. Des listes et des listes liées au mariage dans mon sac à main. Des idées d’articles aussi… Dans notre chambre, un magazine de mariage. Sur la table du salon, notre cahier de mariage et le livre des textes pour l’église.

Oh la la, mais que m’arrive-t-il ? Je vire BRIDEZILLA !

https://www.flickr.com/photos/enjosmith/9369634178/in/photolist-fgXPNS-66anyc-66Kc5f-66aqzK-66eDRu-66eBfw-66eGaL-66eEmG-66eFSf-66EUPB-66EUnZ-66Kbf7-66EUJi-66KbHE-66KbEJ-66EUjV-66KbB1-AmSet-bEi18-26eYNv-66ETQx-66EUut-3YKCni-fNnYhr-4Nz7nH-4ymRB3-emHEX-66eBqG-fNDXcY-fNGiCS-4yxMHA-jU6FRk-4ytDKi-2zwKpS-gj7jjZ-6fvv2X-etZmBZ-fBZ7cF-kMTp2

Crédits photo (creative commons) : Enjosmith

La pause s’impose

Il était temps. Il était temps que quelqu’un me dise que là, l’organisation de ce mariage, de cette merveilleuse journée, était en train de prendre tout mon temps et toute ma tête. Je me suis aperçue qu’il n’y avait pas un seul jour où je ne parlais pas du mariage avec mon Amoureux, et que celui-ci (certes légèrement empreint de procrastination) n’en pouvait plus, et s’éloignait petit à petit de moi et de mes discussions interminables sur la couleur des serviettes et la décoration de la salle du repas.

Il était temps de prendre un break. Quelques jours. Pas trop longtemps parce que le temps file et qu’il faut quand même que les choses avancent mais, quand même, quelques jours loin de tout ça. Voire même quelques jours plusieurs fois avant la date du jour J.

La pause s’imposait, pour trois raisons principales :

Pour mon couple

J’ai eu l’immense chance, début septembre, de partir quelques jours avec mon amie (et témoin) S. à New York. C’est un voyage dont nous avions rêvé depuis très longtemps elle et moi, que nous avions beaucoup imaginé, et qui, enfin, a pu se réaliser !

D.R

DSCN0652

D.R

Quatre jours et demi dans The Big Apple, du délire, des fous rires, des supers sorties, des cupcakes et des cocktails juste entre filles, loin de nos conjoints respectifs et loin de nos préoccupations quotidiennes. Du coup, même si, bien sûr, j’ai un peu évoqué le sujet “mariage” avec S., mon conjoint, lui, a pu prendre une VRAIE pause et souffler un peu.

Quelques temps plus tard, mon compagnon a fêté ses 27 ans. Là aussi, nous avons décidé de se faire un petit week-end, en amoureux, dans une roulotte à Ver-sur-Mer, à quelques kilomètres de chez nous. Une nuit sous les étoiles, un très bon restaurant, de grandes balades sur la plage… et pas un seul mot au sujet du mariage ! Juste se retrouver, prendre du plaisir à être ensemble et à parler de tout autre chose.

calvados-tourisme.fr

Crédits photo : calvados-tourisme.fr

Parce que le mariage, certes, c’est un événement du couple, c’est une étape supplémentaire qui se rajoute à notre histoire, c’est (probablement) une suite logique à ce que nous avons construit mais j’ai eu tendance, ces derniers temps, à oublier que notre couple ne se résumait pas à ce mariage ! Il va bien au-delà de tout ça ! Il était temps que je reprenne pied avec la réalité.

 

Pour moi

Je t’assure que ça fait un bien fou de parler d’autre chose ! Parce que, mine de rien, c’est qu’une grande partie de notre cerveau disponible ne l’est plus que pour une chose : l’organisation de ce grand jour. Et qu’on devient un peu monomaniaque. Voire carrément obsessionnelle. Qu’on en parle toute la journée, qu’on en rêve la nuit et qu’on cherche toutes les bonnes occasions pour y revenir.

Par conséquent, le meilleur conseil que je peux te donner est celui-ci : si tu veux essayer d’éviter, après ton mariage, un bon gros wedding-blues, composé de toute la vacuité qui restera après que tu n’aies plus rien à organiser, c’est d’essayer, de temps en temps, de lâcher prise. Partir. Sortir. Parler de tout autre chose. Aller courir. Te lancer dans un autre projet en même temps. T’éloigner du monde du mariage et souffler !

Ça ne t’empêchera pas de replonger quelques jours plus tard, mais il faut parfois avoir pitié de soi ! Il faut savoir se ménager.

Pour nos proches aussi, c’est appréciable

Eh oui, il faut bien le dire ! Je suis passionnée par mon mariage, j’ai envie d’en parler, j’ai envie de recevoir des avis, j’ai envie qu’on me demande mon avis et qu’on me parle de mon propre mariage.

Mais à un moment donné, il faut bien se rendre à l’évidence et avoir pitié de nos proches qui, parfois, n’osent pas nous le dire, mais qu’on saoule quand même pas mal avec nos fanions et nos pompons !

Je me suis dit récemment que je n’étais pas sûre d’avoir été très attentive à mes proches ces derniers temps, toute obnubilée que j’étais avec le mariage… Peut-être n’ai-je pas été une bonne amie ? Peut-être ai-je tellement orienté la conversation sur mon petit nombril que je suis passée à côté d’événements ou de discussions importantes ?

Le monde ne s’arrête pas de tourner lorsqu’on va se marier. On est sur son petit nuage, on aimerait parfois être au centre de toutes les attentions et que cet événement majeur dans notre vie devienne majeur pour tous. Néanmoins, je ne saurai que te conseiller de faire attention à ne pas te laisser emporter dans ce tourbillon, et à savoir laisser de la place pour tout ce qu’il y a autour : tes amis, ta famille, ton travail, ton Amoureux et surtout TOI-MÊME !

Et toi, es-tu aussi en train de virer bridezilla ? Comment as-tu pris conscience de cet état ? Fais-tu des pauses régulièrement dans les préparatifs de ton mariage pour t’échapper et penser à autre chose ? Dis-moi !

 


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



9 commentaires sur “De l’importance de la pause mariage”

  • Je suis d’accord qu’il faut faire des pauses dans les préaparatifs du mariage car à un certain moment on sature ou l’entourage sature. Moi j’en avais fait une car à un moment je commençait à saturer avec les préparatifs et franchement ça m’a fait un bien fou.

  • J’ai beaucoup aimé ton témoignage et je me souviens que je me baladais avec des bouts de tissus de ma robe dans mon sac à main.
    On s’est marié en mai dernier et un soir à table, notre 2ème fils de 5 ans nous dit : “mais on peut parler autre chose que du mariage !”
    Entre les essais cuisine, les décos qui s’entassaient, les 2 essais robe chez la couturière où ils sont venus avec moi et ma témoin et son fils. Bref, mes 2 gars saturaient.
    Alors on a fait quelques sorties piscine pour changer d’air.
    Heureusement que nos préparatifs n’ont duré que 6 mois. J’ai fait ma demande en nov 2013 et on se mariait en mai 2014. Je n’aurais pas voulu que ça dure plus longtemps. ça évite de changer tout le temps d’avis. Bon ma robe, j’avais commencé de regarder bien avant et du coup je savais quel style je voulais, j’avais une idée de la couturière.
    Et c’est vrai que plus l’échéance arrive, plus on se dt qu’on aurait dû faire autrement, on a des nouvelles idées mais avec le manque de temps, on se focalise sur ce qui est important et la déco par exemple, personne ne verra si tu as oublié quelque chose.

  • Merci pour cette note, désormais mise en favoris. Je vais tacher de la relire régulièrement au cours des 12 prochains mois. Des projets autre que le mariage, j’en ai pleins, mais le mariage a parfois tendance à prendre le dessus alors que les autres projets me tiennent tout autant à cœur. A vrais dire, je ne pensais pas réagir comme ça, mais en fait si …

  • Effectivement, une pause est importante. PLusieurs petites même! Parce que sinon…. saturation!
    Et en même temps, pour la question de “chéri qui pète un cable”, et bien le miens a été comme pas mal d’autres sur ce point… mais aujourd’hui, il n’a de cesse de me remercier car il est vraiment fier de l’organisation, de l’ambiance et du rendu général de cette journée. Alors je me dis que ça vaut un peu le coup de se balader avec des bouts de tissus dans le sac et de se prendre le choux pour harmoniser les couleurs et les textures 🙂

  • Très intéressante, cette chronique. Je viens de me rendre compte que je suis à fond, la tête dans le guidon, je pense et je parle tout le temps de mariage. Donc merci pour cette chronique qui vient à temps me rappeler de lâcher un peu de lest avant que ça ne soit un proche excédé qui le fasse! 😉

  • Je sors tout juste de cet état d’esprit. Mon chéri a énormément anticipé ce genre de situation, du coup il m’a mis face au mur dès le départ. Maintenant je profite pleinement de toutes mes autres activités. Le mariage? Une activité comme une autre. En plus, le chéri commence à prendre plaisir à le préparer avec moi, et même à faire des choses seul dans son coin. Ambiance zen!

  • avec chéri on se marie en decembre j’ai passé tout aout et moitié de septembre a ne rien faire… j’avais plus envie!!! j’ai même dit a chéri ” viens on annule tout et on se marie que tout les 2 , on garde la thune pour le voyage de noce” :p il m’a dit non 😮 a un moment ca m’a fait peur de ne plus avoir envie comme au debut mais bcp m’ont rassurée et puis c’est revenu mais là ca deviens un poil plus stressant!

  • Et oui,comme vous melleSucre et Nana,je me marie en decembre,et comme toi Nana,j’ai eu aussi ce ras le bol,la petite difference c’est que ce n’est pas trop moi qui parlait mariage mais mon entourage. Ils sont tous tellement heureux pour nous,oui mais….ils me mettent un peu sous pression.Du coup, je limite certaines choses a moi toute seule. Mes essais coiffure,maquillage,robe,certain de mes diy(nous ne serons que 26 donc pas trop de diy en vue et notre merveilleuse chatelaine qui nous recois en son chateau s’occupe de toute la deco,heureusement que je l’ai, c’est une vraie amie,elle au moins elle se charge de me destresser!) ! je me les reserve.J’ai juste accepte que mes demoiselles d’honneur viennent avec moi pour choisir les fleurs et bien sur un edvjf avec les filles. J’essaie surtout d’accepter par avance que tout ne sera pas parfait(mais si,mais si!)et que l’essentiel c’est l’amour qui flottera dans l’air ce jour la car c’est ce que je veux et mr Neige de decembre aussi,on ne veut pas froler la separation pour une seule journee qui n’est pas en plus la fin, le but de l’histoire, mais le debut!Bonne preparation a toutes et n’oubliez pas de souffler et de repenser amour et pas seulement jour du mariage

  • Moi, j’ai plus tendance à saturer du mariage et à remettre les choses au lendemain. Les prises de tête avec mon chéri pour savoir quelle déco on aura, avec mes parents pour justifier certains de mes choix (“Quoi?? Un photographe? Mais tu peux demander à des gens de la famille! – Mais Papa, pour moi, les photos c’est important et je n’ai pas envie de redemander à M. car j’ai très bien vu aux fiançailles qu’il ne va pas profiter de la journée sinon. Et je ne sais pas si F. sera là…”), avec ce fameux F. qui me promet qch et ne le fait pas, et surtout avec toutes ces démarches administratives qui compliquent la vie…
    Heureusement que dans un mariage, il y a des gens pour te supporter, te conseiller, et t’encourager ou voire, te faire revenir sur la planète terre hihihi 🙂

    Et bonne préparation à toutes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *