Mon mariage multi-culturel en Andalousie : bye bye Constantina

Je t’avais laissée la dernière fois après notre dernière soirée de mariage. Le réveil est assez rude car tôt. En effet, une vingtaine de personnes prend le seul vol de la journée pour Marseille, ils doivent donc nous quitter à 7 heures.

Après avoir pris un rapide petit-déjeuner, je dis donc au-revoir à mes parents, beaux-parents et ma meilleure amie et témoin. Je lutte pour ne pas pleurer et je sens Cariño qui me sert très fort la main.

Fin de mon mariage en Andalousie : quand il faut tout ranger et reprendre une vie "normale"

Crédits photo : Photo personnelle

Départ et logistique

S’en suit trois longues heures de rangement, nettoyage, tri de la nourriture, check-out des gîtes et de longues embrassades quand nos invités nous quittent.

Comme je te le disais plus tôt, nous avons vu large, beaucoup trop large et il nous reste une quantité phénoménale de nourriture. Heureusement, nous avions bien réparti les courses parmi les gîtes et la plupart de ce qui nous reste n’a pas été entamé ou n’est pas périssable.

Nous récupérons une partie :

  • 50 bouteilles de vin (il doit nous en rester encore une quarantaine 1 an après)
  • 12 bouteilles de champagne
  • Des sodas / jus que nous pensons consommer
  • Des bouteilles de vinaigre
  • Des agrumes (il nous a fallu 6 mois pour finir nos citrons)

Une partie est donnée à nos amis et familles qui continuent leur périple en Espagne :

  • Pain
  • Charcuterie
  • Fromages
  • Beurre / confiture

Enfin, une grosse partie est donnée au gardien de Pozos de la Nieve qui va les donner à une association.

Après avoir fait, non sans mal, le tri dans toutes ces denrées, nous sommes prêts à partir. Nous prenons 2 dernières photos devant le gîte avec Cariño et nous disons adieu à ce beau weekend.

Fin de mon mariage en Andalousie : quand il faut tout ranger et reprendre une vie "normale"

Crédits photo : Photo personnelle

Pour des raisons de logistique, nous prenons la route séparément :

  • Cariño retourne sur Séville avec une camionnette louée depuis Madrid
  • Je retourne sur Séville seule avec une voiture louée à un particulier.

La fin de notre joli jour

Et là commencent les 2 pires heures de ma vie (quoi ? Elle exagère la Framboise ?).

Déjà il me faut 30 minutes pour sortir du village de Constantina. En effet, certaines rues sont coupées, les déviations sont mal indiquées et mon foutu GPS n’arrête pas de me dire de prendre la fameuse rue qui est coupée. Sachant que d’habitude, il faut 5 minutes pour sortir du village et retrouver la nationale, je deviens folle. Il fait chaud, mon GPS me crie dans les oreilles, je regarde l’heure qui passe et je réalise que je ne serai pas à temps pour rendre la voiture au propriétaire.

Je craque littéralement, je pleure comme une madeleine dans ma voiture en me maudissant d’avoir voulu prendre la route seule. La fatigue aidant, je me trouve ridicule de pleurer pour si peu alors que je viens de me marier et de passer un weekend formidable. Il n’en faut pas plus pour me faire encore plus pleurer. J’ai l’impression d’avoir ouvert les vannes qui étaient fermées tout le weekend.

Après ce torrent de larmes, j’essaye tant bien que mal de me reprendre et je finis par sortir de ce village que je maudis à présent.

Après 1h30 de route, j’arrive enfin sur Séville, complètement paniquée parce que je suis carrément à la bourre et que le propriétaire de la voiture l’attends depuis 1 heure pour aller à un rendez-vous.

Pour couronner le tout, le coffre est en réalité plein et mon bouquet que j’ai voulu garder a perdu toutes ses pétales dans la voiture avec la chaleur.

Aujourd’hui, avec le recul, je sais que c’est complètement ridicule de se mettre dans un tel état, mais il faut se remettre dans la situation : j’avais dormi maximum 12 heures en 3 nuit, j’avais mon blues post-mariage et j’étais seule au monde dans ma voiture.

Alors un seul conseil : ENTOURE-TOI et fais en sorte de redescendre en douceur de ton petit nuage.

Départ pour Cordoue

Fin de mon mariage en Andalousie : quand il faut tout ranger et reprendre une vie "normale"

Crédits photo (creative commons) : Fotolia

Heureusement, après ce périple, mon mari m’a récupérée et nous sommes allés à Cordoue pour une nuit. En effet, nos amis de prépa avaient continué la route et nous avions prévu de passer un peu de temps avec eux. Nous étions fatigués mais c’était pile ce qu’il nous fallait pour finir ce weekend. Ils nous ont fait un mini-debrief du mariage, nous avons prolongé un peu la magie des vacances et nous sommes rentrés sur Madrid le jour d’après.

Je sais que beaucoup de dentelles font le choix de partir en mini voyage de noces (ou grand) juste après et je pense qu’en réalité, c’est la meilleure des options.

Quand on organise un projet pendant 1 an / 2 ans, il faut aussi prévoir du temps pour que toute la pression redescende. Même si c’est 2 jours, c’est important de ne pas reprendre ta vie et ta routine juste après le mariage.

Je sais que je termine ce mariage sur une note un peu morose mais je n’en garde que des bons souvenirs. Je pense juste qu’il faut aussi parler de ces moments un peu moins joyeux qui accompagnent un tel événement.

Et toi, qu’as-tu prévu après ton mariage ? Es-tu partie ou vas-tu partir en voyage de noces ? Viens me raconter tout ça en commentaires et surtout, si ce n’est pas encore fait, pense bien à t’entourer 😉



9 commentaires sur “Mon mariage multi-culturel en Andalousie : bye bye Constantina”

  • En voilà un après mariage difficile. Me connaissant, je suis capable de pleurer voire de m’énerver pour rien avec la fatigue. Il va falloir que je fasse une cure de sommeil avant ET après le mariage.
    Tu devais être tellement épuisée ma pauvre 🙁. Nous aurons du monde avec nous jusqu’au lundi au moins, voire le mardi.
    Monsieur Triton doit retourner au boulot une semaine après le mariage… Mais heureusement, il reprend quelques jours de vacances ensuite 😉 Je ne devrais pas être seule trop longtemps. 🌴☀️

    • Vous faites bien de vous entourer comme ça et la cure de sommeil, c’est indispensable !
      Après je préfère avoir craqué à ce moment là seule dans ma voiture qu’à un autre moment 😉

  • Comme je te comprends ma petite Framboise… À ta place j’aurais craqué aussi – et je craquerai certainement, pas forcément de fatigue mais me connaissant je vais me contenir +++ en amont du mariage afin que tout soit prêt, donc il est logique que la pression redescende à un moment ☺
    Ne culpabilise pas surtout, nous sommes des êtres humains après tout et parfois il suffit d’un rien pour se laisser submerger… et il ne faut pas aller contre ça d’ailleurs, on se sent tellement mieux après ! ^^

    Sinon pour répondre à ta question : pas de VDN juste après le mariage pour nous, à cause des enfants – surtout notre petit dernier qui sera encore trop jeune. Pour ces mêmes raisons nous partirons en Europe (on hésite toujours entre un roadtrip en Italie ou en Irlande ☺ ).
    Nous espérons néanmoins pouvoir nous évader le temps d’un week-end quelques jours après notre joli jour. Nous l’avons fait pour notre union civile et zéro regret, c’est réellement ce dont nous avions besoin ❤

    • Tu le sauras bientôt mais Mon Marin et moi sommes partis trois nuits après le mariage sans notre puce, je ne peux que te le conseiller ! Ca fait un bien fou 😉

      • Avec du recul, je pense que le craquage était en effet inévitable… mais j’étais pas prête à vivre ce moment… on est sur MD donc on se dit tout, mais je t’avoue ma chère Nala que j’aurai bien gardé ce côté « humain » pour moi…

        Et je plussois ce que dit Mme Lilloise, je n’ai pas d’enfant mais j’imagine que ça doit faire du bien de partir en amoureux après le mariage ! Même si le programme risque d’être probablement peu varié : DORMIR !

  • J’aurais craqué 1000 fois avec la fatigue et aurais pété ce fichu GPS !!! Le « craquage » était inévitable 😉 C’est bien en tout cas que vous ayez pu prolonger d’une soirée la magie du mariage avec vos amis ! je fais partie de la team mini voyage de noces direct après le mariage donc forcément je valide toutes les prolongations 😉

    • Hahaha merci Mme Lilloise… on est d’accord que c’est bien pratique les GPS mais parfois… ça tape sur le système !
      Je pense que c’est important de souligner à quel point le mini VDN est important et salvateur … on en a pas forcément conscience en amont des préparatifs.

  • C’est tout à fait normal. Et même si après coup, ça te semble bête, tu n’aurais pas pu réagir autrement à ce moment là. La fatigue, la frustration et la retombée du stress, c’est dur à gérer.
    C’était avant-mariage mais je devais me rendre à la salle pour tester les plats principaux après le travail, donc en plein bouchons de la région parisienne pour faire un NO-SE. Le trajet qui prend 1h d’habitude en a pris plus de 2. J’ai avancé de 3km en 35 minutes à un moment et j’ai pris des petites rues pour en éviter un peu plus. Et là PAF, je défonce toute l’aile gauche de ma voiture ( c**** de peit plot rond de 20 cm de haut dans un virage en épingle avec une prio à droite bien bouchée) alors qu’il me restait encore 30 min de route pour retrouver mon chéri à une gare de ter. En plus je me trompe de gare et mon tel est presque vide car le câble de chargeur est moisi et que je ne connais aps la région. Ces 30 dernières minutes et bonus, ce sont de larmes en continue, le stress d’être en retard, de la fatigue et des embouteillages, de la frustration pour ma voiture.
    Et il vaut mieux pleurer, sinon c’est pire !!

    • Olalala les bouchons dans Paris, quelle angoisse ! Rien qu’à ta manière de le raconter, j’imagine tellement la scène… en plus tu as tout enchaîné (bouchons, accident, batterie vide).
      Ton chéri a dû te récupérer à la petite cuillère ma pauvre… Mais bon, avec le recul et comme le dit Nala, c’est ce qui nous rend humains 😉

Commente ici !