« And they lived happily ever after » : Madame Claddagh repose sa plume…

Je ne serai pas très originale aujourd’hui… Tu en as vu passer, des chroniques d’au revoir cette semaine…Voilà que c’est mon tour… 47 chroniques plus tard, je viens te dire revoir.

Il était une fois… Madame Claddagh

Tout a commencé le 27 février 2018, date de ma première chronique sur Mademoiselle Dentelle, ce fabuleux blog que j’ai découvert grâce à ma copine Madame Gezillig*, bien avant de rencontrer Monsieur Claddagh. Wedding addict moi ? Juste un peu ! Peut-être étais-tu déjà là, le 27 février, ou bien peut-être as-tu seulement lu certaines de mes chroniques. Quoiqu’il en soit, aujourd’hui, je voudrais te dire un grand merci. Merci de nous avoir lues, mes copines Dentelles et moi. Merci de nous avoir laissé un petit mot, ou plusieurs. Merci de nous avoir soutenues, encouragées, félicitées.

*J’adresse ici un petit mot tout particulier à Madame Gezillig, la petite* fée de notre mariage. (*ça te fera rire si tu la connais, l’adjectif ne va pas vraiment avec ses 1m86, ou 87, ou 88, je ne sais plus ?). C’est elle qui était dans la confidence de la demande en mariage de Monsieur Claddagh, et qui a traduit sa demande en français, parce qu’il voulait la faire dans ma langue… Et plus tard, elle a aussi traduit ses vœux, que j’ai trouvés, là encore, dans une bouteille, le matin de notre mariage… Merci Madame Gezillig, et à dans 8 ans (ou avant, j’espère !) !

Photo personnelle

Parce qu’en vrai, tout a réellement commencé en août 2016, lorsque Monsieur Claddagh m’a demandée en mariage avec une bouteille jetée à la mer, sur une plage du Portugal… Depuis, j’ai pu partager avec toi ma recherche de robe (1, 2), les différences culturelles entre l’Irlande et la France, et les difficultés d’organiser un mariage bi-culturel, la recherche du lieu parfait pour notre joli jour (1, 2, et 3), le déroulement de notre cérémonie religieuse bilingue, mes DIY (1, 2 et 3) ou encore la recherche des cadeaux utiles pour nos invités.

J’ai partagé avec toi ce 11 août 2018 : la matinée de mes préparatifs, notre cérémonie religieuse, nos photos de couple, notre soirée, et puis notre voyage de noces en Crète, puis à Bali.

Presque deux ans plus tard, je ferme aujourd’hui ce joli chapitre de ma vie, de notre vie. Notre « wedding » est terminé, oui, mais notre « marriage » ne fait que commencer.

Hier, j’ai partagé avec toi le bilan de notre mariage : ce que je referais, ce que je changerais peut-être… La vérité, c’est que je suis amoureuse de mon mariage (et de mon mari, je te rassure !). Je ne m’attendais pas à vivre « le plus beau jour de ma vie », je trouvais ça un peu cliché, et puis, il y a tellement de beaux jours différents dans une vie… Mais le fait est que je crois bien que ce 11 août 2018 l’était, le plus beau jour de notre vie… Bien sûr, il y en aura d’autres, encore plus beaux, ou beaux différemment, mais celui-ci restera gravé dans nos mémoires.

Crédit photo : Yoshi Power Shot

Crédit photo : Yoshi Power Shot

Les petits conseils de Madame Claddagh à la bride-to-be (que tu es peut-être)

Tout au long de mes chroniques, j’ai essayé de partager avec toi mon expérience de future mariée, évidemment, mes hauts, mes bas, mes coups de cœur et mes galères, mais aussi quelques conseils, que j’ai pu appliquer, ou que j’aurais aimé connaître un peu plus tôt… Aujourd’hui, je les réunis tous ici, et j’espère que certains pourront t’aider ! N’hésite pas à cliquer sur les liens pour retrouver ces conseils dans mes chroniques, et en contexte !

  • Les préparatifs de ton mariage sont un bon entrainement pour ta vie de couple : oui, toi et ton futur mari aurez des désaccords, et peut-être même quelques disputes (sûrement, même !), mais les compromis, c’est la vie (les concessions en revanche, c’est moins sympa) ! Si vous survivez à un an (ou plus) de préparatifs, vous êtes sur la bonne voie !

  • Ose ! Le menu envoyé par le traiteur ne correspond pas exactement à ce que tu voudrais ? Tu vois une robe en vitrine qui te fais envie, mais la vendeuse ne te propose pas de l’essayer ? Tu voudrais une pièce montée ET un fondant au chocolat ? N’hésite jamais à demander ! Grande timide, j’ai du me faire violence plus d’une fois (et Monsieur Claddagh ne parlant pas français, j’étais la seule à pouvoir communiquer avec nos prestataires), mais crois-moi, ça vaut vraiment le coup d’oser : au mieux, tu auras ce que tu souhaites, au pire, ce n’est pas possible, mais tu auras essayé !

  • Fais confiance à ton feeling pour le choix de ton photographe (et même de tous les prestataires). Le seul prestataire que je ne sentais pas, c’était le coiffeur et… j’avais raison ! En parlant de coiffeur…

  • Pour ta recherche de salle et de traiteur, télécharge les checklists de Mademoiselle Dentelle, qui sont très très bien faites, pour ne pas oublier de questions !

  • Demande toujours un échantillon de tes faire-part avant l’impression définitive… C’est ce à quoi je n’ai pas pensé… ici !

Crédit photo : Yoshi Power Shot

  • Réserve un moment en amoureux dans la dernière ligne droite des préparatifs : un massage, un spa, un resto… un moment pour souffler, rien que tous les deux, relâcher les tensions… et éviter (peut-être – je ne garantis rien – une explosion à deux jours de ton mariage !)

  • Réserve un mini-voyage de noces pour souffler après toutes ces émotions, et te retrouver avec ton mari tout neuf juste après votre mariage !

Un grand merci

Merci à toi, lectrice de l’ombre ou de la lumière.

Merci à toute cette communauté Dentelle sur qui j’ai pu compter pour demander un avis (aussi futile soit-il !), passer un coup de gueule, me remonter le moral, parler mariage quand mon entourage en avait marre, ou partager mes petites et grandes joies..

Merci à Anne, Gwénaëlle et Fabiola d’avoir créé ce blog, cette communauté bienveillante et de l’avoir si bien entretenue…

Merci à mes copines chroniqueuses, avec qui j’espère de tout cœur rester en contact bien au-delà de cette belle aventure, et croiser pour un verre de vin à Paris, une Guinness à Dublin, ou une noix de coco à Bali (n’est-ce pas Madame Chaton ?)…

Photos personnelles

Voilà, c’est fini…

« Ce qui compte, c’est que tu épouses ton amoureux ». Je sais, c’est cliché. J’ai lu cette phrase plus d’une fois lors de mes préparatifs, entre une galère de pompons et un plan de table en galère, et cette phrase avait le don de me faire sortir de mes gonds. Et si je veux l’épouser ET avoir un super beau mariage, alors, j’ai pas le droit ?? Ben si, tu as le droit. Et mieux encore : si tu veux un beau mariage, tu DOIS avoir ton beau mariage. Non mais ! Mais… dis-toi bien que même si couac il y a, au bout du compte, tu auras toujours ton mari tout neuf au bras, et ça, ça vaut tous les pompons du monde !

J’ai longtemps réfléchi à la façon dont je te dirai au revoir, et puis finalement, j’ai trouvé… C’est Bob la Tortue qui va te dire au revoir… Comme lui, je vais avoir un peu de mal à partir, à déplier mes nageoires, mais allez, hop, je vais prendre le large, à la découverte de l’inconnu, et qui sait, je te ferai peut-être un petit coucou un jour, ailleurs…



15 commentaires sur “« And they lived happily ever after » : Madame Claddagh repose sa plume…”

  • Ouh là là Madame Claddagh. J’ai aussi envie de te dire merci pour tout ce que tu as partagé avec nous depuis le début de ton aventure Dentelle. J’ai énormément apprécié ta plume, ta manière de présenter les différentes « épisodes » de tes préparatifs et de ton mariage. Je n’en retiens que du merveilleux, vous avez su toi et M. Claddagh me mettre des paillettes dans les yeux et me faire découvrir des aspects culturels de l’Irlande tout en douceur et en légèreté. Je comprend parfaitement que tu sois amoureuse de ton mariage (et de ton mari) car j’en suis tombée amoureuse également ( de ton mariage, pas de ton mari, j’ai déjà le mien ! ). J’adore toujours autant vos photos de couple dans ce magnifique parc. Vous êtes tellement beaux ! Et vos cartes de remerciement sont splendides !
    Tes petits conseils aux futurs mariées sont tellement pertinents que j’aurais été les donner moi-même !
    Quelle poésie en terminant sur cette mignonnerie avec Bob la Tortue, c’est adorable…

    Ah et si un jour tu fais un stop dans le nord de la France, il faut qu’on se voit pour déguster une bonne bière !!!
    A très bientôt, Madame Claddagh !!!!

    • Merciii mille fois pour ce très joli mot, Madame Chat Potté ! (Tu sais qu’à chaque fois que j’écris ton nom de scène, je pense au Chateau de Crazannes que nous avions visité pour notre mariage, et qui est le château du chat botté ahah!)
      Je suis heureuse de t’avoir mis des paillettes dans les yeux et de t’avoir fait découvrir de petits bouts d’Irlande… D’ailleurs si vous voulez y venir un jour, fais-moi signe !! Pour les remerciements, nous avons mis 1 an et demi à les envoyer, donc j’ai voulu faire la totale pour me faire pardonner ahah, non pas une, mais 4 cartes ! Et je voulais partager aussi des photos de notre voyage de noces puisque nos invités y avaient participé 🙂
      Ma soeur vit en Picardie, donc oui, je suis sûre que je passerai dans le nord un de ces jours pour une bonne bière, avec plaisir !!
      A très vite ailleurs 🙂

  • Quels beaux conseils Madame Claddagh, je suis d’accord à 100% avec toi !! J’ajouterai juste de profiter à 100% du moment présent, par moment il faut se dire que ce ne sera qu’une fois et imprimer ces beaux instants dans sa tête afin de ne pas se laisser dépasser et laisser filer la journée dans la voir. (Ce conseil de mme cerise m’avait bien servi durant notre mariage)
    Votre mariage était sublime tu as bien raison d’en être amoureuse !! et ta conclusion est juste parfaite et je pense sera utile à plein de bride to be !!
    Vous étiez magnifiques et j’ai adoré suivre tes chroniques avec le brin d’humour que tu as réussi à amener dans chaque. Il n’y en a pas j’en où je n’ai pas rigolé au moins une fois en te lisant. Et celle là où tu m’a particulièrement ému avec ce petit relâché de bob en final ! Il a pris cher quand même avec ses vagues ! J’avais trop peur pour lui. Mais je suis sure qu’il ira loin comme vous deux ! Il voyagera, fera sans doutes des petits bébés tortues et peut être même qu’il reviendra à Bali prendre un rhum coco avec nous !! ❤️
    En espérant croiser ta route de petite tortue très bientôt, (ça me fait penser que j’ai une jolie photo d’un chaton et d’une petite tortue que je t’enverrais, je ne désespère pas de te faire aimer les chats 😅 😉 ) très heureuse de t’avoir retrouvé par ici. Tu fais partie de mes plus belles rencontres MD 😘

    • Tu as complètement raison, j’ai failli ajouter de profiter à fond de ses invités (il y en a tellement avec qui je n’ai pas eu le temps de discuter !). Comme toi, j’avais ce conseil en tête, et ça m’a beaucoup servi !!

      Merci merci Madame Chaton, je suis heureuse d’avoir pu te faire rigoler ahah, j’ai essayé de voir le positif et le côté humoristique de toute situation (mais j’avoue y en a c’est pas facile !). Petit Bob a fini par partir tout seul comme un grand, c’était trop émouvant (et le mec du sanctuaire nous regardait en mode « Ils sont fous ces Occidentaux… »). Oh oui, j’espère que nous ne croiserons pas trop de requins sur notre route… mais que nous croiserons un couple de Chatons (je pense que je les aimerais bien ceux là, à défaut de ceux qu’ils accueillent 😀 )!! A très bientôt Madame Chaton 🙂

    • J’y compte bien !! J’ai toujours pas vu Joris en Irlande (et puis je l’ai vu trop rapidement au mariage lol!)

  • Chère Madame Claddagh, merci pour tes chroniques qui sentaient bon la Guiness hihihi ! J’ai toujours aimé les récits des unions bi culturelles, ça a un petit cœur exotique même quand ça reste « européen ». C’était un plaisir de te suivre alors merci pour ce partage ! Vous êtes un très joli couple et ton mari est trop romantique : je vous souhaite une très belle suite à deux ou plus… A un de ces jours, sait-on jamais !

    • Ooh merci beaucoup Noémie pour ton petit mot, ça me fait plaisir 🙂 C’est vrai que ca a beau être européen, j’ai quand même découvert de sacrées différences au cours de nos préparatifs (et j’en découvre encore dans notre vie quotidienne lol!). A bientôt peut-être 🙂

  • J’adore cette chronique de fin, toujours sur le même ton léger, mais tout en distillant des conseils fortement avisés 🙂 effectivement on en a vu passer des chroniques de fin et d’adieux, et j’avoue que je trouve ça triiiiiste … Mais merci pour cette fin de chronique avec la vidéo de petit Bob où honnêtement … moi j’ai trouvé qu’il prenait plus que cher pour reprendre la formulation de Mme Chaton mdr et en voyant toutes ces vagues arriver, et le malmener toujours plus, je me disais en rigolant « ben dis donc, imaginons qu’on soit à la place de petit Bob 1s, si c’est comme ça que Mme Claddagh nous dit au revoir … mdr » enfin bref, je n’ai aucun doute sur le fait qu’il est maintenant très heureux dans l’Océan, et qu’il fait comme les tortues de Némo avec le Gulf Stream ^^ yeaah man !
    Encore une fois merci pour tous ces beaux récits que j’ai attrapé en cours de route, j’ai fait des petites sessions flash back pour me mettre à niveau (et voir à quel point M. Claddagh est romantique et impliqué !), et j’ai poursuivi avec réel intérêt et curiosité pour y découvrir tout plein de belles choses, à commencer par le puissant amour qui vous lit tous les deux 🙂
    Bonne route les Claddagh ! (un Claddagh, des Claddaughx ? ^^)
    Une lectrice de l’ombre, ou de la lumière (ça dépend de la position du soleil XD … ok je sors)

    • Merci beaucoup Aurélie de tes petits commentaires tout au long de mes chroniques ! (Tu es une lectrice de la lumière, c’est certain !!)
      Ahah mais non, dans la métaphore c’était moi, le petit Bob qui n’arrive pas à partir 😀 (Je te rassure, il est ensuite parti tout heureux, nous l’avons suivi un petit moment, et à l’heure qu’il est, je suis sûre qu’il s’est fait plein de copains tortues !)
      Ouiii M. Claddagh est super romantique, c’est parfois dur d’être au niveau ahah ! Bonne route à toi, pleine d’amour et de paillettes, et peut-être à bientôt sur Paillettes & Chaussettes 🙂

      • Aaaaah ok ^^ mon deuxième petit nom c’est mononeurone, le temps que l’info fasse impact ^^ Merci pour la belle métaphore alors !

    • Merci beaucoup Aventure d’avoir suivi mes petites (hum… longues !) chroniques !! Belle continuation à toi 🙂

  • Merci Madame Claddagh pour ce récit! Ça a été un plaisir de suivre tes aventures, de les lire, avec tes touches d’humour. Que de beaux souvenirs dans ces chroniques.
    Beau « Marriage » à vous avec Monsieur Claddagh et bon vent à vous pour la suite de vos aventures.

Commente ici !