Mon mariage en bleu sur fond vert : et c’est partiiiiii !

Il est temps d’arrêter de tourner autour du pot et de commencer à te raconter le jour J ! Je me lance.

Le vendredi soir, nous avons donc dormi dans notre petite maison-des-mariés, au domaine que nous avons loué. Oui, nous avons dormi ensemble (il était impensable pour nous qu’il en soit autrement, nous avons déjà trop peu de nuits à deux).

Derniers préparatifs le matin du jour J // Photo : Sonia Blanc

Crédits photo : Sonia Blanc

Voilà ladite petite maison !

La mariée se remet en question

À mon habitude, je me réveille tôt (7 heures). À ce moment-là, je ne suis pas sereine. Pas à cause de la pluie que j’entends tomber. À cause de mon pic de stress de la veille. J’y repense, et j’ai un peu honte de moi.

Je suis en train de comprendre que, oui, moi qui me pensais détachée de tout ça, bien au-dessus des autres bridezilla (vanité, vanité), j’ai du mal à prendre du recul. Oui, aujourd’hui, en ce jour qu’on attend depuis presque un an, certains petits couacs risquent de me crisper, de me rendre pénible, agressive, chiante quoi. Sauf que je ne veux pas être chiante, moi, je ne veux pas gâcher mon propre mariage par des cris ou des remarques acerbes. Je veux être une mariée qui flotte sur son petit nuage. Je veux une ambiance toute en sourire, en douceur et en émotion.

Il faut donc que je reste calme, que je me contrôle. Oui, mais si je veux ressentir de belles émotions, il faut aussi que je me laisse porter, que je « lâche prise » (une expression que je déteste, soit dit en passant). Se contrôler mais ne pas vouloir tout contrôler : ouh là là, ça devient prise de tête trop conceptuel tout ça. Alors, je respire un grand coup et, comme prévu, je pars courir. C’est encore le meilleur moyen de me détendre.

La mariée va courir sous la pluie

Quand j’avais évoqué le sujet la veille, MonChéri était très réticent : et si je me perds dans la forêt ? Et si je me fais une entorse ? Et si je me fais manger par un grizzly ? (Rassure-toi, c’est impossible : il n’y a pas de grizzly en Franche-Comté). Pour le rassurer, je lui ai promis que je ne ferais qu’un petit tour et que je resterais sur la route, avec mon téléphone en poche.

Après un baiser à MonChéri endormi (il est beaaauuu mon homme quand il dort !! ** petits cœurs qui sortent des yeux **), je suis donc partie, baskets aux pieds, sur une petite route en forêt. Et, décidément, il pleuvait vraiment. J’avais fini par me faire à l’idée mais, quand même, j’étais déçue. Je guettais l’éclaircie… qui est venue ! Aaaah ! Mais qui est repartie… Ooooh. Qu’à cela ne tienne : ce petit footing m’a donné de l’énergie pour toute la journée. J’ai même eu l’excellente surprise de recevoir un gentil SMS d’une de mes tantes (qui n’était pas invitée) me disant qu’elle pensait à nous en cette journée spéciale. Comment ne pas être de bonne humeur après ça ?

Derniers préparatifs le matin du jour J // Photo : Sonia Blanc

Crédits photo : Sonia Blanc

Voilà l’ambiance : vaches, forêt, pluie et soleil

La mariée mange (n’oublions pas les fondamentaux)

À mon retour, je me sèche rapidement et je m’attable pour un bon petit déjeuner, au fond de notre salle de réception.

J’apprécie beaucoup ce moment : seule, tranquille, je contemple notre déco, je vois que tout est quasiment prêt (je ne sais pas si mon papa a finalement épluché les pommes la veille mais, à ce moment-là, je m’en fous), tout est calme et je mange du pain beurré. Je pense à la journée exceptionnelle qui nous attend… Nous allons célébrer notre mariage aujourd’huiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii !

La mariée fait un dernier briefing

Notre wedding-planner, Auréline, arrive vers 8h30, à peu près au moment où MonChéri se lève. Nous repassons le planning de la journée et les derniers détails. Je fais notamment une fixette sur le panneau indicateur que j’ai bricolé dans les derniers jours (j’ai oublié de t’en parler de celui-là), que je veux fixer sur le bord de la route pour que nos invités ne ratent pas l’entrée du domaine. Bon, je te le dis tout de suite : je me suis donné de la peine pour rien car personne ne l’a vu, ce panneau.

Nous faisons un dernier tour du domaine à trois, tout est calé, ce qui m’aide à me détendre.

Derniers préparatifs le matin du jour J // Photo : Sonia Blanc

Crédits photo : Sonia Blanc

MonChéri prend des forces à grand renfort de tartines

La mariée se lave (enfin !)

Vers 9h30, je pars me préparer. Je préviens qu’à partir de 10 heures, je ne veux plus être dérangée. Je range à fond notre petite maison-des-amoureux en prévision des photos. Je sors mes affaires, je vérifie qu’il ne manque rien. Ma robe est un peu froissée, mais je compte sur mes sœurs et ma maman pour arranger ça à coup de steamer (tu sais, un appareil qui fait de la vapeur, utilisé dans les magasins pour « repasser » les vêtements directement sur leurs cintres). Je prépare aussi mes affaires pour la nuit de noces (hé hé) et le brunch du lendemain.

Derniers préparatifs le matin du jour J // Photo : Sonia Blanc

Crédits photo : Sonia Blanc

Derniers préparatifs le matin du jour J // Photo : Sonia Blanc

Crédits photo : Sonia Blanc

Derniers préparatifs le matin du jour J // Photo : Sonia Blanc

Crédits photo : Sonia Blanc

Totoro à bijoux : check ! Chaussures : check ! Robe : check !

Je ne t’ai pas parlé de mes accessoires, et pour cause c’est vite vu :

  • sous-vêtements : string chair sans couture et coques en silicone (je n’ai pas de photos mais, crois-moi, c’est moche) ;
  • chaussures : une paire de salomés que je possède depuis 4 ou 5 ans, en nubuck taupe, au talon de 7 cm, que je n’ai presque jamais portée ;
  • bijoux : mes trois bagues d’amour (“petite bague”, alliance et bague de fiançailles), un fin bracelet et des boucles d’oreilles en perles, d’anciens cadeaux de MonChéri.

Comme il pleut, j’ai peur que les gens en entrant ne salissent tout l’intérieur, alors je m’active à mettre un petit paillasson pile au bon endroit. Ne me demande pas pourquoi, mais ce paillasson était très, très important à ce moment-là ! Étrange, les fixettes dans la tête d’une mariée.

MonChéri a emporté toutes ses affaires pour se préparer dans une autre chambre. Il est 10 heures, top c’est parti, j’entre sous la douche ! Et que je me fais un gommage, et que je me mets un masque hydratant, et que je me brosse les ongles à fond, et que je me mets de la crème-qui-sent-bon tout partout… Quel plaisir d’avoir du temps pour se pomponner. C’est narcissique, mais j’adore.

La mariée médite

À 10h30, je suis propre, hydratée et parfumée, mais j’ai une petite boule dans le ventre. J’enfile ma yukata rose (une sorte de kimono léger), rapportée par MonChéri à son retour du Japon il y a quelques années. Je m’installe avec ma lime à ongles et le texte de mes vœux, et je répète. Dans ma tête, puis tout fort. En effet, j’ai décidé de les apprendre par cœur pour ne pas avoir à lire un papier.

Derniers préparatifs le matin du jour J // Photo : Sonia Blanc

Crédits photo : Sonia Blanc

Mais, bien sûr, je les sais déjà par cœur. Et la coiffeuse et la maquilleuse ne doivent arriver qu’à 11 heures. J’ai le temps. Alors, mon esprit vagabonde…

Et toi, dormiras-tu la veille avec ton Amoureux ? Comptes-tu aussi commencer ta journée par un petit footing pour te déstresser tranquillement ? Raconte-moi !



13 commentaires sur “Mon mariage en bleu sur fond vert : et c’est partiiiiii !”

  • Je te comprends bien pour le jogging du matin même. Moi je n’ai jamais fait autant de vélo que la semaine précédant min mariage !! Ça me faisait un bien fou de partir une petite heure penser à autre chose rt me dépenser physiquement.
    Mais ma coiffeuse ayant réalisé mon brushing la veille du mariage pour gagner du temps le jour J, je n’ai pas pu faire de sport la veille et le jour du mariage, pourtant j’aurais bien aimé ^^

  • J’adore ton yukata rose qui promet de splendides photos de l’habillage.
    Je pense qu’il est normal de repenser à ce que l’on a fait lu dit la veille et de parfois un peu regretter. C’est vraiment des journées particulières celles qui précèdent le mariage. Mais l’important c’est que le jour même tout est oublié 🙂

  • Hiiiiiiii un aperçu de ta robe tellement belle <3

    J'aime tellement lire ces moments de calme avant le grand rush, la lente montée d'adrénaline, la façon de chacune de vous de vous préparer… Ça me donne toujours plus envie d'arriver moi aussi au jour J ! 🙂

    Votre maison des mariés avait l'air super mignonne, et tu as bien fait d'aller te défouler le matin, tu ne t'es même pas perdue comme en avait peur ton amoureux ! 😉

  • J’adore ton yukata, il est magnifique 😉
    C’est très agréable de lire les récits des préparatifs, partagés entre l’excitation d’être enfin le jour j et le petit nuage de tranquilité.

    Excellente idée de partir courir le matin même, ça t’a permis de ne pas penser pendant quelques instants et d’être en pleine forme pour la suite 🙂
    Ouf, aucun ours ne t’a attaqué 😉

  • Ton totora est trop chou!
    Tu m’as fait rire avec le paillasson car tu avais pensé à en emmener un!
    Et votre petite maison des amoureux est trop belle!

  • Je suis toute remuée a la lecture de ta chronique, je faisais les mêmes choses que toi…au même moment et je reconnais bien l’alternance pluie/éclaircies ! Merci pour ce joli partage 🙂

  • Merci pour ce plongeon au coeur des événements, j’en ai encore des frissons !
    J’approuve complétement la petite maison des mariés, elle est adorable (ma soeur qui est fan de mangas aurait dit “c’est trop kawaï” mais je ne sais pas comment ça s’écrit… ! ).
    Il faudra que je pense à lui offrir un petit totoro blanc comme prote bonheur pour son mariage ! Il nous a déja tellement porté bonheur pendant notre enfance ^^ !

  • Et bien dis donc tu es zen! Même le temps d’aller courir ! Excellent! Perso je n’aurais jamais eu le temps …. tellement en retard 😀

    • Hihi, oui aller courir le matin c’est une technique que j’ai trouvée pour occuper le temps entre mon réveil et le réveil de MonChéri (qui a toujours besoin de plus dormir que moi …). Ou comment la course à pied contribue à la paix des ménages 🙂

  • Enfin le jour J ! J’ai suivi toutes tes chroniques avec attention et plaisir et enfin on va savoir comment s’est passé ton joli jour 🙂
    Woaw quelle préparation zen ! C’est rassurant de voir que des mariées arrivent à être zen le matin du jour J et même à prendre un petit dej!
    Le p’tit dej ça je ne le raterai pas parce que c’est sacré pour moi et mon chéri ^^
    Même si nous ne serons pas au même endroit la veille (lui au domaine et moi chez mes parents) je pourrais très bien l’imaginer en train de prendre son p’tit dej, le nez dans sa bassine de café ^^
    Par contre pour le footing… pfiou… chapeau ! Je suis tjs admirative devant les filles qui vont courir.
    Et enfin ton kimono est trop mignon !!! Dans le thème jusu’au bout 😉

  • C’est marrant je me reconnais un peu dans ton récit! J’étais super zen le matin. J’étais contente d’être enfin arrivée au jour j. Pareil que toi j’ai eue le droit à pas mal d’averses le jour du mariage mais ça me passais complètement au dessus de la tête. C’est juste une fois la préparation finie quand je me suis rendu compte que le temps allait rester comme ça toute la journée que ça m’a un peu dépité. Il n’avait pas plu durant les 4 mois précédent c’était un peu rageant! Ce qui est marrant c’est que j’ai été très calme durant tout mes préparatifs mais dès que la cérémonie a commencé (lors de l’entrée dans l’église) j’ai fondue en larmes. Je pense que le stress accumulé jusque là en a profité pour ressortir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *