Mon mariage en bleu sur fond vert : notre cérémonie, le début

Après notre séance photo de couple, nous sommes rentrés au domaine vers 16h. Nos invités étaient arrivés et nous devions faire notre cérémonie d’engagement vers 16h30. Mais avant de commencer à raconter, je te livre en vrac quelques réflexions…

Des souvenirs contrastés

Aujourd’hui, sept mois après, je ne sais toujours pas trop quel regard porter sur notre cérémonie. Je ne peux pas te dire si elle était réussie ou pas. Oui, sans doute – en tout cas, c’est ce qu’on m’en a dit. Mais moi, quand j’y repense, oula, c’est avis de tempête sous un crâne. Je dois l’admettre : j’ai quelques regrets. Et je me sens un peu bête à ce sujet. En même temps, je ne veux pas trop noircir le tableau, ce serait mentir, car il y a eu de très beaux moments également.

J’ai du mal à me souvenir avec certitude de mes sentiments au moment de la cérémonie, mais ce qui est sûr, c’est que j’étais un peu trop tendue. Quand j’y ai repensé, dans les jours qui ont suivi, je m’en suis voulu d’avoir été à ce point sur les nerfs. Et puis, quand j’ai regardé les photos, je me suis sentie toute émue, toute attendrie. Et puis, je me suis souvenue de ces invités qui m’ont confié que, au moment de notre échange de vœux,  leurs yeux se sont mouillés sans prévenir (confidence faite par deux hommes d’âge mûr, et pas très expressifs de nature en plus). Et puis, et puis… oulala, la mémoire nous joue des tours.

J’ai même pensé consacrer une chronique au récit de tous les petits couacs qui m’ont perturbée. Mais ça n’aurait pas été fidèle à la réalité. Car la réalité (enfin, ce que j’en garde en mémoire), c’est que c’était un moment très, très (trop) fort en émotions qui se sont toutes un peu mélangées dans ma tête. Je vais essayer de restituer cela aussi fidèlement que possible.

Un moment en famille

Alors que tous nos invités et MonChéri sont partis s’installer dans la salle de la cérémonie, je demande à mes parents et mes sœurs de me rejoindre dans la maison-des-mariés. En effet, je leur ai préparé un petit cadeau pour les remercier (tu me pardonneras mais je ne souhaite pas dévoiler ici les détails de ce petit cadeau). Les remercier d’être là près de moi, vivants, en bonne santé, heureux et gentils. Pour leur dire que je les aime. C’est tout simple, mais ça nous a fait un peu carrément venir la larme à l’œil.

Je suis contente d’avoir fait l’effort de leur trouver ce petit cadeau. Tous ces moments sont « compte-triple » et j’ai bien fait de profiter de cette occasion.

Arrivée dans la salle

MonChéri et nos invités se sont installés; SuperCopine et MeilleurAmi ont pris leur place de maîtres de cérémonie et se présentent à l’assemblée.

Cérémonie Mme Suzette - Sonia Blanc

Crédits photo : Sonia Blanc

Cérémonie Mme Suzette - Sonia Blanc

Crédits photo : Sonia Blanc

Cérémonie Mme Suzette - Sonia Blanc

Crédits photo : Sonia Blanc

C’est l’heure de faire mon entrée ! Je m’avance, je suis sur le point d’entrer, et… on me dit qu’un couple d’amis, qui vient de loin, est un peu en retard. Je m’arrête, je préfère attendre tout le monde. Mon élan est un peu coupé, mais tant pis.

Dix minutes plus tard, je décide que tant pis, c’est l’heure. La musique commence à jouer, et j’entre (enfin), accompagnée de mes deux parents. En effet, je voulais absolument mettre ma maman à l’honneur. Elle m’a élevée au moins autant que mon papa ! Et puis, à 29 ans, tout le monde n’a pas le bonheur d’avoir encore ses deux parents, je ne vais pas nier que j’ai de la chance et je comptais bien en profiter.

Cérémonie Mme Suzette - Sonia Blanc

Crédits photo : Sonia Blanc

Elle a pas la classe ma maman, dans sa combi-pantalon ? Je dois dire que je suis très fière qu’elle soit sur la photo !

Nous entrons sur la musique de All you need is love, des Beatles (encore un petit clin d’œil à ma maman qui adore les Beatles).

Tu as du le lire plein de fois, mais voir tous ces visages se tourner vers toi, l’air béat admiratif, tous ces gens qui ne se connaissent pas entre eux et ne sont réunis que pour votre couple… c’est fantastique. De toute ma vie, je n’ai jamais vu (et je ne reverrai sans doute jamais) autant de gens me regarder avec un grand sourire comme ça. C’est un truc de fou !

Mais… haaaa ! mon papa marche sur ma traîne ! Je lâche un « ehhh » bien fort et ça me fâche un peu. En plus, ça a légèrement fait glisser une des bretelles de ma robe, comme tu vas le voir sur les photos.

Cérémonie Mme Suzette - Sonia Blanc

Crédits photo : Sonia Blanc

Je crois que c’est exactement ce moment-là !

Je t’avoue que ça m’a un peu trotté dans la tête pendant la cérémonie mais je n’ai pas osé la remettre en place vu que tout le monde me regardait (oui, j’ai été un peu con) !

Les mariés entament la cérémonie

Nous commençons par un discours pour remercier nos invités et leur souhaiter la bienvenue. Enfin, c’est surtout moi qui parle car MonChéri a la gorge un peu nouée par l’émotion, on dirait.

Cérémonie Mme Suzette - Sonia Blanc

Crédits photo : Sonia Blanc

Puis, SuperCopine me tend un texte. Heu… hein ? Haaaaa oui, ça me revient, on avait décidé de faire une lecture à deux pour débuter. Ça m’était complètement sorti de la tête et nous n’avons pas du tout répété. Donc, on improvise.(Truc de fou. On avait tout le temps la veille, et on a OUBLIE de répéter notre lecture. Nan mais ça sert à quoi de faire un fichier Excel de-la-mort-qui-tue si c’est pour oublier ça. Pffff).

Cérémonie Mme Suzette - Sonia Blanc

Crédits photo : Sonia Blanc

Ce texte est Le Fou d’Elsa, de Louis Aragon, et on l’a choisi parce qu’il nous met plein de frissons. Tellement, d’ailleurs, que MonChéri a du mal à lire ses phrases.

Un petit extrait pour le plaisir :

J’ai refermé sur toi mes bras

Et tant je t’aime que j’en tremble

Aussi longtemps que tu voudras

Nous dormirons ensemble.

Moi-même, à ma grande surprise, je sens ma voix trembler. Voulant éviter un déluge précoce, je veux dire voulant éviter de faire pleurer tout le monde à chaudes larmes au bout de 2min45 seulement, je me force à reprendre mes esprits et je finis la lecture toute seule, d’une voix ferme. Oups, pardon MonChéri, je t’ai peut-être un peu « putsché », là.

Les lectures de nos proches

Ensuite, plusieurs de nos proches prennent la parole pour des lectures ou des discours. Souviens-toi, je t’ai raconté que nous ne savions rien de cette partie, car nous tenions à avoir la surprise. C’est mon papa qui commence, avec un texte qu’il a écrit, nous souhaitant plein de bonheur et de joie dans notre vie à deux. Comme d’habitude, il est très à l’aise, drôle et gentil.

Cérémonie Mme Suzette - Sonia Blanc

Crédits photo : Sonia Blanc

Cérémonie Mme Suzette - Sonia Blanc

Crédits photo : Sonia Blanc

À ma grande surprise, c’est ensuite ma maman qui s’avance pour nous lire un extrait du Petit Prince de Saint-Exupéry. Il faut savoir qu’habituellement, ma maman déteste prendre la parole en public. Qu’elle le fasse ce jour-là, c’est quelque chose qui m’a beaucoup touchée. En plus, c’est le texte que MonChéri avait choisi :

Si tu m’apprivoises, nous aurons besoin l’un de l’autre. Tu seras pour moi unique au monde. Je serai pour toi unique au monde…

Cérémonie Mme Suzette - Sonia Blanc

Crédits photo : Sonia Blanc

Cérémonie Mme Suzette - Sonia Blanc

Crédits photo : Sonia Blanc

Et là tu vois que MonChéri est encore plus ému que moi …

Pendant les lectures, je regarde les visages de mes invités et je suis soulagée heureuse de voir qu’ils ont l’air d’apprécier et de ne pas s’ennuyer.

Cérémonie Mme Suzette - Sonia Blanc

Crédits photo : Sonia Blanc

Cérémonie Mme Suzette - Sonia Blanc

Crédits photo : Sonia Blanc

Cérémonie Mme Suzette - Sonia Blanc

Crédits photo : Sonia Blanc

Que d’émotions ! Après de beaux applaudissements, c’est au tour d’une de mes sœurs de prendre la parole. Mais cela, je te le raconterai dans un prochain billet.

Et toi, comment imagines-tu ta cérémonie ? Est-ce que tu t’attends à pleurer ? Raconte-moi !

 


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



13 commentaires sur “Mon mariage en bleu sur fond vert : notre cérémonie, le début”

  • L’émotion et l’amour profond transparaissent dans ton récit et bien évidemment sur tes photos, tu as eu raison de partager cette entrée avec ta maman car c’est un moment important pour nos deux parents ! Je suis contente de lire « tes souvenirs contrastés » ça permet de voir qu’il y a un recul à prendre ce qui permet de garder que le meilleur ! Pour ma part, j’ai abandonné l’idée d’une cérémonie laïque car justement ma famille ne prendrait pas cela au sérieux, elle préfère me préparer une danse ou une chanson quelque chose de moins émotionnel mais de plus rigolo 🙂 c’est comme ça on fait avec ce qu’on a et cela me va très bien 🙂

    • Oui tu verras, d’une manière ou d’une autre l’émotion sera présente ce jour-là ! et même à des moments où on ne s’y attend pas …

  • J’ai les larmes aux yeux en voyant les photos alors j’imagine bien que les invités ont du être très touchés par cette cérémonie !
    En plus le décor est superbe !
    Nous ferons aussi une cérémonie laïque mais ça reste très vague pour le moment 😉

  • Je reviens juste pour dire que j’ai lu le poème d’Aragon et c’est tellement beau ! Je vais probablement te le piquer !!

    • Mlle Chihuahua, je l’ai aussi cherché mais je n’ai pas réussi à le trouver. Aurais-tu une adresse web à me donner où je pourrais le lire stp ?

      • Je l’avais trouvé dans des exemples trouvés sur le net … je ne sais plus où et je ne sais plus si c’était le « vrai » poème in extenso ou si c’était juste un extrait. Dans le doute : voilà le texte que nous avons utilisé :

        Que ce soit dimanche ou lundi
        Soir ou matin, minuit, midi
        Dans l’enfer ou le paradis
        Les amours aux amours ressemblent
        C’était hier que je t’ai dit :
        Nous dormirons ensemble

        C’était hier et c’est demain
        Je n’ai plus que toi de chemin
        J’ai mis mon cœur entre tes mains
        Avec le tien comme il va l’amble
        Tout ce qu’il a de temps humain
        Nous dormirons ensemble

        Mon amour ce qui fut sera
        Le ciel est sur nous comme un drap
        J’ai refermé sur toi mes bras
        Et tant je t’aime que j’en tremble
        Aussi longtemps que tu voudras
        Nous dormirons ensemble.

  • Quelles photos magnifiques. J’imagine bien la tension et le stress en même temps que la joie intense…quel mélange. Heureusement qu’il n’y a pas eu plus de dégâts avec ta traîne…ça aurait pu faire un grand « crac » ! Nous avons finalement abandonné l’idée de la cérémonie laÏque…en partie pour les raisons que tu évoques….

    • Je pense qu’on peut en effet retrouver l’équivalent d’une cérémonie laïque avec une cérémonie civile bien travaillée et quelques beaux discours au dîner … Nous n’avons aucun regret mais je ne dis pas pour autant que la cérémonie laïque est incontournable.

  • Hihi la photo où ton papa marche sur ta traine vaut le détour ! 😉 mais rassure-toi, on ne voit pas sur la photo qu’une de tes bretelles s’est fait la malle 😉

    En tout cas, on vit avec toi toute l’émotion de cette cérémonie, ton stress et ta joie, et puis pour changer… vous êtes vraiment beaux !!

    • Merci, c’est gentil ! Pas facile en effet de rendre avec des mots des émotions qu’on n’a pas eu le temps d’ « intellectualiser » sur le moment … Je suis contente si j’y suis arrivée !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *