Le mariage, ou l’aventure dont vous êtes le héros : mon bilan – Partie 2

La dernière fois, je t’avais dressé la liste des petites choses de mon mariage qui auraient pu être améliorées, en te laissant sur la promesse de ne pas finir sur cette note négative… Aujourd’hui donc, chose promise, chose due ! Voici pour toi les plus qui ont fait de notre mariage un jour si particulier et magique.

J’espère que ces petites choses pourront t’être utiles, et peut-être t’orienter dans tes choix si tu hésites, ou te conforter si tu les as déjà faits… En route donc pour la pluie de paillettes des jolies choses de mon mariage !

Réussite critique : vous gagnez un niveau en compétence organisation !

Malgré les quelques couacs et actes manqués, notre jour de mariage a été un pur bonheur, et cela est dû à un certain nombre d’ingrédients qui, lorsque je fais le bilan a posteriori, me semblent avoir été indispensables à la réussite de notre joli jour. Voici donc quelques conseils que mon expérience me permet de te prodiguer, qui peuvent peut-être te donner des idées ou te conforter dans tes choix.

Laisser le téléphone de côté

Eh oui ! J’ai décidé qu’en ce jour de bonheur, mon téléphone n’était pas du tout invité, et je l’ai laissé dans la chambre. Pourquoi ? Tout simplement pour profiter de l’instant tel qu’il était…

J’ai pris conscience qu’aujourd’hui, nous avions tendance à ne vivre les merveilleux moments que par le biais de nos écrans, et c’est bien dommage. Après tout, nous avions engagé des professionnels pour ça et nos invités seraient nombreux à mitrailler. Et puis franchement, je n’avais pas envie de m’encombrer d’une pochette ou d’une besace pour le porter. Donc pas de portable !

Et vraiment, j’en suis très heureuse, car j’ai pu vraiment profiter pleinement de chaque moment. Exit la technologie, bonjour le moment vécu à 100 % !

Prendre une suite sur place

Bien qu’il n’y ait pas vraiment eu de réflexion là-dessus, quel plaisir de dormir sur place !

Avoir une suite m’a aussi permis de réaliser toute la mise en beauté dans ce cadre incroyable et de profiter de plusieurs personnes de mon entourage, tout en étant sur place pour gérer les imprévus de dernière minute.

Et pour le petit plus, j’ai aussi pu avoir le bonheur de voir pour la première fois mon nom d’épouse inscrit sur la porte de la suite.

Le bilan positif de mon mariage

Crédits photo : Photo personnelle

Vue de notre suite sur les jardins et la roseraie 

Choisir nos professionnels au coup de cœur

Je ne m’étendrai pas sur le sujet, je t’ai déjà tout raconté à ce sujet, mais je réitère au cas où : faire confiance à notre intuition et à notre ressenti a été bénéfique, et je te le recommande vivement ! Ces personnes inconnues seront présentes tout au long de ta journée de rêve. Alors, comme pour ta décoration ou ta robe, vas-y au coup de cœur !

Différencier la cérémonie civile et religieuse

Comme je te l’avais dit, en raison des horaires de la mairie, nous avons dû scinder notre mariage en deux. Et quelle belle idée ! J’ai pu ainsi profiter de ma matinée et faire appel à certains prestataires que j’avais écartés en raison de la distance. J’ai pu profiter de ce cadre idyllique au maximum, et découvrir en avant-première la superbe décoration de la salle !

Ne pas nous freiner pour une question d’argent

Je voulais un mariage princier, et c’est ce que nous avons eu. Bien sûr, nous avons fait des concessions, nous avons négocié certaines dépenses (grâce au fameux « En a-t-on vraiment besoin ? »), mais tout ce qui nous tenait à cœur a trouvé sa place dans cette journée, et ce quel qu’en soit le coût.

Je ne dis pas qu’il faut céder à tout, surtout en raison du coût, mais les choses les plus  primordiales pour toi doivent avoir leur place dans ton mariage, quitte à en enlever d’autres moins importantes ou que tu juges moins indispensables…

Commencer les préparatifs deux ans avant

Rappelle-toi, lorsque nous avons annoncé notre mariage deux ans avant, beaucoup nous ont dit que c’était trop tôt. Eh bien je dis non !

Déjà parce que les mariages ont le vent en poupe et que les mariés sont de plus en plus prévoyants, alors on n’est jamais trop prudent, notamment pour les salles, qui prennent parfois les réservations jusqu’à un an et demi à l’avance !

Mais surtout, nous y prendre en avance nous a permis de ne pas faire d’overdose du mariage. Pas de contrainte : si nous n’avions pas envie de réaliser de DIY un certain weekend pour X ou Y raison, nous pouvions le reporter à un autre moment.

Et puis, soyons honnête, cette grande anticipation nous a permis d’être sereins le jour J : tout était prévu, et donc presque totalement sous contrôle.

Choisir la robe de mariée de mes rêves

Lorsque j’ai fait mes essayages, je te l’ai dit, j’ai failli craquer pour une robe. Il y avait plusieurs « mais », des choses qui ne me plaisaient pas, mais elle était abordable question finances.

Lorsque j’ai rencontré Agnès, toutes mes interrogations se sont effondrées : je savais que c’était l’une de ses robes que je voulais. C’était mon rêve. J’ai déchanté à l’annonce du prix, puis j’ai négocié avec M. Flow et j’ai trouvé des solutions. J’ai entendu beaucoup de réflexions sur le sujet dans mon entourage, mais j’ai tenu bon. Le résultat est là. Pas un seul instant, je voudrais avoir porté une autre robe.

Je te recommande donc de céder à ton coup de cœur en matière de robe… Mais attention ! Sois tout de même prudente… Fixe-toi une limite pécuniaire et n’essaye pas de robe hors de ta portée budgétaire… Car le coup de cœur risque de faire mal s’il est bien trop au-delà de tes moyens. Une fois ta décision prise, cependant, n’hésite plus : c’est ta robe, et si elle te plaît, alors tu rayonneras le jour de ton mariage. Si tu y renonces, tu risques de le regretter.

Le bilan positif de mon mariage // Photo : La vie en HD

Crédits photo : La vie en HD

Avoir une ouverture de bal originale et préparée avec une professionnelle

Notre ouverture de bal reste l’un de mes moments préférés, tant dans la préparation que dans la réalisation. Je souhaitais que cette première danse soit magique, qu’elle me laisse un beau souvenir, tout comme à nos invités.

Nous avions avant tout choisi une musique, et la « mettre » en danse n’a pas été aisé. Nous aurions pu nous éviter la dépense de cours particuliers et nous cantonner à un slow simple. Mais je t’avoue que ça aurait été une déception, car nous voulions subjuguer l’assistance et mettre du peps avant la soirée dansante.

Nous avons eu beaucoup de mal à trouver une prof… Mais le résultat était là, et nous n’en avons eu que des compliments. Un beau souvenir, et une recommandation, si tu hésites !

Prendre une ombrelle

Au début, l’ombrelle n’était qu’un accessoire pour notre ouverture de bal, un petit plus pour y ajouter de la poésie. Et pour une raison que je ne m’explique pas moi-même, je l’ai prise avec moi, dans la calèche, en partant pour l’église.

Là encore, grand bien m’en a pris car elle donnait un petit côté ancien, que beaucoup de mes invités ont apprécié. C’était très romantique, alors si les ombrelles te font aussi craquer, fonce !

Le bilan positif de mon mariage // Photo : Henri Rabagny

Crédits photo : Henri Rabagny

Assumer de ne pas suivre la tendance mariage et choisir un mariage atypique

Comme tu as pu le constater, mon mariage est très loin de la « mode » : pas de côté champêtre dans la déco, pas de fleurs des champs dans l’église, pas de vieille voiture, pas de robe de mariée fluide en dentelle, pas de maquillage léger, pas de coiffure bohème, et pas de save the date. Bref, on est loin de la tendance mariage actuelle.

Je pense que c’est peut-être la raison qui fait que mon mariage, en plus d’être un mariage geek, est un mariage atypique. Comprends-moi, je n’ai pas ressenti le « besoin » de me démarquer, non ! Ça s’est fait très spontanément, au gré de mes envies, et si comme moi, la tendance ne te plaît pas, alors comme on dit : « OSEF ! », fais ce qui te plaît.

Au visionnage des vidéos et des photos, j’ai adoré l’ambiance de mon mariage. Ça nous ressemblait, c’était magique, et cerise sur le pompon, nos invités ont adoré découvrir notre univers. Alors n’aie aucun doute : c’est ton mariage, fais qu’il soit à ton image pour qu’il soit magique !

Réaliser certains DIY

J’ai toujours été manuelle, mon gros souci, c’est que je manque parfois de patience dans les activités que je réalise.

Durant les préparatifs, mon premier réflexe a toujours été de chercher du « tout fait ». Mais là, je me suis confrontée à deux choses : le prix, et le résultat. Soyons honnête, si je n’avais pas fait certains de mes DIY, je pense très sincèrement que mon budget aurait explosé.

Mais au-delà de ça, je suis très pointilleuse sur le résultat que j’attends, surtout lorsque j’ai payé. Aussi, dans certains cas (mon collier par exemple), je me suis contrainte à réaliser mes propres créations pour qu’elles collent à ce que je souhaitais. Je ne suis pas sûre que le coût final ait été très différent, mais c’était exactement ce que je souhaitais. Et quelle fierté !

Alors si, comme moi, tu es difficile et tu as un côté manuel, lance-toi dans les DIY !

Prendre un photobooth

Ça a été une décision unanime dès le début des préparatifs. Nous voulions un photobooth, et pour plusieurs raisons : ça permettait aux invités de s’occuper pendant la soirée et d’en garder un bon souvenir car le tirage était instantané.

Malgré l’interruption de la machine imprévue, le résultat était très sympa et nous avons pu garder toutes les photos faites par nos invités. C’est très drôle d’ailleurs d’en voir certaines dans les portefeuilles ou chez certains de nos amis ! Alors si tu doutes, n’hésite plus : succès garanti !

Quant aux accessoires, pour nous, ils ont été un plus, sans aucun doute !

Le bilan positif de mon mariage // Photo : La vie en HD

Crédits photo : La vie en HD

Ne pas prendre de dispositions particulières pour les enfants

Voilà l’une des plus grandes questions que nous nous étions posées : n’ayant pas d’enfant nous-mêmes, que faire pour ceux des autres ?

Ne souhaitant pas imposer une « no-child party », nous étions tout d’abord partis pour prendre une baby-sitter et mettre en place une crêpes party. Au final, et toujours sur le conseil de M. Pitchou, après des mois de prise de tête, nous avons choisi de simplement prévoir un menu enfant.

Et grand bien nous en a pris, car en prévenant les parents qu’il n’y aurait pas de dispositions particulières pour les enfants, qui seraient donc sous leur responsabilité, beaucoup sont venus sans, préférant trouver un moyen de garde qui leur permettait de profiter de leur soirée. Au final, nous n’avions que quatre enfants (et un bébé), résultat naturel qui a permis un mariage très serein !

Mettre en place un candy bar

Ma petite folie de candy bar ! Le résultat n’était pas trop mal, pourtant jusqu’à son installation, je n’avais aucune idée de ce que ça donnerait.

Au final, il a été apprécié, en particulier durant les préparatifs, même si je pense avoir été un peu large sur les quantités (7,5kg de bonbons pour environ soixante-dix personnes…). Je souhaitais, à la fin du mariage, proposer aux invités d’en emporter, mais dans le tumulte, j’ai totalement oublié. Au final, il nous en reste encore pas mal… pour le plus grand bonheur de mes élèves.

J’ai longtemps hésité aussi sur la forme que je souhaitais lui donner : idéalement, j’aurais voulu une roulotte, comme Madame Caramel Beurre Salé, mais j’avais peur que mes quantités semblent ridicules sur une si grande exposition, et la location était compliquée (retour le lundi alors que nous partions le dimanche soir en Espagne).

En désespoir de cause, j’ai à tout hasard demandé à mon traiteur, qui m’a proposé une jolie petite table à roulettes, que nous avons décorée un peu comme nous venait l’inspiration. Et je dois dire que je suis plutôt fière du résultat !

Le bilan positif de mon mariage // Photo : La vie en HD

Crédits photo : La vie en HD

Et voilà, à présent, tu connais tout de mon joli jour, les plus comme les moins. Je n’ai pas la science infuse et peut-être certains conseils ne te correspondront-ils pas, mais j’espère sincèrement que mon expérience en tant que mariée pourra t’apporter un peu d’aide.

Pour ma part, je reste philosophe et te propose de conclure sur une citation d’Oscar Wilde, que j’aime beaucoup et qui me semble bien à propos pour terminer cette chronique : “J’aime mieux avoir des remords que des regrets.”

Et toi ? Quel bilan fais-tu de ton mariage ? Que conseillerais-tu à une future mariée ? Quels sont les points forts de ton mariage ? Dis-moi vite !


Tu es sur Instagram ? Ouiiii, nous aussi ! Rejoins-nous !

Abonne-toi au compte Instagram de Mademoiselle Dentelle



8 commentaires sur “Le mariage, ou l’aventure dont vous êtes le héros : mon bilan – Partie 2”

  • J’aime beaucoup ton 2ème bilan 😀
    Je te rejoins complètement sur le photobooth et le Candy Bar (12 kilos chez nous 😂)
    Par contre nous avons eu 2 Babysitter, et c’était vraiment top, tranquillité pour tous !!

    En tous cas tu peux vraiment être fière de votre mariage 🙂 ! Et je te rejoins également sur le fait qu’on est pas vraiment « mariage à la mode » mais c’est ça que j’adore chez MD !!!!

    • Merci beaucoup! Oui je suis comme toi, j’apprecie Les mariages atypiques qui changent un peu et sont originaux. Je ne sais pas s’il te reste des bonbons mais, nous oui!

  • Super chronique qui va en aider plus d une.
    J ajouterai pour ne pas avoir de regrets qu il faut se reposer avant, ne pas se coucher trop tard la veille. Je trouve que beaucoup de chroniqueuses qui ont au début un souvenir ou un sentiment mitigé (voire négatif) de leur mariage étaient aussi épuisées le jour J. Je me souviens que certaines se sont couchées à 2h voire 3h00 du matin pour un réveil à l aube. Le manque de sommeil peut vraiment influer sur l humeur et un détail, un mini couac peut être ressenti beaucoup plus négativement que bien reposée.

    • Tu as tout à fait raison! Une vraie nuit de sommeil ça met tout de suite de bonne humeur… nous avons été raisonnables pour notre part même si avec le mariage civil impossible de se coucher à 21h. Mais c’est une excellent conseil… le fait de prendre du recul est tout aussi essentiel. Ce n’est pas les petits couacs qui doivent gâcher le mariage! Je suis assez partisane des conseils de mes copines chroniqueuses : autant se dire que le mariage ne sera pas parfait pour relativiser et qui sait? Avoir une excellente surprise de no couacs!

  • Merci pour ce deuxième bilan positif !
    C’est chouette de voir que vos idées ont porté leurs fruits. Je te rejoins sur les enfants, c’est bien d’avoir prévenu, avec 4 enfants, c’est clair que ça ne fait plus trop à gérer.

    • Merci beaucoup ! Oui finalement les choses s’arrangent d’elles même et c’était très bien ! Nous sommes heureux des choix que nous avons fait et du rendu de notre mariage, et ça c’est l’essentiel je pense…

  • Merci pour ce bilan et ces conseils !!! Vous avez bien eu raison de faire le mariage qui vous ressemble, même s’il ne suit pas la mode actuelle ! Ce qui compte, c’est qu’il vous ait plu comme il était 🙂
    Et j’approuve le conseil de l’ombrelle !! Moi, elle m’aurait encombrée, donc je ne regrette pas de ne pas en avoir pris, mais j’adoooore cet objet 😀

    • Merci beaucoup ! oui l’ombrelle c’est top, ça donne ce petit côté ancien ! tout comme notre mariage, ça nous correspondait parfaitement…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *