Ma recherche de salles, ou comment se prendre la tête pour trouver le lieu de réception idéal ?

Tu vas le découvrir au fur et à mesure des mes articles, déformation professionnelle ou non, j’ai tendance à tout comparer et tout analyser. En gros, je me prends grave la tête !

Nos recherches de salle en banlieue parisienne

Crédits photo (creative commons) : Kaboompics

Première étape de notre préparation du mariage, la recherche de salles !

Pour ma part il était indispensable, une fois la date fixée, de commencer par là. Alors il est vrai qu’habituellement, il est fortement conseillé de choisir la salle puis, en fonction des disponibilités de cette dernière, caler la date de la cérémonie. Mais comme je te l’ai dit dans ma présentation, nous sommes en février alors je déroge aux conventions et me permets un peu de fantaisie (c’est mon côté anti conformiste !).

Comment démarrer une recherche de salle pertinente ?

C’est la réponse à cette question, que tu trouveras ci-dessous. Je n’ai pas la prétention de dire que c’est la méthode idéale, mais c’est celle qui nous a paru évidente.

Nos recherches de salle en banlieue parisienne

Crédits photo (creative commons) : Geralt

Nous avons dans un premier temps défini nos critères :

  • ce qu’il nous fallait impérativement,
  • ce qui pouvait être un plus
  • ce qui était rédibitoire

Les critères indispensables

Après avoir assez rapidement dressée la liste des invités (héhé l’avantage d’avoir planifier son mariage depuis très longtemps, c’est qu’elle était déjà prête), nous sommes vite arrivés à la conclusion que nous serions une centaines d’adultes et qu’il y aura une trentaine d’enfants âgés de 0 à 10 ans. En février, impossible de canaliser toutes ces petites frimousses dehors. La salle devra donc être équipée d’un espace dédié pour les enfants et être dans un environnement sécuritaire.

L’autre critère indispensable concernait la localisation. Les parents de Chéri d’amour ayant des difficultés à conduire de nuit, la salle devait être facilement accessible depuis chez eux et sur une route qu’ils connaissaient. Ça rejoignait également l’idée que nous ne voulions pas d’une salle à plus de 45 minutes de notre lieu d’habitation et de notre mairie. Dans un souci de confort pour les invités, de temps et par respect pour la planète (un petit peu quand même), nous souhaitions limiter les trajets. Honnêtement, quand je suis invitée à un mariage et que je dois déjà faire une heure de route jusqu’à la cérémonie, puis une heure de route jusqu’à la salle et qu’après il faut rentrer, personnellement ça ne m’enchante pas. La salle sera donc dans le 77, le 94 ou le 91.

Troisième critère, il s’agit des prestations incluses dans le locatif de la salle. Je souhaitais que le mobilier (tables + chaises) soit compris dans le prix.

Le dernier critère, c’est le confort thermique. Alors en effet ça parait bête, mais il est tout de même plus compliqué de chauffer une verrière ou une salle ouverte sur l’extérieur qu’une salle d’hôtel. Et en février, frileuse comme je suis, je ne passe pas outre.

Le critère optionnel

Notre famille et nos amis étant à 90% basés en Île de France, nous avons bien vite abandonné l’idée idyllique d’un mariage d’hiver à la montagne. On ne se voyait pas faire déplacer tout le monde et trouver de nombreux hébergements. En se mariant en Île de France, la présence d’hébergement à proximité de la salle devient donc un critère optionnel.

Les critères rédhibitoires

Il y a quelques années, j’ai des copines qui se sont mariés dans le 77 et j’ai également une amie qui rêve de se marier dans un lieu précis. Par principe ces salles ont été exclues.

Dernier critère de cette liste, le forfait clé en main. C’est un forfait qui donne un tarif par personne et comprenant en général un package global incluant la salle, le traiteur, le DJ. Il peut être très intéressant pour les futurs mariés qui ne veulent pas se prendre la tête et confier l’intégralité de leur événement au site. De mon côté, je préfère avoir le choix de mes prestataires et laisser Chéri d’amour négocier en bon et due forme avec chacun d’entre eux.

Et ensuite ?

Étape 1 – Recherche

Google et bien entendu les articles sur Mademoiselle Dentelle sont mes amis. J’ai ainsi recherché, pré-sélectionné et saisi dans un tableau, tous les lieux qui me semblaient pertinents et qui correspondaient aux critères fixés. Bilan des courses, une cinquantaine de lieux référencés (AU SECOURS !!!!).

Malheureusement, le problème quand on n’est pas fixé sur un type de salle en particulier, on se retrouve à tout sélectionner. Je me suis donc retrouvée avec un beau panel de fermes, château, domaines, hôtel et autres lieux sans savoir dans quoi nous nous projetions le plus. Alors oui c’est fastidieux et ça prend du temps, mais que nous sommes contents quand quelqu’un nous parle d’une salle et que l’on voit tout de suite de laquelle il s’agit.

Nos recherches de salle en banlieue parisienne

Crédits photo : Photo personnelle

En pleine recherche

Étape 2 – Contact

Avec tout ça, nous sommes déjà fin février et ma demande en mariage a eu lieu depuis une quinzaine de jours. J’attaque alors mes demandes de devis sur toutes les salles notifiées. Mails, appels téléphoniques, formulaire de contact, je recense les informations nécessaires que je reporte soigneusement dans mon tableur. Du fait des vacances scolaires, je laisse un délai de 15 jours pour avoir une réponse, puis j’effectue une relance aux lieux n’ayant pas répondu et j’attaque l’étape 3.

Étape 3 – Sélections

À réception de tous les différents devis, j’ai remarqué quel était le prix moyen pour la location d’une salle à cette période dans notre région. Cela nous a permis de déterminer notre budget.

En effet, je ne me voyais pas me bloquer un budget de 1000€ pour la salle si, à ce tarif, je n’avais rien qui me plaisait. Nous avons en effet pour (mauvaise) habitude de se donner les moyens de nos envies. Beaucoup avoisinait les 2000 à 2500 €. Par principe, j’ai éliminé les salles avec un montant supérieur à 3000€.

C’est à ce stade que j’ai soumis à Chéri d’amour le résultat de mes recherches, soit une dizaine de salles tout au plus.

Avec nos horaires de travail et Nenette, nous n’avions que le samedi de disponible pour visiter les salles. Nous avons donc procédé par élimination.

En premier, nous avons calé les visites avec les salles qui nous plaisaient le plus et avec qui le contact passait bien. Et oui car, lors des recherches, ça n’a malheureusement pas toujours été le cas. Il faut dire que pour certaines salles, un mariage en février ce n’est pas l’idéal. C’est la basse saison, beaucoup sont rénovation, ou alors les propriétaires partent en vacances. D’autres y voit un aspect purement budgétaire, ou n’ont tout simplement pas envie de revoir leurs tarifs et tentent de nous dissuader sur la date.

Au final, nous en visiterons 8 que je te laisserai découvrir dans une prochaine chronique.

Et toi raconte, comment t’es-tu organisée pour ta recherche de salles ? Avais-tu déjà une idée de ce que tu souhaitais ?



3 commentaires sur “Ma recherche de salles, ou comment se prendre la tête pour trouver le lieu de réception idéal ?”

  • Ah enfin la suite de ce fameux mariage au creux de l’hiver! J’ai hâte d’en savoir plus sur les salles que tu as sélectionnées (ile de france ça m’intéresse aussi!!), je me reconnais très bien dans l’organisation en mode tableur excel haha

  • Mon dieu le tableur excel avec une cinquantaine de salles recensées !!! J’avais la même méthode que toi mais le fait de vivre à la campagne a considérablement réduit les options. Seulement 13 salles dans le tableur et 2 visites physiques, c’était baclé. Hâte de voir les visites de salles la prochaine fois.

  • Hâte de découvrir les visites des salles sélectionnées ! J’ai vécu de nombreuses années dans le 77 et je travaille toujours dans le 91, certains lieux me parleront peut-être 😉
    Et vive le tableur Excel, c’est le meilleur ami de toute future mariée qui se respecte 😀

Commente ici !