Mon mariage en bleu sur fond vert : les mariés s’habillent

Le marié et son costume bleu

Le premier à revêtir ses beaux habits est MonChéri, vers 13h, dans la chambre d’un gîte au-dessus de la salle de réception. Nous aurions bien voulu qu’il soit entouré de ses amis à ce moment-là, mais ils venaient tous de loin et n’étaient pas encore arrivés. Je ne suis pas non plus très sûre que les hommes investissent autant que les femmes ce moment de l’habillage …

C’est donc un de mes très bons amis qui était présent avec lui. Bon, un costume de marié, ce n’est pas non plus si compliqué que ça à enfiler… L’aide est surtout nécessaire pour ajuster la sangle du gilet, lisser le nœud pap’ et épingler la boutonnière (pas trop de travers si possible).

D’après les photos, tout cela s’est fait dans la bonne humeur !

Les mariés s'habillent - Sonia Blanc

Crédits photo : Sonia Blanc

Les mariés s'habillent - Sonia Blanc

Crédits photo : Sonia Blanc

Les mariés s'habillent - Sonia Blanc

Crédits photo : Sonia Blanc

Les mariés s'habillent - Sonia Blanc

Crédits photo : Sonia Blanc

Sonia, notre photographe, retourne ensuite dans la petite maison des mariés car il est prévu que je m’habille à 13h30.

Petite parenthèse concernant le timing de notre journée

Tu as peut-être remarqué que les horaires de notre « fête de mariage » étaient très précis … En effet, partout, j’avais lu que les mariés étaient perpétuellement en retard le jour J, et qu’il ne fallait pas stresser pour ça. Mais moi, je suis incapable de ne pas stresser si je suis en retard ! Alors, nous nous sommes fixés deux impératifs horaires :

  • Nous voulions pouvoir faire des photos de groupe avant qu’il ne fasse trop sombre et avant le vin d’honneur, pendant que tout le monde est encore bien frais : autour de 18h donc ;
  • Nous voulions commencer à danser avant minuit (et même 23h30 dans l’idéal).

Partant de là, nous avons construit notre emploi du temps en nous laissant beaucoup de marge à chaque étape, sans oublier de tout inscrire sur le fameux fichier Excel. Évidemment, le fait de n’avoir presque aucun déplacement (uniquement pour aller faire les photos de couple) nous a grandement facilité la tâche.

Mission réussie : nous n’avons pas été en retard de la journée, nous n’avons pas eu à nous presser, et avons ainsi pu parfaitement savourer ces instants qui passent si vite. Comme quoi, oui, c’est possible !

La mariée, sa robe et son public

Venons-en à ce qui t’intéresse le plus, j’en suis sûre : l’habillage de la mariée. Hé ouiiiii, ça y est, ce grand moment est arrivé !

Les mariés s'habillent - Sonia Blanc

Crédits photo : Sonia Blanc

Je vais mettre ma belle robe-euh, je vais mettre ma belle robe-euh !

Pour enfiler ma belle robe, j’étais très entourée. En plus de la coiffeuse et de la maquilleuse, qui continuaient à s’occuper de mes sœurs, et de la photographe, j’avais avec moi ma maman, ma Super Copine et une autre très bonne amie commune, J. Neuf spectatrices, donc.

On y va. Je retire ma yukata … et là, avec mes coques et mon micro-string-couleur-chair-indétectable, j’ai l’impression d’être toute nue devant mon public ! Vite, je cache mes fesses dans le tissu j’enfile ma robe. Pas de jupon ni de guêpière, ça s’enfile par le bas, c’est donc facile. C’est ma sœur A. qui boutonne le dos.

La mariée s'habille - Sonia Blanc

Crédits photo : Sonia Blanc

Les mariés s'habillent - Sonia Blanc

Crédits photo : Sonia Blanc

À ce moment-là, je calcule dans ma tête que toutes les femmes qui me sont les plus proches auront eu un rôle important à jouer dans cette aventure :

  • Ma maman m’a offert cette robe ;
  • Ma sœur M. m’a accompagnée aux premiers essayages et a dessiné le modèle avec moi ;
  • Ma sœur V., sa fille et ma sœur S. (absente pour cause d’accouchement imminent à Paris) sont venues pour les essayages suivants ;
  • Ma sœur A., donc, boutonne délicatement le dos de ma robe ;
  • Ma sœur F., qui n’est pas encore arrivée, va lire un texte tout à l’heure lors notre cérémonie ; (oui, tu comptes bien, j’ai bien cinq sœurs) ;
  • Super Copine va animer notre cérémonie et me prête son voile ;
  • Mon amie J. est présente elle aussi, enthousiaste et heureuse.

Elles sont là, toutes avec le sourire et les yeux qui brillent. Je les regarde et je réalise que j’ai une chance énorme d’être si bien entourée. À ce moment-là, je me suis sentie très émue !

Heureusement, je n’ai pas le temps de ruiner mon maquillage avec mes pleurnicheries, je dois finir mon habillage. Mes sœurs m’aident à mettre mes chaussures (scoop : il est difficile de se baisser pour atteindre ses pieds quand on porte une robe de mariée bien corsetée). J’ajoute mes boucles d’oreilles, une touche de parfum, tandis que mes sœurs découpent quelques petits fils qui dépassent du bas de ma robe et qui risqueraient de s’accrocher.

Les mariés s'habillent - Sonia Blanc

Crédits photo : Sonia Blanc

 Les mariés s'habillent - Sonia Blanc 

Crédits photo : Sonia Blanc

Les mariés s'habillent - Sonia Blanc

Crédits photo : Sonia Blanc

Les mariés s'habillent - Sonia Blanc

Crédits photo : Sonia Blanc

Tu remarqueras la belle coiffure de ma sœur A. !

Puis, il est temps de fixer mon voile. La coiffeuse nous montre comment faire, avec trois épingles plantées bien en haut du chignon. Elle me prévient : attention à le pousser de côté quand je m’assieds ! S’agirait pas de tout arracher (je note, je note).

Un léger regret

Au milieu de ce nuage de guimauve, je vais tout de même te raconter un de mes (petits) regrets. Dans cette jolie pièce où je me suis habillée, il n’y avait pas de grand miroir. Du coup, quand j’ai été toute prête, je n’ai pas pu « me découvrir » en mariée. Je n’avais que le miroir de la coiffeuse, avec lequel je me suis regardée par petits bouts ! C’est tout bête, mais j’étais un peu déçue.

Les mariés s'habillent - Sonia Blanc

Crédits photo : Sonia Blanc

Heureusement, je me suis rattrapée au cours de la soirée, en me regardant dans les vitres qui font miroir lorsqu’il fait nuit dehors.

Donc, un petit conseil, chère lectrice : pense à faire apporter un grand miroir pour t’admirer quand tu seras prête !

Cela dit, miroir ou pas miroir, cette fois ça y est. Je suis prête à aller retrouver mon mari chéri !

Une dernière photo avec ma maman, qui illustre bien le bonheur et la complicité de ce moment :

Les mariés s'habillent -Sonia Blanc

Crédits photo : Sonia Blanc

Et toi, as-tu prévu un grand public pour ton habillage ? Par qui seras-tu accompagnée ? Et ton fiancé ? Raconte-moi !

Bonjour, je suis Mme Suzette, heureuse jeune mariée de septembre 2015 ! J'ai 29 ans et Mon Chéri 32 ans. Nous avons imaginé un mariage convivial et détendu, avec une petite quarantaine d'invités, dans ma belle région natale : la Franche-Comté. Par goût et par nécessité (car nous avons dû aussi gérer deux mutations/déménagements en même temps), nous avons choisi un maître-mot : simplicité. Le mariage de mes rêves ? tout simple ! La réalité de mes préparatifs ? hhm hhm, c'est compliqué de faire simple ! Tout cela, et bien d'autres choses encore, je serai ravie de te le raconter sur ce blog.

Commentaires

  • Avatar
    Mademoiselle Myrtille
    Répondre
    14 avril 2016

    Vous êtes rayonnants ! C’est vrai que pour le coup du miroir je n’aurai jamais pensé à vérifier. Heureusement que tu as pu t’admirer toute la soirée 🙂

  • Avatar
    Nathalie
    Répondre
    14 avril 2016

    Bonne remarque pour le miroir ! Il y en avait un dans la chambre où je me suis habillée mais c’est le hasard parce que nous n’avions rien prévu.

    En fait, on s’était dit « ah ce sera sympa pour faire des photos dans le miroir avec des reflets » mais jamais « ah ce sera sympa je pourrai me voir en entier ».

    Pourtant, maintenant que j’y réfléchis c’est vrai que j’étais contente de voir à quoi je ressemblais des pieds à la tête ! (mais jusqu’à ton article je n’y avais même pas pensé)

  • Avatar
    Répondre
    14 avril 2016

    Les préparatifs, sans doute l’un des meilleurs moments du mariage. J’ai adoré l’habillage avec ma soeur, ma meilleure amie et ma maman !!!
    Vous êtes très beaux tous les deux et j’ai hâte de lire la suite de ton récit. Surtout le moment où vous allez vous découvrir tous les deux.

  • Avatar
    Amélie
    Répondre
    14 avril 2016

    Tu es MA-GNI-FIQUE!!!!

  • Avatar
    Suzon
    Répondre
    14 avril 2016

    Tu es magnifique Mme Suzette !
    Tu précises dans ton article que tu as des « coques » auto-collantes. Je vais devoir en mettre avec ma robe n°2 mais je me demande si ça tient bien. Qu’en as tu pensé ?
    Merci.

    • Avatar
      Inès
      Répondre
      14 avril 2016

      Suzon, j’avais une robe similaire lors de mon mariage, et des coques en silicone. D’expérience, le tout est de bien les poser pour que les seins soient en face l’un de l’autre, et qu’il n’y en ait pas un qui remonte plus que l’autre ^^ Pour moi qui ai une petite poitrine, ça a très bien tenu, même si c’est TRES désagréable à enlever après une journée…

      • Avatar
        Suzon
        Répondre
        16 avril 2016

        Merci Inés pour ce très bon conseil ! Je ferai donc attention à bien à avoir les sein l’un en face de l’autre 😉

      • Avatar
        Madame Maîcresse
        Répondre
        16 avril 2016

        J’ai acheté des coques, essayées avec ma robe et au moment de les enlever…beuuurk.
        Il était possible de coudre des bonnets de soutien-gorge dans la doublure de ma robe, option que j’ai choisi, sans regret ! J’ai pu porter ma robe dans rien, écartant ainsi le problème du dos-nu et de la lingerie inconfortable !

        • Avatar
          Suzon
          Répondre
          16 avril 2016

          Mme Maîcresse, j’ai aussi choisi de faire coudre les bonnets de soutien-gorge dans la doublure de ma robe n°1, mais ce n’est pas possible pour la n°2 (car je l’ai achetée chez Monoprix : la fameuse collection capsule Lora Folk).

      • Avatar
        Suzon
        Répondre
        16 avril 2016

        Merci Mme Suzette pour ce retour d’expérience ! ça me rassure car j’avais lu pas mal d’avis sur internet et les filles n’étaient pas toujours satisfaites (ça tombait au milieu de la soirée, ça se décollait avec la transpiration, …)
        Croisons les doigts pour le résultat sous ma robe n°2 soit aussi réussi que pour toi.

  • Avatar
    Cash Cat
    Répondre
    14 avril 2016

    J’ai adoré également m’habiller avec ma team de bienveillantes, ça reste un souvenir chargé d’émotions et de liesse 🙂 par contre, j’ai complètement zappé de me regardé dans le miroir. Je me souviens juste d’un « ça va ? » en direction de mes amies et puis…c’est tout !! et pour mon premier mariage, je crois que j’étais seule pour m’habiller !

  • Avatar
    Répondre
    14 avril 2016

    Vous êtes rayonnants l’un comme l’autre !
    Votre robe est vraiment magnifique aussi ! Simple mais qui fait rêver, bravo !
    Bref, ces photos m’ont donné le sourire et ça fait du bien !

  • Avatar
    Mlle Pétillante
    Répondre
    14 avril 2016

    Vous êtes beaux ! Et ce kimono rose, whaooow je kiff !!
    Très beau le costume bleu de ton chéri, et ta robe est juste sublime. <3

  • Avatar
    Mademoiselle Sud
    Répondre
    15 avril 2016

    Tu es magnifique! 🙂
    Ta robe te va parfaitement bien!

  • Avatar
    Madame Maîcresse
    Répondre
    16 avril 2016

    Tu es très belle…et ton sourire radieux en dit long sur ton état d’esprit 🙂

Poster une réponse à cancel reply