Quand la jeune fille reçoit une demande

Ça y est, nous entrons dans le vif du sujet. Maintenant, je vais te parler déco, fleurs, robes, dragées, gâteaux, cérémonies, tout ça tout ça ! Commençons par le commencement, à savoir le jour J-387, le jour où M. Patate à Raclette m’a fait sa demande.

Ma demande en mariage

Je replace le contexte : 12 novembre 2016.

M. Patate à Raclette et moi sommes sur un bateau de croisière, le Disney Dream, quelque part entre Castaway Cay (leur ile privée) et Port Canaveral. C’est notre dernier jour d’une croisière aux Bahamas de 5 jours et 4 nuits où nous en avons pris plein les yeux ! Moi qui adore l’océan et toutes les espèces qui y vivent (ABSOLUMENT toutes oui, même les méduses et les algues), j’ai eu l’occasion de vivre ce rêve éveillé avec mon Chéri. J’ai rencontré de près (peut-être même un peu trop) un dauphin, j’ai été dans un aquarium où il y avait un tunnel de requin, j’ai vu un feu d’artifice en pleine mer, et j’ai nagé dans une eau limpide, si limpide, que tu pouvais voir les poissons passer entre tes jambes. Bref, le paradis sur Terre pour moi.

L'histoire de ma demande en mariage... et mes 2 bagues !

Crédits photo : Photo personnelle

Notre croisière touchait à sa fin et, pour la clôturer en beauté, nous avions décidé de nous offrir le luxe de manger dans le restaurant gastronomique du bateau. Nous nous sommes parés de nos plus beaux vêtements, petite robe bleue à dentelle pour moi, costume cravate pour Monsieur, et nous avons passé 3 heures à table pour ce qui est, jusqu’à aujourd’hui, le meilleur repas que nous avons dégusté de notre jeune vie.

À l’issue de ce repas, M. Patate à Raclette m’a invité à aller à l’arrière du bateau. Pas une ombre à l’horizon, juste lui, moi, les étoiles, et le bruit de l’océan. Un moment paisible et tellement romantique, juste le bonheur de pouvoir vivre un tel moment avec l’homme que j’aimais. Moi j’étais zen, mais M. Patate à Raclette était de son coté stressé, et ce, depuis l’instant précis où nous avions quitté notre cabine pour le restaurant. Je pensais que c’était l’angoisse liée par cette première expérience de restaurant gastronomique mais, que nenni, j’étais très loin de la vérité. Après un petit silence, M. Patate à Raclette m’a demandé si j’avais apprécié la croisière et si j’étais heureuse et, sans que je ne le vois venir, mettant un genou à terre, il sorti de sa poche une petite boîte, contenant une bague.

Et là, tu t’attends à ce que je te dise qu’il m’a sorti la phrase magique.  Et bien non !  Les mots qui suivirent ne furent pas un « veux-tu m’épouser », mais un « je suis désolé ».

« Je suis désolé, je n’ai pas eu le temps de t’acheter la bague de tes rêves mais, malgré tout, est-ce que tu veux bien te marier avec moi ? »

Voici exactement ce que M. Patate à Raclette m’a dit. Je n’ai pas tout de suite compris ce qu’il se passait. Nous avions prévu, quelques mois avant, de nous pacser et devions le faire avant de partir en voyage. Nous J’avais fini par renoncer à cette idée suite à des pressions du côté de ma famille, et je savais que j’avais énormément déçu M. Patate à Raclette en cédant une nouvelle fois au choix de ma famille. Comme pour lui, le mariage était une option envisageable dans un lointain futur, je m’étais faite à l’idée de prendre mon mal en patience encore quelques années jusqu’à ce qu’il se sente parfaitement prêt. Mais en fait, je n’aurai eu à attendre que quelques semaines. Devant mes yeux, il était là, avec en main la bague que nous avions choisie ensemble pour symboliser notre PACS, une bague sur laquelle j’avais flaché quelques mois avant et qu’il m’avait acheté sans toutefois m’autoriser à la porter avant la signature du contrat.

J’ai eu un mouvement de recul quand j’ai commencé à réaliser ce qu’il se passait (tu sais comme dans les films quand la fille fait un pas en arrière et ramène ses mains sur son visage) et puis, j’ai éclaté de rire. Non pas que je trouvais la situation drôle, mais parce que j’étais tellement heureuse, que c’est la seule réaction que j’ai eu. M. Patate à Raclette lui, me regardait interloqué, attendant une réponse à sa question, qui n’est jamais arrivée. Je me suis contentée de hocher la tête en signe d’approbation, avant d’enfiler cette bague que je trouvais encore plus merveilleuse désormais. Il n’avait pas eu le temps de m’en chercher une autre, et c’était ça qui l’embêtait le plus. Moi, je m’en fichais que ce ne soit pas la bague de mes rêves, elle était parfaite à mes yeux, et tout ce qui comptait, c’était qu’il veuille enfin faire de moi sa femme.

L'histoire de ma demande en mariage... et mes 2 bagues !

Crédits photo : Photo personnelle

L'histoire de ma demande en mariage... et mes 2 bagues !

Crédits photo : Photo personnelle

La folle histoire de ma bague de fiançailles

Une fois de retour en France, M. Patate à Raclette s’est mis en quête de THE bague de fiançailles. Il voulait la bague parfaite, celle qui lui dirait « c’est moi qu’il te faut ! », et il a mis 4 bons mois à la trouver.

Et encore, elle était disponible, mais ni dans la bonne taille, ni avec la bonne pierre. Il a parcouru toutes les bijouteries de l’enseigne, mais aucune autre option que de la commander en ligne. C’est ce qu’il a fini par faire, un mois et demi avant mon anniversaire pour être certain de la recevoir à temps, car il avait décidé de me refaire une demande en mariage à cette occasion. Dans ses plans, il avait prévu de me faire la surprise la veille de mon anniversaire de prendre le train direction Disneyland Paris, et de m’y refaire sa demande à l’endroit même où il m’avait vu pour la toute première fois en 2011. Avec la complicité de sa témoin 2, il avait tout planifié, tout préparé, c’était parfait, la surprise était réussie et j’étais aux anges… sauf que la bague lui a été livré le lendemain de mon anniversaire. Il a reçu le mail d’expédition pour une livraison le jour de mon anniversaire mais à Lyon, alors que nous étions chez sa témoin, donc à Paris. Pas de demande en mariage sur notre lieu de rencontre. Malgré tout, il a quand même mis les formes et m’a fait une seconde demande dans l’intimité de notre salon 2 jours plus tard, en prenant soin de cacher la bague dans un bouquet de roses rouge.

Comme M. Patate à Raclette est le genre d’homme à offrir souvent des fleurs (chose que j’apprécie énormément), je n’ai pas eu de réaction particulière en recevant son bouquet. Et même son « tu ne remarques rien de particulier ? » n’a pas réussi à me mettre la puce à l’oreille.

C’est avec désespoir qu’il m’a vu mettre le bouquet dans le vase et partir. Il a été obligé d’insister pour que je regarde les roses une par une pour qu’enfin je vois l’écrin, et éclate de rire à nouveau. Encore une fois, j’ai eu droit au genou à terre mais, cette fois, avec un grand sourire et un « veux-tu m’épouser », en ouvrant l’écrin sur une belle bague portant un rubis (ma pierre préférée) entouré de diamants.  Il a trouvé pile poile la bague de mes rêves, elle était simple, ni trop grosse ni trop petite.

L'histoire de ma demande en mariage... et mes 2 bagues !

Crédits photo : Photo personnelle

L'histoire de ma demande en mariage... et mes 2 bagues !

Crédits photo : Photo personnelle

J’ai donc deux bagues de fiançailles que j’aime autant l’une que l’autre.

L'histoire de ma demande en mariage... et mes 2 bagues !

Crédits photo : Photo personnelle

Je porte la première à la main droite avec la toute première bague que M. Patate à Raclette m’a offerte pour notre premier anniversaire, et je porte la seconde à la main gauche où mon alliance la rejoindra.

L'histoire de ma demande en mariage... et mes 2 bagues !

Crédits photo : Photo personnelle

  L'histoire de ma demande en mariage... et mes 2 bagues !

Crédits photo : Photo personnelle

On se marie !

Nous sommes à 4 mois du mariage (tu le sens le stress de la mariée en lisant ces mots ?). Nous avons bien avancé, pas assez à mon goût, mais je pense qu’on est plutôt dans les temps :

Ce qui est fait :

  • Trouver la salle
  • Trouver le traiteur
  • Trouver le DJ
  • Trouver nos « imagistes »
  • Envoyer nos save-the-date
  • Trouver nos tenues
  • Choisir la destination du voyage de noces
  • Déposer le dossier à la mairie
  • Faire la préparation au mariage religieux
  • Choisir notre équipe de choc
  • La déco (enfin, une bonne partie)

Ce qui reste à faire : tout le reste ! Et ça, ça me fait complètement flipper. Et comme l’a si bien dit Mademoiselle Miaou dans sa chronique, il n’y a pas chose qui m’énerve plus actuellement que d’entendre “ça va, vous avez le temps !” ! Le temps file et, bientôt, je serai Madame Patate à Raclette !

Et toi, comment était ta demande ? As-tu eu la bague de tes rêves ? Dis-moi tout !

Enregistrer

Enregistrer


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



10 commentaires sur “Quand la jeune fille reçoit une demande”

    • Ouiiii, le rubis est de très très loin ma pierre préférée. Je n’ai jamais été attiré par les diamants, du coup les bagues “classiques” ne me faisaient pas du tout réver.

  • Les deux sont vraiment trop belles… et s’accordent superbement ensemble en plus ! Et l’écrin en forme de rose… mais quel romantique ce Monsieur Patate à Raclette !! 😉

    • Je confirme que c’est un grand romantique quand il le veut ❤️.
      Je ne sais pas trop encore si ma 2ème bague de fiançaille s’accordera avec mon alliance vu sur je l’avais pas encore au moment du choix, j’espere que ça rendra aussi bien que mes 2 bagues de fiançailles ensemble!

    • Copinde de bague de rubis alors ✋?!
      Il cherche souvent longtemps, mais au final quand il trouve, je suis jamais déçue du résultat c’est vrai ?

  • Trop beau l’écrin dans le bouquet de fleurs !
    C’est vrai qu’il est bien dissimulé et que si on ne s’y attends pas on peut passer à côté !
    Ton amoureux à l’air très romantique !!

  • Haha j’imagine sa tête quand tu n’as pas vu qu’il y avait un écrin dans le bouquet! Elle est très touchante votre histoire en tout cas…

    • C’est vrai que j’ai senti un peu de désespoir dans son regard quand j’ai pris le bouquet sans rien remarquer ahah.
      Finalement tout est bien qui finit bien pour lui, et en plus après il m’a entendu lui dire toutes les 10 minutes “elle est trop belle”! ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *