La recherche de ma robe contrariée par d’autres projets – 3ème partie

Suite des mésaventures qui m’ont finalement conduite à THE robe !

Pour quasiment toutes les grandes chaînes, c’est fichu : on est en janvier et il faut souvent plus de 3 mois pour recevoir les modèles. Je prends donc rendez-vous avec quelques boutiques qui pensent pouvoir me sauver la mise : Carrière Mariage, Pronuptia et la journée prototypes de Pronovias.

L’objectif est : belle robe, petit budget, petit délai ! La fille casse-bonbons, quoi !

J’avais repéré ce style de modèles, que je n’avais pas du tout essayés la dernière fois, et je me disais : quitte à y être, pourquoi ne pas tenter ?

Robe de mariée Marie Laporte

Crédits photo : Marie Laporte

Robe de mariée Stephanie Wolff

Crédits photo : Stéphanie Wolff

Je ne préviens même pas les copinettes pour voir qui peut venir, quand ou quoi. J’ai pas le temps, je prends le premier jour qu’on me propose et puis voilà, j’irai seule avec mon petit bébé ! Finalement, le premier jour d’essayages chez Carrière, mon frère se propose pour m’accompagner car il ne travaille pas à ce moment-là. Ça m’arrange, il s’occupera un peu de son neveu pendant que je joue à la princesse.

Super accueil, ça fait plaisir pour commencer. J’explique un peu sur quoi j’aimerais partir : de la dentelle, de la fluidité, un bustier. La fille m’explique qu’ils sont créateurs, qu’ils font les modèles sur place et que donc ils ont un choix hallucinant de plus de 300 robes, toutes entièrement personnalisables !

Il faut savoir que lors de mes premiers essayages, je n’avais pas été chez Carrière car j’avais vu leur site internet et leur stand au Salon du mariage, et que ça me faisait penser à ce qu’on pouvait trouver chez TATI. Je ne dénigre pas, mais c’était pas mon genre du tout ! Seulement, plus tard, une amie qui se marie en 2014 également m’en a dit grand bien, alors qu’elle est vraiment, mais vraiment difficile. Je me suis donc dit que je n’avais pas grand-chose à perdre, au point où j’en étais…

Je passe donc une première robe, qui respecte tous mes critères avec, en plus, un top en tulle mou par dessus le bustier, ça tombe bien ! C’est joli, ça me va bien, mais il y a un truc qui me dérange au niveau du top. Sur moi, je le trouve mal fichu, bizarrement. Je n’arrive vraiment pas à me l’expliquer…

La vendeuse me propose de l’enlever. Et là, je me dis qu’elle est jolie, très jolie et je me sens pas mal du tout dedans. Elle est confortable et réunit tous mes critères esthétiques. Mais je ne m’emballe pas. Pour ressortir un vieux proverbe : chat échaudé craint l’eau chaude !

Je passe une seconde robe, dans le même style mais sans dentelle, le côté dentelle vient avec un top à col. Mais non, ça ne le fait pas. Ça ne tombe pas bien sur moi. Du coup, je repasse la première. La vendeuse me dit qu’elle me va vraiment bien, que ça semble me correspondre. Et elle me montre vite fait les autres modèles qu’elle avait sélectionnés, en me disant que ça ferait moins l’affaire sur moi, à ce qu’elle voit là. Ça me conforte dans mon idée.

Mon frère, du genre hyper discret et sans avis, me donne quand même son avis : il aime ! Ça me fait très plaisir. Je demande alors le prix. Il y a de la dentelle, j’ai peur que ça fasse cher, mais non, elle est dans mon budget et il faut le dire : je l’aime ! Voilà ! Malgré ce que je pensais, j’aurai finalement eu un coup de cœur !

La gentille vendeuse propose de m’offrir les frais d’urgence. Je suis ravie ! Je signe un chèque et je trépigne d’impatience, je ne la reverrai que début avril !!! Que c’est loooong ! On teste quelques boléros et étoles, quelques accessoires pour que je puisse me projeter et finir mes achats. Je repars de là avec des millions d’idées et d’interrogations en plus.

Je suis heureuse et stressée et impatiente, plus que jamais, d’aller me marier !

Et toi ? Tu as eu un coup de cœur alors que tu ne t’y attendais plus ? Ta situation te semblait désespérée, à toi aussi ? Tu as craqué pour un style complètement différent de ceux que tu avais repérés ? Raconte !

J'ai 27 ans et je me suis mariée en deux fois avec Monsieur Biologie. La cérémonie civile a eu lieu fin octobre 2013 en tout petit comité (une trentaine de personne) et la cérémonie religieuse fin avril 2014 (environ 90 invités). On a choisi de faire ainsi car j'étais enceinte pendant les préparatifs et j'ai accouché d'un petit garçon début novembre 2013. Alors alléger les frais et les journées nous ont finalement semblé essentiel. Notre mariage était plutôt champêtre avec un thème botanique.

Commentaires

  • Avatar
    Mademoiselle Médicis
    Répondre
    27 février 2014

    Rôh mais tu n’es pas très sympa Mademoiselle Bidou, tu ne nous donnes pas beaucoup d’indications ! En tout cas cette boutique a l’air géniale ! Efficace et à l’écoute comme il faut.

  • Avatar
    Mademoiselle Ino
    Répondre
    27 février 2014

    C’est trop dur de devoir attendre !!!!

  • Avatar
    Duchesse
    Répondre
    27 février 2014

    Hihi moi aussi j’ai acheté ma robe chez eux pour mon mariage en février 2015.. « Ma » vendeuse a été super patiente, j’ai pu porter les robes longtemps et je pouvais prendre des photos.

  • Avatar
    Dame Cha
    Répondre
    27 février 2014

    Après tous ces déboires, ça a presque l’air trop simple… 😉
    Mais effectivement ce style semble mieux te convenir que les ‘sirène’ (qui pourtant t’allaient comme des gants !)

  • Avatar
    emilie
    Répondre
    2 mars 2014

    Eh eh ! J’ai egalement essayé cette robe il me semble que c’ewt celle que j’ai également choisie ! Que de points communs entre le gros bidou, le thème du mariage et maintenant la robe ! LA SUITE !!!

  • Avatar
    loolee
    Répondre
    1 mai 2015

    que la vie est drôle ,moi je suis une future mariée toulousaine 2015!
    j’ai essayé de t’acheter ta robe que tu avais déniché sur internet anglais ,mais comme je n’ai pas eu de réponse ,j’ai été à carrière ou j’ai hésité avec deux modèles et j’ai finalement fait un choix différent ,j’ai pris la robe avec le boléro en dentelle qui te plaisait moins!^^
    j’espère que ta première robe est vendu!?
    je vais aller lire tes autres chroniques

Poster une réponse