Le jour où j’ai joyeusement enterré ma vie de jeune fille – Partie 1

Je me rends honteusement compte qu’après plusieurs mois en ta compagnie, je ne t’ai jamais vraiment parlé de mes témouines de choc, j’ai nommé Mlle Dorée et Mlle Happiness ! Pourtant, dieu sait si elles ont assuré tout au long de ces 24 mois de préparatifs… et l’organisation de mon enterrement de vie de jeune fille n’a pas dérogé à la règle, parce que j’ai eu droit à une parenthèse enchantée au milieu d’une période où le vague à l’âme me guettait sévèrement.

Comment je me suis fait surprendre

Au boulot, ça ne va pas depuis un paquet de mois déjà. Je traîne des pieds pour y aller et je vis de plus en plus difficilement les innombrables heures sup’ que j’avale chaque semaine. En plus de ce rythme infernal, je dois consacrer mes weekends à la préparation de mon fucking diplôme, lequel clôturera huit longues années de bachotage, et je me sens un peu lasse. Au fur et à mesure que notre joli jour approche, je suis obligée de lâcher beaucoup de leste dans les préparatifs pour maintenir le cap de ce rythme quotidien soutenu et ça me rend triste. Mais aujourd’hui, c’est vendredi, youpee ! J’ai réussi à m’échapper du bureau un peu moins tard que d’habitude. Il faut dire que j’ai passé l’après-midi à brasser de l’air et à gober les mouches parce que je sais que ce weekend, c’est bachelorette party !

KEUWAH ? Un EVJF programmé à l’avance dans l’agenda de la future mariée ? Oui, tu as bien lu ! Et non, ce n’était pas une volonté de ma part de ne pas avoir la surprise de la date. Simplement, mon deuxième surnom, c’est Mlle Mille Volts, rapport à ma fâcheuse tendance à prévoir des milliers de choses à faire dans mon planning tout le temps… et mes témoins avaient apparemment un peu peur de venir sonner à la porte d’une future mariée qui ne serait pas chez elle, ce qui aurait été un peu embêtant pour celles venues de loin, en particulier pour Miss Dorée qui devait organiser sa venue depuis le Danemark. C’est donc comme ça qu’elles ont fini par m’appeler plus d’un mois à l’avance pour me demander de bloquer une date.

Mais revenons-en au vendredi soir, à l’heure de la débauche. Je suis persuadée qu’un réveil en fanfare m’attend le lendemain matin pour une destination inconnue, et je suis heureuse et complètement branchée en mode « ouiiii, je me marie, je vais passer un weekend entre fiiiiilles et j’embarque pour le meeeeeerveilleux monde des licornes à pailleeeeettes ! » (ouais, parfois, quand tu es une future mariée, tu t’emballes GRAVE). Arrivée chez moi, je m’occupe de mon toutou avant d’attaquer le ménage de la maison. Et vas-y que ça aspire, que ça lave et que ça range ! C’est ma façon très… surprenante de me défouler quand j’ai besoin de ne penser à rien – tu as le droit de me prendre pour une dingo – après une rude semaine. Après deux heures de défoulage en règle, je monte à la salle de bains pour une douche bien méritée quand mon chien se met à aboyer. Et zut, qui vient m’embêter à cette heure-ci, c’est que je suis en petite tenue moi ! Je me rhabille fissa pour descendre ouvrir la porte, non sans avoir jeté auparavant un œil par la fenêtre, et je crois apercevoir plusieurs silhouettes sur le perron. Mon cœur s’emballe et mon cerveau aussi. « Quoi, ça y est, c’est maintenant ? Pour de vrai, ça commence pour de bon ? ».

Oui, elles sont là, ce sont elles, mes copines, c’est mon EVJF qui commence ! Elles sont trois pour l’instant, chargées comme des mules et je comprends que ce sont les premières arrivées. Sautage dans les bras de rigueur, petits cris hystériques et des « Alors ça ! Vous m’avez bien eue ! Je vous attendais demain ! » dans un grand éclat de rires et quelques pas de danse avec Miss Happiness.

Le récit de mon joyeux EVJF !

Crédits photo : Photo personnelle

Coucou l’hystérie !

Notre première soirée de filles

Je suis virée d’office de ma cuisine et chargée de mettre de la musique pendant que les filles préparent le repas royal que Miss Happiness nous a concocté : soupe de champagne et petits amuses-bouches, repas traiteur et tout plein de cupcakes appétissants au menu, s’il vous plaît ! Je crois que ça les amuse beaucoup de fouiller dans tous mes placards et de préparer tout un tas de trucs que je découvre au fur et à mesure. Prendre un air mystérieux sera d’ailleurs leur grand jeu tout au long du weekend… espèces d'(adorables) sadiques !

Le récit de mon joyeux EVJF !

Crédits photo : Photo personnelle

Ma pétillante copinette, Mlle Hapiness !

Le récit de mon joyeux EVJF !

Crédits photo : Photo personnelle

Mais au fait… ah voilà, je comprends maintenant pourquoi Roméo m’avait annoncé une soirée entre potes prévue pour ce soir ! Et moi qui avait boudé parce que c’était le troisième soir d’affilée qu’on n’allait pas se voir et que je ne comprenais pas qu’il « m’abandonne » alors qu’on n’allait pas non plus se voir du weekend… Oups ! En fait, il s’était tout simplement fait virer de la maison par une bande de filles surexcitées. Huhuhu !

La soirée se poursuit au milieu des pics apéritifs à mon effigie et des chips au wasabi. J’ai reçu l’ordre de ne pas lever le petit doigt du weekend et de me laisser porter par mes super-copines pour deux jours de plaisir : le pied, elles ont pensé à tout. Alors qu’on s’apprête à attaquer le dîner, ding dong ! On sonne à la porte et je bondis de ma chaise, hystérique, pour découvrir la quatrième et dernière larron(e) de la soirée sur le perron de l’entrée. Il parait qu’on est au complet, on peut continuer la soirée au milieu des rires, des confidences, des chansons et des jeux de société plus ou moins intellectuels.

Le récit de mon joyeux EVJF !

Crédits photo : Photo personnelle

C’est Miss Happiness qui, voyant s’approcher les 2h30 du matin, m’annonce que le décollage pour la destination inconnue du weekend est programmé à 8 heures pétantes le lendemain et que nous avons plutôt intérêt à dormir un peu si on veut être en forme pour affronter le programme. J’obtempère mais le sommeil tarde à venir : l’excitation est à son comble et il me tarde juste que le réveil sonne dans quelques heures…

Je reviens vite te raconter la suite !

Et toi, tu connaissais la date de ton EVJF ou c’était une surprise totale ? Tu avais briefé tes copines sur tes attentes ou tu t’es laissée porter ? Dis-moi tout !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



8 commentaires sur “Le jour où j’ai joyeusement enterré ma vie de jeune fille – Partie 1”

  • Ça avait l’air d’être génial 🙂
    C’est vraiment chouette qu’elles aient tout de même réussi à te surprendre en mettant Romeo dans la confidence.
    Et les cupcake avaient l’air trop bon ! C’est vraiment du fait maison ? Car ils sont magnifiques !
    J’ai hâte de lire la suite de vos aventures 🙂

    • Oui c’était super de se faire surprendre comme ça 🙂
      Non les Cupcakes venaient de chez un pâtissier (Nutella, Oreo, Kinder… Huuuuum !), Ils étaient aussi beaux que bons (ce qui n’est pas toujours gagné, les Cupcakes des fois c’est un peu etouffant lol)

  • Superbe cupcakes!! A part ça, ce weekend s’annonce génial 🙂
    J’attends la suite !

    De mon coté, le weekend EVJF était calé aussi pour le côté pratique même si je ne savais pas où j’allais ni ce que je faisais 🙂

    • Promis, la suite ne tardera pas, la chronique suivante est déjà programmée dans le calendrier Dentelle 😉

      C’est génial les surprises, hein ? Même si on était toutes les deux au courant de la date, finalement la surprise restait entière pour le reste ! 😀

  • Hihi ça s’annonce trop bien, on veut savoir la suite !!! J’imagine bien la scène quand ton homme s’est prévu une soirée à l’extérieur, tu devais l’avoir mauvaise sur le coup ^^ Le cachotier !! 😉

  • Hoooooo c’est chouette d’avoir eu quand même la surprise le vendredi soir
    Je ne vais pas oser te dire que la date de mon evjf qui se fera en mars est déjà prévue depuis début septembre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *