Mon mariage en bleu sur fond vert : notre cérémonie, suite et fin

Après mon papa et ma maman, c’est au tour de ma sœur F. de prendre la parole. Elle nous lit le texte que j’ai choisi, Les petites gouttes d’huile de Mère Térésa.

c

Crédits photo : Sonia Blanc

“L’amour vrai n’en finit pas de commencer. Comment une lampe brille-t-elle, si ce n’est par l’apport continuel de petites gouttes d’huile? […] Veillez et entretenez bien la lampe.”

Rien que d’écrire ce passage, les larmes reviennent (attends, je vais me moucher, je reviens) !

Oh non, pas un bébé qui pleure !

Un moment presque parfait… presque, parce que, pendant la lecture, un bébé se met à pleurer. À crier, même. Dans notre petite salle en pierre, très sonore, on n’entend que ça.

Ça m’a beaucoup énervée, car j’adore ce texte et mon émotion a été quelque peu perturbée par l’énervement qui montait dans un coin de ma tête. J’avais envie de dire à la maman “Mais sors !” (à toutes les jeunes mamans : pardon. En plus, ce bébé est adorable, en vrai). Et là, dès que j’ai pensé ça, j’ai eu honte. J’ai même un peu honte de le raconter ici, d’admettre que ça m’a mise dans un état pareil. Ben oui, les bébés, c’est la vie, c’est pas la faute des parents s’ils pleurent ! Et en plus, la maman en question, je l’adore, je suis trop heureuse qu’elle soit là avec son bébé, et je ne peux pas lui en vouloir ! Oui, mais moi, je voulais pouvoir profiter de cette belle lecture… et c’est raté.

À la réflexion, j’aurais dû demander à ma sœur de recommencer la lecture une fois la maman sortie avec son bébé. Je n’y ai pas pensé. Tant pis pour moi.

C’est ensuite ma filleule E., toute belle dans sa tunique blanche, qui nous fait une dernière lecture.

Cérémonie Mme Suzette

Crédits photo : Sonia Blanc

Ma filleule a une belle voix grave et, malgré ses 15 ans (déjà ! moi qui l’ai vue tout bébé), elle a l’habitude de prendre la parole en public. Elle lit très bien. Ce moment m’a détendue.

Les discours des témoins

Nos témoins/animateurs de cérémonie ont préparé des discours pour parler de nous. C’est MeilleurAmi qui commence. Il a écrit son discours autour du thème “MonChéri est-il l’homme idéal ?” – ce à quoi j’ai répondu par un grand “OUI” qui a fait rire tout le monde !

Cérémonie Mme Suzette - Sonia Blanc

Crédits photo : Sonia Blanc

Puis, ma SuperCopine enchaîne, racontant notre amitié, les moments drôles ou difficiles que nous avons partagés, notre couple qu’elle a vu naître et grandir. Donc là, gros gros moment d’émotion.

Cérémonie Mme Suzette - Sonia Blanc

Crédits photo : Sonia Blanc

Cérémonie Mme Suzette - Sonia Blanc

Crédits photo : Sonia Blanc

Cérémonie Mme Suzette - Sonia Blanc

Crédits photo : Sonia Blanc

Je ris, je pleure, je pleure de rire, je suis toute rouge, j’ai trop chaud, bref : j’ai l’impression d’avoir avalé une cuillère à soupe de moutarde ET d’avoir respiré des gaz hilarants.

Un moment de recueillement

Nous avons alors observé deux minutes de silence, pour permettre à chacun de prier ou de se recueillir. Dans ma famille, nous avons vécu des deuils difficiles il y a quelques années, et c’était l’occasion de penser à nos chers disparus. Pour nos invités croyants, ce moment a permis de dire une prière s’ils le souhaitaient.

 

J’ai choisi comme fond sonore la “Valse en la mineur” de Chopin, un morceau de piano que je jouais quand j’étais adolescente. Ceux auxquels je pensais aimaient beaucoup que je leur joue. Il est à la fois gai et mélancolique; c’était exactement ce qu’il fallait.

Les vœux des mariés

Arrive le moment le plus fort de la cérémonie : notre échange de vœux. Je commence. Je ne souhaite pas tout te raconter, je te dirai seulement que j’ai tourné mon texte autour de la confiance.

Cérémonie Mme Suzette - Sonia Blanc

Crédits photo : Sonia Blanc

J’avais appris mon texte par cœur pour éviter de lire; je suis très contente d’avoir fait cela car j’étais plus à l’aise avec le texte et cela m’a permis de maîtriser l’émotion.

Mais MonChéri, lui, avait l’émotiono-mètre à 10 000 (si si, ça existe, “émotiono-mètre”, c’est comme “trouillomètre” sauf que c’est le contraire).

Cérémonie Mme Suzette - Sonia Blanc

Crédits photo : Sonia Blanc

Quand est venu son tour de dire ses vœux, il avait la voix toute tremblante. Je dirais même qu’il a du faire quelques pauses. J’étais toute remuée, moi aussi, et à en croire les photos de nos invités c’était contagieux.

MF-ceremonie-Orangerie-Guillon-les-bain-sopluriellephotographie (120)

Crédits photo : Sonia Blanc

Cérémonie Mme Suzette - Sonia Blanc

Crédits photo : Sonia Blanc

Cérémonie Mme Suzette - Sonia Blanc

Crédits photo : Sonia Blanc

Moi-même, je ne les ai pas regardés à ce moment-là, j’étais trop occupée à regarder l’homme de ma vie me déclarer son amour.

Cérémonie Mme Suzette - Sonia Blanc

Crédits photo : Sonia Blanc

Oooh, j’en ai encore les larmes aux yeux en y repensant.

Le bisou et les rubans

Après cela, nous nous faisons un bon gros long baiser. Haaa, ça fait du bien. Ça nous détend.

Cérémonie Mme Suzette - Sonia Blanc

Crédits photo : Sonia Blanc

Car vient maintenant notre rituel : le “rituel des rubans” (on est d’accord, cette expression est un peu pompeuse, mais on n’a pas trouvé mieux !).

En fait, pour tout te dire, on avait prévu de dire nos promesses à ce moment-là (“Je te promets de t’aimer et de soutenir etc. etc.”). mais on a com-plè-te-ment oublié. Nos animateurs aussi. Il faut croire que, avec l’émotion déjà si présente, ce n’était plus nécessaire.

Je disais donc : le rituel des rubans. Un moment très chouette aussi. Chacun de nos invités s’avance avec un ruban à la main (le ruban qui fermait nos livrets de cérémonie), et le noue autour de nos deux mains. Ce sont nos témoins/animateurs qui commencent.

Cérémonie Mme Suzette - Sonia Blanc

Crédits photo : Sonia Blanc

Cérémonie Mme Suzette - Sonia Blanc

Crédits photo : Sonia Blanc

** Si toi aussi tu veux tenter le “rituel des rubans”, voici une astuce pour ne pas rester littéralement menottés l’un à l’autre après la cérémonie : demande bien aux deux ou trois premières personnes de ne pas trop serrer le lien. Les suivants noueront par-dessus et le nœud restera assez large autour de vos mains.**

Cérémonie Mme Suzette - Sonia Blanc

Crédits photo : Sonia Blanc

Cérémonie Mme Suzette - Sonia Blanc

Crédits photo : Sonia Blanc

Cérémonie Mme Suzette - Sonia Blanc

Crédits photo : Sonia Blanc

Je ne vais pas te montrer toutes les photos (elles sont toutes géniales, mais il y en a quand même une quarantaine ! ) ; sache cependant que c’est très photogénique et que c’est une super occasion pour chaque invité de venir féliciter en personne les mariés. Cela crée un certain brouhaha mais je n’ai pas trouvé ça gênant, c’est le moment où les gens se détendent et discutent en attendant leur tour. Et au moins, on était sûr d’échanger quelques mots chaleureux avec chacun. J’ai adoré.

Cérémonie Mme Suzette - Sonia Blanc

Crédits photo : Sonia Blanc

Voilà le résultat !

Petite anecdote : il a plu pendant presque toute la cérémonie. Mais, au moment de ce rituel, alors que passait la musique Here comes the sun (hé oui, toujours des Beatles !), est apparu… un rayon de soleil ! Pile pour la sortie ! L’occasion d’un dernier baiser public (fort applaudi).

Cérémonie Mme Suzette - Sonia Blanc

Crédits photo : Sonia Blanc

La sortie

La sortie, parlons-en… on n’a pas prévu de sortie, ça ne s’y prêtait pas trop. Donc nous n’avons pas de photos sous les confettis. À la place, je peux te montrer celles-ci : les mariés qui s’échappent de la salle, les mains liées par leur “paquet de nœuds”, applaudis par tous.

Cérémonie Mme Suzette - Sonia Blanc

Crédits photo : Sonia Blanc

Cérémonie Mme Suzette - Sonia Blanc

Crédits photo : Sonia Blanc

Nous avions tout de même une musique joyeuse pour ce moment : I say a little prayer for you (la version du film Le Mariage de mon meilleur ami).

Un bilan ?

Oui, on s’était je m’étais un peu trop mis la pression avec cette cérémonie. C’était la toute première cérémonie laïque à laquelle nous assistions. Et c’était la seule cérémonie de la journée (car nous étions déjà passés à la mairie en mars) : je ne voulais pas que nos invités soient venus “pour rien”… Je voulais que “ça plaise”. D’où une certaine… hum, tension de mon côté.

Mais au-delà de tout cela, et je m’en rends compte en écrivant cette chronique : me reste l’immense, la très précieuse joie d’avoir célébré notre union devant ceux que nous aimons. Devant eux, avec eux, et avec leur aide. Rien que pour cela, je suis heureuse de m’être mariée en 2015 (et non en 2005, quand les cérémonies laïques n’étaient pas encore très courantes).

Et toi, quel rituel avez-vous choisi pour votre cérémonie laïque ? As-tu prévu une sortie particulière ? Raconte !


Pssst ! Tu as besoin d’aide pour créer ta cérémonie laïque ? Pas de panique, Mademoiselle Dentelle est là pour toi ! Découvre le guide “Cérémonies laïques : Guide pratique pour une cérémonie qui vous ressemble” pour glaner toutes nos bonnes idées. Si tu fais appel à un proche pour officier celle-ci, je t’invite à faire un tour du côté de notre coaching de l’officiant afin de lui donner toutes les clés pour préparer et célébrer votre union ! ❤ 



7 commentaires sur “Mon mariage en bleu sur fond vert : notre cérémonie, suite et fin”

  • Je suis épatée par la beauté de votre cérémonie. Votre lieu s’y prêtait particulièrement bien et surtout le bleu sur les pierres blanche avec tout le monde accordé … ça donne des photos superbes.
    On voit bien, que ton mari était super ému tout au long de la cérémonie. C’est vraiment très touchant. Et je pense sincèrement qu’avec une aussi belle cérémonie, aucun invité n’aura eu la sensation d’être venu “pour rien”.

  • Je suis encore et toujours en admiration devant vos photos…et ces tons de bleu qui claquent ! La cérémonie on peut la vivre sans le son tellement les images retranscrivent bien toute l’émotion qui s’en est dégagée..

  • Malgré le temps, votre cérémonie a l’air d’avoir été joyeuse et pleine d’émotions. Elle vous a plu en tout cas et c’est ce qui compte. J’aime votre rituel des rubans, surtout par le fait que ce sont les rubans de chaque livret de cérémonie, qu’ils sont tous différents, que du coup ils sont apportés par chaque invité, et que du coup aussi chacun peut vous féliciter à ce moment-là. Je trouve que ça change du rituel habituel, et j’aurais aimé avoir cette super idée !
    Nous avons fait notre “rituel des cœurs” : on avait préparé des cœurs en papier cartonné aux couleurs du mariage, et une fois distribués, le maître de cérémonie a demandé à nos invités d’écrire un voeu pour les mariés. Je vais en faire une guirlande que je pense accrocher dans la chambre de notre futur bébé <3

    PS : superbes photos !

  • J’adore te lire. Et ce rituel est celui que je voudrais pour notre union ! Je le trouve tellement poétique et il fait en sorte que les invités se sentent part entière de la cérémonie, c’est parfait.
    Vous êtes radieux sur vos photos !

  • Une cérémonie pleine d’amour et de douceur. Je suis toujours aussi fan des couleurs, de ta robe et de l’atmosphère générale 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *