Quand la jeune fille cherche sa robe – Partie 2

Ça y est, je suis Madame ! Je vais enfin pouvoir te parler librement de ma précieuse !

Je suis désolée de t’avoir laissé sans suite après ma première partie, mais c’était afin de pouvoir te partager des photos de mes recherches sans craindre une fuite malencontreuse auprès de M. Patate à Raclette. Maintenant que nous sommes unis devant Dieu et devant les hommes, je peux me lâcher !

Les débuts de recherches

Si tu te souviens bien, j’avais énoncé quelques critères précis que je voulais (ou pas) rencontrer dans la robe de mes rêves.

Avant de savoir que j’allais être fiancée à mon retour des USA, une collection de robe m’avait tout particulièrement tapé dans l’œil. Il s’agissait de celle d’une enseigne française basée à Metz, appelé Jalouses. Je l’avais découverte suite à un reportage télé sur le salon du mariage. À vrai dire, la robe qu’ils avaient mis en avant dans le reportage ne me plaisait pas du tout, mais la curiosité a fait que j’ai eu j’avais même envie de voir ce qu’ils proposaient d’autre.

Mon ami Google m’a aidé rapidement à retrouver leur site et donc la totalité de leur collection 2016. Et là, mon petit cœur est tombée sous le charme de plusieurs modèles, dont un en particulier qui a été un coup de cœur immédiat. Mais, je n’étais pas fiancée, et M. Patate à Raclette n’avait pas (en apparence) envie de franchir le cap pour l’instant. Donc comme pour la robe Cendrillon, j’ai rangé cette robe dans un coin de mon cœur et de ma tête.

Fraichement rentrés, la donne n’était plus pareil. Je me suis empressée de retourner sur le site de Jalouses, et revoir cette robe m’a mis encore plus d’étoiles dans les yeux. Je la trouvais tellement belle, juste comme il faut. Je touchais mon rêve du doigt. Mais avant, j’ai voulu sonder Monsieur, car le but c’est quand même qu’il me trouve belle dans ma robe de mariée. Je lui ai montré plusieurs modèles de différentes collections, puis je lui ai demandé d’en choisir d’autres sans que j’intervienne. Et pour nous qui sommes assez souvent du même avis, nous nous sommes retrouvés à ne pas avoir du tout les mêmes attentes pour ma robe.

Ce que lui aimait, c’était ce style-là :

Mes recherches et mes essais de robes sur un salon du mariage

Crédits photo : Modèle 2529 - Alfred Angelo

Mes recherches et mes essais de robes sur un salon du mariage

Crédits photo : Modèle 2529 - Alfred Angelo

Qui est quand même assez éloigné de ce que moi je voulais qui, pour rappel, ressemble à ça :

Mes recherches et mes essais de robes sur un salon du mariage

Crédits photo : Modèle Cinderella - Alfred Angelo

Mes recherches et mes essais de robes sur un salon du mariage

Crédits photo : Modèle Cinderella - Alfred Angelo

Pire, quand je montre mon coup de cœur de la collection Jalouses à M. Patate à Raclette au milieu d’autres robes de leur catalogue, il ne s’arrête pas dessus en bien, mais pour lui faire des reproches.

Je ne vais pas te cacher que déjà que je n’étais pas très rassurée par l’optique de me lancer dans la recherche d’une robe, j’ai carrément déprimé à ce moment-là !

Je suis allée chercher du réconfort auprès de ma sœur, qui m’a un peu plus mise la tête sous l’eau en me disant que les robes que je lui montrais et qui me faisaient envie n’iraient jamais à ma morphologie et qu’il fallait que je me tourne vers des robes « grandes tailles » de ce style :

Mes recherches et mes essais de robes sur un salon du mariage

Crédits photo : robechic.fr

Le premier essayage

Avec tout ça en tête, je suis partie accompagnée de M. Patate à Raclette et Mlle Paillette au salon du mariage de janvier 2016 de Paris. Non seulement j’allais y retrouver les grandes marques Pronovias et autres, mais aussi j’allais avoir l’occasion d’aller sur le stand de Jalouses qui était également présent.

Nous avons d’ailleurs commencé par eux précisément. Pendant que M. Patate à Raclette est parti se promener, Mlle Paillette et moi nous sommes rendues auprès de la marque. Un peu intimidée, je n’osais pas trop me frayer un chemin, et j’étais quand même en admiration (et un peu jalouse j’avoue) devant les demoiselles qui avait la silhouette parfaite pour essayer des robes sur place. Mlle Paillette finit par me pousser vers une vendeuse qui après m’avoir toisé de la tête aux pieds du regard, me dit qu’avec ma poitrine, ça va être « compliqué » de trouver quelque chose pour moi, suivi d’un « Et puis, les robes de mariée ça coûte cher, vous savez ! ». Bien bien, j’entre déjà dans l’ambiance « future mariée rencontre Mireille ».

Je ne me laisse pas abattre pour autant. Je me rappelle de la propriétaire que j’avais vu dans le reportage et qui m’avait l’air très gentille, et je veux la rencontrer. Je l’aperçois un peu plus loin et lui saute littéralement dessus en lui parlant directement du modèle qui m’intéresse. Autre personne, autre comportement. Elle est en effet très gentille et me dira que de toute façon leurs robes sont faites sur mesure donc pas de quoi m’inquiéter pour la taille. Malheureusement, la robe n’était pas disponible sur le salon pour que je l’essaye. Nous avons alors fixé un rendez-vous pour 2 semaines plus tard pour que j’aille directement dans leur boutique l’essayer.

Je suis repartie du stand très heureuse mais toujours anxieuse. On a fait le tour des stands de robe. Mon désamour pour les robes en dentelle s’est confirmé, et aucune autre ne m’a réellement séduite, que se soit dans les catalogues ou sur les mannequins. Cela dit, j’ai quand même engrangé quelques catalogues pour les regarder à nouveau à tête reposée.

Ce que j’ai surtout fait aussi, c’est enfiler sur ce salon ma toute première robe de mariée. C’était un challenge que je m’étais lancée à moi-même. J’ai pris une robe au pif sur le stand du monde du mariage, en taille 44 persuadée que je ne rentrerais jamais dedans. La vendeuse m’avait dit « mais si ça va même fermer sans problème ! ». J’ai été dubitative mais finalement si ça a effectivement fermé sans souci. La robe que j’ai essayé était une robe de Diagonale Avenue, une branche de Pronovias, le modèle Faldar.

Mes recherches et mes essais de robes sur un salon du mariage

Crédits photo : modèle Faldar - Avenue Diagonal

Quand je suis sortie de la cabine, je me suis vue dans le miroir, puis, j’ai vu le visage de M. Patate à Raclette qui a eu cette unique fois le droit de me voir dans une robe de mariée avant le jour J (puisque je savais très bien que cette robe ne serait jamais l’élue).

Mes recherches et mes essais de robes sur un salon du mariage

Crédits photo : Photo personnelle

Je me suis sentie belle, mais j’ai surtout senti l’émotion dans les yeux et le sourire de mon homme, tout comme l’excitation sur le visage de Mlle Paillette.

Mes recherches et mes essais de robes sur un salon du mariage

Crédits photo : Photo personnelle

C’est à ce moment-là que j’ai vraiment réalisé que j’allais me marier. Et je n’avais plus qu’une hâte, faire mes essayages chez Jalouses.

Et toi, as-tu feuilleté les catalogues avec ton Amoureux ? Qu’a t-il pensé des robes que tu lui montrais ? Raconte-moi !

Je suis Madame Caramel Beurre Salé, j'ai 27 ans, et j'ai épousé Monsieur Patate à raclette, 26 ans, le 03 Décembre 2016. C'est dans la belle région lyonnaise beaujolaise que nous avons choisi de fêter ce mariage, après une cérémonie civile et religieuse au coeur de notre ville d'adoption. Au programme, un mariage de (presque) princesse, quelques DIY, mais surtout beaucoup d'amour. Viens, je t'invite à découvrir notre mariage classique revisité!

Commentaires

  • Avatar
    OphrysTheOne
    Répondre
    8 décembre 2016

    OK tu as une poitrine généreuse (ce qui, selon moi, est davantage un atout qu’un inconvénient) mais tu as la taille marquée et donc ce style de robe ne fait pas du tout « sac à patates » sur toi !
    Hâte de te voir dans ta précieuse du coup ^^

  • Avatar
    LiliV.
    Répondre
    8 décembre 2016

    Tu es simplement magnifique ! Cette robe te va vraiment très très bien. Petit bémol sur le voile mais c’est parce que je n’aime vraiment pas ça en règle générale 😉

  • Avatar
    Marie Pinera
    Répondre
    8 décembre 2016

    Hâte de voir ta précieuse!

  • Avatar
    Banane
    Répondre
    8 décembre 2016

    Sa mine ébahie est trop mignonne! Ca fait des souvenirs d’emmener son homme aux essayages.

  • Avatar
    Mlle Jaune
    Répondre
    8 décembre 2016

    Toutes les robes que tu nous montres sont très jolies et la dernière te va vraiment bien !!!

    Hâte de voir celle que tu as choisie, je suis sûre que ton mari a été plus qu’ébloui 🙂

      • Avatar
        Mlle Jaune
        Répondre
        8 décembre 2016

        Heureusement qu’ils sont là ❤

  • Avatar
    Mademoiselle Chihuahua
    Répondre
    9 décembre 2016

    J’aime beaucoup cette première robe que tu as essaye même si ce n’est pas l’élue !
    Ton fiancé te regarde avec tant d’amour 🙂

  • Avatar
    Madame Peach
    Répondre
    9 décembre 2016

    C’est sûr que le voile est assez chargé pour quelqu’un qui fuit la dentelle ^^ moi dejà je t’aime bien dans cette robe alors j’ai hâte de voir les essayages suivants !

  • Avatar
    Mademoiselle Presque Relax
    Répondre
    16 décembre 2016

    Pareil que pour toi, nos gouts sont completements opposés mais j’ai préféré me faire plaisir et me sentir belle dans la robe que j’avais choisi

Poster une réponse à cancel reply