Mon mariage multi-culturel en Andalousie : un retour de noces entre pleurs et fatigue

Et voilà, notre mariage est terminé et nous avons passé une soirée exceptionnelle entourée de nos proches.

Mais le but de notre weekend de 4 jours était de pouvoir profiter encore plus de nos amis et de notre famille, et je n’ai qu’un conseil à te donner, si tu le peux, n’hésite pas une seule seconde !

Un brunch placé sous le signe de l’émotion

Le dimanche matin, nous nous réveillons après 3 petites heures de sommeil. Je pensais que la fatigue se ferait sentir mais l’adrénaline joue encore son rôle à merveille.

Après avoir fait un petit tour des personnes hors de leur lit (principalement nos familles, nos amis étant en train de récupérer tranquillement), nous allons discuter avec les propriétaires du lieu qui sont en pleine installation du brunch.

Le retour de noces de notre mariage en Andalousie

Crédits photo : Photo personnelle

Rien qu’à la vue de ce qui se trame en cuisine, je commence déjà à saliver. Nous avions envisagé un moment de préparer le brunch nous-mêmes mais très vite, nous avons réalisé qu’en terme de logistique, ce serait compliqué.

En effet, en plus de la nourriture qu’il aurait fallu cuisiner en avance (coucou les mariés qui vivent à 500 km de leur lieu de mariage et 0 famille à côté), on aurait dû penser à la location de tables / chaises, la location de vaisselle, le nettoyage, etc. Je t’avoue qu’avec le recul, je ne regrette pas d’avoir fait appel à un prestataire externe. En plus, les propriétaires s’étaient arrangés avec le traiteur et avaient pu garder les tables et chaises de la veille. Ils avaient juste pris soin de rentrer le tout pour ne pas souffrir de la chaleur andalouse (40° pour rappel).

Au fur et à mesure de la matinée, nos invités nous rejoignent, plus ou moins en forme et nous devons commencer à faire nos adieux à certains d’entre eux. Ils ont tous fait l’effort d’être là dès le vendredi soir mais 1/3 de nos invités avaient prévu de rentrer le dimanche.

Le retour de noces de notre mariage en Andalousie

Crédits photo : Photo personnelle

À ce moment-là, nos amis de prépa décident de nous faire une surprise. Ces amis, ce sont ceux qui ont vu naître notre couple et qui nous ont suivis depuis, alors forcément, ça nous a rendu un peu nostalgiques. Ils avaient préparé une chanson personnalisée et il n’en faut pas plus pour que je tombe en larmes. Moi qui avais (presque) tenu la veille, je n’ai plus la force de retenir l’émotion.

C’est là que je réalise à quel point nous sommes chanceux d’avoir pu être entourés de tous nos proches qui ont fait le déplacement jusqu’en Espagne. Les voir partir les uns après les autres me rend triste bien sûr, mais ça me donne aussi envie de créer plus d’occasions pour se voir.

Le retour de noces de notre mariage en Andalousie

Crédits photo : Photo personnelle

Le contre coup du mariage

L’après-midi, après avoir dit au-revoir à une partie de nos invités, nous avons encore un programme chargé. Il faut faire le check-out de certains logements, déplacer certaines personnes, commencer à ranger… bref comme un lendemain de mariage.

Vers 16 heures, nous retournons au gite principal en ayant en tête de s’occuper du repas du soir (barbecue et salades). Et là, catastrophe. Nous sommes INCAPABLES de prendre une décision. C’est la première fois de ma vie où je me sens aussi inutile. Notre cerveau est vraiment à plat et tout choix devient une épreuve insurmontable.

Heureusement, j’ai une famille extraordinaire qui a l’habitude d’organiser des événements de grosse envergure (réunion familiale de 100 personnes tous les ans). Du coup, ils prennent très vite les choses en main et s’occupent entièrement du repas du soir.

Et toi, comment as-tu géré le retour de noces ? Est-ce que tu as fait appel à un prestataire ? Si tu t’en es occupé(e) toi-même, as-tu été plus efficace que nous ?



5 commentaires sur “Mon mariage multi-culturel en Andalousie : un retour de noces entre pleurs et fatigue”

  • Madame Framboise un tant soit peu émotive ? Et le tout exacerbé par la fatigue surement…

    Les retours de noces sont toujours un moment étrange je trouve, entre l’excitation de la veille, l’envie de jouer les prolongations, et l’envie de dormir lonnnnnnggggtemmmmmps. En tout cas, c’est ce que j’ai toujours ressenti étant du côté des invités… Je saurai bientôt ce que ça fait de l’autre côté.

    Comme toi, nous avons fait appel à un prestataire extérieur pour le lendemain du mariage (le traiteur de la veille). A 70 personnes pour un retour de noces, avec pas de cuisine équipée sur place et pas de vaisselle, c’était quand même plus simple. Et on pourra encore profiter pleinement du dimanche.
    Côté logistique, nous ne gérons que le vendredi soir, le dimanche soir, et les petit-déjeuners (avec l’aide non négligeable de nos deux mamans, qui participent bien malgré la distance).
    C’est du boulot d’organiser de si grand week-end ! mais je suis sûre de ne pas le regretter 😉

    • Oui Madame Framboise carrément émotive… elle aura réussi à garder tout ça bien au chaud pendant le mariage mais alors après, c’est le torrent de larmes (ça arrive très vite).
      Et je suis d’accord, c’est un sentiment étrange entre envie de prolonger et envie de se reposer… tout ça est exacerbé quand tu es côté mariés 🙂

      Et alors, je ne peux que saluer le fait de faire appel à un prestataire externe ! Et je vois qu’on a fait quasiment la même chose côté logistique (dimanche soir, petits déjeuners).
      En tout cas, tu verras, c’est (presque) que du bonheur !

      • Et oui, beaucoup de points communs sur la logistique. Je pense que le fait d’avoir un domaine avec plusieurs maisonnées sur tout un week-end y joue pour beaucoup.
        Et je me souviens encore de ta chronique « organiser un mariage sur 4 jours » (à l’époque où j’étais lectrice discrète sur MD). J’ai tout de suite dis à M. Triton « wahou, une chroniqueuse qui va faire presque comme nous !! ». :’D

  • Les articles traitant du retour de noces me laissent toujours une sensation étrange… Le bonheur de profiter encore un peu de ses proches mais aussi la tristesse d’en voir partir certains. Je pense qu’avec toutes les émotions cumulées de la journée de la veille, on doit se sentir réellement déconnectés 🙂

    Autant nous avons choisi en pleine conscience de préparer nous-mêmes le cocktail ainsi que le dîner du samedi, autant je n’ai jamais lâché l’affaire auprès de Chéri quant à mon souhait de déléguer le brunch du lendemain ! L’idée initiale est de faire appel à un food-truck, mais aujourd’hui mon homme craint que ça ne coince question budget. Du coup à réfléchir mais ce qui est sûr, c’est qu’il sera hors-de-question de mettre la main à la pâte… Je veux pouvoir en profiter un peu quand même 😉

    • C’est toujours compliqué les retours de noces. On aimerait finalement que ça n’arrive jamais et vivre uniquement la soirée de mariage encore et encore. Même si ça permet de « clore » la cérémonie de manière plus tranquille (et de debriefer du mariage aussi).

      Pour le dimanche, très bonne initiative ! Comme pour Mme Sirène, je ne peux qu’approuver ! Vraiment, avec la fatigue, je n’imagine pas comment les mariés peuvent gérer cette partie là.
      Vous avez une option de repli si ce n’est pas le foodtruck ? Après vous pouvez peut-être rogner ailleurs pour faire quand même appel à quelqu’un …

Partager un commentaire...