Nos invités : doutes et inquiétudes

Aujourd’hui, je vais te parler d’un sujet qui nous donne pas mal d’inquiétude ces derniers temps… j’ai nommé : nos invités. Qui devaient être une cinquantaine (peu, donc)… et dont une bonne partie ne viendra pas.

Et c’est bien ça le problème.

Que faire quand nos invités déclinent l'invitation au mariage ?

Crédits photo (creative commons) : Agena.p

Qui inviter pour le mariage ?

Je reprends depuis le début. Mon Chéri et moi avons décidé d’un commun accord d’avoir peu d’invités à notre mariage, parce que :

  • On a trop de souvenirs de mariages où il y a tellement de monde qu’on ne voit presque pas les mariés… certes, on passe du temps avec nos cousins / copains, mais avec les mariés, point. Ce qui est frustrant. Ce que nous voulons éviter à nos invités.
  • Ma famille est pléthorique : en plus de mes parents, j’ai 5 sœurs (plus leurs chéris et enfants), 15 oncles et tantes (plus les conjoints), 49 cousins (plus les conjoints et enfants, que je ne compte plus). Ça fait beaucoup. La famille de Mon Chéri, elle, c’est papa-maman-petite sœur, et c’est tout, le reste de la famille étant quasiment perdu de vue. Ça fait donc plus de 120 personnes d’un côté, 3 de l’autre. No way.
  • Il y a beaucoup de tensions du côté des frères et sœurs de ma mère. Je ne voulais pas que ces tensions s’invitent à notre mariage, pour moi, et pour ma Maman.

J’ai donc choisi de ne pas inviter d’oncles, tantes et cousins, sauf une poignée de très proches que je vois souvent.

Que faire quand nos invités déclinent l'invitation au mariage ?

Crédits photo (creative commons) : SLQbot

Nous souhaitions une ambiance détendue et festive, et nous avons donc invité environ autant d’amis que de famille. Au total, et en fonction des situations amoureuses du moment de chacun, nous avions prévu entre 51 et 55 invités. De quoi nous concocter un petit mariage sympa. Impeccable.

Sauf que depuis…

Nous avons eu beaucoup de doutes (et de désistements)

Tout d’abord, j’ai eu des remords de n’avoir pas invité certains de mes oncles et tantes. J’ai de l’affection pour eux, pleins de bons souvenirs partagés, et j’aurai aimé les voir ce jour-là, voir leurs sourires, recevoir leurs compliments discuter avec eux. Parfois je me dis que nous irons les voir plus tard, qu’on fera un dîner ensemble, tranquilles, qu’on leur offrira des dragées et des photos du grand jour, que ce sera tout aussi sympa, pour eux comme pour nous. Parfois je regrette et je n’assume pas très bien. Je leur ai annoncé à chacun mon mariage civil a posteriori, par une petite lettre manuscrite accompagnée de photos, mais avec un petit pincement au cœur. Pour l’instant, je n’ai tout de même pas changé d’avis et mes parents me rassurent quant à ce choix.

De plus, et là ça nous inquiète franchement, nous avons reçu des réponses négatives de la part de nos invités.

Les premiers à se décommander ont été mes beaux-parents. Je n’en dis pas plus ici, mais sache que, a priori, leur seule excuse, c’est qu’ils n’ont pas envie. Tu trouves ça incroyable ? Moi aussi. Incroyable et carrément vexant. J’écrirai peut-être une chronique détaillée à ce sujet (en admettant que j’arrive à trouver les bons mots, et sans écrabouiller mon clavier dans ma rage). Et le pompon, c’est que ma belle-sœur va sans doute suivre leur exemple. Bon, ça, c’est dit, passons vite à autre chose, car je sens la moutarde me monter au nez.

J’ai ensuite reçu un coup de fil d’une de mes sœurs aînées, qui m’annonçait une bonne et une mauvaise nouvelle. La mauvaise : elle ne pourra sans doute pas être présente à notre mariage (et son mari non plus). La bonne : c’est parce qu’elle attend un bébé pour la semaine qui suit notre grand jour ! Elle n’imagine pas traverser la France à seulement 4 jours du terme. Je suis très heureuse pour elle, bien sûr, et je comprends très bien (en plus, je lui ai fait un « coup » similaire l’an dernier, quand je n’ai pas pu venir à son mariage à elle car j’étais en mission à l’autre bout du monde… Hem hem…). Je ne peux pas lui en vouloir, mais je suis déçue et je continue à espérer secrètement que le bébé se pointera avec un peu d’avance pour permettre à ses parents d’être des nôtres.

Par la suite, ce sont nos amis militaires qui se sont décommandés ou qui sont dans une grande incertitude. En effet, l’emploi du temps des militaires, c’est, par essence, changeant et un peu imprévisible. De plus, il ne t’a pas échappé que depuis les attentats du mois de janvier, la présence des militaires dans les lieux publics s’est fortement renforcée en France. Concrètement, ça veut dire que les plannings des missions ont été chamboulés. Et encore plus concrètement, ça veut dire que certains de nos amis, qui nous avaient dit qu’ils seraient là, seront sur le terrain, ou peut-être-rentrés-mais-ce-n’est-pas-sûr. Et pour couronner le tout, certains sont mutés dans des endroits exotiques lointains (la Guyane). Seront donc absents trois couples d’amis, plus un ami et un couple qui ne savent pas s’ils seront là.

Il y a aussi un autre couple (pas militaire cette fois) qui est invité à un autre mariage, plus proche dans leur famille. Soit 13 à 16 absents en tout.

Sens-tu comme moi une boule dans le ventre ? Nous avons l’impression que nos invités fondent comme neige au soleil, et au lieu d’une petite cinquantaine, nous ne serons peut-être qu’une grosse trentaine. La première angoisse, c’est « mais pourquoi personne ne veut venir à notre mariage ? ». Angoisse infondée, sauf dans le cas de ma belle-famille, car la réalité c’est que les gens ne PEUVENT pas venir. Ou alors (dans les cas de mes oncles et tantes), que je ne les ai pas invités. Ça nous apprendra à avoir trop d’amis militaires et une famille compliquée.

Ensuite, on se demande si nos dépenses ne sont pas totalement disproportionnées pour une grosse trentaine de personnes. On a vu trop grand ! Et que va dire le traiteur ? Il ne vendra pas autant de repas que prévu.

Nous nous rassurons en nous disant que nous aurons justement encore plus de temps pour profiter pleinement de nos invités. Qu’on aura de la place, qu’il y aura moins de bruit et moins de stress. Que notre idée de départ, en fait, fonctionne encore mieux que prévu. Il y a des jours où on y croit, et d’autres où ça nous déprime. Et on croise très fort les doigts pour ne pas avoir de nouvelles réponses négatives !

Et toi, connais-tu le stress des invités qui se décommandent les uns après les autres ? As-tu assisté à des mariages riquiquis mais sympas ? Rassure-moi : raconte !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



35 commentaires sur “Nos invités : doutes et inquiétudes”

  • à mon mariage nous étions 20! Et tous les invités en parlent encore 2 ans après.Le sentiment qui ressort c’est qu’il y avait beaucoup d’amour, beaucoup beaucoup et autant de champagne! Tous ont apprécié de passer beaucoup de temps avec nous, on a eu une ambiance du tonnerre, on était entourés de tous les gens qui comptent et qui nous aiment (certaines personnes non invitées ont boudé mais tant pis ça permet de faire le tri). Ca nous a permis de ne pas nous limiter financièrement et de faire tout ce qu’on voulait surtout pour la nourriture! Mon message: les gens pour qui vous comptez vraiment (et qui peuvent venir) seront là et il en découlera forcément une bonne ambiance.

  • J’aurais du mal à positiver à la place du marié dont la famille ne vient pas… pour les amis, “c’est la vie”, par contre.
    Je vous souhaite d’avoir de bonnes surprises, avec le planning des militaires et peut-être un revirement pour la belle-famille (?).

  • On a assisté cette année à un mariage où l’on était 25 (famille et amis très proches)… et ben c’était génial avec une ambiance très très sympa car tous les gens présents étaient vraiment investis! On a vraiment profité des mariés, parlé avec tout le monde, fait connaissance avec ceux que l’on ne connaissait pas… bref un très bon souvenir en tant qu’invitée!

  • Comme je comprends ton angoisse (fille de militaire, je me souviens des contraintes du métier). Saches que je me suis mariée la semaine dernière avec 55 adultes au dîner et c’était encore beaucoup pour pouvoir bien profiter de chacun (pour autant, je n’aurai souhaité l’annulation d’aucun de ces invités là). Pour le traiteur, essaye de ne pas t’en soucier. Il sait bien qu’il y a une marge entre le nombre d’invités au départ et ce que tu lui confirmera.
    Quant aux oncles et tantes/ cousins et cousines, ils sont nombreux dans ma belle famille, et nous avons fait le choix de ne les inviter qu’au vin d’honneur (où là, nous montions donc à une centaine de personnes). J’ai eu moi aussi du mal à assumer car il y a un couple d’oncle/tante dont nous étions plus proches. Nous avons quand même maintenu notre position car il aurait aussi fallu inviter leurs enfants (dont nous sommes moins proches), et ça ouvrait la brèche aux autres. Nous avons donc gardé le cap : parents, frères/soeurs (avec conjoints et enfants) et amis proches !
    Bon courage…

  • Mes pauvres, ce n’est vraiment pas sympa de la part de la belle-famille! Il est encore “tôt”, ils ont peut-être le temps de changer d’avis et de venir quand même? Après, peu importe le nombre d’invités, ce mariage sera une belle célébration, et une soirée unique pour tous ceux qui y assisterons.. Pour avoir été ce genre d’invités, ceux qui avaient été prévenus mais non invités seront ravis d’être invités, même en dernière minute, si vous craignez de manquer de monde: si vous avez bien expliqué que vous vous etiez limités pour raisons de budget par exemple, des invités “up gradés” sont toujours des invités charmants! bon courage en tout cas…

  • ah là là j’ai l’impression de me retrouver dans ton article…
    Nous sommes passés de 60 invités à 42… nous sommes très déçues car comme toi j’avais fait le choix de ne pas inviter oncle et tantes… Certaines excuses sont parfois même hallucinantes… je déménage ce WE là… ok mais tu sais qu’on se marie à cette date là depuis un an… le We d’avant ou celui d’après c’est pas possible ???
    Je me pose aussi la question des frais engagés pour finalement une quarantaine de personnes… Mais finalement on a pris un peu de recul et on s’est dit qu’on faisait le mariage qu’on voulait et qu’on fêterait ça avec ceux sui sont là tant pis pour les autres !

  • Pas évident les désistements pour les invitations de mariage. Comme je dis souvent, c’est les meilleurs qui seront présents et tant pis pour les absents (sauf ceux qui comme dans ton cas on des impératifs professionnels compliqués). Je suis outrée de voir que même ta belle famille ne compte pas venir à votre mariage, je trouve que vis à vis de leur fils ou frère, c’est vraiment pas cool, car bon même si ils ont un truc à repprocher à votre relation, ils pourraient faire un effort pour ton futur époux et mettre les rancoeurs de côté, j’espère que ça va s’arranger. Pour les oncles et tantes, vu que vous avez eu des désistements, vous pouvez néanmoins toujours les inviter en argumentant avec une excuse bateau et tu auras mons de remors vis à vis d’eux, sans pour autant inviter tes cousins en invoquant le budget (même si c’est faux). Je me souviens que c’était une grosse hantise que je me retrouve avec beaucoup de refus à l’invitation au mariage mais j’ai eu de la chance de ne pas en avoir beaucoup. Bon courage

  • A mon mariage civil, nous avions invité une quarantaine de personnes, on était moins de 30 au final et c’était tip top (même si je suis encore triste que le frère de l’amoureux n’est pas pu venir).
    Pour notre mariage religieux, on avait limité à 100 les personnes au vin d’honneur et on était une soixantaine, juste dix de plus que ceux du repas… Et si ça m’a fait un peu de peine, tous ces gens que j’aime qui n’ont pas pu venir, le jour J, je n’y ai pas pensé du tout 😉

  • Bonjour
    Nous vivons les mêmes doutes que toi! Nous avions 55 invités et au final nous ne serons que 35 ce week-end ! Nous avions pourtant prévenu tout le monde il y a un an grâce aux fameux save the date !! Entre ceux qui travaillent malgré tout et qui veulent “faire un saut” (?!!), ceux qui se vexent car nous ne souhaitons pas inviter les conquêtes de moins de 6 mois (!), nous faisons finalement un vrai tri dans nos familles et amis. Je pars du principe que les personnes qui ne viennent pas le font par choix (sauf ceux qui ont une vraie contrainte, comme pour vous les militaires) ce qui implique pour nous de ne plus les voir. C’est radical mais c’est quand même notre mariage. A quoi bon insister avec des personnes qui ne se donnent pas la peine de venir a son mariage ? Nous avons également vu les choses en grand (chanteurs….). Je me dis qu me finalement seuls les meilleurs seront là et que c’est bien l’essentiel. C’est vraiment triste pour la famille de ton futur mari, je pense qu’il faudrait crever l’abcès. Bon courage à vous pour la suite. Hâte de te lire!

  • mes beaux parents et mon beau frère ont refusé de venir à notre mariage; une partie des oncles et tantes de mon conjoint aussi, pour ne pas voir d’histoires avec mes BP…nous étions une trentaine, nous avons évité beaucoup de tensions et j’en garde un joli souvenir. Pense à vous 2, c’est tout ce qui compte.

  • Au mariage de ma cousine nous étions une cinquantaine. Et bien c’était vraiment bof pour toute sorte de raisons mais surtout parce que les mariés ne se sont pas occupés de leurs invités. On a pas discuté, on ne les a pas vu (sauf quand ils se sont dit oui). Fais que à 30, à 50, à 100, 200 invités le plus important c’est de faire un ou deux discours et de discuter avec vos invités.
    Des désistements on en a eu beaucoup aussi, mais nous avions prévu une liste d’attente (nous devions être minimum 85 personnes pour le restaurateur) qui nous a servie et heureusement! Sinon nous aurions perdu la privatisation de la salle.

    • Je connais bien cette histoire de privatisation à “au moins x convives” : ça a pas mal restreint nos recherches … Et je retiens le conseil “faites des discours pour vos invités” !

  • Ouch, je n’ose même pas imaginer la douleur de ton futur mari … Et je comprends très bien ta rage lorsque tu évoques le sujet ! Je suis déjà moi-même rageuse envers ma belle-famille alors qu’ils sont adorables juste parce que je tourne bridzella certains jours …
    Pour la liste d’invité c’est fou on a beau être prévenu que la totalité ne pourra pas venir lorsque tu envoies les invitations, il y en a, tu ne t’imagines pas …
    Pour moi ce qui a été le plus compliqué c’est les ascenseurs émotionnel … Nous avons invité 130 personnes au repas, sachant que nous n’avions le budget que pour 110. Car nous savions qu’il y aurait des désistements. Donc à chaque fois qu’il y avait des désistements je passais par plusieurs émotions : déception/trahison/au-courant puis à la joie de diminuer la liste puis de nouveau déception/trahison selon les cas. Pour l’instant à 1 mois et quelques, je suis à 100 invités au repas !

    En tout cas, comme le dit Madame Ebichu, qu’importe le nombre, tant que vous êtes avec vos invités et que vous profitiez à fond ! Et puis pour le budget, vous n’avez qu’à en profiter pour des postes que vous aviez mis de côté !!!!

  • Nous avions prévu au départ 130 invités. Au final nous avons été 88 ! Je ne te parle même pas des seuls membres de la famille de mon père qui sans aucune explication décident de ne pas être présents. Sauf ma grand mère qui s’est pétée 5 côtes. On a même eu un désistement à 5 jours du mariage !!! J’espère que ton traiteur voudra bien passer sur le nombre moins important d’invités ! Bon courage ce n’est jamais facile c’est frustrant et décevant parfois.

  • La famille est la meilleure et la pire des choses … et je pourrais également raconter ici un tas d’anecdotes négatives. Mais aussi tellement de positives qui on fait basculer mon petit blues temporaire en une grande explosion de joie et de bonheur. Il y avait une telle douceur, une extrême bienveillance des “autres”, famille et amis que ça transparait également sur les photos. Tes choix sont respectables et sont surement cohérents avec qui tu es, et c’est bien là le principal, n’aie pas de regrets. Je suis sûre que ta journée sera merveilleuse et les gens présents totalement investis…. pour toi et ton futur mari.

  • Merci pour ce superbe article! j’ai presque cru l’avoir écrit tellement je m’y suis retrouvée! A deux mois de mon mariage, je me concentre sur l’essentiel, mon chéri et moi et ce jour que nous allons vivre ensemble. Je vous souhaite le meilleur et ai hâte de lire la suite ….

  • Ah je te comprends tout à fait ! Nous avons invité environ 130 personnes a notre mariage… a ce jour seuls 62 d’entre eux seront là. J’ai encore eu une annulation ce matin, a moins de 2 semaines du jour J. Nous avons eu beaucoup de refus pour des raisons ridicules (piscine ou poney au choix) mais aussi beaucoup d’absence de réponse et ca fait beaucoup de peine… D’autant que nous pensions vraiment n’avoir invité que des gens que nous chérissons et a 75% de la famille (assez proche rien au delà de cousins direct) que nous voyons habituellement a tous les grand événements familiaux. Chéri est particulièrement triste de n’avoir eu aucune réponse de certains de ses cousins et oncle préférés. Juste une confirmation obtenue de façon indirecte par une autre tante (“nous n’avons pas encore de nouvelle de x” “ah moi il m’a dit qu’ils ne seraient pas la”)
    Mais plus encore, nous avons engagé des dépenses importantes car il fallait minimum 100 personnes pour réserver notre salle/traiteur (sans compter un extra pour avoir un menu adapté aux convictions religieuses de tous…) et nous devrons nous acquitter de cette facture meme en leur absence.

    Alors, oui oui les meilleurs seront là (a voir, les pic assiette invités par ma belle-mère n’ont pas décommandé eux). Oui oui le jour J nous n’y penserons surement pas… mais c’est difficile a avaler. Chéri et moi sommes timides et pas vraiment démonstratifs… mais ce n’est quand même pas facile de voir que peu de gens nous concidere. De quoi devenir misanthrope…
    Bref, il faut se serrer les coudes et se concentrer sur ceux qui seront la je suppose 🙂
    Ceux la ne vont pas regretter le voyage en tout cas 😉

    • C’est exactement ça : on a l’impression que ceux qui ne viendront pas n’ont pas de considération pour nous … et ça donne envie de couper les ponts méchamment ! Enfin, j’espère, comme le dit Mme Gezillig, que je n’y penserai pas le jour J !

  • Hum… pour l’instant pour nous, quelques “non” d’amis qui vivent ou déménagent à l’autre bout du monde… Comme toi nous ne leur en voulons pas du tout, mais leur absence se fera sentir…
    En revanche nous avons connu cela pour notre PACS : sur un gros 35 personnes prévues (pour lesquelles j’avais cuisiné), seules un petit 25 personnes présentes… oui, 10 annulations à moins de 48H du repas…
    Plus ceux qui avaient décliné pour différentes raisons, dont mes beaux-parents (bon, j’ai compris ensuite que c’était pour nous pousser au mariage, le PACS c’est pas important… Ils auraient été là ce jour là je pense que nous ne nous serions peut être pas mariés !). Mais sur le moment, le fait qu’ils préfèrent faire leurs activités habituelles, ça m’a vraiment pincé le cœur pour mon z’hom.

  • Quand nous avons commencé à avoir des désistements, mon mari a insisté pour proposer les places aux gens qui n’étaient invités qu’au vin d’honneur avant. Je trouvais la démarche bizarre mais pour finir les gens étaient quand même très contents de venir. Pourquoi ne pas proposer tes places vacantes à tes oncles et tantes ? 😉

    • On y a pensé … mais en l’absence de toute famille côté mon Chéri, nous avons préféré ne pas accentuer le déséquilibre en invitant encore plus de famille à moi …

  • Bonjour,
    les invitations à un mariage sont en effet, de mon point de vue, une sorte de “révélateur” de l’authenticité des relations (hormis les empêchements de vraie force majeure, comme les collègues en mission, par exemple).

    Nous étions 15 en tout à notre mariage civil (en Décembre) et 40 à la fête de mariage (le mois dernier). A chaque fois nous avons eu à la fois des désistements à la limite de la goujaterie et des présences inespérées (des personnes qui ont fait un millier de kilomètres pour être là). Cela a mis en lumière l’authenticité de certains liens et le caractère factice ou intéressé de certains autres…

    Nous étions peu mais cela nous a permis d’être “vraiment” avec nos invités et de témoigner à chacun personnellement notre joie de ce moment de partage.

    Alors, prends une grande respiration, considère que cet événement de vie te permet aussi de découvrir ou confirmer la vraie nature de tes relations avec tes proches (famille ou amis) et garde présent à l’esprit que “less is more”.
    Bonne suite de préparatifs !

    • Merci Elizabeth ! Tu as parfaitement raison et ça e remonte le moral ! Allez, encore une graaaaande respiration, et je m’y remets !

  • Au début des préparatifs, nous avions fait le choix de n’inviter qu’un couple de mes grands oncles/tantes du côté paternel, et un du côté maternel, ceux qui ont été le plus présents pour nous. Ça nous permettait de les remercier personnellement et qu’ils représentent leur branche de la famille, car nous ne pouvions inviter tout le monde.
    Concernant les amis et la famille plus proches, nous avons eu beaucoup de désistements, à cause de la distance, du coût trop élevé du voyage… Nous nous étions fait une raison… Ceux qui seraient là seraient vraiment heureux d’etre avec nous ..
    Mais le fait d’avoir un premier désistement à moins de 10 jours (ma copine venait d’accoucher un peu prématurément) m’a déjà chamboulée. La veille du mariage j’ai appris qu’un couple d’amis du côté de chéri ne viendraient pas… Second coup de massue… Et le jour même, pendant le vin d’honneur, une copine me dit qu’elle ne va pas rester au repas… J’avais vraiment ”les boules” comme on dit… Et un collegue dont j’apprends par d’autres personnes qu’il est rentré chez lui…
    Mais les invités présents m’ont vite fait oublier ces désagréments car ils ont été fabuleux !
    Ce qui m’embetait un peu plus ce sont les 6 repas ”de trop” que nous avions prévus, car je ne supporte pas de jeter de la nourriture…
    Alors c’est vrai que c’est un peu particulier de demander à des invités de leur demander de rester en dernière minute, mais nous avons invité un couple comme ça, ils ont vraiment été ravis d’avoir été ”upgradés” !! Du coup, les 4 repas non utilisés ont été laissés par le traiteur dans le frigo, on en a profité le lendemain soir, avec tous les autres restes.

  • Courage Mademoiselle Suzette, même si ces embêtements sont certes difficiles à gérer sur le coup, je pense qu’il faut être plus forte que ça et trancher dans le vif ! “Vous ne voulez pas venir ? Et bien tant pis pour vous, nous non plus on ne veut pas de vous !” Je suis quand même assez stupéfaite du choix de tes beaux-parents, qui ne laisse rien présager de bon pour l’avenir, tu devrais peut-être l’écrire cet article, juste pour mettre des mots sur un mal.
    Concernant la question de la taille de ton mariage, ne t’inquiète pas, 30 personnes ça parait peu c’est vrai mais c’est vraiment génial, ; le mariage de mon frère qui s’est déroulé il y a un an était proche de ce chiffre et c’était très agréable, c’était un mariage intimiste et convivial super chouette !!!

  • Préparée ou non, je pense que ça me foutrait également un fameux coup au moral.
    Je reste toujours perplexe devant les gens qui déclinent une invitation au prétexte de vacances ou que sais-je… Un mariage, c’est quand même annoncé super longtemps à l’avance (même nous, qui avons généralement un agenda bien rempli, n’avons jamais dû refuser une invitation).
    Courage, votre mariage sera de toute façon fantastique et vous aurez l’occasion de partager autrement cette étape de votre vie avec ceux qui ont de vraies raisons de ne pouvoir être présents.

  • Je te souhaite bon courage…
    Pour notre mariage, nous avons plus d’invités, mais la configuration reste la même: beaucoup d’invités de mon côté car ma mère a une grande famille (mon père également, mais on ne voit plus personne de ce côté) et Monsieur Carl a très peu de personnes de son côté, personnes qui, en plus, se fichent un peu de notre joli jour, j’entends par là belle-maman principalement… Qu’ils ne s’investissent pas, c’est une chose, c’est leur choix, ce n’est pas grave, chacun est libre. Mais se désintéresser du mariage de son fils aîné… Monsieur Carl avale difficilement la pilule!

  • Nous on avait invité 60 personnes au mariage civil (amis) et 60 personnes au mariage religieux (famille), au final on s’est trouvé avec 45 personnes à chacun des mariages, soit encore plus “intime” qu’on s’y attendait! En général on conseille de compter sur 20% d’annulation dans le meilleur des cas (hors situation professionelle compliquée comme dans ton cas). Du coup tu n’as pas à cupabiliser outre mesure, c’est toujours comme ça :-). Dans mon cas à 45 on s’est super bien amusés, et avec le recul (personnes qu’on a rapidement perdues de vues après par exemple), je me dit qu’avec les 30 plus proches ça aura peut être été encore mieux! Ce qui est important par conter dans le cas d’un mariage intimiste c’est la taille des lieux: faire le choix de la chapelle attenante de l’église par exemple (on a fait ça et elle était bondée, bien plus chaleureux qu’une grande église vide, qui fait triste!). De même pour la salle de reception, beaucoup de petits lieux atypiques sont adaptés à un petit groupe : moulins, bateaux, bon restaux, gites de charmes.. de quoi avoir une expérience géniale qui change de la salle des fêtes communale! et puis ça libère le budget pour faire dormir des gens sur place : ambiance garantie sur la piste! 😉

  • Nous, nous combinons les 2 le même jour :

    Un drink et un repas en famille et amis proches à midi avec 65 personnes au total et par la suite les invités du soir qui arrivent vers 18h00 pour le drink et le repas du soir et là nous avons beaucoup d’invités : plus de 200 personnes invitées mais pas mal de désistements, au final nous sommes +-175 au soir.

    Voilà, donc nous avons le calme le midi et l’aprem, de quoi profiter de notre famille, de pouvoir passer du temps avec eux à notre aise et puis l’ambiance et le monde pour le soir, de quoi faire la fête jusqu’au matin.

    Avantage : longue journée, de quoi profiter du matin au soir.

    inconvénient : couteux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *