Mon mariage en bleu sur fond vert : la fin de soirée

Voilà, notre ouverture du bal s’est bien passée. Nous avons passé les 2, 3 valses prévues. Et ensuite ?

Une petite frayeur

Ensuite… ahem. Nous avions prévu des musiques latines type bachata et meringué, faciles à danser, pas hyper modernes mais rythmées.

Je commence à me déhancher avec mon mari (j’aime beaucoup me déhancher avec mon mari)…

Soirée Mme Suzette - Sonia Blanc

Crédits photo : Sonia Blanc

Mais… la piste se vide ! Oh non ! Il semblerait que nos invités ne partagent pas nos goûts pour le meringué. Ce n’est que le début de la soirée, on ne va pas les “perdre” maintenant, quand même. J’ai un petit serrement de cœur (et puis je suis aussi un peu vexée que mon choix de musique fasse “flop”).

Comment Claude François a sauvé notre soirée

C’est là que ma super petite sœur M. arrive et me glisse à l’oreille : “On change ?” “Oui, on change”. Et hop, on passe à… Claude François !

** Petit aparté : tu penses que Claude François, c’est ringard ? Moui, je suis assez d’accord. Mais, j’y reviendrai dans une future chronique : le ringard a quelques avantages parfois. **

Et là, abracadabra : tout le monde arrive ! Hé oui, Alexandrie Alexandra, on n’a pas trouvé mieux pour mettre tout le monde d’accord. Je suis soulagée de voir que, mis à part les quelques irréductibles qui ne posent jamais un orteil sur la piste de danse, tous nos invités sont là et s’éclatent sans arrière pensée.

Nous laissons alors la playlist se dérouler plus ou moins dans l’ordre prévu : d’abord, du “tout public” : un madison, un twist, du Boney M (Ra, Ra, Raspoutine, lover of the Russian Queen !!!  – oups, je m’égare). Nous restons dans les grands classiques, que du très dansant et très facile : Abba, Indochine, Claude François (encore), les Village People.

Soirée Mme Suzette - Sonia Blanc

Crédits photo : Sonia Blanc

Le madison : l’idéal pour avoir toutes les générations sur la piste

Une dernière surprise

La musique change : rhôôôô, mais qui s’est permis… ? Ah tiens, c’est ma petite sœur qui a mis un slow. SuperCopine a prévu une dernière surprise. Elle nous tend un parapluie et je comprends tout de suite (elle avait eu la même chose à son mariage à elle) : nous allons danser en amoureux dessous.

Tandis que tous nos invités nous entourent, nous nous enlaçons et dansons doucement sous notre parapluie. On nous lance des cotillons, qui peu à peu font comme un rideau autour de nous, nous isolant dans une petite bulle.

Soirée Mme Suzette - Sonia Blanc

Crédits photo : Sonia Blanc

Soirée Mme Suzette - Sonia Blanc

Crédits photo : Sonia Blanc

Un moment à la fois tendre et joyeux (car nos invités ont joué le jeu à fond et ont bien rigolé). Je crois que c’est à ce moment que j’ai vraiment ressenti ce que je veux dire “je suis en train de me marier”.  Comme quoi, parfois, il suffit de peu de choses pour rendre son mariage magique.

(à ma SuperCopine : merci… merci).

Et je remets le son !

Après tout cela, la soirée était lancée. La musique est passée peu à peu à des titres plus “années 2000” : Basshunter, O-zone, Katy Perry, Jakarta, Aqua.

Soirée Mme Suzette - Sonia Blanc

Crédits photo : Sonia Blanc

La mariée commence à se lâcher ! (et ce n’était que le début, hem)

À ma grande surprise, cela n’a pas dégoûté les moins jeunes : mes tantes et mes parents n’ont quasiment pas arrêté de danser ! Quand à MonChéri et moi, nous ne sommes pas allés nous rasseoir non plus (de toute façon, il n’y a avait plus de crémant et plus de choux, alors…). C’est peut-être cela qui a motivé nos invités.

** Rapide aparté concernant la taille de la piste de danse :

Tu as peut-être lu quelque part qu’il ne faut pas qu’elle soit trop grande, sinon les gens se sentent perdus et ça “casse” l’ambiance. Je ne suis PAS DU TOUT d’accord. Avoir de la place pour danser, c’est un luxe rare. Sur nos photos, tu as peut-être l’impression qu’on était “perdus” au milieu de la piste : rassure-toi, pas du tout. On était juste très à l’aise, trop bien pour bouger. Donc, pour votre piste de danse, je te conseille de voir large ! **

Ceux qui n’aiment pas trop danser sont tout de même restés très tard, tranquilles, à discuter à table, tout en profitant de la vue sur les danseurs, et surtout des coloriages et origamis mis à disposition.

La soirée : telle qu’on en rêvait

Que dire de plus sur cette soirée ? Je me suis éclatée comme une petite folle. Et je n’étais pas la seule. La présence de la baby-sitter et les chambres sur place ont clairement aidé tout le monde à se lâcher.

En revanche, mes chaussures me tuaient les pieds et je n’avais pas prévu de rechange. J’ai donc fini la soirée pieds nus (enfin, en collant). Finalement, ça passe très bien comme ça aussi.

Soirée Mme Suzette - Sonia Blanc

Crédits photo : Sonia Blanc

Soirée Mme Suzette - Sonia Blanc

Crédits photo : Sonia Blanc

À mesure que la soirée a avancé, j’ai pu réaliser certains de mes rêves de longue date :

  • Voir mes sœurs et mes ami.e.s, qui ne se connaissaient pas, danser ensemble comme des dingues.
  • Danser le rock à toute vitesse avec mon beau-frère sur L’Aventurier (mon beau-frère danse aussi bien le rock que mon papa la valse). Et aussi sur Magnolia forever, et sur Trois nuits par semaine.
  • Voir ma sœur et un de mes copains faire une battle de danse russe sur le morceau complètement what-the-fuck Moskau (si tu as envie de rire un bon coup, regarde le clip ci-dessous – 100 points si t’es cap’ de faire la choré !).

 

Soirée Mme Suzette - Sonia Blanc

Crédits photo : Sonia Blanc

  • Faire la choré de Toxic en robe de mariée en vampant mon mari tout neuf (heureusement, la photographe était partie à ce moment-là, parce que je ne voudrais pas que nos futurs enfants voient ça).
  • Danser sur Les Lacs du Connemara pour conclure la soirée, comme quand on était étudiants, mais sans videurs antipathiques pour nous dire de partir.

J’ai aussi eu droit à de grandes déclarations d’amour de certain.e.s invitées, qui m’ont bien fait rigoler… le crémant, c’est magique pour rendre les gens démonstratifs ! Mais nous n’avons eu aucun débordement, heureusement (ça peut te paraître bizarre, mais c’était une de nos craintes).

Et une fin en douceur

La soirée s’est finie tranquillement à 3h30 du matin. On dansait depuis 23h donc ce n’est pas trop mal ! On aurai pu danser encore longtemps (enfin je crois), mais la baby-sitter devait repartir. Il restait encore plus de la moitié des invités. On n’a même pas eu à leur dire au revoir, à quelques exceptions près, car tous dormaient sur place et prenaient le brunch avec nous le lendemain.

Nous avons vérifié que tout était fermé, pris la boîte à cadeaux avec nous, et avons tout laissé en l’état avant de rentrer dans notre petite-maison-des-mariés.

Il était 4h, nous ne sentions pas fatigués. Après un dernier regard nostalgique à mon reflet dans la vitre, j’ai demandé à MonChéri de déboutonner ma belle robe. Puis je suis allée retirer tout mon maquillage – ça m’a pris 20 minutes et plus d’une quinzaine de cotons, je crois – et défaire mon chignon (snif !). Dur dur de se retrouver à poil en string chair et coques silicones, sans maquillage et le cheveu pendouillant, après une journée comme celle-ci. (D’autant que les coques silicones, il a bien fallu les enlever. Tu t’es déjà épilé les mamelons ? Ben, imagine que ça fait pareil. Aïe).

Nous n’avons pas résisté à l’envie d’ouvrir nos enveloppes – cadeaux – livre d’or. Il y en avait une vingtaine, je crois – presque tous nos invités nous ont laissé un petit mot et un chèque. Nous avons été ébahis par la générosité de nos proches. En argent, d’abord (j’y reviendrai). Mais aussi et surtout dans ce qu’ils nous ont écrit. On a ri, souri, pleuré en lisant tout cela. Une invitée très enthousiaste nous a même souhaité… beaucoup de sexe ! (hé, elle a raison, c’est important).

Bref, c’est sur notre petit nuage que nous nous sommes couchés, à cinq heures du matin, ce 20 septembre 2015.

Soirée Mme Suzette - Sonia Blanc

Crédits photo : Sonia Blanc

Et toi ? Comment avez-vous prévu le déroulé de votre soirée ? Rêves-tu en secret de faire des chorégraphies honteuses dans ta robe de mariée ? Raconte-moi !



10 commentaires sur “Mon mariage en bleu sur fond vert : la fin de soirée”

  • J’avais demandé à notre DJ de passer LA chanson de princesse par excellence (non, non, pas Comme un ouragan !) pour faire plaisir à ma nièce, la filleule de mon mari et toutes les fllettes présentes à la fête. Et moi !
    J’ai donc pu chanter Libérée, délivrée à tue-tête et en faisant tous les gestes du film avec une nuées de petites filles et quelques mamans qui assument. Un vrai bon moment ! 🙂

  • Cela a dû être une soirée d’anthologie.
    Je te rejoins sur les musique le ringard cela sauve une soirée de mariage.
    Je ne m’amuse jamais autant que lorsqu’il y a les musiques de mes soirées étudiantes lors des mariages, même si c’est ringard !

    • Ouiiii les bonnes vieilles musiques qu’on a dansé le soir des résultats du bac ? (moi c’était Dragosta din tei – noumanoumanoumayé ?)

  • J ai assisté à un mariage l’an dernier. Les mariés ne voulaient pas de trucs “ringards”. Le DJ en a quand même fait à sa tête et finalement, c’est sur les Sardines de P. Sébastien que TOUT LE MONDE s’est retrouvé sur la piste 😉

  • Oh oui, le regard nostalgique dans la vitre avant de quitter sa précieuse … Je suis passée par là aussi. Ce sentiment bizarre entre “je suis naze, mes pieds sont morts, dodooo” et “ah non si j’enlève tout ça, c’est que c’est définitivement fini…!”. Au final, j’ai profité au max et j’étais bien contente de retrouver un lit, mais quand même … Nous aussi nous avons été stupéfait des cartes et de la générosité de nos invités !! Et nous en avons lu un peu tous les soir, pdt une semaine après le mariage … en pleurant à chaque fois ! !!!

  • Oh là là quelle chronique ! En plein dans mes inquiétudes du moment ! Demain nous visitons à nouveau la salle avec le dj (pour voir comment il voudrait installer son matériel) et nous sommes sensés discuter avec lui de l’ambiance musicale de la soirée.

    Et tu ne me rassures pas… nous aussi nous souhaitons enchainer la valse d’ouverture (Breakaway de Kelly Clarkson à priori, faut pas prendre en compte les paroles hein!) avec des salsa/bachata et après rock. On veut mettre en pratique nos cours de danse !! Mais effectivement je crains que les autres invités ne soient pas à l’aise avec ce type de danse. Alors que pour nous ça nous parait facile maintenant ^^ Et j’aime beaucoup ta playlist d’ailleurs ! là où j’ai un soucis c’est que je ne sais pas danser le Madison!! Galère pour une mariée non? et mon chéri non plus d’ailleurs aïe aïe aïe…

    Donc je garde en mémoire le conseil de changer de type de musique si la piste se vide. Après tout j’adore aussi Cloclo ^^
    Et le lac du Connemara… avec tous les amis quel kiff !! j’ai hâte de le refaire ! même si en effet ça signe souvent la fin de la soirée snif…

    Et il y a de quoi être tristounette en effet au moment d’enlever notre tenue de princesse j’imagine ! Je crois que je serais capable de m’endormir coiffée et maquillée, telle que je me connais je suis capable d’oublier ma trousse de toilette !
    Bon ça me donne envie tout ça malgré le stress ! Gniii !!!
    C’est dingue j’ai l’impression de devenir bipolaire à passer du stress à l’impatience toutes les 10 minutes ! Encore un mois et demi à ce rythme là je vais être épuisée ^^

    Merci encore pour ta chronique qui est quand même rassurante au final puisque tu t’es régalée 🙂 à bientôt !

  • Cloclo à la rescousse !! 😉

    La piste de danse a été bien enflammée, c’est top ! Je crois qu’une piste vide, c’est la hantise de tous mariés…

    Sinon je suis d’accord, je préfère avoir de la place sur la piste et je ne me sens pas perdue quand c’est le cas, loin de là !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *