Le mariage, ou l’aventure dont vous êtes le héros : mon bilan – Partie 1

À présent que je t’ai tout raconté de mon joli jour, il est temps d’en faire le bilan et de te parler des plus et des moins. Abordant ici tous les points, mon article se divisera donc en deux parties : les moins d’abord, et les plus ensuite, histoire de finir sur une note positive. Pourquoi faire cet article ? Vois- le, non comme une recette miracle du mariage parfait, mais comme une liste de conseils ou de choses qui auront, ou pas, pu traverser ton esprit… J’espère que ce retour te sera utile !

 

Crédits photo (creative commons) : cocozi

 

Le prix du bonheur…

Je sais que beaucoup de mes copines chroniqueuses ont eu à cœur de te donner le montant du budget qu’elles avaient investi dans leur joli jour, et pour être tout à fait honnête avec toi, lorsque j’ai débuté ma « carrière » de chroniqueuse, j’avais dans l’idée d’en faire autant. Mais ça c’était avant.

Au tout début du mariage, parler d’argent ne m’ennuyait pas. Je n’étais pas gênée de cela, et avec Mr Flow, nous assumions totalement le prix de notre rêve.

Oui, mais…

Car bien entendu il y a un mais. Nous avons commencé à entendre des réflexions deci-dela, qui nous ont vraiment mis mal à l’aise, voire peinés. Non pas que nous n’assumions plus, mais tout un chacun se permettait de donner son avis sur les choix que nous faisions et le prix que ça nous coûtait, si ça en valait la peine ou non. Bref, ce qui au départ n’en était pas un, et devenu par la suite un tabou, non pas par honte, mais par choix de tranquillité. Et nous avons opté pour l’opacité totale.

Finançant nous-même notre événement, personne n’avait à savoir ou même à s’interroger sur cela, et encore moins à nous juger ou à nous donner son opinion. En conséquence, notre budget est un secret, mais si tu as besoin d’un tarif ou d’une explication, n’hésite pas à m’écrire, je serai ravie de te renseigner, et si tu envisages un mariage de ce type, ou tout simplement si tu es d’une très grande curiosité, je te répondrai bien volontiers sur le total de notre joli jour. Bien sûr, tu dois t’en douter, notre mariage n’était pas un petit budget… Alors jusqu’à quel point ? Mystère.

 

Fumble : des échecs aux échecs crtitiques

Commençons par la phase “critique”. Oui mon mariage a été à la hauteur de mes espérances, oui je l’ai trouvé magnifique, et oui c’est le plus beau jour de ma vie. Oui… Mais ! Malgré tout, avec une petite baguette magique, je changerais bien quelques petites choses… Et peut être que si tu doutes, mon recul et mes couacs pourront t’apporter des réponses…

  • L’organisation de la journée : mais qu’entends-tu par la Madame Solène ? Eh bien je dois avouer qu’au niveau organisation, si c’était à refaire, je pense que je modifierai ma journée sur plusieurs points.
  1. Le premier serait celui de notre découverte : c’était un choix de notre part de la faire à l’église, dans la plus pure des traditions. Mais avec le recul et en voyant toutes les copines dentelles, en particulier la vidéo de Mma Kiska, je me dis que finalement, j’aurais préféré avoir cette parenthèse rien qu’à nous, car à aucun moment nous n’avons pu nous retrouver et vivre toutes les émotions du moment. La découverte à l’église était très belle, mais finalement elle laissait moins de place à l’émotion pure et à l’échange qu’une découverte en toute intimité. Alors si comme moi tu hésites, fonce et prends le parti de vous découvrir avant.
  2. Le second point concerne la séance photo. Nous avons de merveilleuses photos de cette séance. Le hic, c’est que nous l’avions prévu, comme le veut la tradition, durant le vin d’honneur… Et l’endroit étant tellement beau, nous nous sommes perdus côté timing prenant beaucoup de retard. Cela a engendré plusieurs frustrations : nous n’avons pas du tout profité du vin d’honneur (ni des invités, ni des mets, ni du champagne) et nous avons dû adapter certaines choses en raison du retard. Ma grosse déception a été de ne pas pouvoir faire le jeu du ruban pour donner mon bouquet. Rappelle-toi, j’avais prévu une musique entraînante et géniale, et ma super témoin avait découpé tous les rubans. Au final faute de temps j’ai dû abandonner cette animation qui me tenait à cœur. Je pense que c’est ma plus grosse déception… La seconde conséquence a été la fermeture rapide du buffet des desserts… Peut-être aurions-nous dû préciser que nous étions prêts à payer des heures supplémentaires afin de le faire durer… Mais le résultat a été que peu de gens ont pu se resservir, et j’ai d’ailleurs eu plusieurs retours en ce sens. Alors si je devais refaire et palier à tout cela, je pense que je décalerai la séance photo un peu avant la cérémonie, après notre découverte en toute intimité. Après en avoir parlé avec Mr Flow, nous étions tous les deux prêts vers 13h00, moi n’ayant qu’à enfiler la robe. Le cérémonie ne commençant qu’à 16h00, nous aurions pu faire notre découverte et la séance photo à ce moment-là. C’était un parti pris, mais avec le recul et les conséquences, je pense que je changerais d’avis pour cette organisation. Maman Mounette me dit souvent “Il faut être pris pour être appris”. Mais pour le coup, nous n’avons pas de deuxième chance… Alors si toi tu as cette chance, n’hésite pas !

 

Mariage Mme Solène - Crédit : La vie en HD

Crédits photo : La vie en HD

 

  • Oublier la trousse SOS : Honte sur moi ! Tous les blogs de mariage te le répètent : prépare une trousse SOS/de secours. Conseil que j’ai suivi… Et trousse que j’ai oubliée à la maison… Résultat exit les serviettes/tampons hygiéniques, exit le fil et l’aiguille. Je ne m’étendrai pas sur le sujet, je pense que c’est assez explicite, mais dans le genre couacs… On se pose là ! Alors ne fais pas comme moi et pense à ta trousse SOS. Mme Teochew te propose le contenu de la sienne ici , et tu peux également écouter le podcast très sympa de Anne sur le sujet.

 

  • Prendre un photographe pour le mariage civil : Un autre parti pris que nous avions avec Mr Flow : nous pensions que le mariage civil ne nécessitait pas de photographe, que les photos personnelles suffiraient. Aujourd’hui, nous le regrettons, car nous n’avons pas énormément de photos de cette journée. Aussi, je te conseille (si tu le peux, question budget, bien entendu !), même si l’union civile ne te semble pas primordiale, de prendre un professionnel pour immortaliser ce moment. Une fois le mariage passé, tu seras heureuse de revoir ce moment, même s’il a été moins intense que ta seconde cérémonie. Et si tu as opté seulement pour la cérémonie civile, alors c’est d’autant plus important…

 

  • Choisir les robes du cortège sur internet : Je suis toujours aussi optimiste sur le shopping internet… Et les modèles présentés sont toujours magnifiques sur la toile… Ils le sont beaucoup moins en « vrai ». Aujourd’hui, si je devais choisir mes robes de demoiselles d’honneur, je pense que je ferai plus simple pour être sûre du résultat : je choisirai comme pour ma robe, de faire appel à Agnès. Le résultat n’était pas catastrophique, mais j’ai senti que les demoiselles de mon cortège n’étaient pas à l’aise dans leur tenue. Elles ont d’ailleurs pour la plupart, changer de robe au cours du repas. Le sur mesure aurait été une bonne façon de passer du temps ensemble, de choisir les tenues afin qu’elles soient au mieux le jour du mariage.

 

  • Tester mes accessoires en avance : Eh oui ! le DIY c’est bien, tester ses accessoires en DIY, c’est mieux… Si je devais refaire cela, je pense que je testerai mes accessoires sur une journée complète, afin de voir leur tenue à long terme. J’aurais ainsi appris que je devais resserrer les mailles de mon collier pour éviter que l’une d’entre elles ne s’ouvrent, et j’aurai su que le fil utilisé pour mes manchettes de fée n’était pas assez solide, car trop fin et donc trop malléable pour tenir une journée et ne pas se déformer à chaque mouvement. J’aurais ainsi pu le refaire en utilisant un fil plus épais.

 

Accessoires mariage Mme Solène - Crédit : La vie en HD

Crédits photo : La vie en HD

 

  • Ne pas se renseigner auprès des prestataires pendant la soirée : l’autre petit couac de la soirée a été l’arrêt du photobooth. Pour cela, la faute en incombe à l’un de mes (petits) invités qui a tout simplement touché et ouvert l’arrière de la machine. (Ne pas s’énerver… Ne pas s’énerver…). Ça je ne l’ai su que plus tard car j’ai cru naïvement que nous avions atteint le quota de photos, et ai laissé cela ainsi. Vers 23h donc, nous n’avons plus utilisé le photobooth. Lorsque Michaël a rangé le matériel à la fin de la soirée, j’ai évoqué le fait que finalement, nous avions largement réalisé le nombre de photos autorisées. Il a semblé surpris et est allé vérifier. En réalité, un composant avait juste été ouvert. Une fois refermé, la machine était relancée. J’ai regretté à cet instant de ne pas avoir été le voir tout de suite, pour lui demander si effectivement nous avions réalisé le quota de photos autorisé. Je ne peux m’empêcher de penser à toutes ces photos non prises… Et surtout au fait que nous n’en avons fait aucune, avec Mr Flow… Mon conseil donc : si tu as le moindre doute, n’hésite pas à demander à tes prestataires. Je pense que j’aurais pu aussi l’appliquer au traiteur lors de la fermeture du buffet.

 

  • Ne pas faire appel à un groupe de gospel ou une chorale pour la messe : Là encore Mr Flow et moi avons hésité longuement, puis nous nous sommes laissés convaincre qu’une bande son serait suffisante. Eh bien non ! Une bande son n’est pas suffisante lorsque les gens présents ne connaissent pas et ne chantent pas durant la cérémonie. Alors, si tu es tentée par la chorale ou le gospel, fais-le ! Dans mon cas, je pense qu’un groupe musical aurait ajouté un côté festif à la cérémonie, et surtout les phases de chants aurait été moins tristounettes.

 

Voilà, je t’ai révélé la face cachée de mon mariage. Il est vrai que ce listing donne un côté très négatif à mon joli jour, mais lorsqu’on y regarde de près, ce ne sont que de petits détails qui n’ont en rien gâché cette belle journée. Rien n’est jamais parfait, et dès le début de ce jour magique, j’en avais conscience. Alors, au regard de cette liste, je me dis que je n’ai pas eu tant de couacs que cela… Non ? Alors hauts les cœurs ! L’important finalement, c’est d’épouser celui que l’on aime, le reste n’est que du bonus…

Mais ne pouvant décidément rester sur une touche négative de ce jour qui a comblé mes attentes, je te retrouve bientôt pour une deuxième partie plus réjouissante, les plus de mon mariage, qui je l’espère pourront t’aider… A très vite !

Et toi ? Appréhendes-tu certains couacs lors de ton mariage ? Dis-le moi vite !



6 commentaires sur “Le mariage, ou l’aventure dont vous êtes le héros : mon bilan – Partie 1”

  • Merci pour ce joli article plein de conseils ! Mon mariage est déjà passé, mais je suis sûre qu’il servira à toutes les lectrices 🙂

    Je te rejoins à 100 % sur la découverte et séance photo avant le mariage ! C’est ce que nous avons fait, et nous avons du coup pu vraiment profiter du vin d’honneur ! Nous avions même conviés nos très proches pour une séance photo après notre séance couple, à 12h00, comme ça nous étions sûrs de ne pas oublier les photos de groupe les plus importantes (Pères, mères, témoins, frères etc)

    En tous cas j’ai hâte de lire le prochain article 🙂

    • Merci ! Je pense que le First look est vraiment ce qui nous a manqué et qui a provoqué en un sens le reste… on a longtemps hésité mais ce qui me conforte c’est que M. Flo me dit que son meilleur souvenir reste mon arrivée à l’eglise… je ne pense pas que ce serait le cas si l’on s’était vu avant! Mais pour une future mariée, je conseillerai de se voir avant tout de même ….

  • Article très utile, Madame Solène, merci de nous livrer ces précieux conseils ! Parmi ce que vous est arrivé, il y a beaucoup de choses qui étaient des conséquences non prévisibles (le buffet de dessert fermant plus tôt, par exemple… Personne ne pense à dire à son traiteur “OK pour les heures supplémentaires, pas de problème !” ; généralement c’est plutôt l’inverse : “bon, si on pouvez ne pas avoir d’heures supplémentaires, ce serait mieux”).
    Tu me confortes sur pas mal de décisions, comme celle de faire un”first look” tout en intimité avec mon chéri, avant d’affronter le tumulte d’une journée certainement intense en émotions. Ou encore celle d’avoir finalement pris une photographe pour notre mariage civil. Quant à la séance photos en couple, c’était une condition sine qua non lors que nous avons choisi notre traiteur : je tiens vraiment à être une mariée qui profite du cocktail (c’est possible, dites ?!). Nous prévoyons de la faire juste après la cérémonie religieuse, même si ce ne sera pas encore la “golden hour” pour les photos… Et oui, choisir, c’est renoncer !
    En revanche, tu me fais douter sur le fait de faire appel à une chorale pour animer notre messe. Nos familles et amis ne connaitront pas les chants. Une cérémonie qui manque de joie est une de mes craintes…
    J’ai hâte de lire la suite de tes conseils 🙂

    • Ce sont des très bons choix que tu as fait là… choix que j’aurais aimé faire avant, le but de cet article ! Pour le gospel je te le recommande vivement si tu le peux car ça fait vraiment la différence… je pense que pour nous ça aurait mis du Peps car c’est un moment très important… ça incite les gens à participer, même si ce n’est juste que pour taper dans les mains… ce qui manquait à notre cérémonie …

  • Quel joli article Mme Solène, car même si tu annonces tout de suite la couleur finalement je trouve que tes couacs sont minimes et participent finalement très certainement à la réussite de ton joli jour. Je le redis à nouveau, mais je trouve que vous avez eu un magnifique mariage avec Mr Flow 🙂
    Tes conseils sont précieux en tout cas, j’ai hâte de découvrir les points positifs – beaucoup plus nombreux que le négatif d’aujourd’hui, j’en suis sûre ! ^^

    Sinon pour rebondir sur ta chronique : nous avons “craqué” une partie du budget consacré à ce poste, pour nous offrir les services de notre photographe lors de la cérémonie civile. Quant à notre fête d’amoureux l’année suivante, il restera à nos côtés des préparatifs (Chéri et moi) jusqu’au début de la soirée 🙂 Nous profiterons ainsi de son talent du début à la fin !
    Nous réfléchissons encore à notre “first look” mais effectivement, l’idée de nous découvrir en toute intimité avant le tourbillon des festivités me tente énormément… A voir au niveau de notre organisation. Idem pour les photos de couples, même si de toute façon notre photographe n’est pas partisan de nous shooter durant le vin d’honneur ^^

    • Merci beaucoup Nala! Je plussoie pour les photos et la découverte… on n’y pense pas souvent ainsi mais ces moments sont précieux et faire des « mixes » avec photos et vin d’honneur, finalement ça ne permet pas de profiter de chaque moment… si c’était à refaire, je suivrais tout cela pour en profiter pleinement… pas d’inquiétude il y a pas mal de points positifs! Au regard de ma liste je me dis que finalement ce ne sont pas vraiment des points négatifs mais des petits couacs… t’es choix ont l’air très bien pensé! J’ai hâte que tu nous raconte tout ça!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *