Page arrachée du grimoire : la malédiction des préparatifs

Je fais une petite pause dans le récit des préparatifs pour faire un retour sur mon état d’esprit à ce moment-là.

Full disclaimer : les articles précédents sur nos DIY ont été écrits après notre mariage. Ils sont donc écrits dans une perspective joyeuse, avec du recul et des étoiles dans les yeux.

Ce dont je te parle aujourd’hui, je l’ai écrit il y a plusieurs mois, quand on était en plein dans les préparatifs ; toute notre vie tournait complètement autour de ça. Je me suis dit que ça serait intéressant de te partager mon état d’esprit à ce moment-là. Parce que non, nos préparatifs n’étaient pas une partie de plaisir, et j’ai parfois cru qu’on ne s’en sortirait pas. Parce qu’un mariage, c’est quand même un truc énorme, et, certes, hyper positif (tu épouses ton chéri, gniiii !!!), mais aussi hyper lourd et stressant pour ceux qui le préparent. Parce que, même si on en est aujourd’hui super fières, on en a quand même bien ch** de tout ce DIY !!!

Des préparatifs de mariage pas toujours faciles

Crédits photo (creative commons) : Gabrielle Matula

Je te laisse donc découvrir ma crise de nerfs :

Journal de Mlle Tagliatelle, 2 semaines avant le mariage

Vu que notre thème, le spectacle Wicked, est un peu obscur, comme tu le sais, il y a assez peu de produits dérivés ; et ceux qui existent niveau déco soit ne correspondent pas à un mariage (des horloges, etc.), soit sont hyper kitsch. Qu’à-cela-ne-tienne, s’est-on dit, pleines d’entrain : on fera la déco entièrement en DIY ! Nous étions trop contentes de notre idée : on aurait un mariage à notre image, avec une déco 100% nous, et qui allait grave impressionner nos invités (on entendait déjà les : « mais c’est vous qui avez fait tout ça ?! Wouaaaaaaaaaaah ! »)

On s’y prend un an et demi à l’avance (enfin, on a commencé à y réfléchir un an et demi à l’avance), histoire d’avoir assez de temps. On brainstorme, on fait des croquis, on fait jouer notre créativité… Bref, la déco DIY : mais quelle super idée !!

Ouais, ben, écoute, je peux te dire qu’à deux semaines du mariage, c’est plus une super idée du tout.

On en a RAS. LE. BOL.

On a eu beau prévoir beaucoup de temps, on a finalement trouvé les idées définitives 3 mois avant le mariage. Oui, tu as bien lu : il nous a fallu un an et trois mois pour trouver des idées qui nous plairaient à toutes les deux, et qu’on serait capables de réaliser. Oui parce qu’évidemment, comme je ne suis pas reloue du tout, pour moi c’était un gros niet pour les fleurs en guise de centres de table. Ben quoi, c’est trop facile, non ? (dis-je avec un sourire forcé, les mains pleines de cicatrices de fils de fer et couvertes de plastiroc). Quant à Miss Witchy, elle avait une confiance absolue en nos capacités : elle voulait au départ qu’on fasse des sculptures détaillées de chaque scène du spectacle, ou des reproductions miniatures des costumes… Sachant qu’on ne sait ni sculpter, ni coudre, l’affaire était dans le sac ! Autant te dire que trouver l’idée qui nous allait, c’était presque mission impossible.

On se retrouve donc à 3 mois du mariage, à se lancer corps et âme dans nos éléments de déco. Et finalement, l’impression qu’on a est plutôt paradoxale : 3 mois, ce n’est vraiment pas long, quand on y pense, c’est comme si on se mariait demain (dis-je en contenant ma panique grandissante). Mais 3 mois à ne faire que du DIY… c’est SUPER LONG. Oui parce que, résultat, on était super en retard par rapport à tout ce qu’on avait à faire. Donc pendant 3 mois, on n’a fait que ça. Que. Ça. Adieu les sorties, adieu la vie sociale ; je ne compte même pas le nombre de films qu’on voulait voir au ciné et qu’on a manqués, le nombre de sorties qu’on a dû oublier… Je ne te raconte pas les crises de larmes (« tout ce que je fais est trop moche », « Ça va faire kermesse / projet de classe de CP »…), les coups de panique (« On n’y arrivera jamais à temps », « Tant pis on annule tout, on ne fait que la mairie »…), la procrastination intensive (« Ça te dirait de refaire entièrement l’appart’ ? », « Et si on se faisait tatouer ? »…)… Pour tout t’avouer, j’ai eu l’impression de frôler le burn-out. C’est un truc qui existe, ça, le wedding burn-out ? Je ne sais pas trop, en tout cas, on pourrait l’inventer.

Finalement, à cause de tout ça, et de la pression qu’on se met (sinon ce n’est pas drôle), les préparatifs sont devenus cauchemardesques. Le pire, c’est que mes collègues mariés m’ont tous répété qu’il faut profiter à fond des préparatifs, parce que le jour J passe tellement vite que les souvenirs qui restent sont surtout ceux-là. Merci les mecs : en plus du stress et du ras-le-bol, ça m’a complètement déprimée, et je me suis mise dans un cercle vicieux à me dire que j’allais juste rester avec des souvenirs pourris de cette période, qui assombriraient le mariage en lui-même, ce qui m’a encore plus déprimée, etc. Bref : la joie dans les chaumières.

Pour ne pas arranger les choses, ça nous a forcées dans une routine métro – boulot – DIY – dodo, qui m’épuise. Je déteste la routine. Ça me rend triste. Ça me stresse (tu as dû comprendre que je suis une grande stressée). Du coup, j’ai passé quelques temps à angoisser, à tout remettre en question – avant de me mettre une claque et de réaliser que c’était justement à cause de ce fichu DIY qui nous prenait toute notre vie !!! Ras-le-bol, je t’assure.

Bon, j’avoue, j’écris cet article un peu pour me plaindre. Mais pas que ! Je suis aussi là pour te donner quelques conseils !

Au final, on a dû sortir la tête de l’eau pour aller fêter l’anniversaire de ma maman. Alors, oui, certes, on a perdu un après-midi de DIY, ça nous a mises en retard dans notre rétro-planning… mais bon sang, qu’est-ce que ça nous a fait du bien !! Après cette sortie, on a pu s’y remettre avec un bien meilleur état d’esprit !

Du coup, conseil n°1 : FAIS DES PAUSES !

Ne fais pas comme nous, ne risque pas le pétage de plombs… Tant pis si tu prends du retard dans ton DIY, de toute façon, tout sera fait – et si tu n’as pas fini… ce n’est pas grave, parce que l’important, ça reste que tu épouses ton chéri !

Conseil n°2 : ne te laisse pas influencer par ce que disent les autres.

La remarque de mes collègues sur le fait de profiter des préparatifs m’a vachement polluée, et m’a fait culpabiliser à fond. Mais je n’aurais pas dû me laisser atteindre par tout ça : tout le monde est différent. On aurait certes pu s’organiser mieux, ou avoir les idées plus vite… mais finalement, quand on prend un peu de recul, on fait quand même des choses qui nous amusent ! Et, même si on en a bien marre, je pense que le jour J, nous serons fières de nous. Enfin, je suis persuadée que le ras-le-bol ne sera qu’un lointain souvenir !

Ce qui m’amène à mon conseil n°3 : mets les choses en perspective !

Je me suis laissée noyer dans la panique avec la montagne de choses à faire et la deadline approchante. C’est devenu comme des devoirs, une obligation pure et simple. J’en ai oublié pourquoi on se faisait suer à faire ça !

Si tu es comme moi : stop, respire un coup, et regarde autour de toi. L’important, le jour J, ce ne sera pas d’avoir les centres de table parfaits. Ce ne sera pas d’avoir les meilleurs petits plats, des tenues harmonisées, les lumières impeccables… non : ce sera l’amour que toi et ton chéri vous portez, et que vous allez fêter avec vos proches. Personne ne saura que le centre de la table n°3 devait mesurer 5 cm de plus, ou que celui de la table n°6 devait être peint différemment : les invités sont là pour VOUS ! Alors oui, certes, les « Wouaaaaah ! » sont toujours agréables à entendre… Mais au final, le plus beau « wouaaaah », c’est celui qu’inspirent votre amour et votre complicité ! 😉

Bon, allez, ma petite pause chronique est finie, j’y retourne ! Dans 2 semaines on y sera, la déco sera impec – et si elle ne l’est pas… eh bah tant pis !

Aujourd’hui, la mise en perspective : de la malédiction à l’enchantement

Et voilà, tu as eu un petit aperçu de ce qu’on vivait pendant les préparatifs. Maintenant, je peux t’assurer que, comme je l’avais prédit ici, les galères ne sont qu’un mauvais souvenir ; la journée a été tellement magique, nos invités ont été tellement impressionnés, tout était tellement parfait, qu’on ne regrette d’avoir fait tout ça pour rien au monde. D’ailleurs, aujourd’hui, presque 6 mois après le mariage, quand on y repense, on ne pense qu’au jour J. Les préparatifs ne nous viennent même pas à l’esprit.

Et je peux aussi t’assurer que mes collègues avaient tort : pour nous, le jour J était tout simplement hors du temps. Je ne saurais pas te dire si la cérémonie a duré 20 minutes ou 1h30, si le dîner a été expédié ou si les gens sont restés 3 heures à table, si on a dansé pendant 2 heures ou pendant toute la nuit…

Nous étions à la fois complètement ailleurs, et à la fois complètement présentes. Sur notre nuage, mais enveloppées dans l’amour de nos proches. Pleines d’amour l’une pour l’autre, mais aussi pour nos invités, qui se sont déplacés pour nous, qui sont même pour certains venus de très loin.

Alors, c’est vrai qu’on n’a pas vraiment eu le temps de parler à tout le monde ; c’est vrai qu’on aurait aimé pouvoir s’asseoir plus longtemps avec des invités qu’on n’avait pas vu depuis longtemps, savourer la présence de chaque personne, remercier chacun bien plus qu’on ne l’a fait. Et pour ça, oui, la journée passe vite. Mais le souvenir en reste impérissable.

Donc si tu vis la même chose que nous pendant tes préparatifs, respire un bon coup : je te promets que quoi qu’il arrive, ton mariage sera juste magique.

Des préparatifs de mariage pas toujours faciles

Crédits photo : Julie Lilly Marie

Le bonheur !

Et toi ? Comment vis-tu tes préparatifs ? Raconte-moi dans les commentaires !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Coup de cœur de Mademoiselle Dentelle : les “Petits Tattoos” de Petit Mariage entre Amis ! Une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



11 commentaires sur “Page arrachée du grimoire : la malédiction des préparatifs”

  • Moh vous êtes trop belles 🙂 🙂 !!
    Je trouve ça fou qu’on vous ait ainsi mises la pression de profiter à fonds des préparatifs! Pour notre mariage c’était clairement pas la chose qu’on a préféré! Cela dit avec le temps on rigole bien de nos prises de têtes et autres diverses mésaventures, même si ce n’a pas été une partie de plaisir du début à la fin 🙂 mais LE trucs qui reste gravé dans la mémoire c’est le mariage en lui même bien sur! (et le voyage de noces en tout cas pour nous ;-))

    • Gniii merciii !!
      Mais OUI c’était horrible, ça m’a mise tellement maaaal ! J’avais l’impression de manquer à mon devoir en un sens…
      Après c’est clair que maintenant, avec le recul, on est plutôt contentes de nous, et on ne pense plus vraiment au stress etc. Comme tu le dis, le truc qui reste c’est le jour-j ! (et oui le voyage de noces aussi :D)

  • Waouh la photo ! Vous êtes resplendissantes.
    Contrairement à vous, les préparatifs du mariage restent pour moi très importants. J’ai d’ailleurs fait un album du jour J (deux en fait : la journée et la soirée) mais aussi un album des préparatifs.
    Super si les DIY ont plu.
    Eh… après une telle photo (digne des mannequins) j’ai hâte de voir la suite !

    • Merci !!

      Aaah ça a dû être génial, je t’envie 😉 cela dit, avec le recul, on ne voit plus ça d’un oeil si torve… ça reste quand même un bon souvenir, même si sur le moment on s’en est mordu les doigts 😉

  • Vous êtes tellement belle. J’adore cette photo.
    C’est fou comment les préparatifs peuvent être une vrai source de stress, les DIY des ennemis jurés à certains moments. Mais quand je vois le résultat, tout ce que vous avez fait, je vous assure que ça en valait la peine.

  • Sans originalité j’adore votre photo ! Tu as l’air si heureuse dessus et je suppose que c’est ce qui compte. Mais je comprends ce que tu expliques. A la fin on avait tellement de chose a faire que le matin-même de notre mariage j’étais dégoutée de cette journée. Heureusement c’est passé rapidement mais bon…

    • Merciii !! Oui c’était vraiment une journée magique <3 <3 <3

      Oh là là je suis désolée que ça se soit passé comme ça 🙁 mais c'est clair que les préparatifs peuvent parfois telllllement tout polluer…

      • Nah pas de problèmes : c’était une chouette journée et comme on peut pas revenir dessus ça sert à rien de se dire : si j’avais été plus détendue j’aurais encore plus profité. Je me suis assez amusée et était heureuse pour ne rien regretter 🙂

Partager un commentaire...