Le décor – ou les lieux de notre journée

Les grandes lignes de notre mariage définies, il est temps de passer à l’organisation pratique. Première question : où c’est qu’on va se marier ?

À la commune pour notre union civile

La loi belge prévoit que « ceux qui désirent se marier doivent en faire la déclaration au moins 14 jours avant la date du mariage à l’officier de l’état civil. La déclaration se fait dans la commune un où l’un des futurs époux a son domicile ou est inscrit dans le registre de la population, le registre des étrangers ou le registre d’attente » et que « le mariage est célébré à la commune du lieu où a été établie la déclaration de mariage, au plus tôt 14 jours et au plus tard six mois après cette déclaration ».

Monsieur Plumechon et moi avons notre chez nous, où nous sommes tous les deux domiciliés. Nous nous marierons donc dans notre commune.

Première étape : adjugé !

Crédits photo : JT Photography

Franchement, en plus, elle n’est pas chouette la salle des mariages ?

À l’église pour notre union religieuse

Je ne sais pas exactement ce que prévoient les règles mais j’avais toujours entendu dire qu’il était de coutume de se marier au sein de sa paroisse. Pour y déroger, il faut en faire la demande.

Ni Monsieur Plumechon ni moi n’avions d’attaches à une paroisse bien précise, ou à une église ou une chapelle particulière. Au contraire, il nous semblait un beau symbole de nous unir dans l’église du village où nous nous étions installés : là où nous avions décidé de fonder notre foyer, et où nous espérons un jour baptiser nos enfants. Nous nous marierons donc dans notre église.

Deuxième étape : adjugé !

Crédits photo : JT Photography

Sincèrement, ici aussi, ce n’est plutôt pas mal. Non ?

À la maison pour nos préparatifs

La commune se situe à 3 minutes en voiture de notre chez nous, alors que l’église en est à 250 mètres. Est-ce que j’ai besoin de t’expliquer d’avantage l’intérêt de nous préparer à la maison ?

Troisième étape (qui en l’occurrence sera plutôt la première mais bref !) : adjugé ! (Admire l’efficacité quand même !)

À l’abbaye pour nos photos de couple

Souviens-toi, dans notre commune, on trouve les ruines d’une abbaye. Oui, exactement, là même où Monsieur Plumechon m’a demandé de devenir sa femme. Un magnifique endroit, à 6 minutes à peine de chez nous, ayant déjà une place particulière dans notre histoire… que pouvions nous rêver de mieux pour nos photos de couple ?

Quatrième étape : adjugé !

Crédits photo (creative commons) : Wikimedia

Un petit aperçu du potentiel de cette abbaye en ruine.

Bonne question pour notre réception

Notre commune a beau avoir pas mal d’atouts et d’attraits, elle ne dispose pas d’une salle assez grande pour accueillir nos nombreux invités. Nous sommes alors début 2015, soit environ un an avant notre mariage. Nous sommes dans les temps selon ce que j’ai pu lire à droite et à gauche, mais surtout nous pourrons visiter les lieux dans des conditions hivernales. C’est parti dès lors ! Avec une nouvelle question : qu’est-ce qu’on cherche au juste ?

Une salle ! Mmmh, mais encore ?

  • Située à environ 30 minutes de chez nous.
  • Assez spacieuse pour accueillir 180 personnes à table et jusqu’à 300 personnes pour le vin d’honneur et la soirée, sans devoir déplacer les tables avant et après le repas, et avec des possibilités pour s’assoir autres qu’à table.
  • Avec du caractère, soit un certain cachet et pourquoi pas une histoire.
  • Libre un samedi de fin février 2016, et tant qu’à faire le vendredi qui le précède, voir même le dimanche qui le suit.
  • Chauffée ! (Ne rigole pas, j’ai quelques anecdotes sous le coude.)
  • Où le bar n’est pas situé à l’opposé de la piste de danse, qui elle-même n’est pas située à l’opposé du lieu du repas… bref, sans séparation physique entre les différentes ambiances si possible.
  • Sans escaliers afin que ma grand-mère et mon papa puissent y accéder facilement.
  • Possédant des toilettes en suffisance. (Oui, oui, je t’assure que c’est un critère de la plus haute importance.)
  • Libre de traiteur, ou tout du moins proposant une liste variée (comprends « pour tous les budgets ») de traiteurs avec qui travailler.
  • Se louant pour environ 1500 €, charges et nettoyage inclus.
  • Ayant son propre parking ou à défaut suffisamment de places disponibles à proximité.
  • De préférence dans laquelle nous n’avions pas encore été invités à un mariage. (J’avoue que ce petit détail futile me tenait particulièrement à cœur… je voulais de l’inédit, de l’exclusivité ! Il s’est rapidement avéré que ce critère a été facile à contenter, les salles concernées étant trop petites ou ne se louant plus.)

Voilà qui nous semble déjà pas mal. Internet et un très connu moteur de recherche deviennent dès lors les compagnons favoris de mes soirées, et je me retrouve assez facilement avec une première sélection. À un détail près… les salles libres de traiteurs ne sont pas légion dans le coin. Elles semblent carrément inexistantes (enfin du moins pour la capacité que nous recherchons) ! Qu’à cela ne tienne, aucun critère n’est immuable. Laissons donc une chance à ces traiteurs imposés, on ne sait jamais qu’ils fassent notre bonheur en proposant ce qui nous fait envie.

Une fournée de mails plus tard, c’est déjà l’heure d’un premier bilan. La plupart des lieux qui correspondent à nos critères sont des anciennes fermes (en carré, en quadrilatère ou en ce que tu veux) où la salle de réception est en général une ancienne grange aux pierres et aux poutres apparentes. Certains, dont l’un de mes coups de cœur sur photos, sont juste carrément hors budget ! (Coucou la salle à 2750 € la location pour le samedi uniquement, chauffage non inclus, et tous prestataires (ou quasi) imposés ! Tu sembles magnifique mais ce ne sera pas toi.) Certains gestionnaires n’ont quant à eux simplement jamais répondu à notre demande d’information, malgré mes relances. Bref, fin février-début mars, j’ai néanmoins prévu 6 visites… que je te résumerai dans ma prochaine chronique.

Et toi ? Comment as-tu raisonné pour sélectionner les lieux de votre mariage ? Aviez-vous du choix à proximité ou avez-vous du vous éloigner ? Quels étaient tes critères ? Et ceux de ton Chéri ? Raconte ! 


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



8 commentaires sur “Le décor – ou les lieux de notre journée”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *