Pièce montée de choux

Mon mariage traditionnel venu de loin – J-10 : une première journée de préparatifs intense !

La dernière fois, je t’ai laissée sur le tarmac de l’aéroport. Aujourd’hui, je te livre donc le récit de notre première journée en région parisienne, qui commence après un vol de 7 heures (et un décalage horaire de 6 heures… Hum hum…ZzzZzzZ…).

Sitôt arrivés, sitôt déballés !

Enfin arrivés chez les parents de M. Hamster, nous nous empressons de défaire nos valises et d’ouvrir les divers colis contenant notre décoration de mariage. Nous grignotons également (ah le bon pain français !). C’est alors que je commence à sentir le poids de notre planning des jours à venir.

Mais aujourd’hui, nous avons deux objectifs :

  • Commander les fleurs.
  • Commander la pièce montée de choux.
Pièce montée de choux

Crédits photo (creative commons) : Ludovic Hirlimann

À la recherche du bouquet mystère

Après le déjeuner, nous nous sommes rendus « comme des fleurs » (oui je sais, mon jeu de mot est minable) chez une fleuriste repérée par Belle-Maman. Nous entrons. La fleuriste est là ainsi qu’une autre cliente. Accueil peu jovial. La fleuriste harcèle un peu l’autre cliente (telle une « Mireille », mais parlant de fleurs…).

Nous commençons notre speech : « Bonjour, ce serait pour un bouquet de mariée, bla bla bla… » (Petit aparté: l’autre cliente sort, et Madame la fleuriste s’empresse de pester contre elle… Bref, pas très aimable la Madame). Elle sort alors son catalogue, nous montre quelques modèles qu’elle a réalisés. On s’aperçoit alors que nous ne sommes mais pas du tout préparés. Et nous apprenons « qu’un bouquet ne sera jamais bleu mais bleuté presque mauve »… Et tes hortensias là, ils ne sont pas bleus peut-être ? Bref… Ah et j’oubliais : « Les boutonnières c’est 12 € chaque »… Euh… Ok on va réfléchir. Merci Madame, au revoir !

Un peu dépités, nous rentrons. Nous nous prenons une heure de repos/réflexion/fouillage sur Internet pour sélectionner quelques modèles de bouquet. Puis je propose d’aller chez une autre fleuriste que je connais. Nous partons alors armés de nos photos et de nos envies.

Nous sommes très bien accueillis chez l’autre fleuriste. La boutique sent bon (ça peut paraître bête comme réflexion, mais dans l’autre boutique ça ne sentait pas les fleurs, ça ne sentait rien) et les Madames sont très souriantes et nous laissent le temps de regarder. Puis nous faisons défiler les images sur la tablette électronique, nous discutons des diverses propositions de la fleuriste qui respecte mes choix (oui j’aime les chrysanthèmes, et alors ?) tout en cherchant à adoucir le bouquet avec quelques fleurs plus romantiques. On teste les associations en magasin, on change une ou deux fleurs. Je lui donne également des éléments de couleurs de notre mariage puis nous passons commande : un bouquet de la mariée, un petit bouquet à lancer et trois boutonnières (pas à 12 € cette fois mais 3 fois moins chères). 1er objectif atteint !

Le « fail » de la pièce-montée

Après avoir eu notre heure de réflexion et avant d’aller chez mon fleuriste, nous sommes passés chez le pâtissier pour passer commande… En fait non… C’était fermé… Il ne ré-ouvre que dans 4 jours… Ce n’est que partie remise.

Mais disons qu’avec 6 heures de décalage horaire dans la tête et l’échec du premier fleuriste et bien je commence à trouver la journée longue et les préparatifs chiants…

Bon la journée est finie, nous sommes lessivés. Du coup, je pense qu’on a le droit de dormir maintenant ?

Et toi, as-tu eu affaire également à un prestataire qui ne t’inspirait pas confiance ? As-tu déjà choisi ton bouquet ? Comment est-il ? Raconte-moi !

J'ai épousé M. Hamster le 9 mai 2015, en région parisienne. Notre mariage préparé depuis la Nouvelle-France a été une journée magnifique. Une arrivée en monocycle à la mairie, une robe de princesse à l'église, un vin d'honneur dans le jardin et une soirée au restaurant plus tard, nous voici plus heureux que jamais. Pour aller plus loin @mlle_ebichu sur instagram et mon blog bibichuenvadrouille.wordpress.com

Commentaires

  • Avatar
    Véronique
    Répondre
    15 juin 2015

    Tu as bien eu raison d’aller voir une autre fleuriste. De toute façon, même avec un prestataire sympa, c’est quand même bien de comparer. Mais vous n’aviez pas commandé la pièce montée avant ??!!! Ça n’a pas l’air de t’avoir stressée plus que ça… j’espère que le pâtissier a pu répondre à votre demande ! Nous ne voulions pas de pièce montée, mais nous avions contacté bien en amont la personne qui nous a fait un « truc spécial pour gourmands ».

    • Avatar
      Mademoiselle Pattern
      Répondre
      15 juin 2015

      Ça dépend tu sais, j’ai contacté ma pâtisserie… Qui m’a dit qu’à une semaine du jour J ce serait amplement suffisant !

  • Avatar
    Mademoiselle D
    Répondre
    15 juin 2015

    Ouh le débat fleur bleu ! On rapelle Mme Paris ??? Je reviens du fleuriste de ce weekend : Pas de souci pour le bleu on trouvera bien !
    Tu me fait peur avec la pièce monté …

  • Avatar
    Mademoiselle Fleur
    Répondre
    15 juin 2015

    J’imagine un peu votre déception de n’avoir pas tout réglé comme prévu. J’ai fait un weekend mariage à 4 mois du jour J et j’ai été très déçu d ne pas avoir bouclé ma coiffure et d’autres choses.
    Vivement le jour j-9 pour la suite de ton récit !

  • Avatar
    Mademoiselle Suzette
    Répondre
    15 juin 2015

    Naaaan toi aussi ils t’ont gonflée avec les fleurs bleues, les fleuristes ! Mais c’est une maladie, chez eux ^^ En tout cas, chapeau pour ton non-stress 🙂

  • Avatar
    Richan
    Répondre
    16 juin 2015

    Une arrivée en fanfare quand meme. Moi en sortant de l’avion en général je suis ko pour la journée ahah. Beaucoup de fleuristes ont un blocage sur le bleu c’est fou…

  • Avatar
    Miss Châtaigne
    Répondre
    16 juin 2015

    Ah le coup de la fleuriste, je connais !
    La première que je suis allée voir, je lui ai dit que je voulais des fleurs roses (la couleur), mais pas de rose (la fleur).. Elle m’a regardé avec de grands yeux … Je crois que j’en ai rajouté une couche quand j’ai demandé à voir ce que pourrait donner une composition, histoire de me rendre compte de la taille du bouquet « Ah mais il faudrait le payer si je vous fait un bouquet » … A 60€ le bouquet, j’ai dit non !
    Quant à la seconde fleuriste, très compréhensive, elle m’a montré de suite les fleurs qu’elle pourrait utiliser, et du coup la forme & la taille que ça donnerait approximativement. (et niveau tarif, là aussi ça valait vraiment le coup !)

Poster une réponse